EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6
7

Présidentielle 2010 : 2ème tour
Matam: quelques anomalies ont été signalées


Conakry, 7 nov (AGP)- Au quartier Matam Lido dans la commune de Matam à Conakry, il a été constaté tôt ce matin, une insuffisance d’urnes, et de bulletins de vote, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

Pour 600 électeurs inscrits au bureau de vote N° 08 par exemple, seulement 500 bulletins étaient disponibles.

Chose qui a aussitôt attiré l’attention de la CENI qui a dépêché une équipe technique ambulante sécurisée par la FOSSEPEL à bord d’un pick-up chargé de matériels électoraux pour régler la situation.

Selon le responsable du département logistique de la CENI, M. Aboubacar Thélu Touré, c’est le chef de quartier qui serait le dépositaire de tous les matériels électoraux.
AGP/7/11/010 MFD/CM/FDF/AB/ST

 
Baccalauréat 2016 en République de Guinée, le taux de réussite général en hausse de 3 points (Officielle)


Conakry, 27 juil (AGP)- L'ensemble des résultats des épreuves du Baccalauréat, Session 2016 seront disponibles sur gouvernement.gov.gn après 20h TU, ce avec le concours des équipes du Ministère de l'Enseignement Pré-Universitaire et de l'Alphabétisation (MEPU-A), indique-t-on de source officielle à Conakry.


«Cette année 2016, le taux de réussite est de 42.27% sur l'ensemble du territoire national, soit un total de 36.781 admis sur 87.010 candidats ayant composé», a-t-elle affirmé.


AGP/27/07/016 ST

 
Page Noire/ Média : l’ex-correspondant régional de l’AGP à Boké, Moussa Batchily a été inhumé lundi dans sa préfecture natale








Boké, 03 oct (AGP)- Décédé le 1er octobre 2016, à Conakry, des suites d’une longue maladie, l’ancien inspecteur régional de la Culture et correspondant régional de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), Moussa Batchily a rejoint sa dernière demeure, lundi, 03 octobre 2016, dans la préfecture de Boké, chef-lieu de la Région Administrative (RA), où il a servi pendant une quarantaine d’années.


Au cours des cérémonies funèbres, organisées à la Maison des Jeunes de Boké, autorités locales, cadres de l’Administration publique, collaborateurs de l’AGP, parents, amis, alliés et connaissances, ont rendu un dernier hommage à Moussa Moïse Batchily, qui laisse derrière lui une femme et une fille qui a passé le Baccalauréat cette année.


La dépouille mortelle de l’un des icônes du micro a été reçue à quelques kilomètres de la Commune Urbaine (CU) de Boké par les autorités locales.


Par ailleurs, le porte-parole de la famille éplorée, El hadj Mohamed Saliou Bah a indiqué: «Nos parents ont vécu dans l’intimité et dans la parfaite harmonie. Nous espérons que les œuvres de notre regretté seront perpétrées par ses successeurs en faveur de la communauté de Kakandé (Boké)».


Se souvenant de son compagnon d’hier, le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya a témoigné : «Moussa Batchily, un journaliste confirmé, a été un model dans la franchise. Un collaborateur sincère qui a toujours soigné l’image de marque de notre localité. Que son âme repose en paix».


Visiblement ému, le gouverneur de la RA de Boké, Général de Brigade Siba Sévérin Lohalamoua a déclaré : «C’est avec beaucoup de tristesses que nous avons reçu la dépouille mortelle de notre frère, Batchily, l’une des voix mélodieuses et historiques de la grande édition du magazine de 22h. L’homme a inculqué dans l’esprit de la jeunesse, le désir et l’amour du travail bien fait, pour faire grandir le territoire».


Aux dires du gouverneur, «c’est à la famille de la presse, de savoir relever les défis pour garder le flambeau toujours allumé».


Se succédant sur le podium, les représentants de l’Assemblée Nationale, du Conseil communal, de la Société civile, des médias locaux, ont souhaité la pérennisation des actions de celui qui est mort, arme à la main.


Dans un poème dédié au défunt, le Club Littéraire Dinah Salif Camara a qualifié Moussa Batchily de «prince du micro et de la paix, incarnant ainsi les dimensions journalistiques».


Après la lecture du Saint Coran dans son entièreté, le prince du micro de Kakandéa été inhumé le même jour à l’après-midi dans son Boké natal.


Le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry a assisté aux obsèques, en compagnie d’une forte délégation de son département et de la Direction Générale de l’Agence Guinéenne de Presse.


Paix à l’âme du regretté Moussa Batchily Amen !


AGP/03/10/016 MMC/ST




 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) du jeudi 06 novembre 2014


La quarante cinquième (45) séance du Marché interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 06 novembre 2014 de 09h 30mn à 9h 50mn.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.
Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 970, 9891GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale

________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Patrimoine immobilier de l’Etat: l’UFDG promet de dresser sa liste



www.agpguinee.com /26/5/2014 Conakry- ‘‘le Président  de L'UFDG Cellou Dalein Diallo a acheté sa maison et c’est la Société Générale des Banques en Guinée (SGBG) qui lui avait fait à l’époque un crédit et je vous apprends qu’il a fini de payer cette maison’’ c’est en ces termes que le vice-président de l’UFDG s’est expliqué samedi devant ses militants suite à la publication par l’agent judiciaire de l’Etat de la liste du patrimoine immobilier de l’Etat, incriminant son leader, a appris Afrinews.org

‘’Les gens ont acheté les terrains dans les règles de l’art. Pourquoi l’agent judiciaire de l’Etat a oublié la SIG (ndlr, allusion faite aux militants du parti au pouvoir qui habitent sur les lieux). Maintenant tout le monde doit se justifier même Alhassane Condé (ndlr, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation) qui est à Kipé doit être sur la liste et se justifier’’ affirme t-il.

Faute de quoi, menace le président du groupe parlementaire de l’UFDG ‘’la boîte à pandore est ouverte, nous allons mettre une commission en place et faire la liste et remettre à M. Goureissy sow (ndlr, agent judiciaire de l’Etat)’’ a joute t-il.

Deux leaders politiques guinéens à savoir Sidya Touré de l’UFR et Cellou Dalein Diallo de l’UFDG figurent sur la liste publiée en début de semaine dernière par l’agent judiciaire de l’Etat. Les deux anciens premier ministres du feu Général Lansana Conté affirment avoir acquis leur villa dans la légalité et disent détenir les documents justificatifs.

SOURCES: Afrinews

 
Les résultats partiels de certaines préfectures de la Haute Guinée et de la Guinée Forestière ont été publiés jeudi à Conakry


Conakry, 12 nov (AGP)- Après la publication mercredi soir, des résultats partiels de 10 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié jeudi, 11 novembre dans la soirée, les résultats des préfectures de Kankan, Beyla, Yomou, Lola et N’Zérékoré ainsi que le résultat de la Commission Electorale d’Ambassade d’Allemagne.

Voici les détails desdits résultats partiels :

Kankan

Inscrits : 148004;

Votants : 103817 ;

Bulletins nuls : 3412;

Suffrage exprimé : 100402 ;

Taux de participation : 70,14%

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 6727 soit 6,70%

Pr. Alpha Condé : 93675 pour 93,30%

Beyla

Inscrits : 95288

Votants : 57092

Bulletins nuls : 2453

Suffrage exprimé : 54639

Taux de participation : 57,34

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 4827 pour 8,83%

Pr. Alpha Condé : 49812 pour 91,17%

Commission Electorale d’Ambassade d’Allemagne

Inscrits : 592

Votants : 388

Bulletins nuls : 3

Suffrage exprimé : 385

Taux de participation : 64,88%

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 209 soit 54,29%

Pr. Alpha Condé : 176 soit 45,71%

Yomou

Inscrits : 51707

Votants : 24370

Bulletins nuls : 1763

Suffrage exprimé : 22607

Taux de participation : 47,13%

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 3269 pour 14,47%

Pr. Alpha Condé : 19338 pour 85,53%

Lola

Inscrits : 75135

Votants : 36855

Bulletins nuls : 3703

Suffrage exprimé : 38152

Taux de participation : 49,11%

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 4986 soit 15,04%

Pr. Alpha Condé : 28166 soit 84,96%

N’Zérékoré

Inscrits : 159973

Votants : 85576

Bulletins nuls : 4678

Suffrage exprimé : 80898

Taux de participation : 53,49%

Suffrage exprimé par candidat

Mamadou Cellou Dalein Diallo : 13219 soit 16,34%

Pr. Alpha Condé : 67679 pour 83,66%
AGP/12/11/010 FDF/ST

 
La notabilité de la sous-préfecture de Fouala chez le président de la République


Conakry, 7 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé a reçue en audience, dans l’après midi du 4 mai dernier au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, la notabilité de la sous-préfecture de Fouala préfecture de Beyla, venue lui remercier pour sa contribution qui a permis la réalisation de leur Mosquée.

A l’occasion, le porte-parole de la notabilité de Fouala, Ibrahima Fofana a rappelé, que le geste que le chef de l’Etat a posé lors de l’inauguration de la Mosquée de cette sous-préfecture est un signal fort, pour le Konia en général et Fouala en particulier.

Il a ensuite fait savoir au chef de l’Etat, que la lecture du Saint Coran et les prières qui ont été faites lors de l’inauguration de cette Mosquée, prouvent l’adhésion des populations de cette localité à son programme de développement.

Toutefois, M. Fofana a sollicité du président de la République, la réhabilitation de la route Beyla-Sinko-Fouala, longue de 86 Km en passant par Diaragbéréla et 65 Km en passant par Moussadou, ainsi que la mise à la disposition de la jeunesse de Fouala, de tracteurs pour participer à la campagne agricole.

En réponse, le président de la République, Pr Alpha Condé a remercié la délégation de Fouala, pour la visite avant d’indiquer, que le Konia a été de beaucoup pour l’implantation de son parti, le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG).

Pr Alpha Condé a alors promis, que son gouvernement apportera tout son appui à cette localité et a renouvelé son engagement, à œuvrer pour le développement socioéconomique de la Guinée à travers notamment, l’agriculture, les infrastructures et les télécommunications en rassurant la délégation, du bitumage de la Route Nationale (RN), Beyla-Nzérékoré.

Cette délégation des sages de Fouala a été introduite par le secrétaire général de la Chancellerie, commandant Mory Kourouma.
AGP/7/5/012 ST/FDF/ST

 
La Cour Suprême a déclaré ce vendredi, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 3 déc (AGP)- La chambre Constitutionnelle et Administrative de la Cour Suprême statuant en matière électorale, après examen des requêtes des candidats, Pr Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) de l’Alliance Arc-en-ciel et M. Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’Alliance Cellou Dalein Diallo Président, a déclaré tard dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier avec 52,52 % des suffrages exprimés et l’a proclamé élu, président de la République de Guinée contre 47,48 % pour son challenger, Cellou Dalein Diallo.

A noter que 4.273.856 électeurs étaient inscrits, 2.898.192 ont voté soit 67,67% pour 1.474.973 voix pour Pr Condé contre 1.333.666 voix pour M. Mamadou Cellou Dalein Diallo.

Avant la proclamation de ces résultats, les deux candidats en lice ont chacun appelé leurs militants et sympathisants au calme et à la sérénité en vue de préserver la paix sociale et l’unité nationale.
AGP/3/12/010 CM/FDF/ST

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Création au ministère de l’Energie de sociétés anonymes en lieu et place de EDG et de la SEEG


Conakry, 13 jan (AGP)- Le ministre d’Etat de l’Energie et de l’Environnement, Elhadj Papa Koly Kourouma a, dans un arrêté rendu public mardi, 11 janvier, créé des Sociétés anonymes à participation publique en lieu et place de Electricité de Guinée (EDG) et de la Société d’Exploitation des Eaux de Guinée (SEEG).

Ledit arrêté précise que ce changement a pour objet, d’arrêter la dégradation des services publics d’électricité et de l’eau et d’améliorer progressivement leurs performances techniques, commerciales et financières en vue d’assurer une meilleure desserte de la population pour une période transitoire.
AGP/13/1/011 CM/ST

 
Page noire :

Hadja Ténèn Mara, fervente militante du RPG/Arc-en-ciel, tire sa révérence à Dabola à l’âge de 98 ans


Hadja Ténèn Mara, connue sous le sobriquet, ‘’Double-Mara’’, est décédée dans la matinée du lundi, 18 avril 2016, aux environs de 10 heures TU, à l’Hôpital préfectoral, quartier Dabolakörö, Commune Urbaine (CU) de Dabola, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.





Morte des suites d’une hypertension artérielle, ‘’Double-Mara’’, originaire de la sous-préfecture de Bissikirima, a commencé le militantisme en faveur du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) au début des années 1992. Ainsi, elle s’est sacrifiée, corps et âme, pour la cause de ce parti politique.





Fodéba Kanté, ancien secrétaire général du RPG à Dabola se souvient de Hadja Ténèn, sa camarade de lutte :





«C’était une vraie militante du RPG. Durant son combat, elle n’a jamais cédé aux provocations malgré les situations politiques. Depuis que j’ai fait sa connaissance, je n’ai pas eu connaissance de sa maladie, à plus forte raison son hospitalisation. Bref, elle était très généreuse, accueillante et ouverte à tout le monde. Nous prions pour le repos éternel de son âme…».





Aux dires de Fodéba Kanté, le chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé a promis d’envoyer une mission, vendredi, 22 avril 2016, pour les condoléances d’usage.





Par sa bravoure, sa détermination en faveur du RPG, Hadja Ténèn Mara a toujours été considérée par le président Alpha Condé comme sa maman.





A noter, que ‘’la célèbre Double-Mara’’, ancienne danseuse du rythme ‘’Boundjany’’, a été inhumée lundi, 18 avril, dans son Dabola natal.





Toute l’équipe de la rédaction de l’AGP présente à la famille éplorée et au RPG, ses condoléances les plus attristées. Que le Tout-puissant Allah lui accorde sa grâce éternelle. Amen !

 
Le président de la République a récemment reçu en audience à Conakry, le PDG de SSH WORLD Wide and Project


Conakry, 6 mars (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience, le 2 mars dernier, au Palais Sèkhoutouréya dans la commune de Kaloum à Conakry, une délégation de la société marocaine SSH World Wide and Project, venue lui faire part de son intention d’investir dans le domaine agricole en Guinée, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Dans cette perspective, ce consortium d’entreprises s’intéresse principalement à la production du riz, dans le but, d’aider davantage la Guinée dans son programme de lutte engagé pour une auto suffisance alimentaire en faveur de la population, en développant l’agriculture.

A l’issue de cette audience, le PDG de la société SSH World Wide and Project, Said Mouhyi a précisé, que leur entretien avec le chef de l’Etat, était axé sur leur arrivée en tant qu’investisseurs en Guinée et qu’ils sont intéressés par la production du riz.

