EDITO
Où Trouver la Solution ?/ Par Alpha Kabinet Doumbouya
L’espèce humaine est elle devenue la photo crachée de l’animal dans son sens réel du terme, vidé de la consci ... LIRE LA SUITE >


INTERVIEW
Guinée : l’adoption du Code électoral et du CCL par les députés à l’Assemblée Nationale, le vice-président du CNOSCG réagit

OPINION
Devoir de Mémoire : l’Agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970 contre la République de Guinée/ Par Dr Aboubacar Sidick SAMPIL
Un fait, des hommes et l’histoire La date anniversaire de l’agression impérialo-portugaise nous offre l’opportunité ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6

Le président de la République procède à un remaniement partiel du gouvernement de Mohamed Saïd Fofana


Conakry, 8 oct (AGP)- Le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a procédé, vendredi, 05 octobre dernier, à un remaniement partiel du gouvernement du premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, en vue de poursuivre la transformation en profondeur de la ‘’jeune’’ démocratie guinéenne, a-t-il indiqué.

‘’La Guinée est aujourd’hui dans une phase d’accélération du changement. Pour poursuivre la transformation en profondeur de notre jeune démocratie, j’ai décidé de nommer un gouvernement entièrement civil et d’expertise. En redoublant d’efforts, nous pouvons emmener la Guinée sur la voie de l’émergence’’, déclarait le président de la République.

Ainsi, dans la logique de ce changement, 8 nouvelles personnalités ont fait leur entrée, tous les militaires sont partis, un nouveau département chargé des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques a été créé, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile devient ministère de la Sécurité, de la Protection Civile et de la Reforme des Services de Sécurité, ainsi que le ministère de la Jeunesse, Emploi jeune qui a été rattaché aux Sports.

Un ministère délégué à la Santé est désormais créé sous contrôle du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Ce remaniement partiel, comme l’indique le Décret, a permis à plusieurs ministres de rester à leurs postes. Comme pour dire, qu’ils sont pour le moment, utiles et/ou capables de relever le défi du changement prôné par Pr Alpha Condé.

Voici la composition de ce nouveau gouvernement de 35 membres, que va diriger le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana :

1- Premier Ministre, chef du Gouvernement : Monsieur Mohamed Saïd Fofana

2- Ministre d’Etat chargé de la Justice, Garde des Sceaux : Maître Christian Sow

3- Ministre d’Etat chargé des Travaux Publics et des Transports : Monsieur El hadj Ousmane BAH

4- Ministre d’Etat chargé des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger : Monsieur Louncény Fall

5- Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances : Monsieur Kerfalla Yansané

6- Ministre d’Etat chargé de l’Energie : El hadj Papa Koly Kourouma

7- Ministre Directeur de Cabinet à la Présidence : Docteur Mohamed Diané

8- Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique : Docteur Edouard Gnankoye Lama

9- Ministre des Mines et de la Géologie : Monsieur Mohamed Lamine Fofana

10- Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction : Monsieur Ibrahima Bangoura, précédemment en service à la Direction Nationale du Génie Rural

11- Ministre des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance : Madame Hadja Diaka Diakité

12- Ministre des Télécommunications, des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information : Monsieur Oyé Guilavogui

13- Ministre du Plan : Monsieur Sékou Traoré, précédemment Conseiller à la Primature

14- Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi Jeunes et des Sports : Monsieur Sanoussy Bantama Sow

15- Ministre de l’Agriculture : Monsieur Emile Yombouno, ingénieur gestionnaire des Projets, spécialiste du développement et appui aux O.S.C

16- Ministre de la Communication : Monsieur Togba Césaire Kpoghomou

17- Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation : Monsieur Alhassane Condé

18- Ministre de la Sécurité, de la Protection Civile et de la reforme des Services de Sécurité : Monsieur Mouramani Cissé

19- Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Monsieur Téliwel Bailo Diallo, Consultant National

20- Ministre de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : Monsieur Damantang Albert Camara

21- Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire : Docteur Ibrahima Kourouma

22- Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques : Monsieur Kalifa Gassama Diaby

23- Ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat : Madame Hadja Mariama Baldé

24- Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises : Madame Hadja Ramatoulaye Bah

25- Ministre du Commerce : Monsieur Mohamed Dorval Doumbouya

26- Ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine Historique : Monsieur Ahmed Tidiane Cissé

27- Ministre de la Pêche et de l’Aquaculture : Monsieur Moussa Condé

28- Ministre de la Coopération Internationale : Docteur Moustapha Kotoubou Sano

29- Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts : Monsieur Saramady Touré

30- Ministre Délégué au Budget : Monsieur Mohamed Diaré

31- Ministre Délégué à la Défense Nationale : Maître Abdoul Kabélé Camara

32- Ministre Délégué aux Affaires Sociales : Madame Mimi Koumbassa

33- Ministre Délégué aux Guinéens de l’Etranger : Madame Hadja Rougui Barry

34- Ministre Délégué aux Transports : Monsieur Elhadj Tidiane Traoré

35- Ministre Délégué à la Santé : Docteur Naman Kéita
AGP/8/10/012 CM/MKC/FDF/ST

 
Publireportage : Cellcom lance un nouveau produit pour le bonheur de ses abonnées


Conakry, 08 nov (AGP)- Le directeur marketing de la société de Téléphonie Cellcom-Guinée, Asher Terry Alone a lancé, vendredi, 06 novembre 2015, une nouvelle campagne planifier sur l’étendu du territoire en direction de la jeunesse et particulièrement l’éducation dénommée «Recharge ton avenir avec Cellcom».





L’objectif est d’offrir en cette période de rentrée scolaire, 12 bourses d’études annuelles en anglais ou informatique et 2000 kits de fourniture scolaire complets (cahier, sac, trousse, stylo, règle, crayon de papier et autres). Pour tous les étudiants désireux de poursuivre une belle carrière à la sortie de leurs études, Cellcom-Guinée montre, encore une fois, son désir de les soutenir et de les accompagner dans leurs ambitions.





Dans son discours de lancement, le directeur marketing de Cellcom-Guinée, Asher Terry Alone a indique, que «cette campagne permettra aux abonnés de faire la différence dans le monde du travail, en leur donnant la chance de pouvoir se perfectionner en anglais et en informatique. Ce type de formation étant onéreux, donc pas facilement accessible pour tous, permettre et soutenir la jeunesse en vue de lui donner plus d’outils pour que celle-ci puisse réussir dans son avenir professionnel d’une part, mais de montrer une nouvelle fois que l’operateur donne du contenu à sa promesse «le numéro 1 c’est vous» et démontrer qu’il est présent aux cotés de la population guinéenne surtout aux cotés de l’excellence, d’autre part».





Il a ensuite ajouté, que «des compétences en anglais et en informatique sont aujourd’hui primordiales dans le monde du travail. En effet, avec le phénomène de la mondialisation, les échanges sont de plus en plus fréquents et se font toujours en anglais et par voie informatique. La maitrise de ces deux compétences est un atout non négligeable lors des entretiens d’embauches pour les jeunes diplômés. C’est suite à ce constat que la Direction générale de Cellcom-Guinée et son directeur M. John Vasikaran ont décidé d’offrir pour la rentrée universitaire, des compléments de formation, afin que les jeunes aient toutes les chances de leur côté pour trouver un emploi».





Il faut ajouter, que pour accéder à cette campagne, «Recharge ton avenir avec Cellcom» recharge seulement 10 000 GNF au cours de la semaine pour participer au tirage au sort hebdomadaire, plus vous rechargez, plus vous avez la chance de gagnez !


AGP/08/11/015 AKT/MKC/ST

 
Boké : le peuple de Guinée fête les 54 ans de l’Indépendance Nationale


Kakandé (Boké), 2 oct (AGP)- La République de Guinée célèbre ce mardi, 2 octobre, dans le Kakandé (préfecture de Boké), les 54 ans de son accession à la souveraineté nationale, une occasion de grandioses manifestations et de réjouissances de l’ensemble des forces vives de la Nation, en présence de plusieurs hôtes de marque invités dont, les représentants des corps diplomatiques et consulaires accrédité dans ce pays, sous la présidence effective du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Contrairement aux années précédentes, le président de la République, a décidé d’organiser cette fête nationale dans la préfecture de Boké, en vue de permettre la pose de base solide d’un développement.

Ainsi, la célébration de la fête de l’Indépendance Nationale est désormais tournante, dans le but de donner la chance à toutes les préfectures du pays, d’abriter ces manifestations et de bénéficier de la réalisation d’infrastructures sociales de base, synonyme de base de développement socioéconomique solide et durable, a-t-on estimé.

Ce 54ème anniversaire a enregistré dans la préfecture de Boké, une série de constructions d’édifices et de réalisations d’utilité publique notamment, la construction et la rénovation des symboles de l’Etat, d’infrastructures hôtelières, et d’autres centres de loisirs.

A retenir, que c’est la préfecture de N’zérékoré qui a été retenue pour abriter les festivités du 55ème anniversaire de l’indépendance de la République de Guinée.

Voici un rappel de quelques aspects des acquis de la Nation guinéenne sous la direction éclairée du père de l’Indépendance, Ahmed Sékou Touré et de l’artisan de l’Etat de Droit et de la démocratie en Guinée, Général président Lansana Conté.

Le 2 octobre 1958, la Guinée indique la voie aux autres colonies françaises par le ‘’Non’’ du 28 septembre

La Guinée a accédé à son indépendance le 2 octobre 1958 à la suite d’un Référendum le 28 septembre 1958 qui rejetait la communauté française proposée par le Général De Gaulle, ouvrant ainsi la voie à la Liberté aux autres colonies françaises.

Ce choix de la Guinée, qui intervient après une soixantaine d’années de colonisation, a été qualifié d’audacieux par les uns et responsable par les autres, par rapport au contexte historique de l’époque.
Ce fut sous la conduite de Sékou Touré, à travers le Parti Démocratique de Guinée (PDG), créé le 14 mai 1947.

Le peuple de Guinée venait ainsi de briser le mythe qui était à l’origine de la misère, de la dépersonnalisation et d’humiliation, qui l’empêchait dans son évolution.

La déclaration du président Sékou Touré à l’époque, selon laquelle ‘’Nous préférons la Liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage’’, traduisait la maturité politique et idéologique des cadres guinéens.

L’audace, la détermination et la qualité de la stratégie mise en place par les pères fondateurs de l’Indépendance de la Guinée et autres illustres devanciers, ainsi que l’adhésion totale des masses au programme de décolonisation du pays, ont mérité respect et reconnaissance.

Pour l’histoire, le 28 septembre 1958, le peuple de Guinée relève le premier défi en optant pour l’indépendance immédiate en votant ‘’Non’’ par 1.121.492 voix contre 56.955.

Le 29 septembre, la France a pris acte du vote de la Guinée, seul pays a dire Non parmi toutes les colonies françaises et le 12 décembre 1958, elle est admise à l’organisation des Nations Unies (ONU) comme 82ème pays membre.

Après donc l’accession de la Guinée à l’Indépendance, la réaction du gouvernement français ne se fit pas attendre.

La France appliquera au nouvel Etat guinéen des mesures de rétorsion à travers le départ massif de techniciens et fonctionnaires, la suppression de crédits bancaires et le transfert accéléré de fonds vers l’ancienne métropole; le gel de tous les avoirs guinéens domiciliés en France, l’arrêt des travaux et équipement et l’encouragement des planteurs français à aller s’investir en Côte d’Ivoire moyennant d’importants crédits.

La France n’a jamais pardonné la Guinée pour avoir donné le ton dans le régime colonial favorisant ainsi l’accession à l’Indépendance par cascade de ses anciennes colonies d’Afrique.

Dès lors, le gouvernement guinéen, fraîchement mis en place, a pris des mesures pour accueillir outre des étudiants, des professeurs, des ingénieurs et des médecins africains et européens, qui contribueront à consolider les bases du jeune Etat.

Au vu de tous ces actes, les autorités de la première République vont engager une rude bataille pour la consolidation des acquis de l’Indépendance Nationale.

L’un des premiers actes posés par le gouvernement a été la création le 1er novembre 1958 de l’Armée Nationale pour la défense de l’intégrité territoriale.

Plusieurs autres actes suivront cette création dont entre autres, la Loi cadre de 1964.

Le 3 avril 1984, le peuple de Guinée apporte son soutien à l’action de l’Armée Nationale qui venait d’opter pour une société libérale et démocratique sous la conduite du Colonel Lansana Conté.

L’adoption et la promulgation de Loi fondamentale et des lois organiques ont permis la création d’un système politique multipartite, la garantie de la liberté de presse, la mise en place d’institutions républicaines à savoir: l’Assemblée Nationale, la Cour Suprême, le Conseil National de la Communication (CNC) et le Conseil Economique et Social (CES).

La paix et la sécurité si chères au président de la République, sont devenues de nos jours une des préoccupations essentielles des populations guinéennes.

Les 54 ans de l’accession de la Guinée à l’indépendance nationale ont permis aux citoyens de connaître les bienfaits de la liberté et surtout d’affronter des obstacles auxquels le Général Charles De Gaule avait noté le 25 août 1958 dans son discours à Conakry, en disant que ‘’la Guinée tirera les conséquences de son choix’’.

La célébration de la fête anniversaire des 54 ans de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale, est placée cette année, sous le signe du ‘’changement’’, en vue de favoriser un développement socioéconomique durable du pays.
AGP/2/10/012 ST/FDF/AB/MAC/ST

 
Le président du Groupe de la BAD s’est réjoui des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée


Conakry, 1er mars (AGP)- Le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Donald Kaberuka s’est réjoui, dans une correspondance réponse, du 20 février 2012, adressée au président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée.

Cette correspondance fait suite à celle que le chef de l’Etat guinéen a adressée au président du Groupe de la BAD, le 24 janvier dernier, dans laquelle, Pr Alpha Condé a souhaité l’ouverture en Guinée, d’une représentation résidente de cette importante institution bancaire.

Revenant sur les performances macro économiques enregistrées par le pays depuis un an, le Chef de l’Etat indiquait dans la même correspondance que la vision du gouvernement pour le futur est, de restaurer la bonne gouvernance dans la gestion économique et financière, promouvoir un environnement des affaires incitatif pour l’entreprise et les investissements privés.

Egalement, de renforcer les infrastructures, améliorer l’éducation et la santé, et mobiliser l’énorme potentiel de la Guinée dans les domaines agricole, minier et hydroélectrique.

Il a ainsi invitant M. Donald Kaberuka, à effectuer une visite en Guinée, avant de solliciter l’appui technique et financier de l’institution bancaire dans les domaines précités, y compris les infrastructures routières et les exportations de produits agricoles et de courant électrique.

Voici l’intégralité de la correspondance réponse du président du Groupe de la BAD, M. Donald Kaberuka :

Monsieur le président,

J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance du 24 janvier 2012, par laquelle vous avez bien voulu me faire part des tendances d’évolution récentes de l’économie guinéenne et des perspectives que vous avez tracées pour les court, moyen et long termes.

Je me réjouis des progrès remarquables que la Guinée a enregistrés sous votre leadership. De même, je salue votre vision pour le futur de la Guinée et partage votre détermination à poursuivre les réformes que vous avez initiées dans des domaines clés tels que la gouvernance économique et financière, l’environnement des affaires, les infrastructures, le secteur minier, ainsi que l’éducation et la santé.

Je puis vous assurer de la disponibilité entière de la Banque à renforcer ses relations de partenariat avec la Guinée. Déjà, la nouvelle stratégie de coopération avec votre pays qu’elle vient d’élaborer prend dûment en considération l’ensemble des défis et préoccupations que vous avez exprimés.

Son adoption par le Conseil d’administration interviendra dans les toutes prochaines semaines. C’est donc avec un grand plaisir que nos équipes œuvreront sans relâche en relation étroite avec votre Gouvernement à la réalisation de vos nobles desseins.

Dans ce cadre, je serais personnellement honoré de me rendre en Guinée au cours de cette année, pour célébrer l’exemplarité de notre partenariat et approfondir avec vous-même et votre gouvernement les défis communs à relever pour permettre à votre beau pays de jouer pleinement son rôle dans le développement économique et social de la sous-région et du continent entier.

En collaboration avec votre administrateur à la Banque, je suggère que nos services respectifs travaillent d’un commun accord à en préciser un calendrier approprié.

J’ai pris bonne note de votre souhait légitime d’accueillir une représentation résidente de la Banque à Conakry. Je conviens en effet avec vous de la portée qu’aurait une telle présence pour le renforcement de la qualité de notre coopération.

Compte tenu des contraintes financières actuelles, j’ai demandé à mes services techniques d’étudier dans les meilleurs délais, la faisabilité d’une solution intermédiaire pouvant répondre aux exigences d’une telle coopération de proximité.

En vous réitérant mes sincères remerciements pour le soutien inestimable que la Guinée apporte à la Banque, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération.
AGP/1er/3/012 ST

Portrait succinct de M. Donald Kaberuka

Conakry, 1er mars (AGP)- L’actuel président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Donald Kaberuka est né en 1951 au Rwanda. Il parle et écrit le Français et l'Anglais.