Concernant ce projet agricole, M. Mouhy a dit déjà être en contact avec le département de l’Agriculture par ce que, selon lui, il travail déjà avec le ministre et le secrétaire général de ce ministère sur un projet concret dont les travaux sont lancés.
AGP/6/3/012 ST/JPO/ST

 
Diplomatie/ Entretien entre le président Condé et le représentant Chris Smith au Capitole


Conakry, 15 avril (AGP/AlloConakry)- En visite de travail à Washington le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, s’est entretenu, mardi, 14 avril, avec le président de la sous-commission Afrique chargé des Questions de Santé et des Droits de l’Homme à la Chambre des Représentants du Congrès, le républicain, Chris Smith du New Jersey.

Lors des entretiens qui ont duré environ une heure au Capitole, le chef de l’Etat a informé son interlocuteur des progrès enregistrés dans la lutte contre Ebola en Guinée et dans la sous-région.

Il a également mis en relief les nombreuses difficultés sur le terrain, avant de plaider pour une aide accrue des Etats-Unis afin de couper la chaine de contamination, notamment à la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone – considérée comme la dernière poche de résistance dans son pays.

Ce à quoi M. Smith a favorablement répondu en s’engageant aux côtés de la Guinée et les autres pays affectés de manière à leur apporter le soutien nécessaire pour éradiquer cette maladie et surmonter les difficultés économiques qui en découlent.

Le président guinéen et le législateur américain ont également abordé la question concernant la maternité infantile et ont convenu de travailler ensemble pour briser le cycle de la pauvreté. Et ce conformément à l’initiative “1000 Jours” qui encourage l’action et l’investissement pour améliorer la nutrition des mères et des enfants.

La visite du président guinéen, la 3ème aux Etats-Unis depuis 2014, s’inscrit dans le cadre d’un charme offensif destiné à mobiliser les efforts internationaux pour la reconstruction de l’économie des pays touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Pour le président Condé, la période après Ebola devrait permettre aux pays de la Mano River Union de se doter des infrastructures sanitaires devant leur permettre de gérer les futures pandémies.

Au cours de cette journée de mardi, le chef de l’Etat guinéen a eu plusieurs autres rencontres dont celle avec la représentante de l’International Green Structures (IGS), d’une entreprise basée au Texas et spécialisée dans la construction des bâtiments sur la base des épis du riz.

Ce mercredi, 15 avril, en compagnie de ses homologues du Liberia et de la Sierra Leone, M. Condé sera reçu à la Maison Blanche par le chef de l’exécutif américain, M. Barack Obama, avec qui il discutera du plan “Marshall” élaboré sous sa direction en qualité du président en exercice de la Mano River Union.
AGP/15/04/015 AlloConakry/AGP

 
Cellcom Guinée remporte le Prix de la Meilleure société de téléphonie 2015


Conakry, 23 mars (AGP)- Le Collectif des ONG pour la Promotion de l’Excellence en Guinée (COPE-Guinée) a décerné, samedi, 19 mars 2016, à Cellcom Guinée, le Prix de la Meilleure société de téléphonie mobile, lors de la 6ème édition Guinea Company Awards.





La cérémonie s’est tenue dans un complexe hôtelier de la place et a récompensé les différentes sociétés dans leur mérite.





Cellcom Guinée a remporté le prix de la meilleure société de téléphonie mobile pour sa contribution remarquable dans l’Emploi et le soutien des initiatives de développement des jeunes mais aussi ses efforts dans la lutte contre la maladie à virus Ebola durant l’année 2015 en Guinée.





La société de téléphonie a également raflé le trophée du meilleur sponsor 2015.





En effet, Cellcom Guinée remporte pour la 5ème année consécutive le prix de la meilleure société de téléphonie. C’est un honneur pour la société de recevoir ce prix des années consécutives, ceci grâce à l’effort de Cellcom de rendre la communication abordable et accessible à tous.





Le Directeur Marketing de la société a remercié la Direction de Cellcom pour la confiance et les employés Cellcom pour leur dévotion et aussi leur engagement dans le travail grâce auquel Cellcom continue d’innover, Asher Thierry Alon a également remercié les abonnés pour leur fidélité.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com




Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/23/03/016 Cellcom/AGP

 
26 mars 1984 - 26 mars 2016 : il y a 32 ans que le premier président de la Guinée indépendante, Ahmed Sékou Touré, est décédé à l’âge de 62 ans -

Une Synthèse de Sékou Traoré


Conakry, 25 mars (AGP)- Le premier président de la République de Guinée, Ahmed Sékou Touré, né le 09 janvier 1922, à Faranah en Haute Guinée, est mort le 26 mars 1984, à l’âge de 62 ans, dans une clinique de Cleveland aux Etats Unis d’Amérique, des suites de maladie. Il est resté à la tête de son pays du 02 octobre 1958, date de l'Indépendance obtenue de la France, jusqu’en 1984.





«Avant l'indépendance, Sékou Touré travaillait pour les services postaux (PTT) sans pouvoir accéder aux postes de responsabilités auxquels il aspirait, parce que bloqué dans son ascension professionnelle. Il reste simple responsable des postes, et s'investit dans le syndicalisme en devenant un des meneurs de la jeune génération guinéenne.





En 1945, il devient le secrétaire général du syndicat des postiers. Il participe à la fondation du Parti Démocratique de Guinée, antenne locale du Rassemblement Démocratique Africain (RDA), parti agissant pour la décolonisation de l'Afrique.





En 1956, il organise l’Union Générale des Travailleurs d’Afrique Noire (UGTAN), une Centrale syndicale commune pour l'Afrique-Occidentale française.





Il est un des dirigeants du RDA, travaillant étroitement avec son futur rival, Félix Houphouët-Boigny, qui devint en 1960 le président de la Côte d'Ivoire. En 1956, il est élu député de la Guinée à l'Assemblée Nationale française et maire de Conakry sous la bannière du RDA, positions qu'il utilise pour lancer des critiques pointues du régime colonial.





La métropole française est en pleine discussion sur la décolonisation qui s'annonce. C’est dans ce cadre que le président de la République Française, Général De Gaulle a entrepris un périple qui le conduira à Conakry pour défendre son Accord de communauté entre la France et ses colonies. Une visite qui n’a pas tourné en faveur du colonisateur, provoquant du coup un incident.


Pour Général De Gaulle et la France, cet incident organisé à l'instigation de Sékou Touré, lui vaudra une solide rancune de De Gaulle», rappelle-t-on.





Le 28 septembre 1958, les guinéens disent «Non» au Référendum gaulliste et choisissent l'Indépendance Totale, qu'ils obtiennent le 02 octobre 1958 avec Sékou Touré à la tête de la jeune nation.





La Guinée est la seule des colonies africaines de la France à voter pour l'indépendance immédiate plutôt que de continuer une association avec la France, tandis que le reste de l'Afrique francophone choisit l'indépendance deux ans plus tard, en 1960.





«Le refus de la Guinée de s'inscrire dans la coopération française suscite un certain nombre de difficultés pour le jeune Etat guinéen (rapatriement sans rappel des archives souveraines françaises et, surtout, rupture de très nombreux liens économiques).





De 1965 à 1975, il rompt toutes ses relations avec la France, ancienne puissance coloniale. Les frictions entre la France et la Guinée sont fréquentes. Des tentatives de renversement du président guinéen, dont il accuse les autorités françaises, d’être en complicité avec des pays africains.





L'indépendance de la Guinée démarre ainsi sur un conflit de séparation avec la France. En 1958, Sékou Touré refuse de poursuivre un pacte post-colonialiste avec la France, un non-alignement qui froissera le général de Gaulle jusqu'à la fin de son mandat.





Le 25 août 1958, après des visites triomphales à Madagascar, au Congo et en Côte d'Ivoire, le général de Gaulle est froidement reçu par Sékou Touré qui déclare dans son discours ‘’Nous préférons la pauvreté dans la liberté à la richesse dans l’esclavage’’. De Gaulle répond, ‘’l’indépendance est à la disposition de la Guinée..., la métropole en tirera, bien sûr, des conséquences’’.





L'indépendance de la Guinée est vécue comme une humiliation par les politiques français qui se vengent en fermant complètement la porte à la Guinée. Les liens diplomatiques sont définitivement rompus en 1965», explique-t-on.





Feu président Ahmed Sékou Touré va ainsi diriger pendant 26 ans à la tête de son pays (1958-1984). Dans les années 1960, il est le premier président africain à se rendre en visite officielle en République Populaire de Chine, qui apporte des aides financières à la Guinée.





Il a par ailleurs soutenu et accompagné les luttes de libération menées par la totalité des pays africains.





L’Homme politique, pressenti pour diriger l’Organisation de l'Unité Africaine (OUA), décède le 26 mars 1984, à l’âge de 62 ans, dans une clinique de Cleveland aux Etats Unis d’Amérique, suite à un malaise survenu le 25 mars.


AGP/25/03/016 ST/AKD/ST

 
Médias-Rabat/ Ouverture lundi de l’atelier de formation sur ‘’le Journalisme Web’’


Rabat (Maroc), 20 avril (AGP)- L’atelier de formation sur ‘’le journalisme Web’’ a ouvert ses travaux, lundi, 20 avril, au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) dans les installations de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

Organisé, la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), l’atelier se déroule autour de plusieurs thèmes dont entre autres, ‘’Rédiger pour le web’’, ‘’Visibilité dans les moteurs de Recherche’’, ‘’Mesurer et optimiser’’, ‘’Exploiter les médias sociaux’’.

Il regroupe les journalistes d’Agence venus du Benin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Togo, Maroc.

Il a pour Objectif, ‘’Comprendre les contraintes de l’écriture pour le web, maîtriser les techniques d’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimisation(SEO), identifier les opportunités de fidélisation et de développement de la visibilité sur le web grâce aux médias sociaux (Twiter, Facebook….)’’.

Pour cette première journée, les participants ont planché sur ‘’Rédiger pour le web’’ : Panorama des différents types de contenus sur le web, identifier les contraintes du web, adaptation des principes de l’écriture journalistique au web, étude de cas atelier pratique d’écriture journalistique pour le web’’.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la FAAPA, Khalil HACHIMI Idrissi, directeur général de la MAP.

La fin des travaux est prévue pour vendredi, 24 avril 2015, à Rabat.
AGP/20/04/015                     ST

 
Coyah : lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries dans la commune urbaine


Coyah, 14 fev (AGP)- Le ministre d’Etat de Travaux Publics et des Transports, M. Ousmane Bah a procédé mercredi, 9 février dernier au lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries urbaines de la préfecture de Coyah.

Le quartier Labô de la commune urbaine a servi de cadre à la cérémonie qui s’ést déroulée en présence du ministre délégué à la Défense Nationale, de Mme le chef de cabinet des Travaux Publics et des Transports, des préfets de Coyah et de Forécariah, des directeurs nationaux de l’Entretien routier et des infrastructures, des sages et plusieurs habitants de la préfecture.

Selon le directeur technique de l’entreprise, Belle et Gec (BEGEC), chargée de la réalisation de ce projet, M. Abdourahamane Kaba, il a fallu un préfinancement pour démarrer ces travaux qui concernent le bitumage de 8 Km de voiries de Coyah et de 12 Km dans Forécariah pour un délai d’exécution de 24 mois sous le financement du Budget National de Développement (BND).

Cette action dit-il, s’inscrit dans le programme d’urgence 2011-2013 des Travaux Publics.

Le préfet de Coyah, commandant Abdourahamane Keïta a, au nom des collectivités et de l’ensemble des populations, souhaité la bienvenue au hôtes de marque avant de qualifier ce lancement des travaux de jour historique dans la mesure où dit-il, il constitue un signale du changement que les populations attendent en faveur de leur circonscription conformément à l’idéal d’amélioration des conditions de vie du peuple guinéen.

Commandant Keïta indiquera que la vétusté et l’inadaptation des infrastructures de Coyah interpellent le gouvernement et les partenaires au développement quand on sait que cette préfecture se ‘’confond désormais’’ à la capitale Conakry.

Il s’est dit en substance, qu’il reste convaincu que sous la clairvoyante gestion du gouvernement, Coyah connaître l’essor souhaité pour devenir la vitrine de l’intérieur du pays.

Le préfet a rassuré qu’avec les élus des collectivités dans une synergie d’actions, de concentration et de décentralisation, il demeurera un instrument infaillible pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement.

Il s’est dit engagé à accorder toutes ses facultés à l’entreprise chargée de l’exécution des travaux de ce projet.

Procédant ainsi au lancement des travaux, le ministre Ousmane Bah a rappelé le contrat qui lie le gouvernement du Pr Alpha Condé au peuple qui est, selon lui, d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations dont fait partie ce bitumage de quelques kilomètres de voiries de Coyah a-t-il souligné, fait partie de cette action.

S’il est question de faire l’histoire de la Guinée dira M. Ousmane Bah, Coyah serait cité parmi les préfectures qui ont toujours été enclavées ; impensable indique-t-il, quand on sait que Coyah est la porte d’entrée de la capitale Conakry.

Il a promis à cet effet, que le gouvernement fera tout pour contribuer à changer la physionomie de Coyah en matière d’infrastructures routières avant de donner lui-même à bord de la machine Grader, le 1er coup d’envoi desdits travaux.
AGP/14/2/011 CM/ST

 
Un dialogue direct a été entamé ce mercredi entre le gouvernement et l’opposition guinéenne sur le processus électoral en Guinée


Conakry, 17 août (AGP)- Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé a eu une séance de travail ce mercredi, 17 août à Conakry avec le collectif des partis politiques regroupant une vingtaine de partis de l’opposition pour débattre de certaines questions relatives à l’organisation des prochaines élections législatives, communales et communautaires en vue de finaliser la transition en Guinée.

18 partis sur 21 dudit collectif ont pris part à cette rencontre dont, l’Union des Forces Républicaine (UFR), l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), la Nouvelle Génération pour la République (NGR), Nouvelle Force Démocratique (NFD), Génération Citoyenne (GéCi), Parti pour l’Union et le Développement (PUD), Alliance pour le Renouveau National (ARENA), l’Union des Forces Démocratiques (UFD), Avenir Démocratique Prospérité de Guinée (ADPG), Parti du Peuple de Guinée (PPG) et l’Union pour le progrès National (UPN).

A cette occasion, ce collectif a présenté au ministre, un mémorandum dans lequel, il a demandé qu’un accord de principe soit trouvé sur un certain nombre de points dont entre autres, la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la révision du fichier électoral et le rétablissement des conseils communaux et communautaires dissouts.

Le collectif a estimé, que la CENI doit être renouvelée en vue de garantir son indépendance, sa neutralité et sa crédibilité avant d’exiger, l’annulation du protocole d’entente signé le 16 juin dernier entre le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) et la CENI sur la gestion du processus électoral.

S’agissant de la révision du fichier électoral, le collectif des partis politiques a indiqué, que cette opération ne concernera pas tout le corps électoral mais seulement, les citoyens qui, pour une raison ou une autre, ne se sont pas faits inscrire ou ont été mal recensés et ceux qui doivent être radiés du fichier pour décès et autres motifs.

Il a également exprimé d’autres préoccupations dont, l’accès égal et équilibré de tous les partis politiques aux médias publics et la neutralité de l’Administration publique dans les débats politiques.

En réponse, le MATD, Dr Condé a affirmé, que l’objectif du gouvernement est d’organiser à la fin de cette année, des élections législatives libres, transparentes et crédibles en vue de doter la Guinée d’une Assemblée Nationale et de mettre fin à une transition qui a trop duré.

Il a rappelé, l’importance du dialogue et du consensus entre les différents acteurs de la vie politique dans l’instauration de la démocratie et de l’Etat de Droit en Guinée.

Dr Condé dira en substance, que son département reste ouvert à toutes les discutions et propositions allant dans le sens de l’achèvement dans les meilleurs délais du processus électoral.

Il a souligné, que les revendications faites par le collectif méritent réflexions de la part du gouvernement et des autres acteurs concernés par le processus en vue de trouver rapidement un consensus permettant d’aller aux élections dans un climat apaisé.

Le ministre a ainsi ajouté, que le gouvernement examinera tous les points soulevés afin de trouver des réponses à soumettre audit collectif dans les prochains jours.

Le porte parole du collectif, El hadj Moussa Solano, président du PUP s’est réjoui de l’ouverture d’un dialogue direct entre le gouvernement et l’opposition qui doit, selon lui, aboutir à la mise en place d’un cadre de concertation permanent.

Il a ensuite martelé, que la crédibilité des prochaines élections dépendra du consensus trouvé entre les différents acteurs sur toutes les questions liées au processus.
AGP/17/8/011 AND/ABC/ST

 
Le Conseil des ministres a tenu sa 15ème Session ordinaire ce jeudi à Conakry


Conakry, 12 août (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa 15ème Session ordinaire ce jeudi, 11 août au palais Sèkhoutouréya à Conakry de 10 heures à 12h06mn, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé autour de quatre points inscrits à son ordre du jour.

1- Message du président de la République,
2- Compte-rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi 9 août,
3- Décisions
4- Divers

Au titre du premier point, le président de la République a déploré les lenteurs dans le suivi des dossiers au niveau de l’Administration Publique.

Pr. Alpha Condé a noté, qu’il est de la responsabilité de l’Administration Publique de poursuivre les réformes nécessaires à l’instauration d’un climat sain de collaboration entre les divers segments de l’économie nationale.

Le chef de l’Etat a demandé aux membres du gouvernement d’accepter le report des congés annuels, pour faire face aux urgences de cette période.

Au titre du second point, le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana a rendu compte des questions débattues lors du dernier Conseil Interministériel tenu mardi, 9 août à Conakry.

Après de fructueux débats, le Conseil des ministres a pris plusieurs décisions

1- Il a approuvé le Projet de Correctif Budgétaire 2011 devant être soumis au Conseil National de la Transition (CNT) pour examen et adoption ;

2- La mise en place prochaine d’une Commission Nationale Provisoire composée de religieux, de sages de toutes les régions naturelles en vue de jeter les bases d’une véritable réconciliation nationale ;

3- Le Conseil a invité les départements en charge de la Justice, de l’Habitat, de l’Economie et des Finances, le gouverneur de la Banque Centrale, à soumettre au gouvernement des propositions de réformes du secteur bancaire et foncier, pour faciliter l’accès de la population aux crédits immobilier et bancaire ;

4- Le Conseil a demandé aux membres du gouvernement de se rendre dans les préfectures dans le cadre du suivi de la campagne agricole et de la sécurisation des fonds obtenus suite à la vente des intrants agricoles subventionnés par l’Etat ;

5- Le Conseil a invité le ministre du Contrôle Economique, à mobiliser le corps des Inspecteurs et Contrôleurs d’Etat, pour le suivi du fonctionnement de l’Administration Publique en procédant au besoin, à des missions ponctuelles ;

6- Le Conseil invite les ministres en charge de l’Administration du Territoire et de la Fonction Publique, à prendre toutes les dispositions utiles en vue d’entreprendre le recensement biométrique de l’effectif de la Fonction Publique ;

7- Le ministre de la Santé est chargé de créer une Commission de mise en œuvre des recommandations des états généraux, pour une réforme du secteur médical et pharmaceutique afin, d’enrayer les pratiques abusives lors des soins et au cours des achats de produits pharmaceutiques ;

8- Le Conseil a approuvé le projet de tenue des états généraux du secteur privé pour la pleine participation de ce secteur, créateur d’emplois, à la mise en œuvre du projet de société amorcé avec l’avènement de la troisième République.

Avant de lever la séance et après avoir invité le gouvernement à renforcer sa cohésion, le chef de l’Etat, a donné de larges informations sur la situation politique africaine et internationale.
AGP/12/8/011 DDD/ST

 
Guinée-CPRN/ Poursuite des Consultations nationales dans les huit (08) Régions Administratives de la Guinée


Conakry, 22 mars (AGP)- La Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) en République de Guinée a lancé ses consultations nationales depuis lundi, 07 mars 2016, sur toute l’étendue du territoire national, indique un communiqué de presse de ladite Commission en date du 18 mars 2016.





Selon le communiqué, ces consultations se poursuivent dans les huit (08) Régions Administratives (RA) de la Guinée.





Voici l’intégralité du ce communiqué signé par le co-président de la CPRN, Mgr Vincent Coulibaly :





«Depuis le 7 mars 2016, la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) a démarré les consultations nationales sur l’ensemble du territoire.





A cet effet, des équipes d’assistants de recherche travaillent dans les différentes régions et recueillent les avis des Guinéens et des Guinéennes, sur les mécanismes à mettre en place pour solder les contentieux du passé et ouvrir une ère nouvelle basée sur la justice, la vérité et un désir de vivre ensemble plus consolidé.





A cette étape de l’activité, il nous a été donné de noter la forte et étroite collaboration des autorités administratives et religieuses, les organisations de la Société Civile et les médias qui prennent de nombreuses initiatives pour la réussite le succès du processus. Nous tenons à les remercier et à les encourager à poursuivre cet appui.





Dans le même sens et d’une manière générale, les populations participent activement et massivement aux opérations de collecte de données. C’est le lieu de les remercier et d’exhorter les personnes qui seront contactées à réserver aux assistants de recherche, un accueil chaleureux et à leur donner en toute quiétude, les informations sollicitées.





Nos compatriotes de l’étranger participent également à ces consultations en remplissant un questionnaire de sondage en ligne accessible à l’adresse : https://fr.surveymonkey.com/r/DIASPO-GN





Ces opérations de collecte d’informations vont se poursuivre jusqu’au 6 avril 2016. Aussi réitérons-nous notre appel à tous les Guinéens et Guinéennes, à saisir cette occasion exceptionnelle pour influencer positivement le cours de notre histoire commune pour plus de paix, de justice et de prospérité.





La CPRN vous remercie de votre intérêt pour les consultations nationales».













 
Mandiana: Les femmes leaders des Association également à l'école du planning familial


Formation de 20 femmes leaders des groupements/ associations et autres personnes en Planification familiale et lutte contre le mariage précoce.

Cette formation vise à : - identifier les grossesses à risques; - définir les concepts Planification familiale; - contraception et espacement de naissance.

 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’UNFPA reçoit 1 millions de dollars américains du gouvernement du Japon pour améliorer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive en République de Guinée


Conakry, 04 avril (AGP)- Le Fonds des Nations Unies pour la Population, l’UNFPA, areçu1 millions de dollars américains du Gouvernement Japonais pour soutenir les efforts du Gouvernement guinéen dans le cadre du relèvement du système de santé, notamment l’amélioration de l’accès des populations aux services de santé sexuelle et reproductive.

L’UNFPA est une des organisations internationales du Système des Nations Unies qui a fortement soutenu le gouvernement guinéen à travers le Ministère de la santé dans le cadre de la mise en œuvre du plan de relance et de résilience du système de santé post Ebola. L’initiative Mano River Union qui s’est traduite par le déploiement de 68 sages-femmes dans 34 structures de santé situées dans les zones les plus touchées et à la frontière avec le Liberia et la Sierra Leone est l’un des exemples palpables du partenariat UNFPA/Japon/Guinée, à la réponse face à la maladie à Virus Ebola.

La République de Guinée a lutté deux ans durant contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Cette crise sanitaire a fait plus de 2 500 morts en Guinée (pour 3 800 cas), dont 115 agents de santé. Au-delà des pertes en vies humaines, l’épidémie a eu un important impact socioéconomique et sanitaire dans le pays.

En effet, l’organisation des Etats Généraux de la Santé en mai 2015 a révélé que le système de santé guinéen est caractérisé par (i) une morbidité et mortalité encore élevée en particulier chez les groupes les plus vulnérables y compris le couple mère-enfant, (ii) une couverture insuffisante en service essentiels de santé dont la qualité est parfois douteuse, (iii) une offre de service de santé inefficiente et inéquitable.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le partenariat tripartite cité plus haut. Ainsi en 2016, le Japon renouvelle sa confiance dans les interventions de l’UNFPA en matière d’amélioration de l’accès aux services de santé de la reproduction en faveur des populations vulnérables comme il l’avait déjà fait en 2015 à hauteur de 992,908.87$.

Plus spécifiquement, cette assistance financière va renforcer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive incluant la disponibilité des médicaments essentiels, les fournitures des équipements et matériel médicaux, la lutte contre les MGF, la prévention des infections y compris Ebola et le renforcement des ressources humaines notamment en sages -femmes, le système d’information sanitaire et la chaine d’approvisionnement des intrants en santé de la reproduction.

Les 1 millions de dollars américains seront mis en œuvre par l’UNFPA à travers le Ministère de la Santé et couvriront les 3 régions de Labé, Kankan et Nzérékoré.





Pour plus d’informations contacter :

Dr. Kadiatou Sy, - Chargée du programme Santé de la Reproduction UNFPA-Guinée- Tel : 664397408 – Email : sy@unfpa.org

Mme Kaba Mariama Sire - Chargée de la Communication et des Relations Extérieures UNFPA Guinée - Tel : +224664 271118 – E-mail : mkaba@unfpa.org

Mr. Daiki TSUBOI-Chargé de la Coopération Economique à l’ambassade du Japon en Guinée -Tel : +224 664 55 66 49- Email: daiki.tsuboi@mofa.go.jp

 
« La Fête de la Musique s’installe ce samedi 21 Juin à 19h30 au CCFG avec le Ahmed Fofana Band !


Dans la grande lignée des grands musiciens maliens tels que Toumari Diabaté, Cheick Tidiane Seck ou Amadou et Mariam avec lesquels il collabore régulièrement depuis près de quinze ans, Ahmed Fofana est l’un des musiciens majeurs de la scène musicale ouest africaine d’aujourd’hui.

Multi-instrumentiste, arrangeur, metteur en scène, il vous offrira un concert-spectacle unique, vous transportant de solos de Kambele Ngoni à des titres personnels et d’anciennes chansons guinéennes et françaises réarrangées, avec son groupe au grand complet. Son grand final comprendra son répertoire le plus groove, entre musique mandingue et world music.

L’entrée est libre et le concert sera retransmis sur écran géant. »

 
Page noire : décès de Fara François Kamano, membre du Conseil préfectoral des sages de Gueckédou


Conakry, 18 juil (AGP) - Le Doyen Fara François Kamano, membre du Conseil préfectoral des sages de Gueckédou, a rendu l’âme la nuit de ce lundi 17 au mardi, 18 juillet 2017, des suites de maladie, à l’hôpital sino-guinéen de Kipé, commune de Ratoma à Conakry.



Le défunt a occupé du temps de la première République, sous feu Ahmed Sékou Touré, plusieurs hautes fonctions dont entre autres, Secrétaire politique du PDG -RDA, Ambassadeur de la Guinée en Union Soviétique, Gouverneur des régions (actuelles préfectures) de Tougué, Lola, Yomou, Dabola, …



AGP/18/07/017 - JPO

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du 13 novembre 2014


La quarante sixième (46ème ) séance du Marché interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 13 novembre 2014 de 09h 30mn à 10h.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.
Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 980, 1063GNF.
Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale

________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Des investisseurs canadiens reçus en audience par le président de la République de Guinée


Conakry, 10 juin (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a reçu en audience, vendredi, 8 juin au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, l’ambassadeur du Canada en Guinée, Perry Calderwood, accompagné d’une forte délégation d’investisseurs canadiens, venus lui témoigner sa volonté de renforcer ses relations de coopération avec la Guinée dans le secteur minier, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence de la République (BPPR).

Ces hommes d’affaires comptent intervenir dans le développement du secteur minier et la formation technique.

Au sortir de l’audience, le diplomate canadien a fait une déclaration dont voicila teneur :

‘’Je suis avec une délégation d’investisseurs canadiens. On est venu rencontrer le président de la République, afin de voir les possibilités de renforcement des relations économiques entre le Canada et la Guinée. Cette semaine, nous avons rencontré plusieurs ministres.

La délégation qui est présente est intéressée par le secteur minier et la formation technique. Il y a déjà des investissements importants du Canada en Guinée. Il y a à peu près 250 millions de dollars investis dans le secteur minier.

Je suis convaincu qu’il y a beaucoup de potentialités, surtout dans le secteur des mines et de l’énergie. Et le Canada a beaucoup d’expériences dans ces deux domaines, ainsi que dans les secteurs de l’éducation et de la formation technique’’.

L’ambassadeur du Canada a enfin félicité le gouvernement guinéen, pour l’élaboration d’un nouveau Code minier.
AGP/10/6/012 ST

 
Le Monde de la Cutlture en deuil!


Selon nos confrères de Guinéenews: Souleymane Koly de Kotéba est décédé ce vendredi à Conakry.






Le grand réalisateur, chorégraphe, musicien et scénariste guinéen Souleymane Koly est décédé ce vendredi 1er août 2014 des suites d’une crise cardiaque à son domicile à Lambadji( banlieue de Conakry), a-t-on appris de sources proches du ministère de la culture. Koly a eu une soudaine attaque cardiaque après avoir fini de prendre son petit déjeuner, nous précise-t-on.




Sa dépouille mortelle a été conduite à l’hôpital  sino-guinéen de Kipé où le gouvernement est attendu pour les dispositions à prendre.

à N'Zérékoré en 1944, Souleymane Koly partit en France dix huit ans plus tard pour faire ses études. En 1971 il rejoint la Côte d'Ivoire, devenue désormais sa seconde patrie africaine, où il fonda en 1974 l’Ensemble le Koteba d’Abidjan.

Scénariste, réalisateur, chorégraphe et musicien , Souleymane Koly a eu une carrière administrative bien remplieen Côte d’Ivoire. Il fut directeur du Département des Arts et Traditions populaires à l'Institut National des Arts, puis, expert chargé d'études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.

Depuis 2010, Il était le conseiller principal chargé du develloppement culturel international au ministère de la Culture  de Guinée. Parallèhttp://guineenews.org/wp-admin/post-new.phplement, il préparait activement la célébration des quarante ans du Koteba.

Paix à l'âme du Grand artiste!












 
PAGE NOIRE

Maciré Bijou SANKON

Adjudant des Services de Douane

N’EST PLUS


Née le 31 mai 1980 à Forécariah, décédée dans la nuit du jeudi, 10 au vendredi, 11 novembre 2011 à Conakry, des suites d’une courte maladie, laissant derrière elle, une fille de 10 ans.

Fille de Fodé Sankon ‘’Kalala’’ et de Maciré Fofana ‘’Nyinté’’.