Il obtient :

-En 1976, sa Licence de philosophie à l'Université Dar-es-Salaam de la Tanzanie,

-En 1979, son Diplôme universitaire (spécialité : économie et développement) à l'Université East Anglia de la Grande-Bretagne,

-En 1980, sa Maîtrise d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse, et

-En 1984, son Doctorat d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse.

-De septembre 2005 jusqu'aujourd'hui, président de la BAD,

-D'octobre 1997 à septembre 2005, ministre rwandais des Finances,

-De mars 1997 à octobre 1997, ministre d'Etat rwandais (Budget et Planification).

Avant sa prise de fonction au sein des départements gouvernementaux, M. Donald Kaberuka a été économiste à Inter-African Coffee Organisation (IACO) et a fourni des conseils aux pays africains exportateurs de café.
AGP/1er/3/012 ST

 
Le gouvernement a tenu son 1er Conseil ordinaire hier jeudi à Conakry


Conakry, 14 jan (AGP)- Le nouveau gouvernement de la 3ème République de la Guinée a tenu son premier Conseil ordinaire des ministre hier jeudi, 13 janvier sous la présidence effective du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Ce conseil avait à son ordre du jour plusieurs points inscrits dont entre autres, la présentation des membres du gouvernement, le message du chef de l’Etat et le compte rendu du 1er Conseil interministériel tenu mercredi, 12 janvier sous la présidence du premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana.

Dans son message, le président de la République a renouvelé ses remerciements à l’endroit du peuple de Guinée pour l’avoir porté à la tête du pays.

Il a aussi exhorté les membres du gouvernement à la solidarité et à l’entente en vue de consolider la bonne gouvernance et les droits de l’homme pour leur permettre d’atteindre les objectifs visés.

Ce conseil a défini les attributions et les mandats des ministres pour éviter tout conflit de compétence à l’avenir.

Il a fait des recommandations qui fixent jour de la tenue du Conseil interministériel aux mardis et les Conseil des ministres aux jeudis.

Il a été également recommandé, d’apporter un appui au Génie militaire pour lui permettre de prendre une part active dans la construction du pays.

Voici le compte-rendu de ce Conseil :

La toute première session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue sous la présidence effective de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, ce jeudi 13 janvier 2011 de 10 h à 12h 25.

L’ordre du jour de cette session était le suivant :
1- Présentation des membres du Conseil
2- Message de SE Monsieur le Président de la République
3- Compte-rendu du Conseil interministériel
4- Décisions et recommandations
5- Divers

Il était 10h 00 lorsque Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat est entré dans la salle du petit palais où il avait été précédé par Monsieur le Premier Ministre et tout son Gouvernement.

Dès après discussion et adoption de l’ordre du jour, le Conseil est passé au 2ème point de l’ordre du jour consacré au message du Chef de l’Etat.

A l’entame de ses propos liminaires, le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, a renouvelé ses remerciements à l’endroit du Peuple de Guinée qui lui a fait confiance en le portant à la magistrature suprême.

Il a ensuite félicité le peuple de Guinée qui a fait montre de maturité politique suite à l’organisation des premières élections libres, justes et transparentes dans notre pays.

Son Excellence Monsieur le Président de la République a exhorté les membres du Gouvernement à l’entente et à la cohésion. « Nous ne voulons pas de clans dans ce Gouvernement » a-t-il martelé à l’attention des membres du Conseil. « Puisque nous avons promis le changement, je cite, nous devons tous regarder dans la même direction, travailler ensemble. » fin de citation.

Son Excellence Monsieur le Président de la République a rappelé qu’il a été élu sur un programme précis qu’il entend honorer. Il a aussi rappelé que nous héritons d’une situation très catastrophique pendant que les populations sont impatientes.

Relativement au 3ème point de l’ordre du jour qui portait sur le compte rendu du Conseil interministériel tenu le mercredi 12 janvier 2011, il est revenu à Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement de faire partager par le Conseil, les principales articulations des recommandations dudit Conseil Interministériel. Il a été complété par Monsieur le Premier Ministre.

Le 4ème point de l’ordre du jour a été consacré à des débats approfondis sur divers problèmes, en particulier ceux liés à la bonne gouvernance, à la consolidation de l’état de droit et aux questions économiques et sécuritaires avec un accent particulier sur la lutte contre la pauvreté.
Après un débat fructueux sur tous les points de l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes suivies de recommandations :

Le Conseil Interministériel se tient tous les mardis. Quant au Conseil des Ministres, il aura lieu tous les jeudis à partir de 10 heures précises.

1- Pour accélérer le recouvrement des créances de l’Etat, un délai maximum d’un mois est concédé à tous ceux qui lui doivent. Ce point fera l’objet d’un communiqué particulier du Conseil ;

2- Le Gouvernement a décidé d’appuyer le génie militaire afin qu’il prenne une part plus active au développement économique de notre pays en particulier dans le secteur des travaux publics ;

3- Le Conseil a instruit les ministres pour qu’ils contribuent à la réduction du train de vie de l’état en adoptant des comportements compatibles avec l’éthique du Changement que notre peuple attend de tous ses serviteurs à commencer par les membres du gouvernement.

4- C’est aux membres du Gouvernement de donner l’exemple de l’équité, de la ponctualité, du service public bien fait. Son Excellence le Professeur Alpha CONDE a rappelé que le respect de l’heure est ce par quoi l’on donne du crédit à une administration de développement. Je cite « je suis élu pour le Changement, il n’y aura donc pas de place à mes côtés pour la complaisance » fin de citation a conclu le chef de l’état sur ce point ;

5- Le Conseil a invité la Ministre en charge du secteur du Tourisme à prendre les dispositions utiles pour que nos hôtels reviennent dans le portefeuille de l’Etat, et que nos aires protégées soient mieux gérées pour rentabiliser ce secteur ;

6- Le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction a été instruit de diligenter le recensement du patrimoine bâti et non bâti de l’état qui a fait l’objet d’une privatisation indue pour son retour dans le portefeuille de l’Etat ;

7- Pour favoriser le développement de la pêche maritime qui passe par la protection de nos eaux territoriales, une commission interministérielle comprenant les ministres en charge des Finances, de la pêche et celui délégué à la Défense nationale a été mise en place. Elle devra rendre compte de ses travaux au cours du prochain Conseil ;

8- Le Conseil a instruit le Ministre d’Etat en charge des Travaux Publics et des Transports et le Ministre Délégué des Transports à entreprendre les travaux d’assainissement du Port Autonome en vue d’accroître sa capacité pour une exploitation plus rationnelle ;

9- Le Conseil, après avoir fustigé l’importation des voitures épaves, source de pollution, a invité le Ministre Délégué des Transports à proposer un barème fixant la limite d’âge de tout véhicule d’occasion importé ;

10- Le Conseil a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances à faire observer les procédures de passation de marché et à faire respecter le principe de l’unicité de caisse de l’état ;

11- Par rapport à la relance de notre Coopération, le Conseil invite le Ministre des Affaires Etrangères et celui en charge de la Coopération Internationale à renforcer la coopération avec les pays amis qui entretiennent avec notre pays de vieilles relations d’amitié et avec lesquels des contentieux mineurs, quand il en existe, méritent d’être rapidement réglés. Le Conseil a par ailleurs approuvé le principe de l’organisation d’une Conférence internationale des bailleurs de fonds sur la Guinée ;

12- Le Conseil est reconnaissant aux pays amis et aux partenaires institutionnels de la Guinée qui sont décidés à accompagner notre programme d’urgence, visant à prendre les questions d’eau, d’électricité et de maîtrise de l’inflation à bras le corps ;

13- Pour encourager les pays amis et ses partenaires au développement, Son Excellence le Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat a rappelé que notre administration doit faire peau neuve et cela dans les plus brefs délais ; il y a urgence qu’avant la fin du trimestre, que les mesures structurelles soient prises dans tous les départements ministériels, pour que les collaborateurs des Ministres soient désignés dans la plus grande transparence en évitant le copinage, l’ethnocentrisme ou la chasse aux sorcières en favorisant la promotion des bons cadres hier brimés pour cause de sensibilité différente.

Le Conseil remercie les pays amis ainsi que le Groupe de Contact désormais Groupe des Amis de la Guinée, pour son engagement à nos côtés tout au long du processus électoral, engagement qui se poursuit sur le plan de la coopération et de la mobilisation des bailleurs de fonds et des partenaires.

Pour terminer Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat a donné de larges informations sur la situation politique aux plans africain et international.

La Session a pris fin à 12h 25
Le Conseil des Ministres
AGP/14/1/011 CM/AGP

 
Guinée-Diplomatie/ Deux nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au président Alpha Condé


Conakry, 25 nov (AGP)- La République de Guinée poursuit le renforcement de ses relations de coopération à travers le monde, en témoigne la présentation des lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs au président de la République, Pr Alpha Condé, mercredi, 25 novembre 2015, au Palais Sèkhoutouréya, rapporte le Bureau de Presse de la République (BPP).





Il s’agit de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats-Unis d’Amérique, Dennis Bruce Hankins, et de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Cuba, Roberto Rodriguez Pena.





Désormais accrédités auprès de l’Etat guinéen, ces nouveaux diplomates ont, tour à tour, exprimé au chef de l’Etat, leur engagement à œuvrer pour le raffermissement et la diversification des relations de coopération entre la Guinée et leurs pays respectifs.





Des relations qui seront basées sur le programme de développement socioéconomique du pays, dans un principe gagnant-gagnant.


AGP/25/11/015 BPP/AGP

 
Publication mercredi, d’un Décret portant nomination de conseillers à la Présidence de la République


Conakry, 13 jan (AGP)- Un décret du président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé a, dans un décret rendu public mercredi, 12 janvier à Conakry, nommé trois conseillers à la présidence.

Il s’agit de MM. Alpha Ibrahima Keïra conseillé diplomatique et Fodé Bangoura conseiller chargé des affaires administratives ainsi que Mme Aminata Sylla conseillère.
AGP/13/1/011 CM/ST

 
L'AGP et ses travailleurs en danger permanent


Conakry, 4 juil (AGP)- Les locaux de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) sont dans un état piteux et très sale avec des réalités qui crèvent les yeux, au quartier Almamiya dans la commune de Kaloum à Conakry, à moins qu’on ne veuille pas se rendre compte de la situation critique de cet organe de presse pourtant appelé, «Mère des medias».

Vieille de 54 ans, cette Agence est engloutie dans la précarité. Elle est logée dans un immeuble à 8 étages, dont les 5 derniers sont à usage d’habitation. Choses, d’ailleurs, qui rendent son environnement invivable. Des déchets par-ci et autres encombrants physiques par là. Bref, l’accès est plus que difficile. Des chenilles, insectes nuisibles, cafards et parasites y défilent intempestivement à l’œil nu.

Avec l’usure de la tuyauterie, qui date de l’ère coloniale, les eaux usées des toilettes des 6 autres étages, dont 5 à usage d’habitation, se déversent régulièrement dans les locaux de ce service public, situé aux premier et deuxième étages de l’immeuble colonial, mettant ainsi en danger permanent la santé et la vie des travailleurs (journalistes et autres techniciens).

L’AGP manque de toilettes adéquates. Les chaises anglaises qui s’y trouvent sont cassées, les tuyaux d’évacuation bouchés, le tout sous tendu par un manque criard d’eau.

Voilà, en peu de mots, les réalités de l’AGP au moment où l’on parle de la riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Avec les pieds dans la boue, le personnel de l’AGP court de gros risques d’infection et de maladies, telles que la tuberculose et le choléra.

Raison pour la quelle, la nouvelle Direction générale, depuis son installation, n’a cessé d’introduire des requêtes auprès des autorités, en vue de trouver un siège digne d’une Agence de presse.
Le monde des médias évolue, mais l’AGP traine le pas par un manque de soutiens financier et technique en sa faveur. SOS AGP !!!
AGP/04/07/014 CM/ABD/JPO/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du 28 novembre 2014


La quarante huitième (48ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi, 27 septembre 2014 de 09h40mn à 10h.

La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 985, 0655 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Sport-Labé : bientôt une clôture pour le terrain de football de la CR de Popodara


Labé, 11 avril (AGP) - Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keït a procédé, vendredi, 08 avril 2016, à la pose de la première pierre des travaux de construction de la clôture du terrain de football de la Commune Rurale (CR) de Popodara dans la préfecture de Labé, rapporte l’AGP dans la région.


C’est une initiative du gouvernement guinéen, à travers un programme d’appui à la décentralisation, soutenu par des partenaires au développement. Le coût des travaux de construction du terrain de football de la CR de Popodara est estimé à 396 millions 750 mille 066 francs guinéens, financés par le gouvernement guinéen, à travers son programme d’appui à la décentralisation. La participation communautaire est évaluée à hauteur de 44 millions 083 mille 341 francs guinéens, pour un délai contractuel de 3 mois.


Le président de la Délégation Spéciale (DS) de la CR de Popodara, Tély Oury Diallo a salué cette initiative du gouvernement guinéen.


«La construction de ce Stade nous permettra de mieux mobiliser et organiser toute la jeunesse dans le sens du développement, car la jeunesse est l’avenir du pays», a dit le président de la DS de Popodara.


Ce sentiment de satisfaction est largement partagé par le directeur préfectoral de la Jeunesse de Labé, Thierno Aliou Barry.


«Je voudrai remercier Son Excellence Pr Alpha Condé, président de la République pour cet acte. C’était une promesse pour la jeunesse de Popodara. Aujourd’hui, cette promesse est devenue une réalité», a-t-il rappelé.


Pour sa part, le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta a invité la jeunesse de Popodara à surveiller elle-même l’exécution des travaux.


«Vous savez que généralement, l’entrepreneur, une fois isolé, cherche toujours à faire des économies. J’ai souhaité donc à ce que les jeunes eux-mêmes soient les inspecteurs, les contrôleurs à la place du contrôleur officiel, pour réussir à avoir une infrastructure solide et durable», a suggéré le gouverneur de région.


A noter que la CR de Popodara compte 24 857 habitants, dont 14 220 femmes.


AGP/11/04/016 ISD/CM/AND/ST

 
Présidentielle 2010 : Page de la Campagne électorale

2ème tour : l’Alliance Cellou Dalein président, en Basse Guinée


Conakry, 22 oct (AGP)- L’Alliance Cellou Dalein Président (ACDP) était récemment en campagne électorale dans les préfectures et sous préfectures de la Basse Guinée.

A Kakalanta, localité située dans le village Kolo, préfecture de Boffa, village natal de M. Sidya Touré, 1ère étape, l’ACDP a été reçu par les sages qui ont fait des bénédictions pour la prospérité de la Guinée et la victoire du candidat.

L’étape suivante a été la sous préfecture de Kollaboui (Boké), la dénégation a été accueilli par une foule de militants et sympathisants mobilisée le long de la route scandant ‘’Cellou président’’, ‘’Kollaboui vote Cellou le 24 octobre’’.

Dans la sous préfecture de Kamsar (Boké), 3ème la mobilisation a été plus grande d’abord avec une réception de la ‘’section motard’’ de Kollaboui à Kamsar direction le stade Filima où attendait une foule nombreuse de militants et sympathisants sous les rythmes d’une compilation de chants d’artistes guinéens à la gloire de Cellou Dalein Diallo.

Le porte parole du bureau de la coordination de l’Alliance de Kamsar, M. Sékou Thomas a rassuré dans son discours de bienvenue, que l’alliance Cellou Dalein Diallo président, vit et vivre à Kamsar, Kanfarandé et Bintimodia et qu’ensemble, la victoire au second tour sera acquise grâce à la détermination de tous.

Pour sa part, le représentant de la Jeunesse, M. Filgence Bangoura a quant à lui, réaffirmé la détermination des jeunes de l’Alliance de Kamsar, à soutenir et à conduire l’Alliance à la victoire.

Pour illustrer cette volonté, les jeunes ont fait des démonstrations sur motos dont une fille de 14 ans et une animation assurée par deux jeunes artistes de la place pour magnifier et glorifier la grandeur de l’alliance et son président, Cellou Dalein Diallo.

Dans son adresse de circonstance, le président de l’UFR M. Sidya Touré en langue nationale Sousou a salué et encourager ces militants pour les résultats du 1er tour en sa faveur.

Il a indiqué que le suffrage du 1er tour à Kamsar était de 95%, ce qui prouve qu’au second tour, ce suffrage peut être amélioré avec la volonté des uns et des autres.

A ce titre, il a demandé aux militants de faire de l’effort pour maintenir cet élan dynamique à travers une forte participation le jour du scrutin et une meilleure sécurisation des résultats des bureaux de vote.

Il a enfin pris l’engagement que l’alliance mettre le paquet pour résoudre les problèmes d’eau, de courant et autres qui manquent au niveau de la sous préfecture de Kamsar afin d’améliorer les conditions de vie des ‘’populations victimes, il y a 52 ans’’.

Le représentant de NGR a ajouté que la résolution de ces maux énumérés par M. Sidya Touré, sont résumés dans les 12 travaux du projet de société de l’alliance avant d’insister sur la surveillance et la sécurisation des résultats des bureaux de vote de la sous préfecture de Kamsar.