Elle a été inhumée vendredi, 11 novembre après la prière de 14 heures au Cimetière de Koloma.

La cérémonie du grand sacrifice est prévue pour dimanche, 27 novembre 2011 au domicile de ses parents, au quartier Cité de l’Air dans la commune de Matoto à Conakry.

Prions pour le repos de son âme

Amen !

 
‘’La victoire et la défaite sont constitutives de la vie’’, a reconnu le candidat malheureux de la présidentielle guinéenne


Conakry, 3 nov (AGP)- Suite à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier par la Cour suprême de Guinée, dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, le candidat malheureux de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), M. Mamadou Cellou Dalein Diallo a conféré ce vendredi matin avec les militants et sympathisants de son parti à son siège sis à la Minière dans la commune de Ratoma à Conakry.

A cette occasion, le leader de l’UFDG fera observer dans une déclaration de circonstance, que ‘’la victoire et la défaite sont constitutives de la vie’’, avant de reconnaître que les décisions de Cour suprême sont sans appel.
Par ailleurs, M. Diallo rappellera aux militants de son parti et à ceux des partis alliés mobilisés pour la cause, qu’eu égard leurs engagements antérieurs relatifs au respect du verdict des urnes, qu’ils ‘’ne peuvent que se conformer à cet arrêt rendu par la plus haute institution judiciaire de la République’’.

Il a dans cette optique, demandé aux siens ‘’d’étouffer leurs frustrations et leurs souffrances pour rester calmes et sereins et d’éviter toute forme de violence’’.
AGP/3/12/010 ABC/ST

 
L’Agence de Promotion des investisseurs privés prépare le forum économique Guinée - Espagne


Conakry, 15 mai (AGP)- En prélude à l’organisation du forum économique Espagne-Guinée prévu le 22 mai prochain à Madrid, des investisseurs privés guinéens ont été reçus, mardi, 13 mai, à Conakry, par la Direction générale de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), pour une réunion axée sur les préparatifs de ce rendez-économique.

Ce forum qui réunira dans la capitale espagnole, des investisseurs privés guinéens et espagnols, est le fruit de la coopération bilatérale entre les deux pays. Une rencontre conjointe dont la portée sera bénéfique à la Guinée notamment dans ses domaines prioritaires.

«La portée sera en fait sur la diversification des investisseurs potentiels qui vont s’intéresser au pays ; et, il y’ aura effectivement dans ce cadre-là, des discussions sur les secteurs prioritaires qui ont été identifiés par le gouvernement. Donc, il y aura le secteur primaire comme l’agriculture, l’eau, l’électricité, l’hôtellerie, le tourisme, … », a indiqué le Directeur Général de l’APIP, Gabriel Curtius.

Des investisseurs privés qui ont pris part à cette réunion préparatoire saluent l’organisation de ce forum et encouragent l’ensemble des opérateurs des secteurs privés à y prendre part afin de faire valoir leurs mérites, même si les conditions de participation ne sont pas à la portée des petites entreprises.

S’agissant des projets des opérateurs qui n’effectueront pas le déplacement, un des cadres de l’APIP rassure que, « ceux qui ne pourront pas prendre part à ce forum, aurons la possibilité avec leurs projets de prendre contact par le biais de l’APIP avec les investisseurs espagnols».

L’APIP se réjouit des échanges fructueux qui ont caractérisé cette réunion préparatoire et s’engage à favoriser le climat de dialogue entre les investisseurs privés et les agences de l’Etat.
AGP/15/05/014 ABD/JPO/AB/ST

 
Guinée-Medias/ La HAC invite les journalistes à Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions


Conakry, 05 juin (AGP)- Dans son communiqué du jeudi, 04 juin 2015, la Haute Autorité de la Communication (HAC) de la République de Guinée invite les médias à ‘’Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet, en tenant compte de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays’’.

La HAC a également présenté ses excuses aux médias, aux citoyens et à tous les usagers de la presse pour l’incompréhension suscitée par le point 2 de l’article 3 de sa Décision N°08/SC/P/ du 1er juin 2015, libellé : “S’abstenir de l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet’’.

La Rédaction de l’AGP vous propose le contenu de ce communiqué de la HAC :

COMMUNIQUE

La Haute Autorité de la Communication constate la mauvaise compréhension d’un des articles de sa décision Décision N°08/SC/P/ du 1er juin 2015 portant règlementation des activités des médias de service public et du secteur privé pendant la période allant du 1er juin 2015 à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

En effet, au point 2 de l’article 3, il est notamment libellé : “S’abstenir de l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet’’.

Pour l’incompréhension suscitée par cet article, la HAC présente ses excuses aux médias, aux citoyens et à tous les usagers de la presse et les invite à lire cet article nouveau ainsi libellé : ‘’Faire preuve de professionnalisme et de responsabilité dans l’usage des genres d’opinions tels : l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet en tenant compte de la situation socio politique qui prévaut dans le pays;’’

Conakry, le 04 juin 2015

Pour la HAC
La Présidente

Mme Martine CONDE

 
Tenue jeudi à Conakry de la 12ème Session ordinaire du Conseil
des ministres


Conakry, 3 juin (AGP)- La 12ème Session ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue jeudi, 2 juin de 10h10 à 13h 30 à Conakry, sous la présidence du président de la République, Pr Alpha Condé autour de 4 points inscrits à son ordre du jour à savoir, 1. Message du président de la République, 2. Compte rendu de la session extraordinaire du Conseil interministériel du mercredi 1er juin, 3. Décisions et 4 les Divers.

Au titre du premier point, le président de la République a rappelé aux membres du gouvernement, que les problèmes liés à la fourniture d’électricité et ceux de l’approvisionnement des populations en denrées de première nécessité à des prix abordables, doivent continuer de demeurer la préoccupation majeure de tous.

Revenant sur la mobilisation du gouvernement autour de la campagne agricole, il a invité le gouvernement à ne jamais oublier que les intrants agricoles rendus disponibles à moindre coût et en particulier les engrais peuvent être fournis à crédit aux paysans pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de payer cash.

Approfondissant son analyse sur les voies à rechercher pour l’amélioration de la gestion du secteur clé de l’agriculture, il a invité le gouvernement à promouvoir la recherche agronomique tout en pensant à la mise sur pied d’au moins 3 filières de production notamment, la filière céréales, les filières banane et ananas et la filière palmiste et hévéas.

Selon lui, ces structures parapubliques pourront suivre les activités paysannes de la production à la commercialisation. Ces institutions seront alors chargées d’assurer le suivi des campagnes agricoles.

Au titre du deuxième point, le premier ministre, M. Mohamed Saïd Fofana a fait le compte rendu détaillé du Conseil interministériel extraordinaire du mercredi, 1er juin.

Prenant acte de l’arrivée prochaine du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) le 8 juin prochain, le Conseil a pris les dispositions nécessaires pour la bonne organisation du calendrier de travail des investisseurs français avec le gouvernement et le secteur privé.

A l’issue des débats sur l’ensemble des questions soulevées, les décisions ont été prises à savoir, invité les services de sécurité à redoubler d’efforts pour continuer de combattre la réexportation frauduleuse des produits pétroliers, renforcer les moyens de surveillance des frontières, le Conseil a invité le ministre en charge de l’Administration du Territoire à notifier aux gouverneurs et préfets, que la gestion du patrimoine bâti et non bâti de l’Etat n’est pas de leurs compétences.

Le Conseil a aussi rappelé au ministre en charge de l’Agriculture, qu’il doit diligenter l’obtention des semences pour la campagne agricole en cours et l’a invité à diligenter l’acheminement dans les meilleurs délais, des motos affectées à la supervision de la campagne.

Ces engins demeurent la propriété des collectivités bénéficiaires bien que les encadreurs utilisateurs soient responsables de l’entretien desdits engins.

Au titre des divers, le ministre de l’Economie et des Finances a fait le compte rendu de la participation du chef de l’Etat au sommet du G8 tenu à Deauville en France.

Avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique Africaine et Internationale.
AGP/3/6/011 DDD/ST

 
Carnet du reporter: Rabat, une ville séduisante et agréable !

Par Mamadouba Mamadama Camara


Rabat, 22 fév (AGP)- Rabat, au Royaume chérifien du Maroc, présente aux yeux des voyageurs, l’image d’une séduisante et agréable ville, à cause de la bonne organisation de la circulation routière, la civilité des conducteurs et la discipline observée par les usagers.





S’agissant de la propreté, elle a un niveau au-dessus de tout commentaire. Comme pour dire tout simplement, que le Royaume chérifien est au cœur du développement.





L’étranger qui y arrive pour la première fois, est attiré par la qualité du travail accompli par les autorités du pays, et les balayeurs qui font l’honneur du Maroc, en veillant même aux feuilles mortes des arbres.





Et mieux, pour éviter l’insalubrité, des poubelles sont installées partout, carrefours, devantures des bureaux et complexes hôteliers de la place, entre autres.





De Casablanca à Rabat, toutes les conditions sont réunies pour épargner la population des maladies. Rien n’y est négligé. De la propreté à la circulation routière, en passant par la sécurité. Chose qui rassure le voyageur et qui fait de cette cité, une ville agréable et séduisante où il fait bon vivre.


AGP/22/02/016 MMC/KS/ST

 
Tenue jeudi, 22 mars à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 23 mars (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 22 mars, de 10h à 12h30 sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, autour de quatre points inscrits à l’ordre du jour : 1- Message de Monsieur le Président de la République, 2- Compte rendu de la Session ordinaire du Conseil interministériel du mardi, 20 mars, 3-Décisions et 4- les Divers.

Dans son message, le chef de l’Etat a invité le gouvernement à poursuivre le travail d’amélioration du climat des investissements en Guinée, appelant l’Administration à également améliorer ses méthodes de travail et diligenter l’examen des dossiers.

Dans son compte rendu, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a fait un compte rendu détaillé de la Session ordinaire du Conseil interministériel tenu mardi, 20 mars dernier à Conakry.

Suite aux débats, séance tenante, les décisions suivantes ont été prises

1- Le Conseil a invité les membres du gouvernement à mettre en œuvre les engagements pris au cours des journées de concertations avec les acteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage.

2- Le Conseil a invité le ministre en charge de l’Urbanisme et Habitat et celui de la Justice, à prendre les mesures efficaces contre la spéculation foncière en particulier et prioritairement dans la presqu’île de Kaloum, pour la protection des citoyens et des biens familiaux.

3- Le Conseil a réitéré l’interdiction de la coupe du bois et a invité le ministère en charge de l’Environnement, à déclencher une campagne de sensibilisation des populations, pour la protection de la faune et de la flore.

4- Les ministres en charge de l’Habitat et des Travaux Publiques ont été invités à prendre des dispositions utiles pour clôturer les cimetières, à commencer par ceux de la ville de Conakry, précisant, que la protection des cimetières est à la charge des autorités locales.

5- Le Conseil a adopté la lettre de politique de développement de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

Le Ministre en charge de ce domaine a été invité à assurer la vulgarisation de cette lettre de politique.
6- Le Conseil a invité les départements ministériels, à déposer leurs plans trimestriels de travail, pour faciliter le suivi /évaluation de leurs activités.

7- Relativement aux voyages et missions au compte de l’Etat, le Conseil a rappelé, que seuls les fonctionnaires ont droit à des ordres de mission. Les autorités à tous les niveaux sont appelées à observer cette disposition.

Avant de lever la séance, le chef de l’Etat a donné d’amples informations sur la situation politique sous régionale et africaine.
AGP/23/3/012 ST/FDF/ST

 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le candidat du RPG dans le Kankandé


Boké, 11 sept (AGP)- Le candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé était mercredi, 8 septembre l’hôte des populations de Kankandé, préfecture de Boké en Basse Côte.

Il s’agissait pour M. Condé d’échanger avec les structures à la base sur les axes prioritaires du programme de société du parti.

A Sangarédi, le leader du RPG a été accueilli au terrain de football du secteur Minel par ses militants et sympathisants soutenus par les rythmes et danses traditionnelles des villages de la localité, venus le signifier leur adhésion à ses idéaux, ceux du parti et ceux de l’Alliance arc-en-ciel.

En souhaitant la bienvenue à la délégation, le président du ‘’Mouvemant Won yètèfé’’ de la sous préfecture de Sangarédi, El hadj Souaré a tout d’abord procédé à la présentation de la sous-préfecture de Sangarédi avant de rassurer le choix indéfectible des populations de sa localité en faveur du Pr Alpha Condé.

En réponse, le candidat visiblement satisfait de l’accueil réservé à sa délégation, a précisé qu’en raison des faibles recettes générées par les Mines, la Guinée a besoin plutôt d’une refonte minière et d’une révision du code minier, car selon le Pr Alpha Condé, cette refondation pourrait rapporter plus d’un milliard de dollars américains à l’Etat.

Au stade du 1er mai à Boké, deuxième étape de sa tournée dans la préfecture, le candidat à la tête de l’Alliance Arc-en ciel a été accueilli par une foule en liesse où on l’a fait découvrir un titre chanté à son honneur par le premier chanteur de l’orchestre préfectoral de Boké, M. Mamadou Camara.

L’ambiance était à son comble lors que la délégation a pris le bain de foule chacun des personnes voulant le toucher ou le voir de plus près.

C’est par la sous préfecture de Kamsar que cette délégation a bouclé cette visite de dans le Kankandé.

Auparavant, Le candidat de Rassemblement du peuple de Guinée à la tête d’une délégation de l’Alliance, Arc-en-ciel avait été accueilli le 4 septembre par les militants et sympathisants des circonscriptions électorales de la préfecture de Forécariah.

Dans cette préfecture, la délégation s’est rendue successivement dans les localités de Benty, Farmoriah, Sikhourou, et Moussaya où il a expliqué les grandes lignes du projet de société de RPG aux populations.

De Samoun, Kaniah et Moussayah en passant par Farmoriah, Benty et Sikhourou, le candidat de RPG a fait l’objet d’un accueil enthousiaste de la part des partisans et sympathisants du mouvement ‘’Won yètè fé’’ des localités traversées.

A Kaleiyiré, un district de la sous préfecture de Benty, la délégation de RPG a pu constater l’état de dégradation poussée de la piste rurale et apprécier les immenses potentialités agro pastorale et rizicole que la nature a généreusement doté cette localité frontalière de Moriah.

Après le discours du président du mouvement ‘’Won yètèfé’’, le leaders de RPG, le a vivement remercié et félicité les militants et sympathisants de l’Alliance Arc-en-ciel pour la qualité de son accueil, sa bataille pour l’autosuffisance alimentaire, le développement des infrastructures scolaires, sanitaire et routières ainsi que sa lutte contre le détournement des deniers publiques, la gabegie financière et la mauvaise gouvernance.

La délégation s’est ensuite rendue ensuite, au Port de Benti, un port en eau profonde qui, une fois aménagé pourrait jouer un rôle majeur dans l’exportation des produits miniers guinéen, c’est du moins l’avis du Pr Alpha Condé.

A Moussayah tout comme à Sikhourou et à Farmoriah, les citoyens se disent prêts à apporter leur soufrage au candidat de RPG.