Visiblement satisfait de la mobilisation des militants de l’ACDP de Kamsar et de l’accueil réservé à sa délégation, le candidat, Cellou Dalein Diallo a tout d’abord remercié les uns et les autres pour cette confiance portée à sa personne et à l’alliance.

Il a par la suite, félicité et encouragé les militants des partis alliés pour les résultats obtenus au 1er tour, résultats qui selon lui, par une simple addition feront plus de 60% du suffrage exprimé en faveur de l’Alliance Cellou Dalein Diallo pour la victoire au second tour.

Pour ce faire, il a invité les militants de l’alliance à se mobiliser massivement pour aller voter le 24 octobre 2010 tout en surveillant les résultats issus des urnes au niveau de chaque bureau de vote de la sous préfecture de Kamsar.

Dimanche, 17 octobre, la délégation a été l’hôte de la sous préfecture de Sangarédi là, les leaders et représentants des partis de l’Alliance étaient tous au rendez vous dont Sidya Touré, Abbé Sylla, Boubacar Bah, Moussa Solano et le directeur de campagne de l’Alliance, Dr Fodé Moussa Fofana.

Dans cette sous préfecture minière, la délégation a été reçue au stade Minel qui a connu une forte mobilisation de militants et sympathisants de l’alliance vêtus de de T-shirts et autres pagnes arborés de couleurs et effigie du candidat, Cellou Dalein Diallo.

Par rapport à Kamsar, la particularité de la réception à Sangarédi a été l’organisation des danses folkloriques avec les artistes du tiroir pendant 5mn d’horloge, ensuite la diversité des discours avec l’intervention successive de M. Fodé Oussou Fofana et des leaders et représentants des partis alliés présents dont, MM. Sidya Touré, Abbé Sylla et Etienne Soropogui.

Tout comme au village Kakalanta à Boffa, et Kamsar, le candidat Cellou Dalein Diallo a traduit aux militants et sympathisants, sa grande satisfaction quant à la grande mobilisation des militants des partis alliés autour de l’Alliance;

Par ce biais, il a remercié les uns et les autres pour la victoire rassurée du 24 octobre 2010. Pour y parvenir, il a invité tous les militants à une participation effective au vote le jour du scrutin.

Le programme du 17 octobre s’est terminée dans la commune urbaine de Boké où, les militants de l’Alliance ont réservé une réception inédite et grandiose au stade de l’amitié.

A la tribune de ce stade, on remarquait une présence massive des femmes des partis politiques de l’Alliance.

En réponse au souhait de bienvenue de la coordination préfectorale de l’Alliance, Sidya Touré a fait le parcours de l’homme Cellou Dalein Diallo, ses réalisations et sa capacité à briguer la magistrature suprême de la Guinée.

Pour sa part, M. Abbé Sylla a promis de créer des emplois pour les guinéens et à lutter contre la pauvreté en améliorant les conditions de vie dans les domaines de l’énergie et de l’eau en particulier.

Au nom de sa délégation, Cellou Dalein Diallo a transmis aux militants de Boké, le message de paix et d’unité nationale à observer avant, pendant et après le scrutin du 24 octobre 2010 en les exhortant à aller voter massivement et à sécuriser les bureaux de vote.

A Kamsar, tout comme à Sangarédi et Boké, MM. Sidya Touré et Cellou Dalein ont indiqué chacun, que le problème de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) reste entier pour une transparence du scrutin.

La visite au doyen de la ville de Boké, Elhadj Salif Maire Camara a été le dernière étape de cette tournée.

Après Boké, la délégation s’est rendue lundi, 18 octobre à Boffa où elle a pris contact avec les militants de l’Alliance de Tougnifili, de Douporou, de Kolia et de Boffa centre.

Dans chacune de ces localités, les directoires de campagne ont souhaité la bienvenue à la délégation de l’alliance.

En réponse, Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo ont passé le message de félicitation, d’encouragement pour les résultats du 1er tour. Ils ont expliqué le projet de société ambitionné par l’Alliance.

Partout, les sages et les Imams ont dits des bénédictions pour la victoire de l’Alliance Cellou Dalein Diallo.
AGP/22/10/010 PB/ST

 
SOMMET AFRIQUE/ETATS-UNIS


Le Pésident de la République Pr. Alpha Condé et la 1ère Dame chez le couple OBAMA à Washington.

 
Tenue mercredi à Conakry de la 3ème session du Conseil Interministériel


Conakry, 27 jan (AGP)- La 3ème Session du Conseil Interministériel s’est tenue mercredi, 26 janvier de 10h à 14 h 30 sous la présidence du premier ministre, chef du Gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana.

L’ordre du jour adopté et discuté était le suivant :

1- Message du premier ministre, chef du Gouvernement

2- Communications des membres du gouvernement

- ministère du Commerce sur la sécurisation et à l’approvisionnement en riz ;

- ministère de l’Economie et des Finances sur l’intendance et la logistique
du Gouvernement ;

- ministère de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat sur l’examen des dossiers des hôtels Kaloum, Camayenne, Niger, Novotel et ex-Hôtel Gbessia (Actuel Centre Médical International) ;

- ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction sur une communication relative aux résultats du recensement du patrimoine bâti et non bâti de l’Etat ;

- Communication du Gouverneur de la Banque Centrale relative à la situation de la monnaie nationale ;

3- Divers

Au 1er point, le premier ministre a fait état des récentes violences qui ont affecté quelques préfectures du pays. A ce propos, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation effectuera une mission dans les différentes préfectures concernées. D’autres hauts cadres de l’Etat auront également à s’investir dans ce sens.

Le Conseil a recommandé la poursuite de la campagne de sensibilisation des populations afin qu’elles observent la retenue indispensable à la préservation de la quiétude sociale.

Le 2ème point de l’ordre du jour consacré aux communications des membres du gouvernement a porté en premier lieu, sur l’exposé fait par le ministre en charge du Commerce relatif aux questions liées à la sécurisation et à l’approvisionnement des populations en riz.

Suite aux débats instaurés, le Conseil interministériel est convenu de ce qui suit :

Des commerçants agréés en rapport avec les Centrales Syndicales, les mairies, les organisations féminines vont se charger de la distribution du riz aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

Le riz sera vendu à Conakry au comptant à raison de 160.000 fg le sac de 50 kg.

Toutes les forces de sécurité seront mobilisées pour combattre sans faiblesse la réexportation du riz.

A moyen terme et en vue de favoriser la production et la distribution du riz local, la prochaine campagne agricole sera fortement soutenue par le gouvernement.

L’opération d’approvisionnement en riz qui demeure strictement conjoncturelle, et précédée par une forte campagne de sensibilisation des populations débutera dans les jours qui viennent.

La communication du ministre de l’Economie et des Finances portait sur l’intendance et la logistique du gouvernement. Les questions soulevées ont été partagées et seront soumises au Conseil des ministres.

L’exposé du ministre en charge de l’Hôtellerie a été suivi d’une recommandation portant sur la création d’une commission interministérielle composée des départements en charge de la Justice, de l’Habitat et des Finances avec la participation de l’agent judiciaire de l’Etat.

Après la communication du ministre en charge de l’Urbanisme, communication portant sur le niveau actuel de recensement du patrimoine bâti et non bâti, le ministre a reçu le soutien unanime du Conseil qui l’a invité à poursuivre sans désemparer cette opération.

La dernière communication du 2ème point de l’ordre du jour a été faite par le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), invité à présenter la situation de la monnaie nationale.

Après l’exposé du gouverneur de la BCRG sur le sujet, exposé qui a mis l’accent sur les causes de la dépréciation très rapide du franc guinéen par rapport aux devises étrangères, le Conseil a recommandé les principales mesures suivantes :

1- Respect strict de la réglementation des changes ;
2- Suivi scrupuleux du rapatriement des recettes d’exportation ;
3- Rappel de l’interdiction déjà consacré par un décret du PRG de facturation en devises sur toute l’étendue du territoire national ;
4- Interdiction formelle de l’exercice du métier de cambiste par les changeurs non agréés ;
5- Poursuite de la concertation engagée par la BCRG et le MEF avec la Chambre des Mines en vue de domicilier dans les Banques primaires une partie des devises destinées à couvrir les dépenses locales des compagnies minières ;
6- Formalisation très rapide d’un cadre d’intervention de la BCRG sur le marché des changes en vue d’atténuer les variations intempestives de la valeur du franc guinéen.

Après avoir discuté d’une série d’autres mesures à caractère budgétaire et monétaire, le Conseil Interministériel s’est réjoui de la levée prochaine des sanctions de la Communauté Financière Internationale et de la possibilité ainsi offerte à la Guinée, de pouvoir bénéficier à très court terme d’un tirage auprès du FMI de l’ordre de 130 millions de dollars US.

Pour clore ce sujet, le Conseil a fermement ré exprimé la volonté du Gouvernement, d’instaurer une discipline budgétaire rigoureuse avec comme principe, l’exécution des dépenses publiques sur la base des recettes disponibles.

Au titre des Divers, le premier ministre a rappelé au Conseil, que le Séminaire gouvernemental débutera ce jeudi, 27 janvier à 10 heures à l’hôtel Mariador Palace.

Le conseil a pris fin par des échanges de vues sur diverses questions d’importance nationale.
AGP/27/1/011 DDD/AB/ST

 
Aperçu du rapport du GMMP sur l’égalité des sexes et OMD


Conakry, 16 sept (AGP)- Selon des recherches effectuées lors du Projet Mondial de Monitorage des Médias (GMMP) dans les grands quotidiens, la télévision et les émissions de radios de 108 pays à travers le monde, il a été relevé 3% seulement des reportages sur la pauvreté, 2% sur l’éducation, 25% sur le VIH/Sida, 3% sur l’environnement et 1% sur les partenariats internationaux qui soulignent les questions d’égalité et d’inégalité des sexes.

En Guinée Conakry, les travaux de recherches du GMMP qui ont été coordonnés par le point focal Femmes Médias et Développement (FAMEDEV), furent centrés sur 2 journaux de la presse écrite à savoir, le Diplomate et le Démocrate, la radio nationale et la Télévision nationale.

Ici, les recherches effectuées ont montré que, seulement 8% des reportages sur la pauvreté, 9% des reportages sur l’éducation, 39% des reportages sur le VIH/Sida, 4% des reportages sur l’environnement et 19% des reportages sur les partenariats internationaux ciblent essentiellement les femmes.

En outre, les recherches du GMMP démontrent que seulement 5% des reportages sur la pauvreté, 5% des reportages sur l’éducation, 16% des reportages sur le VIH/Sida, 3% des reportages sur l’environnement et 1% des reportages sur les partenariats internationaux, combattent clairement les stéréotypes sexistes.

A noter que sur les cinq OMD sélectionnés, les reportages des médias d’informations sur le VIH et le Sida sont ceux qui, en moyenne, dans le monde entier, tiennent le plus compte de la spécificité homme-femme.

En plus des résultats cités plus haut, voici d’autres résultats du GMMP enregistrés en 2010 :

- Avec un score de 44%, les femmes s’approchent de la parité en ce qui concerne les personnes interrogées pour donner un avis général dans les nouvelles. Par contre, un expert sur cinq seulement est une femme.

- Les femmes sont présentées différemment des hommes dans les nouvelles : leur âge est indiqué deux fois plus souvent que celui des hommes, elles apparaissent en photo une fois et demie de plus que leur congénères masculins et les reportages ne reflètent pas la réalité, car ils ne présentent pas les femmes dans les postes professionnels ou d’autorité qu’elles occupent réellement.

- Les femmes ne présentent que 37% des reportages dans la presse écrite, la radio et la télévision combinées.

- Les reportages présentés par les journalistes féminines sont pratiquement deux fois plus susceptibles de combattre les stéréotypes sexistes que ceux présentés par les hommes.

- Les préjugés sexistes que l’on observe dans les médias d’information traditionnels (télévision, radio et presse écrite) sont transposés dans les ‘’nouveaux’’ médias d’information (Internet).

Le niveau des préjugé et le même dans les nouveaux médias que dans les médias traditionnels, voire parfois pire.

Les résultats de recherches du GMMP seront débattus le 29 septembre 2010 lorsque les rapports nationaux, régionaux et internationaux du GMMP seront publiés.

On s’intéressera tout particulièrement aux statistiques sur l’évolution de la présence des femmes dans les nouvelles depuis 1995, l’évolution des reportages sur les différents thèmes ventilés selon le sexe des journalistes et des présentateurs, et l’évolution de la qualité des reportages dans la perspective de l’égalité des sexes.

On présentera aux professionnels des médias et à la Société civile un plan d’action pour des médias d’information respectant l’égalité des sexes.

Le GMMP est le plus vaste et le plus long projet de recherche longitudinale engagé qui existe sur la parité des sexes dans les médias.

L’objectif ultime du projet est de parvenir à une représentation juste et équilibré des hommes et des femmes dans les médias d’information et à travers ces derniers.

Le GMMP est coordonné par l’Association Mondiale pour la Communication Chrétienne (WACC), un réseau de communication international basé au Canada et au Royaume-Uni qui encourage la communication pour favoriser le progrès social, en collaboration avec Médias Monitoring, une organisation basée en Afrique du Sud chargée de l’analyse des données.

Le projet bénéficie du soutien du Fonds de Développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).
AGP/16/9/010 GMMP/AGP

 
Création au ministère de l’Energie de sociétés anonymes en lieu et place de EDG et de la SEEG


Conakry, 13 jan (AGP)- Le ministre d’Etat de l’Energie et de l’Environnement, Elhadj Papa Koly Kourouma a, dans un arrêté rendu public mardi, 11 janvier, créé des Sociétés anonymes à participation publique en lieu et place de Electricité de Guinée (EDG) et de la Société d’Exploitation des Eaux de Guinée (SEEG).

Ledit arrêté précise que ce changement a pour objet, d’arrêter la dégradation des services publics d’électricité et de l’eau et d’améliorer progressivement leurs performances techniques, commerciales et financières en vue d’assurer une meilleure desserte de la population pour une période transitoire.
AGP/13/1/011 CM/ST

 
Le président de la République et le Syli National étaient à Sékhoutouréya le 11 octobre


Conakry, 15 oct (AGP)- Après sa qualification face aux Super Eagles du Nigeria pour la phase finale de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Football qui aura lieu du 20 janvier au 10 février 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, l’équipe nationale guinéenne le Syli National et son encadrement ont été reçus au Palais Sékhoutouréya à Conakry le 11 octobre, par le président de la République, Pr. Alpha Condé, a indiqué le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

A l’occasion, le ministre des Sports, M. Aboubacar Titi Camara (ancien sociétaire de cette équipe) a remercié le chef de l’Etat, son gouvernement et le laborieux peuple de Guinée pour le ‘’puissant’’ accueil qui leur a été réservé, suite à leur brillante prestation contre le Nigeria le 8 octobre dernier à Abuja.

Il s’est dit très réconforté par cette marque de reconnaissance qui constituera certainement selon lui, une source de motivation pour le Syli National pour les prochaines compétitions.

Le ministre des Sports a aussi remercié toute l’équipe d’encadrement pour la qualité de leur détermination, de leur motivation et le sens élevé de patriotisme qui les a toujours animés pendant cette compétition.

M. Camara a mis l’occasion à profit, pour inviter le gouvernement à tout mettre en œuvre pour créer de meilleures conditions de travail et de préparation pour le Syli National, afin de permettre à la Guinée, de remporter pour la première fois le trophée de la CAN.

En réponse, le président de la République, Pr. Alpha Condé a indiqué, que la jeunesse est le creuset de l’unité nationale ajoutant, que toute la Guinée se reconnait en cette équipe, sa victoire n’est l’apanage d’aucune région naturelle, c’est toute la Guinée qui s’y retrouve.

Le chef de l’Etat a souligné : ‘’si tous les guinéens se donnaient la main nous pourrions surmonter tous les obstacles car, c’est l’unité qui nous a permis de dire NON à la colonisation et OUI à l’indépendance.

Cette équipe patriotique doit absolument servir d’exemple aux générations montantes’’.

Il a ainsi invité les joueurs, à s’impliquer ‘’activement’’ dans l’éducation de leurs jeunes frères et sœurs.

Pr. Condé a exhorté toutes les structures éducatives, à la formation d’une nouvelle génération consciente, responsable et patriote, capable de refuser toute manipulation, tout en reconnaissant qu’il revient à l’Etat, de créer toues les conditions nécessaires pour la conservation de ces acquis.

Il a pour terminer, rassuré que l’Etat, en tenant compte des périodes difficiles qu’il traverse, ne ménagera aucun effort pour que la Coupe d’Afrique des Nations soit remportée par cette génération.

A retenir, que pour cette remarquable prestation du Syli National qui qualifie la Guinée pour la phase finale de la CAN 2012, chaque joueur a bénéficié de 20.000.000 GNF, offerts par le chef de l’Etat.
AGP/15/10/011 ST

 
Publireportage/ Football Académie : Cellcom envoie 18 jeunes à Barcelone pour une formation en football !!


Conakry, 13 fév (AGP)- Les sélectionnés de la campagne Football Académie de Cellcom sont enfin connue! Cette campagne qui pendant 6 mois a sélectionné des jeunes talents dans le domaine du football sur toute l’étendue du territoire national, réalise aujourd’hui le rêve de 18 jeunes talents, celui de bénéficier d’une formation professionnelle en football.