Ils ont se pendant évoqué quelques problèmes qui assaillent les populations au nombre des desquels ils ont pointé du doigt la divagation des animaux et la transhumance pastorale.

Partout le Pr Alpha Condé a aussi bien développé en français que dans les langues du terroir, les axes prioritaires de son programme de société avant de présider la finale du tournoi de football doté du trophée, Alpha Condé qui a opposé ces derniers temps quatre équipés de la sous préfecture de Moussayah.

la remise officielle de la coupe suivi de prières et de bénédictions des sages ont bouclé de M. Condé dans le Moriah.
AGP/11/9/010 MC/JKD/ST

 
Le gouvernement et ses partenaires, en synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la 1ère T du minerai de fer extrait du Simandou



Conakry, 25 sept (AGP)- ‘’Le gouvernement et ses Partenaires notamment, Rio Tinto entretiennent une totale synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la première tonne du minerai de fer extrait du Simandou au plus tard en juin 2015’’, selon un communiqué du ministère des Mines et de la Géologie, transmis lundi, 24 septembre à la Rédaction de l’AGP par le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

Depuis plusieurs semaines, on assiste à la publication d’une série d’articles dans divers organes de presse écrite et en ligne, relatifs au Projet Simandou qui livrent parfois des informations incomplètes sur l’état d’avancement de ce Projet, ainsi que sur la nature des relations entre le gouvernement et ses partenaires impliqués dans sa réalisation, dont principalement le Groupe minier Rio Tinto, a-t-on souligné dans ce communiqué.

En effet, l’engagement des parties prenantes sur le Simandou est le résultat d’un ensemble de textes juridiques dont notamment, une Convention de base en date du 26 novembre 2002 et l’Accord Transactionnel en date du 22 avril 2011 entre l’Etat guinéen et le Groupe Rio Tinto, indique-t-on.

Simandou Sud est un projet intégré comprenant, une mine à ciel ouvert et des infrastructures dont un chemin de fer de 670 km et un port en eau profonde à construire dans la région de Forécariah. Il est divisé en deux entités distinctes à savoir, une société d’exploitation minière, dans laquelle la Guinée détiendra 15% des parts sans contribution financière et 20% qu’elle pourra acquérir contre numéraires aux conditions du marché, et une société d’infrastructures dans laquelle la Guinée a une participation payante de 51%, a-t-on dévoilé.

Toutes ces participations de l’Etat devraient être détenues par la Société de Patrimoine Minier (SOGUIPAMI), a-t-on dit.

Il est souligné dans ledit communiqué, que la production annuelle projetée est de 95 millions de tonnes de minerai de fer en phase de croisière prévue pour 2018, pour un début de production en 2015.

Les différents aspects du Projet font actuellement l’objet de négociations entre le gouvernement guinéen et ses partenaires, a-t-on ajouté.

‘’Celles-ci portent sur le montage financier ainsi que sur les choix stratégiques concernant les infrastructures et la mise en place du cadre juridique d’investissement comprenant, un avenant à la Convention de base, la création de la Société des infrastructures (Statuts et pacte d’actionnaires), le contrat d’infrastructures, le contrat d’opération et le contrat de prestations de services ferroviaires et portuaires.

Les négociations entre les deux parties se déroulent dans une atmosphère de parfaite confiance et évoluent de façon positive. Elles intègrent des défis pour chacune des parties déterminées à respecter leurs engagements contractuels et à mobiliser les fonds nécessaires au financement de leurs parts respectives dans les deux composantes.

Dans cette perspective, le gouvernement guinéen se félicite de la volonté de diverses institutions, qui ont pris des engagements formels ou signé avec lui des accords, en vue de l’accompagner dans la réalisation et/ou le financement de ce Projet’’, a-t-on expliqué.

S’agissant de sa part de financement, le gouvernement explore et procède à l’analyse de différentes offres, car, en raison de l’importance de l’investissement, toutes les propositions méritent attention, certaines pourraient être complémentaires, a-t-on rappelé.

Ainsi, le Simandou Sud suit son cours normal dans le cadre des accords principaux existants, auxquels s’ajouteront les accords complémentaires, pour former un cadre d’investissement cohérent, capable de faciliter la bonne exécution des investissements.

Enfin, le gouvernement rassure ses partenaires, en particulier Rio Tinto, ainsi que les populations guinéennes, de sa volonté de réaliser ce Projet dans un esprit de véritable partenariat gagnant-gagnant.
AGP/25/9/012 ST/FDF/ST

 
Publireportage : Cellcom lance un nouveau produit pour le bonheur de ses abonnées


Conakry, 08 nov (AGP)- Le directeur marketing de la société de Téléphonie Cellcom-Guinée, Asher Terry Alone a lancé, vendredi, 06 novembre 2015, une nouvelle campagne planifier sur l’étendu du territoire en direction de la jeunesse et particulièrement l’éducation dénommée «Recharge ton avenir avec Cellcom».





L’objectif est d’offrir en cette période de rentrée scolaire, 12 bourses d’études annuelles en anglais ou informatique et 2000 kits de fourniture scolaire complets (cahier, sac, trousse, stylo, règle, crayon de papier et autres). Pour tous les étudiants désireux de poursuivre une belle carrière à la sortie de leurs études, Cellcom-Guinée montre, encore une fois, son désir de les soutenir et de les accompagner dans leurs ambitions.





Dans son discours de lancement, le directeur marketing de Cellcom-Guinée, Asher Terry Alone a indique, que «cette campagne permettra aux abonnés de faire la différence dans le monde du travail, en leur donnant la chance de pouvoir se perfectionner en anglais et en informatique. Ce type de formation étant onéreux, donc pas facilement accessible pour tous, permettre et soutenir la jeunesse en vue de lui donner plus d’outils pour que celle-ci puisse réussir dans son avenir professionnel d’une part, mais de montrer une nouvelle fois que l’operateur donne du contenu à sa promesse «le numéro 1 c’est vous» et démontrer qu’il est présent aux cotés de la population guinéenne surtout aux cotés de l’excellence, d’autre part».





Il a ensuite ajouté, que «des compétences en anglais et en informatique sont aujourd’hui primordiales dans le monde du travail. En effet, avec le phénomène de la mondialisation, les échanges sont de plus en plus fréquents et se font toujours en anglais et par voie informatique. La maitrise de ces deux compétences est un atout non négligeable lors des entretiens d’embauches pour les jeunes diplômés. C’est suite à ce constat que la Direction générale de Cellcom-Guinée et son directeur M. John Vasikaran ont décidé d’offrir pour la rentrée universitaire, des compléments de formation, afin que les jeunes aient toutes les chances de leur côté pour trouver un emploi».





Il faut ajouter, que pour accéder à cette campagne, «Recharge ton avenir avec Cellcom» recharge seulement 10 000 GNF au cours de la semaine pour participer au tirage au sort hebdomadaire, plus vous rechargez, plus vous avez la chance de gagnez !


AGP/08/11/015 AKT/MKC/ST

 
Afrique/ Des journalistes d’Agences de presse outillés en techniques de ‘’Visibilité dans les moteurs de recherche’’


Rabat (Maroc), 21 avril (AGP)- Dix-sept (17) journalistes, venus des Agences de presse africaines sont depuis lundi, 20 avril 2015, en formation sur ‘’le Journalisme web’’ à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

Pour le compte de la journée de mardi, 21 avril, ils ont été outillés en technique de création de site web, fait la connaissance de l‘’historique et le fonctionnement des moteurs de recherche, l’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimisation (SEO), l’acquisition du vocabulaire du ‘’référenceur’’ chargé du référencement), la démarche SEO et les quatre (04) axes d’optimisation de référencement naturel.

Il a été aussi question d’apprendre comment créer un lien entre son site, les moteurs de recherche et d’autres sites web pour une large visibilité.

Des sous thèmes qui ont suscité plusieurs questions de compréhension chez les journalistes participants.

A rappeler, que cet atelier de formation, organisé par la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) en collaboration avec l’Agence Marocaine de Presse (MAP), a pour objectif, de permettre aux participants de comprendre les contraintes de l’écriture pour le web, maitriser les techniques de SEO, identifier les opportunités de fidélisation et de développement de la visibilité sur le web grâce aux médias sociaux (twitter, Facebook…).

Les travaux se poursuivent au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) dans les installations de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc.
AGP/21/04/015 ST

 
Mandiana/Signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre les populations


Mandiana, 20 mai (AGP)- Les quatre jours de travaux du Forum de réconciliation des fils et filles duWassolon, organisé pour laver le linge sale en famille et non dans le sang, ont abouti à l’extinction des foyers de tension et à la signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre toutes les populations de la préfecture de Mandiana, y compris les ressortissants de cette localité.

Ce désormais Code de conduite des mandianaka(population de Mandiana) se résume en 7 points qui consistent au respect scrupuleux des recommandations issues des différentes rencontres à savoir, promouvoir individuellement et collectivement la culture de la paix sur toute l’étendue de la préfecture, privilégier le règlement des conflits domaniaux, miniers, agricoles, ainsi que ceux liés aux mares et forêts par les sages des localités concernées, interdire formellement aux ressortissants d’intervenir négativement dans la gestion des conflits, interdire aux jeunes de contester les décisions rendues par les sages et les notables dans les collectivités, interdire la violation des Pactes historiques existant entre les communautés, mettre en place une structure de suivi de l’application du Pacte, et respecter individuellement et collectivement le contenu du présent Pacte.

Ce document a été signé par les maires des 12 Collectivités que compte la préfecture de Mandiana et les représentants des ressortissants de Wassolon et du Mandén.

Ledit forum, qui a passé aux peignes fin tous les problèmes qui assaillent Mandiana, a fustigée le comportement de certains fils ressortissants de la région qui s’immiscent dans les conflits et activent le feu entre les belligérants.

Les participants ont aussi insisté sur la résolution des conflits par la Justice coutumière et les parties en conflit se sont engagées, de façon solennelle, à déférer leurs différends au niveau des sages de leurs localités respectives. C’est le cas, notamment du conflit de mare qui opposait les villages de Sansando et Kikokarakoura depuis les années 80. Ces 2 parties ont enterré la hache de guerre devant des milliers de participants, en se jurant et serrant les mains avec des coulées de larmes. Elles ont promis de réveiller et d’entretenir les rapports de bon voisinage qui ont existé entre leurs ancêtres.

A rappeler, que de 2006 à ce jour, la préfecture de Mandiana, capitale duWassolon, a connu 20 conflits miniers, agricoles, mare, politiques et frontaliers avec les voisins maliens et ivoiriens. Ces différends ont enregistré 9 morts d’homme, plus de 50 blessés graves et des dégâts matériels inestimables.

A retenir, que seule la sous-préfecture de Saladou est restée sans conflit dans la circonscription de Mandiana.

LeDirecteur général des Douanes, colonel Toumany Sangaré a,à l’occasion, consentis tous ses efforts et moyens pour mettre les fils et filles de Mandiana autour d’une même table.

Ce fils du tiroir avec les femmes de Mandiana s’accroupiraient devant leurs parents pour leur demander pardon, de s’accepter et d’enterrer la hache de guerre et ses efforts ont vaincu les belligérants.
AGP/20/05/014 OS/AB/JPO/ST

 
‘’Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits’’, a déclaré le PRG


Conakry, 2 jan (AGP)- Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits, a déclaré le président de la République de Guinée (PRG), chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, le 31 décembre 2012 à l’occasion du nouvel an 2013, dans son adresse à la Nation, dans laquelle il a dressé un bilan de l’année écoulée, rappelé le cap qu’il a fixé, tout en clarifiant les priorités pour le pays.

Après avoir présenté ses meilleurs vœux au peuple de Guinée pour l’année 2013, le chef de l’Etat a indiqué, qu’aujourd’hui, la Guinée est à un moment particulier de son histoire, soulignant que les deux années qui viennent de s’écouler, depuis la transition démocratique de 2010, ont permis à la Nation ‘’solidaire’’ dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Pr Condé a pour ce fait, salué le patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis par les uns et les autres pour engager le pays sur la voie du changement.

Il a mis un accent sur le fait qu’ensemble, avec le travail et la détermination du gouvernement, de grandes avancées sur le plan social, économique et politique ont été réussies.

Voici l’intégralité de cette adresse à la Nation du président la République, transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République :

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes, A chacun d’entre vous, à vos familles, à tous ceux qui vous sont chers et proches, à tous les guinéens de l’extérieur, aux etrangers qui vivent avec nous, je présente mes meilleurs vœux pour l’année 2013.

Que cette nouvelle année soit pour toutes et tous, une année de paix, de santé et de succès dans tous ce que vous entreprenez.

La célébration de la nouvelle année, un moment de joie et de concorde nationale, m’offre l’opportunité de m’adresser à vous, de dresser un bilan de l’année écoulée, de rappeler le cap que j’ai fixé, tout en clarifiant les priorités pour notre pays.

Aujourd’hui, notre pays est à un moment particulier de son histoire.

Les deux années qui viennent de s’écouler depuis la transition démocratique de 2010 ont permis à notre Nation solidaire dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits.

Avec le travail et la détermination du gouvernement, nous avons ensemble réussi de grandes avancées sur le plan social, économique et politique.

A cet effet nous avons engagé de profondes réformes.

En deux années seulement, nous avons réussi là où des décennies de mal gouvernance ont échoué.

J’avais pris l’engagement de replacer l’avenir des guinéennes et des guinéens au cœur de l’action gouvernementale et de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de leur vie.

Ce grand chantier républicain est vaste et ambitieux.

Mais il est réalisable. Les premiers succès enregistrés en témoignent. Ils sont la preuve tangible que le cours du changement en Guinée est bel et bien entamé.

Il se traduit notamment sur le plan social par la création depuis janvier 2011 de 42.900 emplois directs dans le secteur formel.

Grâce aux réformes structurelles, les services publics concernés sont désormais capables de fournir des données statistiques fiables sur l’emploi.

Le changement intervenu se traduit également par la baisse du prix des denrées de première nécessité.

Le prix du sac de riz importé est ainsi passé de 250 000 à 180 000 francs guinéens.

En 2012 l’accès à l’électricité dans les foyers s’est considérablement accru. Les chefs-lieux des 33 préfectures du pays sont désormais éclairés grâce à un programme d’énergie solaire.

Sur le plan des infrastructures, nous avons achevé plusieurs chantiers, et avons reconstruit ou réhabilité plusieurs routes avec un impact direct sur la circulation des biens et des personnes.

Les travaux de bitumage des voiries des villes comme Kissidougou, Dabola, Kouroussa, Siguiri, Mandiana, Kérouané, Labé, Mamou, Dalaba, Pita, Dinguiraye et Nzérékoré sont en cours.

Concernant les grandes infrastructures énergétiques, le chantier du barrage de Kaléta a démarré.
Les centrales thermiques de Tombo 3 et Tombo 5 ont été réhabilitées et de nouvelles centrales thermiques ont été acquises.

Un protocole d’accord a été signé en vue de la réalisation du barrage Fomi.

Le changement sur le plan social, ce sont aussi les 100 nouveaux bus de grande capacité mis en circulation à Conakry sous l’égide de la Sotragui pour faciliter le transport de la population urbaine.

Une autre réalisation est illustrée par la connexion imminente de la Guinée au reste du monde à travers la fibre optique.

Cette relation de nos concitoyens et de nos entreprises à l’internet facilitera les échanges commerciaux et l’accès à l’information.

C’est dans le souci d’impulser une réelle politique de décentralisation que pour la première fois nous avons célébré la fête de l’indépendance ailleurs que dans la capitale, à Boké précisément.

En 2013, nous le ferons à N’zérékoré et nous mettrons par la suite d’autres villes à l’honneur.

En peu de temps, la Guinée a déjà rattrapé un lourd retard.

Comment ne pas évoquer avec vous les grands moments qui ont jalonné l’année 2012, mobilisé notre Nation toute entière et participé au rayonnement de la Guinée ?

Il y a quatre mois, nous avons atteint le Point d’achèvement de l’Initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés (PPTE).

Cela a permis l’allègement de notre dette extérieure de 2.1 milliards de dollars!

Ce succès a été obtenu grâce à vos sacrifices et aux efforts déployés par le gouvernement en quelques mois seulement, alors que le processus était bloqué depuis plus d’une dizaine années. Le succès de notre pays, repose sur la bonne gouvernance et les performances macroéconomiques réalisées depuis 2011.

Sur ce dernier chapitre les chiffres parlent d’eux-mêmes : la croissance a plus que doublé, l’inflation a été réduite de moitié, le déficit budgétaire divisé par trois, les réserves de change maintenues à trois mois d’importation, les recettes de douane multipliées par trois, et une stabilité monétaire sans précédent.

Il y a quelques jours, la Guinée a franchi une nouvelle étape cruciale. Nous avons enfin signé avec la Commission européenne l’accord pour le 10ème Fonds européen de développement (FED).

D’un montant total de 235 millions d’euros, cette enveloppe financière va permettre à la Guinée de réaliser des investissements essentiels dans les services sociaux de base, que sont la santé, l’eau, l’assainissement, et de bâtir les infrastructures routières indispensables à la circulation des personnes et des biens.

Cet accord du 10ème FED marque aussi la reprise totale de la coopération entre la Guinée et l’Union européenne, qui avait été suspendue en 2008 et n’avait repris depuis que partiellement.

Les succès marquant de l’année 2012, sont intimement liés à l’enracinement de la démocratie dans notre pays.

Ils montrent que la parole et la signature de la Guinée, dans les enceintes internationales, sont désormais reconnues et respectées.

Malgré les obstacles inhérents à son histoire politique, la Guinée approfondit son apprentissage démocratique.

La mise en place d’un calendrier électoral, dans le prolongement de la recomposition paritaire de la Commission Electorale Nationale Indépendante, a permis à nos partenaires extérieurs de constater notre attachement profond au pluralisme politique et à la réhabilitation du suffrage universel.

Chers Compatriotes,

Je veux saluer votre engagement et votre sagesse, grâce auxquels, dans les moments parfois difficiles, notre pays a su préserver l’essentiel : la paix et la cohésion sociale.

Il y a bien sûr des divergences inhérentes aux débats contradictoires, essence même de la démocratie.

Mais je tiens à féliciter tous les acteurs politiques pour les efforts fournis pour la mise en place d’un système électoral dont la CENI et le Code Electoral constituent le socle de voûte.

Les prochaines élections législatives dont la transparence et l’équité seront totales, vont permettre au peuple souverain de choisir ses représentants à l’Assemblée Nationale.

Les députés vont se constituer en majorité et en opposition parlementaire.

La Guinée aura enfin une représentation nationale digne de ce nom pour mener un débat démocratique libre, consensuel ou contradictoire, mais toujours constructif.

Je veillerai particulièrement à la définition et à la mise en œuvre d’un statut de l’opposition dont la voix sera entendue et prise en compte dans la gestion des affaires publiques.
L’année 2012 a été aussi l’année d’un dialogue social exemplaire entre les syndicats, le gouvernement et le patronat.

Je suis heureux que les acteurs sociaux de notre pays aient pu aboutir, après un très long processus, à un accord tripartite le 14 décembre dernier.

Cet accord établit pour la première fois dans notre pays un Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG).

D’un montant de 440 000 francs guinéens mensuels, ce salaire doit contribuer à améliorer les conditions de vie de milliers de travailleurs des secteurs public et privé.

Parmi les autres acquis sociaux, cet accord permettra une augmentation de la valeur du Point d’indice des salaires dans la fonction publique de 50% d’ici à fin 2013, et consacrera également la mise en place d’un système d’assurance maladie obligatoire.

Ce dialogue est la preuve que lorsque nous fournissons les efforts ensemble, nous pouvons, ensemble, dans la concertation, en partager les fruits.

Pour améliorer les conditions de travail et lutter contre le gaspillage des deniers publics, un assainissement du fichier de la fonction publique a également permis de détecter plus de 5.000 cas d’irrégularités et de fraudes.

Cet assainissement permettra d’assurer avec plus de rigueur le Programme de recensement biométrique de la Fonction publique dès janvier 2013, et de moderniser les critères de sélection des compétences à travers notamment, l’organisation de concours ouverts principalement aux jeunes.

L’Etat a ainsi mis en place pour 2013 le recrutement sur concours de 518 jeunes dans la Fonction Publique.

Pour garantir les droits et les devoirs des employés et employeurs, nous devons réaliser une mise à niveau de nos outils législatif et réglementaire.

J’ai instruit, en novembre 2012, la mise en place de la Commission Consultative du Travail et des Lois Sociales pour qu’elle examine entre autres le Code du Travail dont la refonte doit garantir le droit des travailleurs, mais également la promotion de l’entreprise et la création d’emploi.

Jeunes de Guinée, vivant ici et ailleurs,

L’avenir de notre pays se bâtit aujourd’hui en ouvrant les portes de l’emploi aux jeunes générations, en consolidant le marché du travail à travers le renforcement du secteur privé, mais aussi en réformant l’école et en améliorant d’une manière générale la formation.

Ce sont là les piliers de ma grande bataille pour la jeunesse.

L’effort dans ce domaine recouvre la formation technique et professionnelle, créatrice d’emploi pour les jeunes.

Les formations proposées doivent concerner autant les jeunes scolarisés que ceux en situation d’apprentissage dans les petites et moyennes entreprises et dans l’informel.

Le soutien à l’éducation concerne aussi notre système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique qui souffre depuis des années d’un sous-investissement chronique en matière d’infrastructures, d’équipements et de formation.

Il est également mal adapté au marché du travail d’où un taux d’accès à l’enseignement supérieur extrêmement faible.

J’ai demandé au Premier ministre et au gouvernement de lancer dans les meilleurs délais une étude approfondie et participative sur le système éducatif guinéen en général et sur l’enseignement supérieur en particulier.

Notre Université doit former, produire les savoirs et les savoir-faire, indispensables à la maîtrise de notre processus de développement.

Chers Compatriotes,

L’amélioration des conditions de vie repose sur un accès plus élargi aux services sociaux de base.

L’accès à l’eau potable est un besoin vital.

Notre pays avec son potentiel naturel, les investissements adéquats et une gestion rigoureuse peut fournir l’eau potable à tous ses habitants.

Nous connaissons tous les liens entre la qualité de l’eau et la plupart des maladies qui sévissent dans nos villes et dans nos campagnes.

L’investissement pour l’accès à l’eau est un investissement à impacts multiples. D’ores et déjà, le gouvernement a lancé les travaux d'alimentation en eau potable des villes de Boké et Télimélé, ils seront achevés en 2013.

Il a également mobilisé le financement nécessaire à la réalisation des travaux d'alimentation en eau potable des villes de Lola, Yomou, Gaoual, Lélouma et Tougué. Les travaux démarreront en 2013.

En milieu rural, l’eau est un enjeu tout aussi vital. L’objectif est que chaque village de plus de 300 habitants de notre pays puisse bénéficier, à terme, d’un point d’eau potable.

La politique de santé est tout aussi primordiale. Ma première décision après mon investiture a été de signer le décret sur la gratuité des actes médicaux liés au don de la vie.

Cette année, les Hôpitaux et les Centres de santé ont enregistré une progression de 10% des accouchements.

En matière de réduction de la mortalité infantile, 309 000 enfants de moins d’un an ont été vaccinés, soit une couverture de 90%.

Pour assurer la stabilisation, macroéconomique, un préalable au développement durable de la Guinée, nous devons privilégier cinq secteurs clés : l’agriculture, l’artisanat, les infrastructures, l’énergie et les mines.

Le socle de notre nouvelle politique agricole est la mise en place progressive d’un secteur productif et rentable, favorisant l’autosuffisance alimentaire, la transformation des exploitations familiales en véritables entreprises agricoles, le développement des cultures de rente, la transformation des produits agricoles et la généralisation de pratiques agricoles productives et soucieuses de la protection de l’environnement.

L’activité agricole concerne sept Guinéens sur dix. Ils représentent une large majorité de notre population et ils ont été trop longtemps les laissés pour compte des politiques gouvernementales.

Avec leurs maigres moyens, ils produisent 75% de notre besoin en riz. Ils sont donc au cœur de notre stratégie de développement

L’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires et les organisations internationales gouvernementales ont évalué la production de l’année dernière à 1,8 millions de tonnes de riz paddy.

Grâce aux deux dernières campagnes agricoles, nous pouvons envisager d’atteindre prochainement l’autosuffisance en riz. En même temps, nous devons assurer la diversification de notre alimentation en faisant une place à d’autres cultures comme celles du manioc, du maïs, de l’igname, de la pomme de terre, des légumes et des fruits.

Par ailleurs, pour favoriser la participation des organisations paysannes à la gouvernance du secteur agricole, des élections à tous les niveaux de la Chambre Nationale d’Agriculture seront organisées en 2013.

Le secteur de l’élevage poursuit les mêmes priorités de sécurité alimentaire, d’accroissement des revenus des éleveurs et de préservation de l’environnement.

La promotion des femmes et le soutien à l’artisanat sont tout aussi essentiels pour renforcer durablement notre tissu économique et social.

Développer l’accès au micro-crédit d’une teinturière à Labé, d’un ébéniste à Conakry, d’une coiffeuse à Boké, d’une couturière à Kankan, ou d’un maçon à Nzérékoré, c’est vital pour soutenir l’économie des familles, réduire la pauvreté et, au-delà, renforcer le dynamisme des territoires locaux.

Concernant les mines, nous avons entamé une vaste réforme visant à normaliser et à consolider un secteur qui, pendant des décennies, a souffert du manque de transparence et d’une incertitude chronique.

Outre l’adoption d’un nouveau Code Minier, la réforme en cours du Cadastre, et la production de textes d’application, la Guinée a mis en place une Commission Technique de Revue des Contrats Miniers, avec le soutien d’institutions et de cabinets internationaux pour la promotion de la transparence et la protection des intérêts légitimes du pays.

Pour développer le secteur minier guinéen, et valoriser enfin nos énormes ressources au profit des populations, nous avons relancé un dialogue stratégique avec les partenaires investisseurs.

Le gouvernement mène une série de négociations sur les principaux grands projets miniers. Toutes les Conventions seront soumises à l’examen de l’Assemblée Nationale dont le rôle aujourd’hui est assuré par le Conseil National de Transition (CNT).

Dans ce domaine aux enjeux complexes et vitaux, je veux procéder en ayant pour boussole les seuls intérêts de la Guinée d’aujourd’hui et des générations futures.

La valorisation de nos richesses minières repose aussi sur la réalisation de grandes infrastructures ferroviaires, portuaires et énergétiques. Nous nous y attelons sans relâche depuis 2011. Certains de ces projets verront le jour en 2013.

Doter la Guinée d’infrastructures de transport viables et efficaces est indispensable pour attirer les investisseurs.

Cette année, les investissements réalisés au niveau de l’aéroport de Conakry ont permis de doubler sa capacité annuelle d’accueil !

Le port de Conakry, à travers un partenariat public privé, a aménagé 12 hectares de terre-plein pour le stockage des conteneurs. En 2013, la réalisation de nouveaux quais permettra d’assumer la vocation sous régionale du Port autonome de Conakry.

L’énergie est un facteur indispensable au développement et à l’expansion économique.

Ces deux dernières années, nous avons dû concentrer nos efforts sur des mesures d’urgence comme la réhabilitation des Centrales Thermiques et Hydroélectriques, ou l’amélioration du transport et de la distribution et ainsi que la fourniture régulière des groupes thermiques en carburant.

Cette phase a permis une amélioration notable de la desserte à Conakry et dans les chefs-lieux de régions administratives. Des efforts ont été fournis également pour étendre le réseau de transport, de distribution et améliorer le recouvrement.

Nous avons également acquis des capacités supplémentaires de production énergétique d’une puissance de 100 mégawatts.

Nous entamons maintenant la seconde phase de notre politique énergétique : celle du développement des grands projets hydroélectriques dont le premier, Kaléta, d’une puissance de 240 Mégawatts a été lancé en 2012.

Des études pour la réalisation du barrage hydroélectrique de Souapiti et de quelques mini- centrales à l'intérieur du pays seront engagées au début de 2013.

Chers Compatriotes,

Il n’y a pas de développement économique et social, sans un Etat légitime et impartial, sans une administration compétente et crédible.

J’ai engagé la réforme de l’Etat dont la première phase concerne les secteurs de sécurité et de défense. Les premiers résultats se font déjà sentir dans l’organisation et le fonctionnement des Forces de défense et de sécurité.

La vigueur et le rythme de ces réformes vont être maintenus.

J’ai également érigé la lutte contre la corruption et le renforcement de l’Etat de droit en priorité. L’instauration d’un Etat de droit passe par une justice indépendante et équitable pour tous.

L’année 2013 sera celle de la Justice. Je mesure plus que quiconque la nécessité d’établir une justice respectée des justiciables et équitable entre les parties.

C’est pourquoi nous allons mettre en place un programme global de la gouvernance judiciaire qui prendra en compte les aspects institutionnels, humains, infrastructurels et financiers.

Cela est indispensable pour asseoir la dignité du juge et garantir la bonne administration de la justice.

Dans ce domaine comme dans tant d’autres, la Guinée vient hélas de loin.

Pour nos droits en tant que citoyens et pour la sécurité des investissements dans notre pays, il nous faut une justice forte et crédible.

Les résolutions des états généraux de la justice seront appliquées de manière progressive et déterminée.

La modernisation de l’administration est nécessaire pour que l’Etat retrouve son efficacité, son intégrité et sa représentativité. En effet, l’administration a en charge le bon fonctionnement de l’Etat.

La plupart de nos administrations fonctionnent dans le mépris des textes, dans le non-respect des missions et attributions des structures, sans tenir compte des instances de concertation et de coordination statutaires.

Elles n’accordent aucune considération quant à l’obligation de fournir un service de qualité aux usagers et aux citoyens.

J’ai donné des instructions au Premier ministre à cet effet pour que dès le début de cette année, les membres du gouvernement veillent à la bonne application des textes et des principes qui régissent le fonctionnement de l’administration publique.

Comme je l’ai fait pour la réforme des secteurs de sécurité et de défense, je veillerais moi-même à la mise en œuvre de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration.