Ils sont environ300.000 mille à avoir participé à cette campagne, seulement 18 joueurs ont été retenus après plusieurs étapes parallèles à Conakry et l’intérieur du pays. Ces 18 jeunes bénéficieront grâce à cette sélection d’une formation de 4 semaines dans l’une des meilleures écoles de football en Espagne dans la ville de Barcelone.





En effet, l’équipe des champions composée des meilleurs joueurs des différentes localités de Conakry et de l’intérieur du pays, représente aujourd’hui un cocktail de jeunes talents qui grâce à leur performance vont bénéficier d’un voyage de 4 semaines tout frais payé par Cellcom.





Après cette sélection la société se charge de la confection des passeports pour les sélectionnés qui n’en ont pas, ainsi que l’obtention d’un visa pour l’Espagne. Pendant tout leur séjour, les 18 sélectionnés auront leur logement dans un hôtel haut standing pris en charge par la société, ainsi que toutes les activités liées à leur formation.





Pour rappel, les premières sélections ont commencé le mois d’Aout 2015 dans les différents quartiers de Conakry et à l’intérieur du pays, tous les jours des activités de présélections se tenaient sur les différents terrains afin de retenir plusieurs joueurs par jour, des sélections basées sur le talent et l’esprit d’équipe. La seconde étape s’est déroulée sur Conakry et l’intérieur du pays, à la fin de laquelle ils étaient 1200 à être dans la course pour l’équipe des champions. Les phases finales ont regroupés à Conakry les 176 joueurs venues des 5 communes de Conakry, de Kindia, Fria, Kamsar, Boké, Sangarédi, Mamou, Labé, Kankan, Macenta, Beyla, et N’zérékoré . Les différents matchs de la finale se sont joués pendant 3 jours au stade de la mission de Kaloum.





Au premier jour 88 ont été retenu pour jouer les quarts de finale et la demie finale suite auxquelles 44 ont été retenu. Lors de la finale 18 jeunes talents ont été enfin retenus en présence du Ministre des SportsSiaka Barry,du Directeur Général de Cellcom John Vasikaran, du Directeur Général adjoint de l’ARPT Oumar SaidKoulibaly,du représentant de la Lonagui Moussa Camara, du Directeur Général de la société Weego Abdoul Wahab BenGeloune, du Directeur de la Fédération de Basket Sakoba Keita et de Diaka Camara Animatrice de l’émission Top 10, ainsi qu’un parterre de journaliste.





Selon le ministre des Sports Siaka Barry ‘’C’est un honneur d’assister à la finale d’une telle campagne, qui fait la promotion de la jeunesse guinéenne et des talents en matière de football avant de rajouter qu’il salue cette initiative de la société Cellcom et il a également appelé les jeunes sélectionnés à saisir cette opportunité avec la plus grande abnégation afin de représenter dignement après leur formation, la jeunesse guinéenne, mais aussi le sport guinéen’’.





Pour le Directeur Général de la société de téléphonie John Vasikaran ‘’aider la jeunesse guinéenne est l’une des priorités de la compagnie et Football Académie permet aujourd’hui à ces jeunes de réaliser leur rêve en passant dans l’une des plus grandes écoles de Football de Barcelone’’. John Vasikaran n’a pas manqué de remercier les partenaires qui ont accompagné cet évènement notamment : le ministère des Sports,l’ARPT, la Lonagui, Coyah, et l’AS Kaloum.





Lors de la remise des certificats aux 18 sélectionnés au Stade de la mission de Kaloum le Directeur Marketing de Cellcom Asher Thierry Alon devant les supporters, invités et médias partenaires a mentionné que cette remise prouve une fois de plus la véracité des initiatives de la société et que quand Cellcom promet ! Cellcom réalise ! Il a rajouté que cette campagne comme toutes les précédentes prouve une fois de plus la motivation de Cellcomà accompagner les abonnés en général, et la jeunesse guinéenne en particulier’’.





Cette équipe qui représente la crème des jeunes talents dans le domaine du footballs’envolera vers Barcelone le 28 février prochain, où ils bénéficieront d’une formation pour devenir des professionnels du football, et rencontreront les joueurs de l’équipe de Barcelone avec lesquels des matchs amicaux sont prévus, ils auront aussi l’opportunité de rencontrer les meilleurs coachs de la ville de Bracelone! L’équipe reviendra à Conakry le 27 mars 2016





Ci-dessous la liste des 18 joueurs sélectionnés :

















































































Mohamed Kouyaté


Ville de Mamou


Ibrahima Diallo


Quartier Dares Salam Conakry


Moussa Kourouma


Quartier Enco 5 Conakry


Sow Mohamed


Ville de Kankan


Manga Fodé Sylla


Quartier Taouyah Conakry






Quartier Lambagny Conakry


Kala Touré


Quartier Coza Conakry


Souleymane Barry


Ville de Fria


Camara IsmaelDeen


Quartier Wanidara Conakry


Ibrahima Therna Soumah


Quartier Simbaya Conakry


Mohamed Lamine Doukouré


Quartier Simbaya Gare Conakry


Ousmane Coumbassa


Ville de Kamsar


Gilbert Chaloub


Quartier Lambagny Conakry


Ibrahima Camara


Quartier Dixinn Conakry


Dabo Ibrahima Kalil


Quartier Lancéboungny Conakry


Diakité Sankoumba


Quartier Dixinn Conakry


Saada Sané


Ville de Labé


Nabilaye Julien Camara


Ville de Kamsar






Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent ! !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/13/02/016 Cellcom/AGP

 
Guinée-Medias/ La HAC invite les journalistes à Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions


Conakry, 05 juin (AGP)- Dans son communiqué du jeudi, 04 juin 2015, la Haute Autorité de la Communication (HAC) de la République de Guinée invite les médias à ‘’Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet, en tenant compte de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays’’.

La HAC a également présenté ses excuses aux médias, aux citoyens et à tous les usagers de la presse pour l’incompréhension suscitée par le point 2 de l’article 3 de sa Décision N°08/SC/P/ du 1er juin 2015, libellé : “S’abstenir de l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet’’.

La Rédaction de l’AGP vous propose le contenu de ce communiqué de la HAC :

COMMUNIQUE

La Haute Autorité de la Communication constate la mauvaise compréhension d’un des articles de sa décision Décision N°08/SC/P/ du 1er juin 2015 portant règlementation des activités des médias de service public et du secteur privé pendant la période allant du 1er juin 2015 à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

En effet, au point 2 de l’article 3, il est notamment libellé : “S’abstenir de l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet’’.

Pour l’incompréhension suscitée par cet article, la HAC présente ses excuses aux médias, aux citoyens et à tous les usagers de la presse et les invite à lire cet article nouveau ainsi libellé : ‘’Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet en tenant compte de la situation socio politique qui prévaut dans le pays;’’

Conakry, le 04 juin 2015

Pour la HAC
La Présidente

Mme Martine CONDE

 
Mondial 2014 : dimanche 13 juillet/ L’Allemagne remporte la coupe en battant l’Argentine (1-0)


Conakry, 13 juil. (AGP)- L’Allemagne a remporté dimanche, 13 juillet, la 20e édition de la coupe du monde en battant l’Argentine dans les prolongations sur le score de (1-0) a u stade Maracana de Rio de Janeiro au Brésil.

L'Allemagne est donc de retour sur le toit du monde après 24 ans d'attente soit en 1990. La Nationalmannschaft est sacrée à nouveau championne du monde après sa victoire devant l'Argentine (1-0) avec un but sauveur de Mario Götze à la 113e mn.

Avec quatre trophées, l'Allemagne rejoint l'Italie à la deuxième place des nations les plus titrées derrière le Brésil qui est sacré cinq fois. Elle laisse exploser ainsi sa joie sur le terrain de football, et se montre premier pays européen à remporter un Mondial en Amérique du Sud.
AGP/13/07/014 CM/JPO/ST

 
‘’La CEDEAO a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a déclaré l’ambassadeur James Gbeho


Conakry, 22 août (AGP)- ‘’En appliquant la politique de «tolérance zéro» contre le pouvoir obtenu ou maintenu par des moyens non constitutionnels, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers une association de sanctions et de diplomatie préventive, a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a récemment déclaré le président de la Commission de la CEDEAO, l’ambassadeur James Gbeho Gbeho.

En conséquence, au cours des trois dernières années, la CEDEAO a officiellement suspendu trois Etats membres notamment, la Guinée, le Niger et la Côte d’Ivoire avant de restaurer l’ordre constitutionnel et la légalité dans ces pays, avec la collaboration de la communauté internationale, dira M. Gbeho.

Il a rappelé qu’en réponse à multitude de guerres civiles et de conflits internes dans certains pays au cours des années 1980 et 1990, l’organisation a créé un groupe de contrôle de la paix (ECOMOG) dont les succès dans la résolution des conflits libérien et Sierra-léonais ont été internationalement salués comme des cas de réussite et une référence continentale.

Cependant, le succès de l’ECOMOG a été obtenu au pris de lourdes pertes en matériels et en vies humaines, et la trop grande concentration sur la paix et la sécurité a fait que, pendant une vingtaine d’années, la CEDEAO a négligé l’un de ses objectifs cardinaux, à savoir le développement et l’intégration économiques, a-t-il souligné.

Parallèlement, une force en attente dans le cadre d’un mécanisme régional de prévention et de gestion des conflits est en cours d’élaboration, bien que la contribution en troupes et les questions de financement demeurent les principaux défis à relever, a indiqué le président de la Commission de la CEDEAO.
AGP/22/8/011 ST/JPO/ST

 
Tenue à Bamako de la session inaugurale du nouveau bureau exécutif de l’UJAO


Conakry, 23 sept (AGP)- Le nouveau bureau exécutif de l’Union des Journalistes de l’Afrique de l’Ouest (UJAO) a tenu sa session inaugurale les 16 et 17 septembre à Bamako en République du Mali.

Cette session a analysé et approuvé le rapport du 7ème Congrès tenu à Dakar, siège de l’UJAO, le Plan Stratégique 2010-2014 et a proposé un budget pour la phase II du projet.

Elle a aussi analysé la situation ‘’critique’’ que vit la presse privée togolaise ces derniers moments et s’est dite indignée avant de condamner la ‘’cascade’’ de procès qui frappent ces dernières semaines de nombreuses publications au Togo.

L’UJAO a mis l’occasion à profit pour inviter les autorités togolaises à mettre un terme à cette ‘’cascade’’ en vue de trouver une solution à l’amiable conformément aux dispositions du Code de la Presse et de la Communication du Togo.

Elle a exhorté l’ensemble des journalistes et professionnels de la presse du Togo, à ne pas perdre de vue la notion de responsabilité sociale qui leur incombe et au respect strict des principes d’éthique et de déontologie dans l’exercice de la profession.

L’UJAO suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation par le biais de sa structure affiliée qu’est l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT).

Dans son intervention, le président de l’UJAO, M. Mohamed Garba également président de l’Union des Journalistes du Nigeria (NUJ), s’est réjoui de l’engament dont font montre les nouveaux membres du Bureau Exécutif depuis leurs élections le 28 Avril 2010.

Il a ensuite réitéré son appel en faveur d’une nouvelle vision, des normes et des pratiques nouvelles pour instaurer au sein des Associations membres de l’UJAO, des pratiques fondées sur l’éthique.

A l’issue des travaux, une Commission d’Enquête, une Commission de relecture des textes de l’Association et une Commission de mobilisation de fonds ont été mises en place.

La consultante, Mme Mouko Alice Nga Minkala a de son côté, procédé au lancement officiel du rapport de la revue à mi-parcours du Programme de Renforcement des Capacités (PRC) UJAO qu’elle a réalisé et qui fait ressortir les forces et faiblesses du projet, les recommandations formulées pour l’avenir du PRC -UJAO.

Le représentant de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), Mr Claude Sinzogan, administrateur des Programmes et superviseur du PRC-UJAO a quant à lui, félicité le nouveau bureau et a loué les initiatives de ses membres en l’assurant de la volonté de sa Fondation de poursuivre son soutien à l’UJAO.
AGP/23/9/010 AB/ST

 
Page Noire :


Les familles Sow, Bah, Baldé, Barry, Diallo, Lam, Kane, Amis et alliés de Timbi-Madina, Timbi-Tounni, Dalaba, Dinguiraye et Dabola ont la profonde douleur de porter à votre connaissance le décès d’El hadj Thierno Hassane Sow, Ingénieur des ponts et chaussées, domicilier à Hamdallaye CBG.

Décès survenu dans la nuit du vendredi, 04 à samedi, 05 septembre 2015 vers 1 heure du matin des suites d’une courte maladie.



Le défunt a été notamment :



  • Conseiller technique à l’ACGP

  • Directeur national des Investissements routiers

  • Directeur général des Travaux publics

  • Chef division Infrastructure et équipement au Bureau central d’étude des projets

  • Conseiller technique du premier ministre Lansana Béavogui

  • Ingénieur chargé des Projets à OFAB-CBG.





Le programme des funérailles fera l’objet d’un communiqué ultérieur. Paix et repos à son âme Amen !!!

 
Santé : «les personnes responsables des MGF/E doivent savoir qu’elles répondront devant la Justice», Me Ckeick Sako


Conakry, 19 fév (AGP)- Le ministre guinéen de la Justice, Garde des Sceaux (JGS), Me Cheick Sako a, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines et l’Excision (MGF/E), informé que les personnes responsables de ces pratiques doivent savoir qu’elles répondront devant la justice.





Du moins, c’est ce qui ressort de sa déclaration, rapportée par la Cellule de Communication du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance en République de Guinée (Unicef Guinée).





Nous vous proposons un extrait de cette déclaration :





«L’excision est un grave problème de santé publique qui nécessite, à la fois, une sensibilisation accrue et la répression contre les personnes reconnues coupables de mutilations génitales, à fortiori sur des enfants. Parallèlement à la procédure pénale, il est important d’accentuer la sensibilisation, en impliquant les associations de femmes et le personnel de santé, parce que l’excision n’apporte rien de positif. L’acte est interdit par les textes nationaux et internationaux et nous sommes fermes là-dessus. Les personnes qui en sont responsables doivent savoir, qu’elles répondront devant la Justice», a-t-il averti.


AGP/19/02/016 ST

 
Le secrétaire général du PDG-RDA, favorable au renforcement des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social


Conakry, 16 juin (AGP)- Le secrétaire général du Parti Démocratique de Guinée du Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA), M. Mohamed Touré a animé mardi, 14 juin à la Maison de la Presse à Lansébounyi dans la commune de Matam à Conakry, une conférence de presse au cours de laquelle, il a fait connaître la position de son parti sur la situation politique du pays notamment, la révision de la liste électorale, le processus de réconciliation et la mise en place d’un dialogue national concerté entre les acteurs politiques du la Guinée.

‘’Aujourd’hui dans une situation de sortie de crise qui n’est pas encore entièrement maîtrisée, la nécessité s’impose de nous doter ou de renforcer des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social, afin de faire face à des questions qui ne sont pas seulement celles de tel ou de tel parti politique mais, celles de toute la Nation ; il ne servira à rien de se focaliser sur des faux débats’’, a déclaré M. Touré indiquant, que ‘’les véritables enjeux se situent ailleurs’’.

Pour lui, il s’agit d’abord de se fixer une échéance précise et réaliste en tenant compte de l’avis des techniciens bien sûr et de la volonté des uns et des autres, de se doter le plus rapidement possible d’un parlement institutionnel sans lequel, on ne peut parler d’un Etat démocratique.

Sur la volonté du chef de l’Etat d’organiser les élections législatives au cours du dernier trimestre de l’année 2011, M. Touré sollicite un cadre concerté et consensuel avec la présence de tous les acteurs impliqués. ‘’Nous en appelons au sens de responsabilité des uns et des autres afin que chacun puisse transcender ses intérêts particuliers et ressentiments et de ne mettre en avant que l’intérêt de la Nation c'est-à-dire, l’organisation des élections libres et transparentes’’, a-t-il souligné.

Le secrétaire général du PDG-RDA a émis le souhait de connaître une grande représentativité des députés de son parti au sein du futur parlement, pour défendre la voix de la défense de l’indépendance politique, du développement économique, du progrès social, de l’intégration sous-régionale et du panafricanisme étant selon lui, le credo du parti.

L’établissement des collectivités décentralisées a-t-il rappelé, doit être un défi pour le pouvoir politique. Pendant la transition, le PDG-RDA avait voulu que les communales et les législatives soient organisées avant la présidentielle, pensant que la co-organisation des communales et des législatives éviterait des dépenses supplémentaires et des dérives découlant des stratégies basées sur l’ethnie.

Pour M. Touré, la réconciliation nationale est un des principaux défis de la nation. Il a fait savoir que lors du 14ème congrès du PDG-RDA tenu les 14 et 15 mai 2010, son parti en avait fait une nécessité.