L’Etat, c’est l’organisation politique et juridique de notre Nation.

En plus de ses prérogatives régaliennes de souveraineté, de sécurité et de représentation, il doit, par la qualité de son administration, défendre l’intérêt général, les droits et libertés.

Le service public doit bénéficier d’abord aux citoyens et promouvoir le développement économique.

L’Etat doit être le garant de la transparence et de la bonne gestion. L’Etat que nous souhaitons bâtir ne doit obéir à aucun cadre idéologique.

Tout en s’inspirant de notre passé, lointain et proche, il doit être capable de faire face aux enjeux du présent et aux défis du futur.

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes,

Le changement en Guinée est en cours. Notre pays a déjà franchi avec succès une phase importante de sa transition.

Pas à pas, nous rattrapons un lourd retard. Notre Nation stabilisée et redressée s’est créé les conditions pour prendre un nouveau départ. Elle a gagné en sérénité.

Elle a gagné en crédit. Elle a gagné en confiance. La Guinée a désormais sa place dans le concert des Nations.

Ma détermination à construire pour vous, et avec vous, une Guinée émergente est plus forte que jamais.

Ma responsabilité et mon devoir de chef d’Etat sont de faire avancer notre Nation pour que chaque Guinéen puisse vivre dans les meilleures conditions possibles.

Rien n’arrêtera notre pays sur la voie de son développement.

Guinéennes, Guinéens,

Où que vous soyez, en ville ou à la campagne, ici où à l’étranger, je vous souhaite encore une fois bonne et heureuse année 2013.

Que Dieu protège et bénisse la Guinée.
AGP/2/01/012 ST/FDF/ST

 
Mondial 2014 : dimanche 13 juillet/ L’Allemagne remporte la coupe en battant l’Argentine (1-0)


Conakry, 13 juil. (AGP)- L’Allemagne a remporté dimanche, 13 juillet, la 20e édition de la coupe du monde en battant l’Argentine dans les prolongations sur le score de (1-0) a u stade Maracana de Rio de Janeiro au Brésil.

L'Allemagne est donc de retour sur le toit du monde après 24 ans d'attente soit en 1990. La Nationalmannschaft est sacrée à nouveau championne du monde après sa victoire devant l'Argentine (1-0) avec un but sauveur de Mario Götze à la 113e mn.

Avec quatre trophées, l'Allemagne rejoint l'Italie à la deuxième place des nations les plus titrées derrière le Brésil qui est sacré cinq fois. Elle laisse exploser ainsi sa joie sur le terrain de football, et se montre premier pays européen à remporter un Mondial en Amérique du Sud.
AGP/13/07/014 CM/JPO/ST

 
Coopération/L’UNICEF offre des kits d'hygiène au Gouvernorat de la Ville de Conakry


Conakry, 15 mai (AGP)- L'Organisation des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) à travers son point focal basé au gouvernorat de la ville de Conakry, Mme Anne Marie Doualamou, Directrice régionale du Plan, a procédé, mercredi, 14 mai, à la remise des kits d'hygiène aux autorités de ladite ville en présence des ministres du Commerce, Marc Yombouno et de celle de l’Action Sociale, Mme Sanaba Kaba.

Ce don constitue la première réponse de l'UNICEF en réaction à la
demande de soutien formulée le mois dernier, au cours de l’audience que le gouverneur, Soriba Sorel Camara a accordée aux responsables de cette institution.

La cérémonie s’est déroulée dans un des magasins du Programme Alimentaire Mondial (PAM) sis dans le quartier Coronthie et a été l’occasion pour permettre au gouvernorat de mettre en pratique son ambitieux programme de lutte contre l'insalubrité et la maladie Ebola dans la capitale.

En remettant le don composé de chlore, de savons, d’affiches, de dépliants et de pulvérisateurs, Mme Anne Marie Doualamou a, au nom de l'UNICEF rappelé les objectifs visés par le plan d'action de cette institution onusienne pour l'exercice 2014 en faveur de la ville de Conakry.

Elle a informé que ce don s'inscrit dans le cadre des mesures préventives contre les maladies diarrhéiques.

Le gouverneur de la ville de Conakry qui s'est réjoui de la promptitude de l'UNICEF a réitéré son engagement à lutter contre les ordures et les maladies diarrhéiques dont le choléra et Ebola, avant d’émettre l’espoir que d’autres donateurs ne tarderont pas à suivre cet exemple humanitaire.
AGP/15/05/014 MYS/JPO/AB/ST

 
Le Curriculum Vitae du président de la CENI, M. Siaka Toumany Sangaré


Conakry, 25 oct (AGP)- Nommé président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Guinée le 19 octobre dernier, par le président de la Transition, Général d’Armée Sékouba Konaté, Général Siaka Toumany Sangaré de nationalité malienne est née en 1954 à Yanfolila en République du Mali, marié et père d’1 enfant.

Nom : SANGARE

Prénom: Siaka Toumany

Date et lieu de Naissance: 1954 à Yanfolila.

Nationalité: malienne.

Situation de famille: marié, père d’un enfant.

Statut: militaire en activité dans l’Armée de l’air au grade de Général de Brigade.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Activités Electorales

Depuis le 19 octobre 2010, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République de Guinée.

2003-2010, plusieurs conférences et missions relatives aux processus électoraux
(supervision/évaluation/observation) dont :

Avril 2010, mission d’assistance auprès de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Janvier-Février 2010, chef de la Mission d’Observation Sécuritaire de la CEDEAO au Togo.

Décembre 2009 : séminaire d’imprégnation des commissaires de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Novembre-Décembre 2009, mission d’évaluation du processus électoral à Madagascar.

Septembre 2009, animateur du séminaire de formation des commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante du Tchad.

Juillet 2009, chef de la mission d’audit du Fichier électoral en Mauritanie.

Février 2009, mission d’évaluation du processus électoral en Algérie au compte de l’Union Africaine.

Janvier 2009, assistant technique de la CENI de la Guinée Conakry pour le compte de l’OIF.

Novembre 2008, mission d’observation des élections régionales du Venezuela.

Novembre 2008, mission d’observation des élections législatives de la Guinée Biseau pour le compte de l’OIF.

Octobre 2008, mission d’évaluation des processus électoraux de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry.

Mars-Avril 2008, assistant technique de la Commission Electorale Nationale Autonome du Benin à l’occasion des élections locales.

Septembre-Octobre 2007, chef de la mission d’observation sécuritaire des élections législatives du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Août 2007, mission exploratoire du processus électoral du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Mars- Avril 2007, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle de la Mauritanie.

Février 2007 : mission d’observation de l’OIF de l’élection présidentielle du Sénégal.

Novembre et Décembre 2006 : Mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections législatives et municipales de la Mauritanie.

Octobre 2006 : Mission exploratoire de l’OIF en Mauritanie.

Juillet et Octobre 2006, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections présidentielles et législatives de la RDC.

Mai 2006 mission d’observation du scrutin présidentiel au Tchad.

Avril 2006, mission d’évaluation de l’environnement politique et du processus électoral du Tchad.

Mars 2006, mission d’observation des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle au Bénin.

Septembre-Octobre 2005, conférence sur les pratiques constitutionnelles et politiques dans l’espace francophone à Cotonou : Communication sur les systèmes électoraux en Afrique, difficultés récurrentes et solution comparées.

Juillet 2005, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire au compte de l’OIF.

Février 2005 à juin 2006, expert électoral Consultant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) auprès du Conseil Électoral Provisoire (CEP) d’Haïti.

Octobre 2004, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire.

Août-Septembre 2004, mission d’appui au CEP d’Haïti au compte de l’OIF.

Juillet 2004, mission d’évaluation des préparatifs de l’élection présidentielle au Cameroun (OIF).

Juin-Juillet 2004, mission d’évaluation du processus électoral d’Haïti (OIF).

Juin 2004, conférence internationale sur les élections au Rwanda (OIF).

Avril 2004, conférence sur la gestion de la Transition en République Démocratique du Congo (RDC) en qualité d’expert de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Juin 2003, observation de l’élection présidentielle au Togo au compte de l’Union Africaine.

Février 2003, conférence de l’Union Africaine sur la bonne gouvernance et les élections en Afrique à Pretoria (Afrique du Sud).

1997-1998, membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et président de la Sous Commission Sécurité au sein de ladite Commission.

1986-1992, administrateur de la Régie du Chemin de Fer du Mali.

1981-1983, chargé de cours de Droit International Aérien et Extra-atmosphérique au Centre de formation des magistrats de Bamako.

Activités Principales (MALI)

Depuis mars 2006, délégué général aux élections du Mali.

2002-2005, délégué général aux élections par intérim.

2001-2006, chef du Bureau Fichier Electoral de la Délégation Générale aux Elections.

2000-2006, inspecteur des Armées et Services.

1995-2000, secrétaire général du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire, Conseiller Technique du ministre de la Défense.

1993-1995, sous-chef Administration et Finances de l’Etat Major Général des Armées.

1992-1993, inspecteur des Armées.

1991-1992, directeur Central de l’Intendance Militaire.

1986-1991, directeur central Adjoint de l’Intendance Militaire.

1985-1986, intendant Corps de Troupe à la Direction Centrale de l’Intendance Militaire.

1981-1985, directeur Central du Personnel, de l’Administration et des Finances de l’Armée de l’Air.

Formation

1980- 1990, stages et Séminaires en Informatique.

Plusieurs Certificats et Attestations obtenus.

1978-1980, Etudes Post universitaires à l’Ecole du Commissariat de l’Air de Salon de Province (France) et Formation d’officier.

Diplôme Obtenu, Diplôme de Commissaire de l’Air.

1974-1978, Etudes Universitaires à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) Option Sciences Economiques (Bamako).

Diplôme Obtenu : Maîtrise en Economie.

1971-1974, Etudes Secondaires au Lycée de Banankoro (Ségou) et au Lycée Askia Mohamed (Bamako).

Diplôme Obtenu, Baccalauréat 1ère et 2ème Partie.

1967-1971, Etudes Fondamentales du second Cycle à Yanfolila (Mali).

Diplôme Obtenu : Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF).

1962-1967, Etudes Primaires à Filamana (Mali).

Décorations

- 2008 : Chevalier de l’Ordre National du Bénin.

- 2006 : Commandeur de l’Ordre National du Mali.

- 2006 : Honneur et Mérite d’Haïti.

- 2004 : Chevalier de la Légion d’Honneur de France.

- 2000 : Officier de l’Ordre National du Mali.

- 1995 : Chevalier de l’Ordre National du Mali.

- 1991 : Médaille du Mérite Militaire.

- 1986 et 1992 : Médailles Commémoratives de Campagne.
AGP/25/10/010 AGP

 
Tenue jeudi à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 21 sept (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 20 septembre de 10h à 12h à Conakry, sous la haute présidence du président de la République, chef de l’Etat Pr Alpha Condé, autour de l’ordre du jour suivant : 1- Message du président de la République, chef de l’Etat, 2- Compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre, 3- Décisions, et 4- les Divers, selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dirus Dialé Doré.

Dans son message le chef de l’Etat a adressé ses félicitations aux organisateurs du Forum Economique de la Guinée, tenu la semaine dernière au Palais du Peuple à Conakry.

Il a toutefois, tenu à rappeler que la bonne gouvernance et la diversification de l’économie, principaux thèmes du Forum, sont des œuvres de longue haleine qui ne réussissent qu’avec la persévérance et une perpétuelle remise en question des acquis.

Revenant sur les insuffisances de l’Administration guinéenne, le président de la République a invité les membres du Gouvernement, à veiller à la ponctualité et à l’assiduité des travailleurs, qualités indispensables pour affronter les défis auxquels le peuple est confronté.

Au titre du compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre à la Primature, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a donné des explications détaillées sur les déroulements desdites Sessions.

Ensuite, les débats ont porté essentiellement sur les leçons à tirer du Forum Economique.

Le Conseil fait remarquer, que le niveau élevé des communications présentées par d’éminentes personnalités au cours dudit Forum, a permis de mieux faire partager les contraintes auxquels le pays reste confronté, bien que, dit-on, les résultats atteints en si peu de temps soient remarquables.

Le Conseil a noté, que cette dynamique de lutte contre la mal gouvernance et la corruption, doit être poursuivie par des intellectuels et les hauts cadres de la nation, à travers une bonne stratégie de communication et d’information.
Dans les divers, le gouvernement a rappelé que tout recrutement à la Fonction Publique passe par voie de concours et doit répondre à des besoins spécifiques.
Le gouvernement a, par ailleurs, échangé sur plusieurs questions d’intérêt national, avant que le président de la République ne donne de larges informations au Conseil, sur la situation sous-régionale et africaine
AGP/21/9/012 ST

 
Médias-Afrique/ «Notre volonté, est de créer de véritables liens pour donner un sens à la coopération Sud-sud…», rassure le président de la FAAPA

Par Mamadouba M. Camara


Rabat, 27 fév (AGP)- Le séminaire de formation sur «le journalisme économique et financier» a pris fin, vendredi, 26 février 2016, au Centre Africain de Formation des Journalistes (CAFJ) à Rabat (Maroc). C’est une initiative de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), rapporte l’AGP.





Au compte de cette dernière journée de travaux intenses, les journalistes participants ont planché sur plusieurs thèmes, dont entre autres, ‘’Comprendre l’économie à travers la presse’’ et ‘’le poids de la finance dans un hebdomadaire d’informations générales’’.





Dans son allocution de circonstance, le président de la FAAPA, Khalil Hachimi Idrissi a déclaré : «La FAAPA est en train de devenir une très grande institution. Notre volonté est de créer de vrais liens pour donner un sens à la coopération Sud-sud, par le biais d’une synergie qu’on va développer à travers la confraternité dévouée à la formation des ressources humaines en voie de naissance. Entre nous, il ne s’agit pas de la politique, mais de la fraternité et du développement durables».





Le président de la FAAPA a estimé : «Il faut de l’audace, de la résolution et du rapprochement en vue de développer un plaidoyer pouvant mettre un terme à la pauvreté des Agences de presse africaines».





A l’heure, la FAAPA dispose d’une vision stratégique. Pour preuve, c’est une institution qui fonctionne avec des stratégies permettant aussi d’améliorer les compétences managériales des directeurs des Agences de presse, pour servir efficacement son lectorat. C’est pourquoi, elle recrute de façon rationnelle, assure la formation des ressources humaines, diversifie ses produits (Dépêches) pouvant accroître ses chiffres d’affaires.





Financée par l’apport des privés, d’après son président, la FAAPA développe une vision stratégique dédiée au grand public, ainsi que des relations objectives.


La fin de la cérémonie a été marquée par la remise des diplômes aux participants, qui se sont réjouis de la qualité des enseignements et expériences puisés de la rencontre.


AGP/27/02/016 MMC/ST

 
Publireportage :

Guinée : Cellcom célèbre les femmes à l’occasion du 8 Mars !


Conakry, 10 mars (AGP)- Comme de coutume chez Cellcom, à l’occasion de la fête internationale de la femme, la société de téléphonie mobile choisi de rendre hommage aux femmes à travers le pays en leur lançant un message de reconnaissance.


La Directrice Générale Adjointe à l’administration Mme TALL Amanatou BAH a souhaité exprimer ses meilleurs vœux aux courageuses et dignes femmes du pays, et plus précisément aux incroyables employées de Cellcom. «Je tiens à souhaiter, à l’ensemble des femmes du monde, aux femmes de Guinée, et aux femmes employées à Cellcom une bonne fête du 8 mars. Cette célébration, est une journée de fierté pour nous les femmes. Elle met à l’honneur le rôle de pilier des femmes dans la société, notre engagement et notre abnégation dans la vie courante ainsi que dans le monde du travail».





C’est une action chère au cœur de Cellcom que d’accompagner les femmes employées au sein de la société dans leur vie quotidienne avec toutes ses réalités. Pour ne citer qu’un exemple illustratif, nous avons notamment la prise en charge des frais de nounous pendant les 6 premiers mois après le retour au travail de la maman, qui bénéficie également d’heures de travail privilégiées.





«L’objectif de la Direction est d’offrir aux femmes employées de Cellcom, un environnement dans lequel, elles peuvent effectuer leur travail en toute sérénité, tout en étant heureuse dans leur vie familiale», rajoute la DGA de Cellcom.


Cellcom lutte ainsi pour promouvoir le développement social et professionnel de la femme dans le pays. Bonne fête encore aux braves femmes de Guinée, et aux femmes employées de Cellcom !


Le n°1 c’est Vous !


AGP/10/03/016 Cellcom/AGP

 
Publireportage : La société de Téléphonie Cellcom fait encore des heureux gagnants, dont un millionnaire


Conakry, 29 oct.(AGP)- Le directeur Marketing de la société de téléphonie Cellcom Guinée, Asher Terry Alone, a conféré avec la presse, jeudi, 29 octobre 2015, au siège de sa société dans la commune de Kaloum à Conakry, en vue de présenter quelques heureux gagnants de la promo Cellcom milliardaire, dont un millionnaire, ensuite un présélectionné de la promo Football Academy, son site, et enfin la nouvelle promo Week-end Double Bonus.





Dans son allocution, Edouard Camara, le présélectionné, au compte de la Promo Football Academy, a expliqué comment pour il a été présélectionnée : «J’ai d’abord a activé le code officiel le *65#, et chargé mon téléphone à chaque fois, un jour j’ai reçu le message me disant que je suis retenu, après un test au Stade de Taouyah, je suis aujourd’hui parmi un des présélectionnées, donc, Je demande à tous mes amis d’activer ce code, pour aller jouer à Barcelone».





Quant aux heureux gagnants de Cellcom millionnaire, tour à tour, Fatoumata Diallo a reçu 100.000 GNF, Joséphine Bayo 500.000 GNF et la cagnotte du jour Alpha Camara qui a reçu un cheque de 10 millions de francs guinéens.





Dans son intervention, le directeur Marketing de Cellcom, Asher Terry Alone, a annoncé la création du site internet de la promo Football Academy, la toute nouvelle promo Week-end Double Bonus, qui sera disponible à partir de vendredi, 30 octobre 2015.





Il a ajouté, que la particularité de cette promo est qu’elle est disponible tous les week-ends, également la société compte doubler les bonus actuellement sur le marché à 100% sur toutes les recharges et 120% sur les autres recharges électroniques.





A noter, que la méga cagnotte est de Un milliard GNF, qui reste encore en jeu : il faut recharger seulement à partir de 10 mille GNF.


Cellcom-Guinée le Numéro un 1 c’est vous !


AGP/29/10/015 AKT/ST

 
Stop Ebola à Kaloum : un Comité de veille mis en place par le CNOSCG


Conakry, 03 déc (AGP)- Le Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), en collaboration avec l’UNICEF, a lancé, mardi, 02 décembre, à la Mairie de Kaloum, un atelier à l’intention des superviseurs et points focaux de la Société Civile (SC) des communes de Kaloum et Matam. Un atelier qui s’inscrit dans le cadre du processus de mise en place des Comités de vielle contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

C’était en présence des autorités communales qui à l’unissons ont scandé des slogans de sensibilisation : « Je protège ma famille et ma communauté, j’appelle le 115 pour info. Sayons unis, engagés et disponibles, nous vaincrons Ebola !’’.

Dans son discours de bienvenue, le président par intérim du Conseil Communal de la Société Civile de Kaloum, Sidibé Balla, s’est dit très heureux de participer à cette lutte contre Ebola, tout en rassurant les partenaires de l’adhésion totale des citoyens de Kaloum et de Matam à cette initiative.

De son côté, le chargé de la Communication du CNOSCG), Conté Iboune a dit, que cette séance de formation est initiée pour outiller les 150 acteurs participants de la SC. Les informations reçues leur permettront d’être performants et efficaces dans ce partenariat. Car, pour lui, si ces acteurs sont informés, ils pourront atteindre l’objectif visé, et apporter des mesures appropriées à la riposte contre le virus Ebola.

Il a précisé, que ces Comités de veille ont pour mission, d’informer et de former les citoyens dans leurs localités respectives sur les moyens de prévention et de protection contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola.

Ouvrant les travaux, le secrétaire général de la Commune de Kaloum, Djély Mory Kourouma a souligné : «Si la Société civile, en collaboration avec ses partenaires, organise des séances de formation pour intensifier les informations au sein de la population sur l’épidémie Ebola, nous, en tant qu’autorités communales, nous ne pouvons que leur souhaiter la bienvenue au sein de notre collectivité».
AGP/03/12/014 TA/KS/AKD/ST

 
‘’L’année 2016 sera… celle de l’approfondissement de la démocratie à travers l’élargissement et le respect des libertés publiques… en Guinée’’, a déclaré le président de la République


PRG CONFE PRESSE.jpgConakry, 04 jan (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a fait savoir dans son adresse à la nation, à l’occasion de la nouvelle année, que l’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée dans son pays.





Face à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, le président de la République de Guinée a salué l’engagement, les efforts et la résistance de chacun de ses compatriotes pour le succès enregistré contre cette maladie.





Il a aussi remercié toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment aux côtés de son pays, ainsi que les Organisations Non Gouvernementales (ONG), nationales et internationales.





Le chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé n’a pas oublié l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Nous vous proposons l’intégralité de son discours, dont copie est parvenue à la Rédaction de l’AGP par le biais du Bureau de Presse de la Présidence de la République :





«Guinéennes et Guinéens, mes chers compatriotes,





Au seuil de la nouvelle année 2016, je voudrai tout d’abord célébrer avec vous, la sortie de notre pays de la crise sanitaire à virus Ebola que la Guinée a connue dès le début de l’année 2014. C’est pour notre pays et le peuple guinéen, un moment important. C’est pour moi aussi, l’occasion de vous remercier pour votre courage devant ce qu’il faut bien appeler un fléau, auquel vous avez constamment et sans relâche fait face. Le peuple guinéen a démontré une nouvelle fois sa capacité à affirmer son unité nationale dans la lutte contre une maladie dont les conséquences ont été multiples, préjudiciables à nos populations, à notre économie et d’une manière plus générale, aux intérêts supérieurs de notre nation.





Avec l’engagement de chacun d’entre vous, nos efforts et notre résistance ont été couronnés de succès face à l’épidémie. Désormais, dans tous les domaines, nous envisageons l’avenir avec de meilleures perspectives.





C’est le lieu aussi de remercier toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment à nos côtés, ainsi que les organisations non gouvernementales, nationales et internationales. Je n’oublie pas l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Mes chers compatriotes


En ce début de l’année 2016, j’adresse à chacune et à chacun de vous, à l’ensemble de nos compatriotes vivant à l’Etranger, mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité. En ces instants précis, je nourris une pensée solidaire pour nos compatriotes qui connaissent des moments difficiles dans les épreuves qu’ils traversent dans leur vie quotidienne. Je formule également une pensée à l’intention de nos braves soldats mobilisés dans le cadre des opérations de maintien de la paix sur le continent, notamment au Mali, pays frère. Par la même occasion, je présente les condoléances à mon nom et celui du peuple de Guinée, aux familles de nos compatriotes tombés sur ces fronts de maintien de la paix.





J’adresse mes vœux à l’endroit des communautés africaines et non africaines vivant sur notre territoire, dans la fraternité, la solidarité et la communion avec le peuple guinéen, profondément attachés aux valeurs d’hospitalité, de partage et de tolérance qui caractérise notre nation.





Comme vous le savez, notre pays a vécu le 11 octobre 2015, une élection présidentielle, un scrutin libre et ouvert qui s’est déroulé dans un climat serein et apaisé, preuve de la maturité de nos populations qui ont eu la possibilité de s’exprimer librement, dans le cadre d’un vote inclusif dont le premier vainqueur est la nation guinéenne.





A ce propos, je voudrai ici réitérer mes remerciements à l‘ensemble des forces politiques et mouvements de soutien qui se sont engagés dans le processus électoral, marqué par un esprit de paix et de consolidation de nos acquis démocratiques. J’invite également toutes les forces vives du pays à travers leurs diversités, à trouver des points de convergences sur les sujets d’intérêt national. Cela permettra à notre pays de relever les défis majeurs qui se posent en matière de développement économique et social.





C’est dans cet esprit de concorde nationale que nous allons prochainement organiser des élections locales qui donneront à nos communes, les moyens d’élire de nouvelles autorités qui auront pour mission d’approfondir notre politique de décentralisation et de soutien aux collectivités locales. Ces prochaines échéances électorales seront l’occasion une nouvelle fois, de consolider le pluralisme politique dans notre pays.





Mes chers compatriotes





Le 11 octobre 2015, vos m’avez réélu dès le premier tour à la tête de l’Etat et à travers votre vote massif, vous avez exprimé votre volonté de poursuivre pour les cinq années à venir, les changements amorcés dans notre pays depuis 2010.


Cette marque de confiance envers ma personne et mon programme politique, économique et social, est l’illustration de l’ambition que j’ai pour les Guinéens.


Il s’agit d’entreprendre les réformes nécessaires pour améliorer les conditions de vie de tous les Guinéens, notamment, en facilitant à chacun l’accès à l’emploi, à un logement décent, ainsi qu’à l’éducation et à la santé. Je ne ménagerai pas mes efforts pour œuvrer dans cette direction, soyez en convaincu, et je ne vous décevrai pas…





L’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée en Guinée. Je n’oublie pas la grande cause de l’unité nationale. Je réaffirme une fois de plus, que nous devons continuer à renforcer notre cohésion nationale pour donner à chacun ce que la république se doit d’offrir à tous les citoyens quels que soient leurs choix politiques, leurs origines communautaires ou régionales, ou encore leurs convictions religieuses.





Guinéennes et Guinéens





L'année 2015 qui s'achève a été particulièrement riche en enseignements, en défis et en espoirs dans notre marche vers la construction d’un Etat moderne et efficace dans notre quête de développement. Les nombreuses perturbations liées à la crise Ebola ont certes profondément marqué l’évolution socio-économique de notre pays, affectant les secteurs vitaux, les revenus de nos exportations ainsi que nos capacités d’investissement. Malgré ce contexte général difficile, des acquis importants ont été néanmoins réalisés, du fait du dynamisme du monde rural, du monde des affaires, des services publics et para étatiques. Le potentiel du secteur minier constitue également un réel espoir d’une profonde transformation de la structure économique de notre pays.





Je rends hommage aux jeunes, aux femmes et aux anciens dont la détermination, le pragmatisme et la sagesse ont fortement contribué à la réalisation de nos performances économiques et sociales. Les répercussions des difficultés économiques sur la vie de nos sociétés ont montré l’urgente nécessité de bâtir un système de gouvernance susceptible d’engager une meilleure régulation de nos capacités économiques.





C’est une nouvelle gouvernance qui commence avec ce quinquennat qui sera marqué par une culture du résultat, destiné à améliorer les conditions de vie des Guinéens, notamment par l’intégration des jeunes et des femmes au marché de l’emploi.





Nous allons faciliter l’accès des populations, notamment celles les plus démunies, aux services sociaux de base. La promotion de la formation et de l’emploi des jeunes est inscrite dans l’agenda politique du gouvernement en 2016. En matière de santé publique, les efforts seront poursuivis en vue d’accroître l’offre sanitaire par la réhabilitation des infrastructures existantes et la construction de nouveaux centres médicaux.


Socle de notre politique, la valorisation du capital humain, principal levier de développement se traduira par la conduite des actions prioritaires suivantes, en faveur du système éducatif :


-la construction d’infrastructures scolaires et universitaires ;


-le renforcement des stratégies de lutte contre les disparités, notamment de genre.





Chers Compatriotes ;





Le renforcement de la politique de désenclavement de certaines régions du pays nous impose des investissements soutenus dans les domaines routiers, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. La construction et l’aménagement de pistes rurales et d’ouvrages d’art dans toutes les régions sont également des impératifs pour le raffermissement du processus de décentralisation. Après la construction du barrage de Kaléta, nous venons de poser la première pierre du barrage de Souapiti, en vue d’accroître ainsi les possibilités de desserte des différentes localités guinéennes. La construction du barrage va permettre à tous es Guinéens d’accéder à l’électricité et d’en fournir à des pays de la sous-région. C'est dans cette optique qu'une stratégie de croissance accélérée et de développement durable sur la période 2016-2020, sera adoptée pour constituer un cadre propice à nos politiques économiques et sociales.





Guinéennes et Guinéens





La paix sociale dans notre pays est fortement liée à celle du continent africain. Sans une stabilité durable, l’Afrique ne saurait relever avec succès les nombreux défis de son développement. Dans cette perspective, nous devons continuer de déployer des efforts pour l’instauration de la paix dans les pays en conflit, par l’établissement du dialogue. Ce qui permettra de lutter plus efficacement contre le terrorisme international qui frappe certains de nos pays frères et voisins. Nous comptons engager la Guinée dans la lutte contre le péril climatique, après notre adhésion aux idéaux de la Cop 21 qui s’est récemment tenue à Paris, en vue de la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Les grandes nations se fortifient à l'épreuve des difficultés et s’inspirent des riches et fertiles expériences de leur histoire pour façonner leur destin. J’invite le peuple guinéen dont la détermination au travail et le sens élevé du patriotisme sont exemplaires, à cultiver davantage encore la fraternité et la solidarité.





J'exprime une nouvelle fois ma gratitude aux pays amis de la Guinée, aux partenaires au développement dont le soutien constant conforte notre marche déterminé vers le progrès. A nos compatriotes de l’extérieur, je renouvelle ma reconnaissance pour leur immense contribution à l’affirmation de notre patrie.


A cet effet, nous ne devons pas oublier l’intégration plus poussée de la diaspora guinéenne dans le processus de développement économique et social de notre pays. Notre gouvernement fera en sorte que les Guinéens de l’étranger s’investissent davantage et de façon durable dans le développement économique de leur pays…





Chers Compatriotes ;





Je demeure convaincu de votre détermination à adhérer avec enthousiasme aux vastes chantiers d'édification d'une Guinée nouvelle et solidaire.





Encore une fois, je vous réitère mes vœux de bonne et heureuse année 2016.





Je vous remercie».


AGP/04/01/016 ST

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/