Il a ainsi demandé, à identifier d’abord certaines problématiques en réunissant des groupes d’hommes pour faire face au processus de réconciliation soutenant que lorsqu’on parle de la réconciliation nationale, qu’il ne s’agit pas des problématiques de la première République, de la deuxième République ainsi que celles nées au cours de la transition et de l’élection présidentielle de 2010 mais qu’il faut se focaliser sur la jeunesse pour réussir cette réconciliation nationale tant souhaitée par tous les guinéens, a-t-il conclu.
AGP/16/6/011 DB/AB/ST

 
Hommage à Mme Cissé Hadja Mabinty Camara, Dr Mimi Damantang pour les intimes


La mort est un passage obligé pour tout être vivant.





Te voilà horizontalement allongée sous les pieds de tous ceux qui t'ont aimé. Mimi, te voir dans cette position me bouleverse et me fait penser à plusieurs choses.





Je pense au jour de notre première rencontre. C'était mon jour de chance. Celui de la rencontre avec la femme de ma vie. Une vie qui a été comblée par ta fidélité, ton attention, tes petits soins, ton respect pour ma famille et tous les miens, ton engagement pour la vie. Que dirais-je de ton engagement politique pour que le RPG soit ?





La confirmation de cet engagement politique me fait penser à ma première nuit de prisonnier politique en 1990. En effet, j'ai été incarcéré aux 32 escaliers durant 3 mois 15 jours ; j'ai survécu grâce à toi.





En 1996, j'ai été condamné à 2 ans de prison ferme et au payement de 6.000.000 d'amende. J'avais purgé 13 mois 15 jours quand soudain j’ai été libéré grâce à ton intervention énergique. Le montant de l'amende a été intégralement payé sur tes fonds propres.





C'est à la suite de toutes ces vicissitudes et de ton abnégation que le RPG a triomphé.





Quand ce Vendredi saint, je te vois dans ce linceul, je suis perturbé, anéanti.





La foi en Dieu est mon seul refuge et je m'y accroche en priant pour le repos de ton ÂME.





Mimi, tu as été l'architecte de ma vie, une vie mesurée, tranquille, simple, respectueuse, efficace, plein d'amour et d'affection.





Mimi, n'as-tu pas été le chantre discret du combat politique qui a fait qu'aujourd'hui le RPG soit le parti national au pouvoir ?





Tu n'as ménagé ni tes efforts intellectuels ni ton soutien moral, ni tes moyens financiers et matériels en faveur du RPG ARC-EN-CIEL.





Mimi, que de malades venus de loin ou de près, nantis ou démunis ont été soignés, traités de la même manière et avec le même respect, parfois logés.





Mimi, ma Mimi ! Je ne cesserai jamais de te pleurer, je ne te lâcherai pas ; je ferai de tes chantiers ma préoccupation essentielle. Je ferai en sorte que l'unique fille que tu nous as laissée incarne tes valeurs morales et humaines ; elle maîtrisera la science telle que tu l'as toujours souhaité.





La vie est ce qu'elle est : naître, se développer et mourir. C'est le cycle normal.





Chaque grand homme s'appuie sur une grande dame. Mimi, tu as été ma force et mon appui.





En ce moment ultime où tu rejoins ta dernière demeure, je prie Dieu qu'Il pardonne tes péchés et exhausse tes bienfaits.





Mimi, ma Mimi, pardonne-moi, moi je t'ai déjà pardonnée.





Tu as été comme nous, nous serons comme toi.





Repose en Paix, ma Mimi. Amen !

 
Page Noire

La Guinée a rendu mercredi, un dernier hommage au Général Antoine Kankodouno


Conakry, 3 juin (AGP)- La Guinée a rendu mercredi, 1er juin au palais du peuple à Conakry, un dernier hommage au défunt gouverneur de la région administrative de Kankan, Général Antoine Fara Kankodouno, décédé samedi, 28 mai des suites de maladie à la Clinique Pasteur de Bamako en République du Mali où il a été évacué d’urgence.

La crème de l’administration guinéenne, les forces de sécurité et de défense, les parents, amis et alliés ont rendu un hommage mérité au gouverneur Kankodouno avant le départ de sa dépouille mortelle pour Mongo dans la préfecture de Gueckédou.

Les obsèques ont été marquées par la lecture de l’oraison funèbre, faite par le Colonel Abou Kéita de la Gendarmerie Nationale. Une oraison qui retracé le parcours du défunt, de sa naissance en 1958 en passant par son incorporation au sein de la Gendarmerie Nationale en octobre 1982, son évolution en grade, au cours de 31 ans 5 mois et 27 jours de service.

Egalement son élévation au grade de Général de Brigade, le 15 janvier 2010, les différentes formations au plan national et à l’étranger (Saint Cyr en France) jusqu’à sa nomination au poste de Gouverneur de la région administrative de Kankan, le 26 juin 2009 avant d’être confirmé à ce poste par le président de la 3ème République, Pr Alpha Condé.

Par la suite, le message du gouvernement a été délivré par le ministre des Affaires Politiques et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé. Un message qui révèle le passé brillant du défunt suivi de témoignages dont ceux du directeur général de la Société Aurifère de Guinée (SAG), M. Christian R.et du Conseiller spécial du président de la République en matière de Défense et de Sécurité, Général Bouréma Condé.

Sous la musique funèbre de la fanfare de l’armée, les membres du gouvernement, des responsables d’institutions nationales et internationales, la famille et les forces de défense et de sécurité, se sont tour à tour recueilli sur le cercueil de l’illustre disparu.

La cérémonie a pris fin à l’esplanade du palais du peuple par l’embarquement de la dépouille pour l’aéroport international de Conakry-Gbèssia en direction de son village natal de Mongo où il sera enterré, situé à moins de 12 km de la commune urbaine de Gueckédou.
AGP/3/6/011 JPO/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi, 20 novembre 2014


La quarante septième (47ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 20 novembre 2014 de 09h30 mn à 10h.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 982, 7695 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Diplomatie/ Le président du Rwanda, Paul Kagamé en Guinée pour une visite de travail et d’amitié de 48 heures


Conakry, 09 mars (AGP)- Le président de la République du Rwanda, Paul Kagamé est arrivé à Conakry en République de Guinée, mardi, 08 mars 2016, pour une visite d’Etat et d’amitié de 48 heures, rapporte l’AGP.





Il a été accueilli, à sa descente d’avion à l’Aéroport International Conakry-Gbessia, par le chef de l’Etat de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, en présence des présidents des institutions nationales, les membres du gouvernement, les représentants des missions diplomatiques accréditées en Guinée, des institutions internationales, des chefs d’Etat Major des Armées (Terre, Mer et Air) et d’autres hauts cadres.





Cette visite du chef de l’Etat rwandais s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre les deux pays (Guinée et Rwanda).





Elle sera marquée par la signature de plusieurs Accords de partenariat dans plusieurs domaines.





Après donc un tête-à-tête entre les deux hommes politiques, le président guinéen, Pr Alpha Condé a offert un banquet officiel à son hôte de marque au Palais Mohamed V dans la commune de Kaloum, au cours duquel le président de la République de Rwanda, Paul Kagamé a été décoré par le chancelier des Ordres Nationaux du Mérite de la Guinée, pour sa précieuse implication dans le cadre des liens d’amitié et coopération entre les deux pays.





A noter, que ce banquet officiel a été animé en acoustique avec les notes musicales du terroir par le célèbre artiste, Ba Sissoko et son groupe.





Le séjour de Paul Kagamé s’est poursuivi mercredi, 09 mars, par la visite des installations du Port Autonome de Conakry (PAC) et de la Bluezone de Kaloum.





Selon le programme, un communiqué final viendra clôturer la visite d’Etat du président rwandais avant son départ de la Guinée.


AGP/09/03/016 AKT/ST

 
Publireportage :

Remise de certificats aux heureux gagnants de la campagne «Back to School» de Cellcom Guinée


Conakry, 15 jan (AGP)- La société de téléphonie mobile, Cellcom Guinée, a remis, jeudi, 14 janvier 2016, des certificats aux 12 heureux gagnants de la campagne «Back to School» ou «Recharge ton avenir», leur permettant de suivre des cours d’Anglais et d’Informatique dans deux institutions d’Enseignement supérieur.





La cérémonie s’est déroulée en présence, du directeur fondateur du CELPS, Idrissu Mumini Dimbie, du directeur des Etudes de l’IPM, Ibrahima Diogo Baldé et de nombreux journalistes.





Ces deux institutions d’enseignement professionnel choisis par Cellcom auront en charge chacune la formation de 6 gagnants, pour une durée d’un (01) an.





Quelques gagnants présents à cette cérémonie ont livré leurs sentiments et leurs choix dans les deux filières. Il s’agit successivement de Mlle Gnalén Camara étudiante à la Faculté de Droit de l’Université Koffi Annan, de Mlle Mabinti Bangoura. Ces deux ont choisi de suivre les cours d’Informatique à l’IPM.





Quant à Honoré Kamano et Mamadou Mouctar Diallo, ils ont choisi les cours d’Anglais au CELPS.





Dans sa communication, le directeur du Marketing de Cellcom, Asher Thiery Alonne a informé, que cette campagne qui a connu son épilogue, est a été réalisée en concomitance avec la distribution de 2.000 kits scolaires dans certaines familles d’abonnés Cellcom.





A rappeler, que cette campagne a débuté depuis le mois de novembre 2015. Les autres campagnes Cellcom, comme «Football Académie et Cellcom Milliardaire» se poursuivent pour le bonheur des abonnés, a indiqué le directeur du Marketing de Cellcom.


AGP/15/01/016 AKT/ST

 
Publireportage:

Les 18 joueurs gagnants de la Campagne Football Académie de Cellcom, enfin attendus à ‘’FCB ESCOLA’’ du Maroc


Conakry, 08 juil (AGP)- Le responsable Commercial et Markéting de Cellcom Guinée, Asher Thiery Alone a annoncé officiellement, jeudi, 07 juillet 2016, lors d’une conférence de presse dans un réceptif hôtelier de Conakry, le départ des 18 joueurs gagnants de la Campagne Football Académie de Cellcom Guinée pour le FCB ESCOLA de Casablanca (Maroc), samedi, 09 juillet.



Dans ses explications, Asher Thiery Alone a fait savoir, que «ce voyage, initialement prévu pour l’Espagne, a été finalement dirigé sur le Maroc, précisément à Casablanca».



Selon lui, «ce changement de destination est dû à un problème de visas pour tous ces 18 joueurs. Face à cette situation, on avait deux options, soit on envoie ceux qui ont gagné des visas en Espagne comme prévu, et rembourser ceux qui n’ont pas eu. Mais nous avons jugé que cette seconde option n’est pas bonne. Ainsi, comme l’école de Foot de Barca à ouvert ses portes au Maroc aussi, nous avons décidé de partir là-bas».



Avant le départ de l’équipe samedi, 09 juillet, la Direction générale de Cellcom Guinée a animé une conférence de presse, en collaboration avec le Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique (MCSPH) et les joueurs lauréats. Cette conférence a été suivie d’un carnaval géant, parti de la commune de Kaloum pour l’Aéroport International de Conakry-Gbessia.



A noter, que cette formation prévue à l’Ecole FCB ESCOLA sera assurée par les responsables de l’Ecole de Football de Barcelone.

AGP/08/07/016 AKT/ST

 
Publireportage :

Cellcom poursuit sa campagne d’un an gratuit pour le bonheur de ses abonnés!


Conakry, 29 mars (AGP)- La société de téléphonie Cellcom toujours à l’écoute à ses fidèles abonnés poursuit sa campagne d’un an gratuit pour le bonheur de ses abonnés en leur facilitant la vie dans la communication mais en vue de faire une bonne économie dans une conjoncture économique difficile.





Cette campagne, lancée depuis le 16 février dernier, durant 9 semaines permet à chaque abonné Cellcom de bénéficier d’un an d’appel gratuit !





Communiquer pendant 12 mois de façon illimitée grâce à la campagne un an d’appel gratuit !





La société de téléphonie Cellcom, prouve une fois de plus qu’elle se soucie du quotidien de ses abonnés, c’est pourquoi elle facilite l’accès à la communication pour accompagner chaque abonné dans ses différentes activités.




En effet, pour être un gagnant de la campagne un an d’appel gratuit de Cellcom, il suffit de cumuler au moins 20.000 GNF de recharges au cours de la semaine. Un tirage a lieu chaque mardi pendant toute la durée de la campagne ! Plus vous rechargez, plus vous avez de chances d’être dans le lot des gagnants.





Dans son sixième tirage, mardi 29 mars 2016, à son siège à Kaloum, 100 numéros qui ont été tirés au sort qui bénéficieront un an d’appel gratuit.





Ils viennent s’ajouté aux 500 heureux gagnants des semaines antérieur. Vous aussi, augmentez vos chances d’être dans la prochaine liste de gagnants de la campagne un an d’appel gratuit ! Rechargez au moins 20.000 GNF par semaine, en accumulant les recharges (par carte ou par transfert). Tous les gagnants reçoivent 1000 minutes par mois pendant 12 mois.





Quelques heureux gagnants du jour joint au téléphone se sont exprimé avec l’agent de Cellcom l’or du tirage:





Ismaël Maiga, bijoutier domicilié à Simbaya Secteur 7 dans la Commune de Ratoma perturbé par le choix de son numéro n’a pas retenu sa joie tout en remerciant la société Cellcom pour tous ce que la société fait pour le bonheur de ses fidèles abonnés.


De son coté, Mme Diallo Mariama Sylla, commerçante domicilié dans le quartier Petit Simabaya Commune de Matoto «contente,Héé Merci cellcom ,n’a pas pu contenir sa joie, en meme temps que sa belle sœur qui a elle aussi promise de rechargé son téléphone pour être a son tour une des heureuse gagnante, le meilleur réseau de téléphonie en Guinée « le numéro 1 c’est vous».





Cellcom, le N°1 c’est Vous!

AGP/29/03/016 Cellcom/AGP

 
Afrique/Blaise COMPAORE annonce sa démission à la présidence et la vacance du pouvoir


Conakry, 31 oct. (AGP)- Dans un communiqué lu à la télévision nationale Burkinabè, le président Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation d'élections anticipées sous 60 à 90 jours, de source officielle.
Aux dernières nouvelles, le Général de division Honoré Nabéré Traoré, jusque là Chef d’Etat major général des armées s’est autoproclamé président pour assurer la transition, quelques minutes après la démission du président Compaoré.
AGP/31/10/014 FDF/AND

 
Page Noire/ Média : l’ex-correspondant régional de l’AGP à Boké, Moussa Batchily a été inhumé lundi dans sa préfecture natale








Boké, 03 oct (AGP)- Décédé le 1er octobre 2016, à Conakry, des suites d’une longue maladie, l’ancien inspecteur régional de la Culture et correspondant régional de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), Moussa Batchily a rejoint sa dernière demeure, lundi, 03 octobre 2016, dans la préfecture de Boké, chef-lieu de la Région Administrative (RA), où il a servi pendant une quarantaine d’années.


Au cours des cérémonies funèbres, organisées à la Maison des Jeunes de Boké, autorités locales, cadres de l’Administration publique, collaborateurs de l’AGP, parents, amis, alliés et connaissances, ont rendu un dernier hommage à Moussa Moïse Batchily, qui laisse derrière lui une femme et une fille qui a passé le Baccalauréat cette année.


La dépouille mortelle de l’un des icônes du micro a été reçue à quelques kilomètres de la Commune Urbaine (CU) de Boké par les autorités locales.


Par ailleurs, le porte-parole de la famille éplorée, El hadj Mohamed Saliou Bah a indiqué: «Nos parents ont vécu dans l’intimité et dans la parfaite harmonie. Nous espérons que les œuvres de notre regretté seront perpétrées par ses successeurs en faveur de la communauté de Kakandé (Boké)».


Se souvenant de son compagnon d’hier, le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya a témoigné : «Moussa Batchily, un journaliste confirmé, a été un model dans la franchise. Un collaborateur sincère qui a toujours soigné l’image de marque de notre localité. Que son âme repose en paix».


Visiblement ému, le gouverneur de la RA de Boké, Général de Brigade Siba Sévérin Lohalamoua a déclaré : «C’est avec beaucoup de tristesses que nous avons reçu la dépouille mortelle de notre frère, Batchily, l’une des voix mélodieuses et historiques de la grande édition du magazine de 22h. L’homme a inculqué dans l’esprit de la jeunesse, le désir et l’amour du travail bien fait, pour faire grandir le territoire».


Aux dires du gouverneur, «c’est à la famille de la presse, de savoir relever les défis pour garder le flambeau toujours allumé».


Se succédant sur le podium, les représentants de l’Assemblée Nationale, du Conseil communal, de la Société civile, des médias locaux, ont souhaité la pérennisation des actions de celui qui est mort, arme à la main.


Dans un poème dédié au défunt, le Club Littéraire Dinah Salif Camara a qualifié Moussa Batchily de «prince du micro et de la paix, incarnant ainsi les dimensions journalistiques».


Après la lecture du Saint Coran dans son entièreté, le prince du micro de Kakandéa été inhumé le même jour à l’après-midi dans son Boké natal.


Le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry a assisté aux obsèques, en compagnie d’une forte délégation de son département et de la Direction Générale de l’Agence Guinéenne de Presse.


Paix à l’âme du regretté Moussa Batchily Amen !


AGP/03/10/016 MMC/ST




 
Interview

A peine élu vice-président du JASEMA, M. Koné se prête aux questions de la presse étrangère

Réalisée à Lomé par le site AfrikMag


Conakry, 17 août (AGP)- A l’ occasion du lancement officiel du Réseau des Journalistes Africains pour la Sécurité Maritime (JASEMA), vendredi, 12 août dernier, à Lomé, la capitale togolaise, la Rédaction du quotidien panafricain Afrikmag a rencontré le premier vice-président de ce Réseau, Koné Ibrahima (KI).


Avec lui, elle a passé au peigne fin plusieurs questions relatives à la création de ce réseau, dont les enjeux, les objectifs, le rôle du réseau et tant d’autres questions. Lisez…


Afrikmag : Vous êtes à Lomé dans le cadre du lancement du réseau panafricain, JASeMa (Journalistes africains pour la sécurité maritime). Vos impressions en tant que premier vice-président de ce réseau ?


KI : Je vous remercie. Effectivement, je suis à Lomé pour le lancement du réseau JASEMA. Mes impressions sont bonnes dans la mesure où l’accueil était très chaleureux de la part de nos confrères togolais. Nous sommes venus de 15 pays africains et vu l’engouement de la part des autorités togolaises, c’est très important. Nous avons eu à travailler pour la mise en place du bureau exécutif et le lancement a été fait par le ministre togolais de la communication, des sports et de la formation civique, Guy Madjé Lorenzo. Après la délégation a été reçue par le Premier ministre. Cela dénote réellement pour moi, de la volonté du gouvernement d’accompagner le réseau dans ses objectifs. Il faut aussi dire que, le réseau a répondu à l’appel du Président togolais, Faure Gnassingbé.


De façon brève, présentez-nous le réseau, et parlez-nous de ses objectifs!


M.Koné : Il faut comprendre que les problèmes de l’insécurité sur les mers et océans se posent avec acuité ces dernières années. Entre autres problèmes la piraterie maritime, la pêche illicite, le trafic humain, de drogues et d’armes, et le phénomène des passeurs sont quelques-unes des menaces qui font chaque jour de la méditerranée un “cimetière bleu”. C’est pourquoi aujourd’hui, la mission du réseau, est de sensibiliser les populations, les utilisateurs, les acteurs de la sécurité maritime.


Donc retenez que le principal objectif du JASEMA est de sensibiliser les journalistes et les populations sur les thématiques relatives à la mer, de promouvoir les meilleures pratiques allant dans le sens de la protection des ressources que regorge la mer, et de permettre aux Etats d’engrainer d’énormes bénéfices qu’offrent l’exploitation des mers et océans.


Notre mission n’est pas de juger, mais d’apporter les informations qu’il faut à la population ; dire aujourd’hui les méfaits que nous connaissons de la pêche illicite, les méfaits que nous connaissons de la piraterie en haute mer, les méfaits que nous connaissons en jetant les produits toxiques dans la mer. Comme le disait le ministre Lorenzo, il y a des bateaux sans permis qui viennent racler le fond marin ; on tue la couche d’ozone pour la reproduction des poissons.


Et il faut savoir que, le Golfe de Guinée est une zone très poissonneuse et à cause de cette richesse en poisson, elle fait la convoitise de toutes les grandes industries en matière de pêche. En passant par l’Asie du Sud, le nord européen, vous rencontrerez toutes formes de bateaux dans nos eaux et de façon illégale. (…).


Alors quand c’est illégal, c’est de la piraterie, et le continent perd des milliards. Je vous donne l’exemple de la Guinée ; il y avait de la pêche illégale dans les eaux guinéennes où des bateaux viennent pêcher du poisson et l’état guinéen n’avait pas de mesures coercitives là-dessus.


Face à cette pêche illégale, l’Union européenne (UE) a pris des sanctions contre la Guinée, en mettant l’importation du poisson venant de la guinée sur la liste noire de l’UE. C’est une perte pour l’économie de la Guinée. Pour pallier à ce problème, prenons le Togo et la Côte d’ivoire, regarder seulement la baie, vous constaterez que, réellement avec l’avancée de la mer, on a des villages, des routes bâties à coups de milliards qui disparaissent ; alors si nous, hommes de médias, responsables politiques, ne prenons pas des initiatives pour apporter des corrections à cela, ce serait une grande perte pour le continent dans les années à venir.


Voilà pourquoi nous avons jugé bon, d’être autour du Chef de l’Etat togolais, son gouvernement et le peuple pour l’encourager sur les belles initiatives prises qui ont également conduit à l’organisation du sommet sur la sécurité maritime.


Afrikmag : La majorité des pays présents au lancement du réseau sont de l’Afrique occidentale. Votre réseau ne concerne que cette partie de l’Afrique, ou ce sont tous les journalistes d’Afrique qui sont concernés par le JASEMA?


KI : C’est vrai. Mais je dois vous dire que, tous les pays qui sont arrivés au lancement du réseau sont africains. Comme je le disais tantôt, il faut qu’il y ait un point de départ ; dans toute activité humaine, on ne commence pas par tout le monde. C’est un début pour le réseau ; ce sont les africains qui ont lancé le réseau de journalistes africains, ceux qui ne sont pas là viendront plus tard, nous allons les envoyer des messages, des courriers. Nous irons à Addis-Abeba, siège de l’Union africaine présenter le travail qui est abattu; déjà treize pays sur les 52 sur le continent, ce n’est pas petit; le nombre de départ n’est pas à négliger.


Au Togo, le gouvernement et le chef de l’Etat se sont mobilisés pour nous, bien que nous n’avons reçu de financement mais, le soutien moral est là ; Moi en quittant Lomé, je passerai par la Côte d’Ivoire, je vais discuter avec les ivoiriens, celui qui est au Sénégal discutera avec les sénégalais ainsi de suite en vue d’amener plus de pays dans le réseau ; pour l’instant, le temps n’est pas favorable puisque, le sommet aura lieu en Octobre prochain à Lomé ; sur ce, il faut aller vite, d’abord accompagner le sommet etc.


Afrikmag : Quelle est la durée du mandat de ce bureau ?


KI : Le réseau, est composé de treize membres représentant les treize pays présents au lancement. Je vous informe que, le secrétariat général est revenu au Togo, la présidence, les finances aussi. Ce n’est pas fini, tous les pays présents sont représentés, comme moi qui occupe le poste de Vice-présidence etc. Et il y a la place au sein du bureau pour les autres pays qui prendront le train en marche. Il faut comprendre que le secrétariat va tenir compte des différentes langues parlées sur le continent dans le secrétariat central. Mais, le français et l’anglais restent la langue de travail pour le réseau.


Afrikmag : Qu’est-ce qui a motivé la création de ce réseau ?


KI : Les motivations sont simples, c’est une question d’actualité ; si nous voyons tout ce qui se passe autour de nous, je veux dire l’immigration, des enfants, des jeunes qui meurent dans la mer, cela doit nous interpeller; si nous regardons aujourd’hui tout ce qui se passe sur nos côtes avec des villages entiers qui disparaissent à cause de l’avancée de la mer, aucun pays n’est épargné; avec les conflits sur le continent, la mer devient le lieu de trafic des armes, tout ceci nous amène à dire que, le problème est d’actualité et nous hommes de médias, ne devons pas rester en marge de ces dures réalités.


Figurez-vous que la pêche illicite fait perdre la somme faramineuse de 10 à 23 milliards de dollars aux pays africains ; 75 % des grandes pêcheries mondiales ont été surexploitées et sont en voie d’épuisement ; les mers et océans sont devenus des dépotoirs où sont déversés des produits toxiques qui déciment la faune et la flore marines.


Nous journalistes, nous serons là lors du sommet, et les conclusions qui en découleront, nous allons les vulgariser dans nos différents médias pour plus d’impact afin que, les gens comprennent les dangers auxquels ils s’exposent. Il faut qu’on change les habitudes envers la mer, et que le banditisme diminue et qu’un mécanisme soit créé afin de freiner le développement de la piraterie dans nos eaux ; Aujourd’hui, c’est clair que, la piraterie s’est déplacée de la Corne de l’Afrique vers les côtes ouest africaines.


Afrikmag : A court terme quelles mesures seront prises par ce réseau?


KI : Déjà, le réseau est mis sur pied, on va s’attaquer directement aux problèmes avec la vulgarisation pour ce qui est de l’importance du sommet, dire à la population ce qui va se passer du 10 au 15 octobre 2016 à Lomé, pourquoi les chefs d’états vont venir ici et qu’est-ce qu’il faut attendre de ce sommet.


Peut-être que, des pays diront en matière de sécurité, il faut former des brigades maritimes, bref il y aura des propositions et des solutions et celles-ci, nous allons les vulgariser.


En tout cas, les journalistes seront là pour donner de l’éclat, pour faire entendre et parler aussi au nom des sans voix, puisqu’il y aura un stand où tous les chefs d’état passeront pour des interviews en matière de sécurité maritime.


AGP/17/08/016 AfrikMag/AGP

 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le Pr Alpha Condé, ovationné par ses militants à son arrivée à Conakry


Conakry, 8 sept (AGP)- Le candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé, de retour d’une mission qu’il a effectué en Afrique du Sud, a été accueilli et ovationné, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Conakry Gbessia le 6 septembre à 13heures, par ses militants et sympathisants et regroupé dans un mouvement dénommé, ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, piloté par le leader du Pari de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), M. Lansana Kouyaté.

Sur son parcours de l’aéroport de Gbéssia au centre Ville, dans la commune de Kaloum, l’on pouvait entendre au sein d’une foule massée le long de l’autoroute, ‘’Alpha, est le meilleur pour apporter un changement pour la population de Guinée’’ ; ‘’c’est fini, les élections sont terminées’’ ; ‘’Alpha est président’’.

Après un tour dans Kaloum, M. Condé et ses alliés ont fait le tour d’une partie de la ville dans l’espoir d’être champion le 19 septembre 2010.

Auparavant, les partis alliés au RPG dans le ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, sous la direction de M. Lansana Kouyaté, ont tenu, le même jour en début de matinée, un meeting d’information et de sensibilisation de leurs militants au stade du quartier, Dabompa dans la commune de Matoto à Conakry, sur les préparatifs du scrutin de l’élection présidentielle du 19 septembre prochain.

Le porte parole, des militants de Dabompa, M. Castro Touré a, dans sa communication, révélé que certains membres de l’UFR ont démissionné en faveur du RPG.

Les électeurs des quartiers, Tombolia, Enta Marché et Dabompa estimés à 89.629 pour 108 bureaux de vote sont prêts à voter pour Alpha Condé qui a fait des actes historiques notamment, son recueillement sur la tombe de feu Général Lansana Conté à Moussayah, la pacification de la cité et la consultation des militants avant toute prise de décision.

Pour sa part, le parrain du quartier, M. Ibrahima Kassory Fofana du parti, Guinée Pour Tous (GPT), a appelé les uns et les autres à plus de vigilance car doutant de la sincérité de l’adversaire.

M. Lansana Kouyaté, au nom du mouvement ‘’Won Yètè Fé’’, s’adresse à la population en disant que, le Pr. Alpha Condé a mené un combat de 20 ans pour la lutte contre le chômage, la politique des prix, la création d’emplois pour les jeunes diplômés, l’éducation pour tous et la lutte contre l’accroissement du chômage.

Il a exhorté les populations à prendre leur destin en main, car selon lui, le destin ne change les hommes que si les hommes acceptent de changer.
AGP/8/9/010 NM/AB/ST

 
Carnet du reporter: Rabat, une ville séduisante et agréable !

Par Mamadouba Mamadama Camara


Rabat, 22 fév (AGP)- Rabat, au Royaume chérifien du Maroc, présente aux yeux des voyageurs, l’image d’une séduisante et agréable ville, à cause de la bonne organisation de la circulation routière, la civilité des conducteurs et la discipline observée par les usagers.





S’agissant de la propreté, elle a un niveau au-dessus de tout commentaire. Comme pour dire tout simplement, que le Royaume chérifien est au cœur du développement.





L’étranger qui y arrive pour la première fois, est attiré par la qualité du travail accompli par les autorités du pays, et les balayeurs qui font l’honneur du Maroc, en veillant même aux feuilles mortes des arbres.





Et mieux, pour éviter l’insalubrité, des poubelles sont installées partout, carrefours, devantures des bureaux et complexes hôteliers de la place, entre autres.





De Casablanca à Rabat, toutes les conditions sont réunies pour épargner la population des maladies. Rien n’y est négligé. De la propreté à la circulation routière, en passant par la sécurité. Chose qui rassure le voyageur et qui fait de cette cité, une ville agréable et séduisante où il fait bon vivre.


AGP/22/02/016 MMC/KS/ST

 
Guinée : le président de la République reçoit l’artiste Sékouba Bambino Diabaté au Palais Sèkhoutouréya


Conakry, 25 nov (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, a reçu en audience, mardi, 24 novembre 201 au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, l’artiste-musicien, Sékouba Bambino Diabaté en provenance de Bamako, rapporte le Bureau de Presse de la République (BPP).





L’artiste-musicien guinéen était venu remercier le chef de l’Etat, pour tout le soutien qu’il lui a apporté lors de la prise d’otages survenue, vendredi, 13 novembre dernier, à l’Hôtel Radisson de Bamako au Mali. Un hôtel dans lequel se trouvait Sékouba Bambino au moment de l’attaque d’où il en est sorti saint et sauf.





A l’issue de cette audience, la star guinéenne, Sékouba Bambino, qui était en compagnie d’Antonio Souaré, PDG de Guinée-Games et du Horoya Athlétique Club, a déclaré :





«Je suis venu rassurer le peuple de Guinée et le président de la République, que je me porte bien. Parce que, quand ce drame se produisait, le président de la République m’avait appelé, au nom du peuple de Guinée, pour m’encourager et me motiver. Et je remercie le peuple malien qui est resté à côté de moi et m’a soutenu et sauvé de cette situation. Je remercie le l’armée malienne aussi qui m’a beaucoup aidé».





A préciser, que l’artiste international, Sékouba Bambino était également accompagné par le jeune Souleymane, qui a marché de Bamako à Conakry pour apporter un message de soutien au président Alpha Condé :





«J’ai pris des engagements pour Pr Alpha Condé. Le premier engagement est que quand il va être réélu au premier tour de la présidentielle 2015, je vais marcher de Bamako à Conakry. Le deuxième engagement, si Pr Alpha Condé finit son mandat, je marcherai encore de Bamako à Conakry pour venir lui serrer la main. Et le dernier engagement est que quand je vais me marier et que Dieu me donne un enfant, il sera l’homonyme du Pr Alpha Condé», a-t-il dit.


AGP/25/11/015 BPP/AGP

 

Tenue jeudi dernier à Conakry de la 4ème Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 14 fév (AGP)- La 4ème Session ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue jeudi, 10 février de 12 h à 14h 30 à Conakry, sous la haute présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, autour de l’ordre du jour suivant :

1- Message du président de la République
2- Compte rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi, 8 février.

• Compte rendu de la Commission Interministérielle chargée d’examiner la situation des barrages routiers
• Compte rendu de la Commission Interministérielle relatif à l’examen des dossiers de certains Hôtels publics et du Centre Médical International (ex hôtel Gbessia).

3- Décisions et Recommandations

4- Divers

Au titre du 1er point relatif au message du président de la République, le chef de l’Etat a invité les membres du Gouvernement à ne jamais oublier que le régime est désormais constitutionnel et non d’exception, le changement au nom duquel Pr Alpha Condé a été élu, appelle une rupture totale d’avec la mal gouvernance.

Les groupes mafieux qui ont presque paralysé les pouvoirs publics d’hier doivent être combattus sans faiblesse. Pour le réussir, l’unité d’action gouvernementale doit demeurer constante.

Tout acte pris par les régimes précédents et contraires à la constitution doit faire l’objet d’un examen rapide afin que la Guinée retrouve assez vite le chemin d’une gouvernance normale.

Le chef de l’Etat a enfin appelé le Gouvernement, à l’accélération des réformes structurelles contenues dans son projet de société approuvé par l’immense majorité des guinéens.

Au titre du 2ème point, il est revenu au premier ministre de faire un compte-rendu détaillé des principales recommandations de la 5ème Session du Conseil Interministériel du mardi, 8 février dernier.

C’est dans ce cadre que les ministres en charge de la Fonction Publique, du Plan, de la Défense, de l’Information, du Contrôle Economique, du Tourisme ont rendu compte de leurs travaux.

Après de fructueux débats, le Conseil des ministres a pris les décisions et recommandations qui suivent :

1- Pour diligenter les travaux de restructuration des départements ministériels, le Conseil a mis en place un Comité d’arbitrage dont le rapporteur le ministre en charge de la Fonction Publique et composé ainsi qu’il suit : président : le premier ministre ; membres : un du cabinet du président de la République, les ministres en charge des Finances, de l’Administration du Territoire, du Plan, du Budget et le secrétaire général du Gouvernement.

2- Il sera désormais intégré dans l’ordre du jour de tout Conseil Interministériel, un point relatif au suivi des décisions prises. Ainsi sur la base de notes d’information provenant des départements concernés, le Conseil prendra connaissance du niveau d’application desdites décisions.

3- Par rapport aux débiteurs de l’Etat qui doivent plus de 900 milliards de francs guinéens, le délai d’un mois à eux consentis, prenant fin ce lundi prochain, le ministre en charge du Contrôle Economique et Financier va procéder à la publication progressive des noms et prénoms de ces débiteurs ‘’récalcitrants’’ dès la semaine prochaine ; cette disposition sera accompagnée de mesures conservatoires et restrictives diverses comme la saisie des biens.

4- Le Conseil a adopté le plan de communication du Gouvernement proposé par le ministre de l’Information, plan de communication qui prend en compte les charges indispensables devant permettre de combler le déficit de communication dont pâtit la bonne lecture des actions du Gouvernement.

Toutefois, il a invité le ministre de l’Information à procéder à un inventaire exhaustif des équipements dont le département a bénéficié pendant la période de transition.

5- Le Conseil a décidé à partir de ce jour, de la levée de tous les barrages routiers sur toute l’étendue du territoire nationale excepté ceux des frontières. Des mesures d’accompagnement destinées à mieux assurer la sécurité des citoyens sont déjà prises.

6- Le ministre délégué à la Défense Nationale a été invité à procéder à l’inventaire des équipements reçus par les forces armées pendant la période d’exception pour une utilisation plus judicieuse de nos moyens de défense et de sécurité à nos frontières.

7- En rase campagne, la Gendarmerie Nationale et la Douane vont, au moyen de leurs unités mobiles, assurer les contrôles routiers inopinés conformément à leurs missions traditionnelles sans entraver la circulation des véhicules, des passagers et de leurs biens.

8. Le Conseil a invité le ministre d’Etat à la Sécurité, à procéder au retrait des cartes d’identité nationale dont disposent des non guinéens résidant dans le pays, qui viole la législation en vigueur.

9-Le Conseil a entériné l’initiative prise par le premier ministre, d’engager le dialogue social à travers la mise en place de commissions paritaires afin de mieux faire partager la situation économique catastrophique dont le Gouvernement a hérité.

10- Le Conseil a invité les ministres des Affaires Etrangères et celui des Finances à éclaircir la situation des salaires versés au compte de certaines ambassades non encore fonctionnelles mais dont les cadres sur place en Guinée, percevaient des émoluments en devises.

11- Le Conseil a décidé de reprendre certains établissements hôteliers publics en vue de les faire reconstruire ou rénover, que e sont, l’hôtel du Niger, l’hôtel Kaloum, l’hôtel Camayenne.

Quant à l’hôtel RIVIERA Royal, le Conseil a décidé la révision du contrat en vue de le remettre à niveau à partir d’un Cahier de charges qui sera élaboré à cet effet.
S’agissant de l’ex hôtel Gbessia, le Conseil a décidé de faire examiner l’ensemble des questions liées au retour de cet établissement dans le patrimoine de l’Etat en tant que réceptif hôtelier.

12- Le Conseil a invité le premier ministre et les départements en charge de l’assainissement du climat des investissements en Guinée, à prendre les dispositions qui s’imposent pour que tout investisseur qui le désire puisse obtenir en moins de 10 jours, l’ensemble des documents dont il a besoin pour s’installer légalement. Cette disposition pratique doit être appliquée avant la fin du mois de mars 2011.

13- Le Conseil a décidé de créer un haut Commissariat à la Réforme Administrative en vue de diligenter la restructuration de l’administration publique qui a besoin d’être modernisée.

Au titre des divers, le Conseil a félicité le ministre de la Pêche pour les dispositions prises en vue d’approvisionner de manière progressive les villes de l’intérieur en poisson frais et engage toutes les parties prenantes impliquées dans la bonne poursuite de cette opération, à tout mettre en œuvre pour régler les problèmes de transport et de conservation du poisson frais auquel ce département est confronté.

Après avoir informé le Conseil des nombreuses dispositions que les amis et partenaires de la Guinée sont entrain de prendre pour l’accompagner dans l’accomplissement de son programme de lutte contre la pauvreté et la mal gouvernance, pour l’emploi des jeunes, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique africaine et internationale.

Auparavant, la 5ème Session ordinaire du Conseil Interministériel s’était effectivement tenue mardi, 8 février de 10h à 14h 30 à Conakry, sous la présidence du premier ministre, chef du Gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana au tour de 4 points inscrits à l’ordre du jour à savoir, 1- message du premier ministre, chef du Gouvernement, 2- communications des membres du Gouvernement, 3- compte rendu de la ministre délégué aux Guinéens de l’Etranger et 4- les divers.

Au titre du 1er point, le M Fofana a passé en revue les nombreux sujets de préoccupations qui assaillent le Gouvernement avant de rappeler, que la mise en œuvre du programme du président de la République, appelle le renforcement de la solidarité dans l’action gouvernementale.

Il a mis l’accent sur la nécessité de mieux communiquer pour donner plus de visibilité aux actions du Gouvernement. Il a ensuite procédé à la relecture des décisions du dernier conseil des ministres.

Au titre du point, relatif aux communications des membres du Gouvernement, le Conseil a entendu successivement les ministres en charge de la Fonction Publique, du Plan, du Commerce, de l’Information, de l’Energie, et des Guinéens de l’Etranger.

Des recommandations pressantes allant dans le sens de la rupture d’avec la gouvernance passée ont été faites.

Au titre des divers, le Conseil Interministériel, après avoir entendu la communication du ministre de l’Agriculture, celle du ministre délégué à la Défense Nationale a procédé à un échange fructueux de points de vue sur diverses questions d’intérêt national.
AGP/14/2/011 DDD/ST

 
Le Curriculum Vitae du président de la CENI, M. Siaka Toumany Sangaré


Conakry, 25 oct (AGP)- Nommé président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Guinée le 19 octobre dernier, par le président de la Transition, Général d’Armée Sékouba Konaté, Général Siaka Toumany Sangaré de nationalité malienne est née en 1954 à Yanfolila en République du Mali, marié et père d’1 enfant.

Nom : SANGARE

Prénom: Siaka Toumany

Date et lieu de Naissance: 1954 à Yanfolila.

Nationalité: malienne.

Situation de famille: marié, père d’un enfant.

Statut: militaire en activité dans l’Armée de l’air au grade de Général de Brigade.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Activités Electorales

Depuis le 19 octobre 2010, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République de Guinée.

2003-2010, plusieurs conférences et missions relatives aux processus électoraux
(supervision/évaluation/observation) dont :

Avril 2010, mission d’assistance auprès de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Janvier-Février 2010, chef de la Mission d’Observation Sécuritaire de la CEDEAO au Togo.

Décembre 2009 : séminaire d’imprégnation des commissaires de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Novembre-Décembre 2009, mission d’évaluation du processus électoral à Madagascar.

Septembre 2009, animateur du séminaire de formation des commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante du Tchad.

Juillet 2009, chef de la mission d’audit du Fichier électoral en Mauritanie.

Février 2009, mission d’évaluation du processus électoral en Algérie au compte de l’Union Africaine.

Janvier 2009, assistant technique de la CENI de la Guinée Conakry pour le compte de l’OIF.

Novembre 2008, mission d’observation des élections régionales du Venezuela.

Novembre 2008, mission d’observation des élections législatives de la Guinée Biseau pour le compte de l’OIF.

Octobre 2008, mission d’évaluation des processus électoraux de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry.

Mars-Avril 2008, assistant technique de la Commission Electorale Nationale Autonome du Benin à l’occasion des élections locales.

Septembre-Octobre 2007, chef de la mission d’observation sécuritaire des élections législatives du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Août 2007, mission exploratoire du processus électoral du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Mars- Avril 2007, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle de la Mauritanie.

Février 2007 : mission d’observation de l’OIF de l’élection présidentielle du Sénégal.

Novembre et Décembre 2006 : Mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections législatives et municipales de la Mauritanie.

Octobre 2006 : Mission exploratoire de l’OIF en Mauritanie.

Juillet et Octobre 2006, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections présidentielles et législatives de la RDC.

Mai 2006 mission d’observation du scrutin présidentiel au Tchad.

Avril 2006, mission d’évaluation de l’environnement politique et du processus électoral du Tchad.

Mars 2006, mission d’observation des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle au Bénin.

Septembre-Octobre 2005, conférence sur les pratiques constitutionnelles et politiques dans l’espace francophone à Cotonou : Communication sur les systèmes électoraux en Afrique, difficultés récurrentes et solution comparées.

Juillet 2005, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire au compte de l’OIF.

Février 2005 à juin 2006, expert électoral Consultant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) auprès du Conseil Électoral Provisoire (CEP) d’Haïti.

Octobre 2004, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire.

Août-Septembre 2004, mission d’appui au CEP d’Haïti au compte de l’OIF.

Juillet 2004, mission d’évaluation des préparatifs de l’élection présidentielle au Cameroun (OIF).

Juin-Juillet 2004, mission d’évaluation du processus électoral d’Haïti (OIF).

Juin 2004, conférence internationale sur les élections au Rwanda (OIF).

Avril 2004, conférence sur la gestion de la Transition en République Démocratique du Congo (RDC) en qualité d’expert de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Juin 2003, observation de l’élection présidentielle au Togo au compte de l’Union Africaine.

Février 2003, conférence de l’Union Africaine sur la bonne gouvernance et les élections en Afrique à Pretoria (Afrique du Sud).

1997-1998, membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et président de la Sous Commission Sécurité au sein de ladite Commission.

1986-1992, administrateur de la Régie du Chemin de Fer du Mali.

1981-1983, chargé de cours de Droit International Aérien et Extra-atmosphérique au Centre de formation des magistrats de Bamako.

Activités Principales (MALI)

Depuis mars 2006, délégué général aux élections du Mali.

2002-2005, délégué général aux élections par intérim.

2001-2006, chef du Bureau Fichier Electoral de la Délégation Générale aux Elections.

2000-2006, inspecteur des Armées et Services.

1995-2000, secrétaire général du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire, Conseiller Technique du ministre de la Défense.

1993-1995, sous-chef Administration et Finances de l’Etat Major Général des Armées.

1992-1993, inspecteur des Armées.

1991-1992, directeur Central de l’Intendance Militaire.

1986-1991, directeur central Adjoint de l’Intendance Militaire.

1985-1986, intendant Corps de Troupe à la Direction Centrale de l’Intendance Militaire.

1981-1985, directeur Central du Personnel, de l’Administration et des Finances de l’Armée de l’Air.

Formation

1980- 1990, stages et Séminaires en Informatique.

Plusieurs Certificats et Attestations obtenus.

1978-1980, Etudes Post universitaires à l’Ecole du Commissariat de l’Air de Salon de Province (France) et Formation d’officier.

Diplôme Obtenu, Diplôme de Commissaire de l’Air.

1974-1978, Etudes Universitaires à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) Option Sciences Economiques (Bamako).

Diplôme Obtenu : Maîtrise en Economie.

1971-1974, Etudes Secondaires au Lycée de Banankoro (Ségou) et au Lycée Askia Mohamed (Bamako).

Diplôme Obtenu, Baccalauréat 1ère et 2ème Partie.

1967-1971, Etudes Fondamentales du second Cycle à Yanfolila (Mali).

Diplôme Obtenu : Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF).

1962-1967, Etudes Primaires à Filamana (Mali).

Décorations

- 2008 : Chevalier de l’Ordre National du Bénin.

- 2006 : Commandeur de l’Ordre National du Mali.

- 2006 : Honneur et Mérite d’Haïti.

- 2004 : Chevalier de la Légion d’Honneur de France.

- 2000 : Officier de l’Ordre National du Mali.

- 1995 : Chevalier de l’Ordre National du Mali.

- 1991 : Médaille du Mérite Militaire.

- 1986 et 1992 : Médailles Commémoratives de Campagne.
AGP/25/10/010 AGP

 
Le président de la République reçoit le directeur régional Afrique de NDI à Sékhoutouréya


Conakry, 18 fév (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience lundi, 18 février au Palais Sékhoutouréya à Conakry, le directeur régional Afrique de l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales ou National Democratic Institute (NDI), Dr Christopher Fomunyoh venu s’informer des préparatifs des prochaines élections législatives, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Le directeur régional Afrique de cette institution, affectueusement appelé ‘’Monsieur Afrique’’ par la presse internationale, qui accompagne la Guinée dans son processus démocratique, a saisi cette occasion pour transmettre les condoléances du NDI au président Alpha Condé, suite au décès des 11 militaires dans un crash d’avion survenu le 11 février dernier au Libéria.

A l’issue de son entretien avec Pr Alpha Condé, M. Fomunyoh s’est dit satisfait de l’engagement du chef de l’Etat ainsi que celui des autres acteurs du processus électoral à aller à des élections législatives crédibles et transparentes.

Le directeur régional de la NDI a, à sa sortie de l’audience fait une déclaration dont voici la teneur :

‘’Vous savez que le NDI est une organisation amie à la Guinée qui accompagne le pays dans son processus démocratique. Nous avons tenu à être aux côtés de la Guinée en ce moment difficile pour transmettre les condoléances du NDI suite à cette perte des officiers guinéens dans un accident d’avion.

C’est aussi pour nous informer des préparatifs des élections législatives. Nous sommes en concertation, depuis un certain nombre d’années avec les partis politiques, toutes tendances confondues, tout comme la Société Civile (SC).

Maintenant que nous sommes dans l’année électorale, il faudrait que nous renforcions nos activités. C’est pour cela que nous avons tenu à être sur place pour nous informer davantage auprès du président de la République. Nous avons rencontré aussi les leaders des partis politiques et nous espérons, avec notre équipe en Guinée, renforcer nos activités.

Nous avons ressenti, à travers l’audience que le président de la République nous a accordée, une ouverture d’esprit de sa part et une détermination pour que ce qui reste de la transition soit finalisé afin que toutes les institutions de la Guinée fonctionnent normalement.

De la part des leaders de l’opposition également, nous avons senti une détermination à participer dans un processus transparent et c’est la même chose que nous avons constaté auprès du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour nous, c’est un sentiment de satisfaction en ce sens que tout le monde veut participer à un processus crédible et transparent et si nous pouvons travailler ensemble pour que cela soit ainsi, je pense que la Guinée en sortira fière’’, a-t-il expliqué.

A noter, que l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde.

Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, le NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la Société Civile (SC) qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Le NDI collabore avec les partisans de la démocratie partout dans le monde en vue de promouvoir l’action des organisations politiques et civiles, favoriser la tenue d’élections libres et encourager la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique.
AGP/18/02/013 ST/AB/ST

 
Les chefs d’Etat guinéen et sénégalais réaffirment leur ‘’ferme’’ détermination à capitaliser les liens historiques unissant leurs deux peuples


Conakry, 18 déc (AGP)- Suite à la visite d’amitié et de travail qu’a effectué le président de la République du Sénégal en République de Guinée, du dimanche, 16 au lundi, 17 décembre, les deux chefs de l’Etat, Macky Sall et Alpha Condé ont, à travers un communiqué conjoint transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République, réaffirmé leur ‘’ferme’’ détermination à capitaliser les liens historiques unissant leurs deux peuples.
Voici l’intégralité dudit communiqué :

Dans le cadre du raffermissement des relations de fraternité, d’amitié, de coopération et de bon voisinage entre la République du Sénégal et la République de Guinée, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, à la tête d’une importante délégation, a effectué une visite d’amitié et de travail en République de Guinée, du dimanche 16 au lundi 17 décembre 2012.

Au cours de cette visite, les deux Présidents ont eu des entretiens fructueux, marqués par une parfaite identité de vues sur toutes les questions abordées.

Au plan bilatéral, Leurs Excellences Monsieur Macky SALL et Professeur Alpha CONDE ont réaffirmé leur ferme détermination à capitaliser les liens historiques unissant les deux peuples.

Ils ont convenu de mener des consultations sur les questions de politique sous-régionale, régionale et internationale, en vue de faire de l’axe Conakry-Dakar un modèle de partenariat dynamique. Ils ont instruit les deux Ministres en charge des Affaires Etrangères d’élaborer un mécanisme approprié à cet effet.

Son Excellence Monsieur Macky SALL a informé son homologue guinéen de la décision du Sénégal de présenter sa candidature à un poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la période 2014-2015, lors des élections prévues en 2013, durant la 68ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les deux Chefs d’Etat ont mis un accent particulier sur la relance des activités de la Grande Commission Mixte de Coopération dont la 6ème session se tiendra à Conakry durant le 1er trimestre 2013.

Ils ont insisté sur l’impérieuse nécessité de réaliser des infrastructures d’intégration, notamment dans les domaines de l’énergie hydroélectrique, de l’hydraulique, des mines, de l’agriculture, des routes, des transports et des télécommunications.

Les deux Chefs d’Etat ont, à ce sujet, décidé d’œuvrer ensemble à la recherche et à la mobilisation de ressources financières pour des projets prioritaires d’intérêt commun, en particulier dans le domaine de l’énergie et des routes.

Les deux Présidents ont convenu de développer la coopération entre la République de Guinée et la République du Sénégal dans le domaine de l’organisation des marchés agricoles.

Les deux Chefs d’Etat se sont engagés à intensifier les échanges culturels entre les deux pays en vue de valoriser et protéger leur riche patrimoine. A cet effet, ils ont instruit les deux Ministres en charge de la culture de prendre toutes les dispositions pour finaliser, dans les meilleurs délais, le protocole d’Accord en cours de négociation.

Les deux dirigeants ont exprimé leur volonté de raffermir davantage la coopération entre leurs deux pays dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la formation technique et professionnelle. A cet égard, le Président Macky SALL a répondu favorablement au souhait de Son Homologue de voir les étudiants guinéens au Sénégal bénéficier des mêmes droits d’inscription que les étudiants sénégalais.

La partie guinéenne a exprimé le souhait de pouvoir disposer d’un quota pour la formation de magistrats guinéens au Centre de Formation Judiciaire du Sénégal. La partie sénégalaise a marqué son accord et les modalités de mise en œuvre seront définies à la suite de consultations entre les départements ministériels compétents des deux pays.

Soucieux de préserver la paix, la stabilité et le bon voisinage, les deux Chefs d’Etat ont appelé au renforcement de la coopération entre les forces de défense et de sécurité des deux pays, particulièrement entre les services de renseignements, afin de lutter contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière, le trafic de drogue et de personnes, la piraterie en mer, ainsi que la circulation illicite des armes légères et de petit calibre. Dans cette perspective, la coopération concernera aussi les services de douanes et la surveillance des frontières, y compris par le moyen de patrouilles mixtes.

Convaincus que l’intégration économique est l’un des piliers essentiels du développement durable de nos pays, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur adhésion aux principes et objectifs de l’Union Africaine, de la CEDEAO et des autres organisations sous-régionales communes, notamment celles concernant la mise en valeur des bassins fluviaux du Sénégal (OMVS) et de la Gambie (OMVG).

Les deux Chefs d’Etat ont également réitéré leur soutien total aux efforts de l’Union Africaine et de la CEDEAO pour la résolution rapide et durable des crises qui secouent le continent africain, notamment au Mali, en Guinée-Bissau et en République Démocratique du Congo.

Dans cette optique, les deux Chefs d’Etat se sont résolument engagés en faveur de la préservation de l’intégrité territoriale des pays et pour une tolérance zéro pour toutes formes de prise de pouvoir anticonstitutionnelle.

S’agissant du Mali, les deux Chefs d’Etat ont condamné l’ingérence de l’armée dans le processus de transition et ont exhorté la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté internationale à prendre les mesures idoines pour protéger les institutions de transition de ce pays contre toutes formes de déstabilisation, assurer la sauvegarde de l’intégrité territoriale et le retour rapide à un ordre constitutionnel normal.

En ce qui concerne la Guinée-Bissau, les deux Chefs d’Etat ont invité la mission conjointe CEDEAO-Union Africaine- Communauté des Pays de Langue portugaise (CPLP)-Union Européenne-Nations Unies à poursuivre ses efforts pour une solution durable de la crise.

Les deux Chefs d’Etat ont échangé sur la situation politique et socioéconomique de leurs pays respectifs et lancé un appel à la Communauté internationale pour un soutien accru à leurs efforts de développement.

Ils se sont réjouis des progrès enregistrés dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance et exprimé leur volonté d’intensifier leurs efforts dans ce domaine, notamment par des échanges d’expériences et de bonnes pratiques.

Au terme de sa visite, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a exprimé sa profonde gratitude à l’endroit du peuple et du gouvernement guinéens et singulièrement à Son Frère et Ami, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée, pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité généreuse qui ont été réservés à sa délégation et à lui-même.

Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a adressé une invitation à Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée, pour effectuer une visite officielle en République du Sénégal.

Son Excellence Professeur Alpha CONDE a accepté avec plaisir cette aimable invitation et la date en sera fixée par la voie diplomatique.

Fait à Conakry, le 17 décembre 2012.

Pour la République de Guinée, Pour la République du Sénégal
SEM Lounceny FALL, SEM Mankeur NDIAYE
Ministre d’Etat Chargé des Affaires Ministre des Affaires Etrangères et des Etrangères et des Guinéens de l’Etranger et des Sénégalais de l’Extérieur
AGP/18/12/012 ST/FDF/ST

 
Législatives au Gabon : le Gerddes déploie plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux


Gabon, 18 déc (AGP)- L’ONG internationale, Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Démocratie et le Développement Economique (GERDDES) a déployé plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux, sur toute l’étendue du territoire gabonais, en vue d’observer samedi, 17 décembre, la tenue effective des élections législatives dans ce pays, a rapporté l’envoyé spécial de l’AGP.

Ces observateurs dont deux guinéens, MM. Naman Camara et Jean Pierre Ouendéno ont été, depuis la veille répartis sur l’ensemble du territoire gabonais, en vue de leur mission d’observation.

Ce scrutin doit aboutir à l’élection de 120 députés sur les 475 candidats présentés par les 12 partis de la majorité, 15 de l’opposition, la coalition de partis ainsi que des candidatures indépendantes.

Ce samedi est le jour retenu par les autorités gabonaises pour convoquer le corps électoral, en vue de l’élection des 120 futurs députés de son Assemblée nationale.

Ainsi, plus de 800 000 électeurs répartis dans 2 631 bureaux de vote, auront à faire le choix de 120 parlementaires parmi les 475 candidats, présentés par les 12 partis de la mouvance présidentielle, 15 de l’opposition, les coalitions ainsi que 28 candidatures indépendantes.

Du bureau de vote N° 4 de la Plaine Niger, dans le 1er arrondissement, commune de Libreville au bureau de vote N° 11 sis à l’école publique Lalala en passant par les bureaux de vote N°2 situé dans l’école Transgabonais, dans la commune d’Ewendo, toujours dans la capitale gabonaise, les électeurs se sont acquittés de leur devoir civique en votant dans le calme et la sérénité.

A propos de cette élection, un électeur, au sortir du bureau de vote N° 3, du Lycée Léon Mba, dans le 1er arrondissement, a déclaré : « … Je suis venu m’acquitter de mon devoir en vue de participer au choix de celui ou celle qui va défendre nos intérêts, pour un meilleur développement de mon pays… ».
AGP/18/12/011 JPO/ST

 
Tenue jeudi à Conakry d’une session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 16 déc (AGP)- Une session ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue jeudi, 15 décembre de 11h à 13h au palais Sèkhoutouréyah, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, de Son Excellence le Pr Alpha Condé, autour de 4 points à son ordre du jour à savoir, 1- Message du président de la République, 2- Compte rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi, 13 décembre, 3- Décisions, et enfin Divers.

Au titre du 1er point, le chef de l’Etat a invité le gouvernement à poursuivre les travaux d’amélioration de la desserte de la capitale en électricité tout en rappelant les instructions relatives au respect des principes d’une administration de développement.

Il a par ailleurs exhorté les membres du gouvernement à veiller à l’application des décisions du Conseil.

Au titre du 2ème point, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a fait un compte rendu détaillé de la session ordinaire du Conseil Interministériel tenue mardi, 13 décembre.

Le Conseil a ainsi pris plusieurs décisions notamment, l’autorisation du_ ministre d’Etat en charge des Travaux Publics, du ministre du Contrôle Economique et Financier et du ministre de l’Economie et des Finances, à revoir les contrats gelés des travaux de voiries urbaines et à relancer ces travaux immédiatement conformément aux cahiers de charge et selon les instructions du Conseil.

Le Conseil a également invité le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et le ministre délégué à l’Environnement à mettre en place une brigade mobile de surveillance pour lutter contre l’occupation anarchique des domaines de l’Etat, y compris les bordures de mer et l’exploitation illégale des forêts classées.

Il a en outre invité les ministres parrains des préfectures, à se rendre dans leurs préfectures respectives, pour le lancement de la campagne de commercialisation du riz local.

A cet effet, les Radios rurales et communautaires ont été appelées à poursuivre et intensifier la sensibilisation des paysans et du grand public sur l’ensemble de ce processus d’achat de riz, du contrôle de sa qualité, de son stockage et de sa bonne conservation.
Dans les divers, le Conseil a passé en revue de nombreux sujets d’actualité parmi lesquels, la problématique des transports urbains et le respect de la procédure de passation des marchés publics.

Avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique sous régionale et africaine.
AGP/16/12/011 DDD/ABC/ST

 
La MO UA reconnaît que le scrutin du second tour de l’élection présidentielle a été libre, transparente et démocratique


Conakry, 9 nov (AGP)- La Mission d’Observation de l’Union Africaine (MOUA) a reconnu que le scrutin du second tour de l’élection présidentielle du 7 novembre en République de Guinée a été libre, transparente et démocratique, a déclaré le chef de ladite mission, M. Edem Kodjo au cours d’une conférence de presse qu’il a animé ce mardi, 9 novembre dans un hôtel à Conakry.

Selon lui, les dysfonctionnements relevés lors du déroulement de ce scrutin ne sont pas de nature à remettre en cause la crédibilité du processus électoral.

Conformément aux dispositions pertinentes de la déclaration de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) adoptée par les chefs d’Etats et de gouvernement des Etats membres en juillet 2002 à Durban en Afrique du Sud, le président de la Commission de l’Union Africaine, M. Jean Ping, a dépêché une mission d’observation électorale en Guinée dans le cadre du second tour de l’élection présidentielle du dimanche, 7 novembre en vue de promouvoir la paix, la sécurité, la stabilité et le développement sur le continent, a précisé M. Kodjo, ancien premier ministre togolais et ancien secrétaire général de l’OUA.

Déployée dans toutes les régions de la Guinée notamment, Boké, Kindia, Mamou, Faranah, Kankan, N’zérékoré et Conakry, la mission composée de parlementaires panafricains et nationaux, de responsables d’institutions électorales nationales, de diplomates et de membres de la Société civile africaine, a noté avec satisfaction que certains dysfonctionnements relevés lors du premier tour ont été corrigés, a indiqué M. Kodjo.

Toutefois, la mission a relevé quelques insuffisances lors du déroulement du scrutin du second tour. Il s’agit entre autres, de l’insuffisance dans la formation des membres des bureaux de vote sur l’utilisation des scellés pour la fermeture des urnes et de l’insuffisance de matériels électoraux dans certains bureaux de vote, a ajouté M. Kodjo.

Elle a en outre fait des recommandations à savoir : l’ouverture des bureaux de vote à l’heure prévue, le renforcement des capacités des membres des bureaux de vote et des représentants des partis politiques à l’exercice électoral, l’amélioration civique des électeurs et des membres des bureaux de vote par la CENI et les organisations de la Société civile, la fourniture du matériel électoral à temps et en quantité suffisante pour chaque bureau de vote, l’évaluation de la présente élection en vue d’en tirer les leçons nécessaires pour une amélioration des scrutins futurs.
AGP/9/11/010 MFD/FDF/KM/ST

 
Guinée : Sidya Touré et Jacques Diouf nommés respectivement haut représentant du chef de l'Etat et conseiller spécial du président de la République (Décret)


Conakry, 04 jan (AGP)- Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré et l’ex-directeur de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), Jacques Diouf, ont été nommés, respectivement haut représentant du chef de l'Etat et conseiller spécial du président de la République de Guinée.





C’était samedi, 02 janvier 2016 par un Décret du président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, rendu public ce jour à travers les ondes de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG).


AGP/04/01/016 ST

 
Guinée-Election présidentielle/ Le président sortant, Pr Alpha Condé réélu président de la République de Guinée avec 57,84% des voix


Conakry, 31 oct (AGP)- Le candidat du RPG/Arc-en-ciel, Pr Alpha Condé, candidat à sa propre succession, a été déclaré, samedi, 31 octobre 2015, par la Cour Constitutionnelle, élu président de la République de Guinée, dès le 1er tour, avec 2.284.827 voix, soit 57,84% des suffrages exprimés, dimanche, 11 octobre dernier.





Par conséquent, il dirigera le pays pour un second mandat allant du 21 décembre 2015 au 21 décembre 2020, a précisé le président de la Cour Constitutionnelle de Guinée, Kéléfa Sall.


Le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Mamadou Cellou Dalein Diallo vient 2ème avec 1.242.332 voix, soit 31,47%, suivi du candidat de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré, 3ème avec 237.549 voix, soit 6,01%.





Nombre d’électeur inscrit : 6.042.634


Nombre de votant : 4.135.313


Taux de participation : 68,43%


Bulletin nul : 185.091


Suffrage exprimé : 3.950.222


Majorité absolue : 1.975.112





Suffrage obtenu par candidat :





Pr Alpha Condé RPG/ Arc-en-ciel : 2.284.827, soit 57,84%


Mamadou Cellou Dalein Diallo UFDG : 1.242.362, soit 31,47%


Sidya Touré UFR : 237.549, soit 6,01 %


Faya Lansana Millimono BL : 54.718, soit 1,39 %


Papa Koly Kourouma GRUP : 51.750, soit 1,31%


Lansana Kouyaté PEDN : 46.962, soit 1,16%


Georges Gandhi Faraguet Tounkara UGDD : 19.840 % soit 0,50%


Marie Madeleine Valerie Dioubaté PEG : 13.214, soit 0,33%.


AGP/31/10/015 TA/CM/ST

 
Publireportage: Cellcom votre Internet Pass au double!


 
La Cour Suprême a déclaré ce vendredi, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 3 déc (AGP)- La chambre Constitutionnelle et Administrative de la Cour Suprême statuant en matière électorale, après examen des requêtes des candidats, Pr Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) de l’Alliance Arc-en-ciel et M. Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’Alliance Cellou Dalein Diallo Président, a déclaré tard dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier avec 52,52 % des suffrages exprimés et l’a proclamé élu, président de la République de Guinée contre 47,48 % pour son challenger, Cellou Dalein Diallo.

A noter que 4.273.856 électeurs étaient inscrits, 2.898.192 ont voté soit 67,67% pour 1.474.973 voix pour Pr Condé contre 1.333.666 voix pour M. Mamadou Cellou Dalein Diallo.

Avant la proclamation de ces résultats, les deux candidats en lice ont chacun appelé leurs militants et sympathisants au calme et à la sérénité en vue de préserver la paix sociale et l’unité nationale.
AGP/3/12/010 CM/FDF/ST

 
Coyah : lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries dans la commune urbaine


Coyah, 14 fev (AGP)- Le ministre d’Etat de Travaux Publics et des Transports, M. Ousmane Bah a procédé mercredi, 9 février dernier au lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries urbaines de la préfecture de Coyah.

Le quartier Labô de la commune urbaine a servi de cadre à la cérémonie qui s’ést déroulée en présence du ministre délégué à la Défense Nationale, de Mme le chef de cabinet des Travaux Publics et des Transports, des préfets de Coyah et de Forécariah, des directeurs nationaux de l’Entretien routier et des infrastructures, des sages et plusieurs habitants de la préfecture.

Selon le directeur technique de l’entreprise, Belle et Gec (BEGEC), chargée de la réalisation de ce projet, M. Abdourahamane Kaba, il a fallu un préfinancement pour démarrer ces travaux qui concernent le bitumage de 8 Km de voiries de Coyah et de 12 Km dans Forécariah pour un délai d’exécution de 24 mois sous le financement du Budget National de Développement (BND).

Cette action dit-il, s’inscrit dans le programme d’urgence 2011-2013 des Travaux Publics.

Le préfet de Coyah, commandant Abdourahamane Keïta a, au nom des collectivités et de l’ensemble des populations, souhaité la bienvenue au hôtes de marque avant de qualifier ce lancement des travaux de jour historique dans la mesure où dit-il, il constitue un signale du changement que les populations attendent en faveur de leur circonscription conformément à l’idéal d’amélioration des conditions de vie du peuple guinéen.

Commandant Keïta indiquera que la vétusté et l’inadaptation des infrastructures de Coyah interpellent le gouvernement et les partenaires au développement quand on sait que cette préfecture se ‘’confond désormais’’ à la capitale Conakry.

Il s’est dit en substance, qu’il reste convaincu que sous la clairvoyante gestion du gouvernement, Coyah connaître l’essor souhaité pour devenir la vitrine de l’intérieur du pays.

Le préfet a rassuré qu’avec les élus des collectivités dans une synergie d’actions, de concentration et de décentralisation, il demeurera un instrument infaillible pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement.

Il s’est dit engagé à accorder toutes ses facultés à l’entreprise chargée de l’exécution des travaux de ce projet.

Procédant ainsi au lancement des travaux, le ministre Ousmane Bah a rappelé le contrat qui lie le gouvernement du Pr Alpha Condé au peuple qui est, selon lui, d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations dont fait partie ce bitumage de quelques kilomètres de voiries de Coyah a-t-il souligné, fait partie de cette action.

S’il est question de faire l’histoire de la Guinée dira M. Ousmane Bah, Coyah serait cité parmi les préfectures qui ont toujours été enclavées ; impensable indique-t-il, quand on sait que Coyah est la porte d’entrée de la capitale Conakry.

Il a promis à cet effet, que le gouvernement fera tout pour contribuer à changer la physionomie de Coyah en matière d’infrastructures routières avant de donner lui-même à bord de la machine Grader, le 1er coup d’envoi desdits travaux.
AGP/14/2/011 CM/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 11 décembre 2014


La cinquantième (50ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 11 septembre 2014 de 09h 20mn à 09h 50mn.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 7 002, 4060 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
INTERVIEW  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  OPINION  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro