EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6
7

Sport-Labé : bientôt une clôture pour le terrain de football de la CR de Popodara


Labé, 11 avril (AGP) - Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keït a procédé, vendredi, 08 avril 2016, à la pose de la première pierre des travaux de construction de la clôture du terrain de football de la Commune Rurale (CR) de Popodara dans la préfecture de Labé, rapporte l’AGP dans la région.


C’est une initiative du gouvernement guinéen, à travers un programme d’appui à la décentralisation, soutenu par des partenaires au développement. Le coût des travaux de construction du terrain de football de la CR de Popodara est estimé à 396 millions 750 mille 066 francs guinéens, financés par le gouvernement guinéen, à travers son programme d’appui à la décentralisation. La participation communautaire est évaluée à hauteur de 44 millions 083 mille 341 francs guinéens, pour un délai contractuel de 3 mois.


Le président de la Délégation Spéciale (DS) de la CR de Popodara, Tély Oury Diallo a salué cette initiative du gouvernement guinéen.


«La construction de ce Stade nous permettra de mieux mobiliser et organiser toute la jeunesse dans le sens du développement, car la jeunesse est l’avenir du pays», a dit le président de la DS de Popodara.


Ce sentiment de satisfaction est largement partagé par le directeur préfectoral de la Jeunesse de Labé, Thierno Aliou Barry.


«Je voudrai remercier Son Excellence Pr Alpha Condé, président de la République pour cet acte. C’était une promesse pour la jeunesse de Popodara. Aujourd’hui, cette promesse est devenue une réalité», a-t-il rappelé.


Pour sa part, le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta a invité la jeunesse de Popodara à surveiller elle-même l’exécution des travaux.


«Vous savez que généralement, l’entrepreneur, une fois isolé, cherche toujours à faire des économies. J’ai souhaité donc à ce que les jeunes eux-mêmes soient les inspecteurs, les contrôleurs à la place du contrôleur officiel, pour réussir à avoir une infrastructure solide et durable», a suggéré le gouverneur de région.


A noter que la CR de Popodara compte 24 857 habitants, dont 14 220 femmes.


AGP/11/04/016 ISD/CM/AND/ST

 
Page Noire : Ibrahima Sory Diallo du SAF de l’AGP est décédé !


Conakry, 16 avr (AGP)- L’Agence Guinéenne de Presse (AGP) a rendu, dans la matinée du lundi, 16 avril 2018, un dernier hommage à l’un de ses meilleurs travailleurs, Ibrahima Sory Diallo, appelé affectueusement ‘’Diallo’’ du Service Administratif et Financier (SAF), sous la direction de son directeur général Alpha Kabinet Doumbouya.

C’est la morgue de l’hôpital national Ignace Deen qui a servi de cadre à cette cérémonie funèbre qui a connu une forte mobilisation des parents, amis, sympathisants et anciens collaborateurs de l’AGP. Tous sous le poids de l’émotion.

Ibrahima Sory Diallo est décédé, dimanche, 15 avril 2018, à l’aube, à l’Hôpital national Ignace Deen, suite à une crise cardiaque qui lui a été fatale.

Arrivé au SAF de l’AGP en 2008, Ibrahima Sory Diallo s’est très vite illustré dans le travail en apportant le maximum de lui-même, sous la houlette de son chef de service, El hadj Amadou Gakou, pour la bonne marche de ce service qu’il tenait à cœur.

Rencontré dans le couloir de la Morgue, le chef du SAF, El hadj Amadou Gakou, étranglé par l’émotion, a indiqué que Ibrahima Sory Diallo a été quelqu’un d’exemplaire pour lui, durant le temps qu’il a eu avec le défunt.

«Il m’a rendu d’énormes services à tout moment, même à domicile quand j’ai besoin de Diallo il vient on se voit», a témoigné son chef hiérarchique.

«Durant les cinq (05) ans qu’on a eu à faire ensemble, on n’a jamais discuté. Il était toujours à mes suites. Tout ce que je lui disais, même si c’était la nuit, Diallo vient me voir pour tel problème, il le faisait immédiatement», se rappelle El hadj Gakou.

Présent à cette cérémonie, le syndicaliste Aboubacar Smith Camara a témoigné : «Diallo était un grand travailleur de l’AGP. Une personne qui respectait ses collaborateurs et il était ponctuel au travail».

Aux environs de 11 heures TU, le cortège funèbre a pris la direction de la sous-préfecture de Kakoni dans la préfecture de Gaoual, où va se reposer désormais Ibrahima Sory Diallo, en laissant derrière lui deux (02) enfants et une veuve en larmes.

La Direction générale de l’AGP présente ses sincères condoléances à la famille biologique du défunt, ainsi qu’à tous ses collaborateurs, et prie Dieu de garder le disparu dans son paradis pour le bonheur éternel.

AGP/16/04/018 AOK/TB/ST

 
Page Noire :

Dr Thierno Madjiou Sow de l’OGDH n’est plus!


Koubia, 12 nov (AGP)- C’est avec tristesse que la section de l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l'Homme et du Citoyen (OGDH) de Koubia a appris, jeudi, 12 novembre 2015, la disparition de son président, Dr Thierno Madjiou Sow.


Le président de la section OGDH de Koubia, Alpha Koubia Diallo, président du Conseil Préfectoral des Organisations de la Société Civile, témoigne :





Sa dernière mission à l’intérieur du pays remonte à 2012 dans les préfectures de Koubia et de Télémélé pour former des para juristes en compagnie de


Souleymane Bah, membre fondateur de l’ONG et de maitre Hamidou Barry avocat à la Cour.





Koubia les 19, 20 et 21 avril 2012 ; Télémélé les 24, 25 et 26 avril 2012. C’est la dernière mission de Thierno Madjiou Sow à l’intérieur du pays.





Créée en 1990, l’OGDH a attendu jusqu’en 1995 pour avoir son agrément avec le régime de feu Général Lansana Conté.





La Section OGDH de Koubia présente ses condoléances à la famille du disparu et à l’ensemble des membres de l’ONG.


AGP/12/11/015 MAD/ST

 
Présidentielle 2010 : 2ème tour
Le jour tant attendu est arrivé ce dimanche


Conakry, 7 nov (AGP)- Voici arrivé le jour J tant attendu par l’électeur guinéen qui espère qu’au soir de ce dimanche, 7 novembre, il verra enfin le bout du tunnel.

Il aura ainsi fallu, entre le 15 janvier 2010, date de la signature des Accords de Ouagadougou et ce 7 novembre, date du second tour de l’élection présidentielle mainte fois reportée, attendre 9 mois de patience.

Une patience qui a nécessité plusieurs réunions, des débats, des conférences et meetings, parfois des affrontements impitoyables entre militants des 24 partis politiques qui furent retenus pour le premier tour de l’élection présidentielle.

Ce dimanche, 7 novembre, c’est finalement le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), M. Cellou Dalein Diallo et celui du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé qui se soumettent au verdict des urnes à l’issue d’un scrutin du 2ème tour.

L’enjeu est d’importance dans la mesure où des alliances se sont tissées autour des deux candidats, assuré chacun de gagner par un peu plus de 4 millions d’électeurs.

La veille déjà, c'est-à-dire samedi, 6 novembre, le président de la Transition, Général Sékouba Konaté qui a hâte de passer la main à celui qui sera élu, a réuni au palais présidentiel Sékhoutouréya à Conakry, tous les acteurs de la Transition pour passer son message, véritable hymne à la paix, à la concorde et à l’apaisement.

Ce message qui s’adressait singulièrement aux deux candidats finalistes, a séduit la communauté internationale dont les représentants (ambassadeurs accrédités à Conakry, observateurs de l’Union africaine et de l’Union européenne, Groupe de Contact International sur la Guinée) ont salué l’initiative du Général Konaté.

Ce dimanche matin donc, dès 7 heures, les 9000 bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national ont été pris d’assaut aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays par les électeurs, tous décidés à élire leur président de la République ce, dans le calme et la sérénité.

Selon quelques observateurs interrogés par des correspondants de l’AGP dans des bureaux de vote de la capitale et à l’intérieur du pays, le taux de participation est tel qu’il ressemble à celui de la Côte d’Ivoire la semaine dernière qui a été crédité de 83%.

C’est que les guinéens se disent très fatigués des différents reports de cette élection présidentielle qui n’est tout de même pas la fin du monde, estiment t-ils.

« Il faut en finir, au risque de pénaliser tout le monde, notamment l’activité économique », a noté un observateur à l’interne.

Récemment, le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), M. Alhassane Barry a tiré la sonnette d’alarme en disant que les Banques de la place commenceraient à manquer de liquidités.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Kerfalla Yansané a pour sa part recommandé aux agents du service des impôts de redynamiser le secteur en vue de combler le déficit financier avant la fin de l’année. A cet effet, il a doté le service de véhicules pour une grande mobilité des agents.

Pour de nombreux observateurs, l’enlisement des élections est la cause de la paralysie de l’activité économique caractérisée par l’absence d’aide extérieure et d’investissement en Guinée.
AGP/7/11/010 AB/ST

 
Mandiana: Les femmes leaders des Association également à l'école du planning familial


Formation de 20 femmes leaders des groupements/ associations et autres personnes en Planification familiale et lutte contre le mariage précoce.

Cette formation vise à : - identifier les grossesses à risques; - définir les concepts Planification familiale; - contraception et espacement de naissance.

 
Page Noire

La Guinée a rendu mercredi, un dernier hommage au Général Antoine Kankodouno


Conakry, 3 juin (AGP)- La Guinée a rendu mercredi, 1er juin au palais du peuple à Conakry, un dernier hommage au défunt gouverneur de la région administrative de Kankan, Général Antoine Fara Kankodouno, décédé samedi, 28 mai des suites de maladie à la Clinique Pasteur de Bamako en République du Mali où il a été évacué d’urgence.

La crème de l’administration guinéenne, les forces de sécurité et de défense, les parents, amis et alliés ont rendu un hommage mérité au gouverneur Kankodouno avant le départ de sa dépouille mortelle pour Mongo dans la préfecture de Gueckédou.

Les obsèques ont été marquées par la lecture de l’oraison funèbre, faite par le Colonel Abou Kéita de la Gendarmerie Nationale. Une oraison qui retracé le parcours du défunt, de sa naissance en 1958 en passant par son incorporation au sein de la Gendarmerie Nationale en octobre 1982, son évolution en grade, au cours de 31 ans 5 mois et 27 jours de service.

Egalement son élévation au grade de Général de Brigade, le 15 janvier 2010, les différentes formations au plan national et à l’étranger (Saint Cyr en France) jusqu’à sa nomination au poste de Gouverneur de la région administrative de Kankan, le 26 juin 2009 avant d’être confirmé à ce poste par le président de la 3ème République, Pr Alpha Condé.

Par la suite, le message du gouvernement a été délivré par le ministre des Affaires Politiques et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé. Un message qui révèle le passé brillant du défunt suivi de témoignages dont ceux du directeur général de la Société Aurifère de Guinée (SAG), M. Christian R.et du Conseiller spécial du président de la République en matière de Défense et de Sécurité, Général Bouréma Condé.

Sous la musique funèbre de la fanfare de l’armée, les membres du gouvernement, des responsables d’institutions nationales et internationales, la famille et les forces de défense et de sécurité, se sont tour à tour recueilli sur le cercueil de l’illustre disparu.

La cérémonie a pris fin à l’esplanade du palais du peuple par l’embarquement de la dépouille pour l’aéroport international de Conakry-Gbèssia en direction de son village natal de Mongo où il sera enterré, situé à moins de 12 km de la commune urbaine de Gueckédou.
AGP/3/6/011 JPO/ST

 
Publireportage: Seulement 4 GNF par seconde vers tous les opérateurs


 
Le Monde de la Cutlture en deuil!


Selon nos confrères de Guinéenews: Souleymane Koly de Kotéba est décédé ce vendredi à Conakry.






Le grand réalisateur, chorégraphe, musicien et scénariste guinéen Souleymane Koly est décédé ce vendredi 1er août 2014 des suites d’une crise cardiaque à son domicile à Lambadji( banlieue de Conakry), a-t-on appris de sources proches du ministère de la culture. Koly a eu une soudaine attaque cardiaque après avoir fini de prendre son petit déjeuner, nous précise-t-on.




Sa dépouille mortelle a été conduite à l’hôpital  sino-guinéen de Kipé où le gouvernement est attendu pour les dispositions à prendre.

à N'Zérékoré en 1944, Souleymane Koly partit en France dix huit ans plus tard pour faire ses études. En 1971 il rejoint la Côte d'Ivoire, devenue désormais sa seconde patrie africaine, où il fonda en 1974 l’Ensemble le Koteba d’Abidjan.

Scénariste, réalisateur, chorégraphe et musicien , Souleymane Koly a eu une carrière administrative bien remplieen Côte d’Ivoire. Il fut directeur du Département des Arts et Traditions populaires à l'Institut National des Arts, puis, expert chargé d'études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.

Depuis 2010, Il était le conseiller principal chargé du develloppement culturel international au ministère de la Culture  de Guinée. Parallèhttp://guineenews.org/wp-admin/post-new.phplement, il préparait activement la célébration des quarante ans du Koteba.

Paix à l'âme du Grand artiste!












 
Tenue jeudi à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 13 juil (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 12 juillet de 10h à 12h, au Palais Sèkhoutouréya dans la commune de Kaloum à Conakry, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

La Session s’est déroulée autour de quarte points inscrits à son ordre du jour à savoir, 1- Message du président de la République, 2- Compte rendu des récentes Sessions ordinaires du Conseil interministériel, 3- Décisions, et 4- les Divers.

Sur le premier point, le chef de l’Etat a remercié les communautés guinéennes au Brésil, en Malaisie, en Thaïlande et en France, pour l’accueil fraternel qui a été réservé à sa délégation, lors de ces visites dans ces pays.

Pr Condé a informé le Conseil, sur les divers accords de coopération envisagés avec des partenaires des pays concernés et a invité le gouvernement à en faire le suivi rapproché, avant de revenir sur diverses questions de développement au niveau national et la poursuite des différentes réformes en cours.

Le chef de l’Etat s’est longuement appesanti sur l’approvisionnement des populations en denrées de premières nécessitées tels que le riz, le sucre et le pain.

Il a toutefois rappelé, qu’il est hors de question que l’Etat se substitue au secteur privé.

Le premier ministre a, pour sa part, fait le compte rendu détaillé des Sessions des Conseils interministériels tenues les 21 et 26 juin dernier, ainsi que celles des 4 et 10 juillet 2012.

Suite aux débats, des décisions ont été prises à savoir : 1- Le Conseil a demandé au gouvernement, d’envisager des pénalités contre tous ceux qui utilisent les caniveaux comme dépotoirs d’ordures,

2- Le Conseil a invité le gouvernement, à prendre les dispositions adéquates pour harmoniser les procédures de prise en charge des hôtes officiels,

3- Le Conseil a approuvé le projet d’amendement des statuts du Fonds Monétaire International (FMI), qui sera soumis au Conseil National de la Transition (CNT) pour adoption.

Au titre des divers, le Conseil a passé en revue diverses questions, dont celles des passeports biométriques, la gestion des déchets plastiques, ainsi que les prochaines réunions de concertation avec les industriels au cours de ce mois.

Avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique sous régionale et africaine.
AGP/13/7/012 ST/FDF/ST

 
Page Noire

Pita : décès d’un ancien tailleur du président Alpha Condé dans la CR de Sintaly


Pita, 25 nov (AGP)- Une importante mission du président de la République de Guinée, chef de l’Etat, venue présenter les condoléances d’usage suite au décès d’un ancien tailleur du Professeur Alpha Condé, a été reçue, jeudi, 24 novembre 2016, à Goundoupy, un village relevant de la Commune Rurale de Sintaly, dans la préfecture de Pita, rapporte l’AGP auprès du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé.


Cette délégation, conduite par le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keita, était composée des six (06) préfets de la zone (Labé, Pita, Lélouma, Koubia, Mali et Tougué), des cadres du RPG/Arc-en-ciel et du Khalif Général du Foutah, El hadj Mamadou Bano Bah, également secrétaire préfectoral des Affaires religieuses de Pita.


Le défunt, Maitre Amadou Lamarana Bah a connu le professeur Alpha Condé à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il fut l’un des premiers militants du RPG à s’investir activement dans l’implantation du parti à Pita. C’est pourquoi, dès l’annonce de son décès, à l’âge de 65 ans, le président Alpha Condé a dépêché une importante mission pour présenter ses condoléances à la famille éplorée.


«Le président de la République a voulu que la délégation soit très forte. Puisque, lui, il est à l’extérieur, nous avons été chargés de le représenter pour transmettre son message à la famille éplorée. Même le Khalif du Foutah, qui nous a accompagnés, a repris le même message pour que la famille soit convaincue que le président Alpha prend désormais en charge tous les problèmes de cette famille qu’il déclare être sa famille», a expliqué le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta, porte-parole de la délégation.


Visiblement ému par ce geste du président de la République de Guinée, le grand frère du défunt, Modi Amadou Baïlo Goundoupi Bah a remercié le chef de l’Etat et renouvelé le soutien indéfectible de la famille du regretté au RPG/Arc-en-ciel.


A préciser, que le défunt laisse une veuve et 05 enfants vivants, dont l’homonyme du président Alpha Condé.


AGP/25/11/016 ISD/ST

 
Page Noire : Idrissa Camara, journaliste culturel, n’est plus !


Conakry, 06 sept (AGP)- Le journaliste, animateur de l’émission ‘’Belles Lettres’’ à la Radio Télévision Guinéenne (RTG), Idrissa Camara, est décédé lundi, 04 septembre 2017, à Tunis, où il était sous soins depuis le 05 août dernier, suite à un Accident Vasculaire Cérébral (AVC).


Le défunt, sortant de l’Université de Kankan, était le directeur national du Livre et de la Lecture Publique du Ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique (MCSPH). Il a dispensé des cours de Littérature dans plusieurs Lycées de Conakry, dont le Lycée Coléah.


Marié et père de 05 enfants, Monsieur Idrissa Camara «Ambiance» laisse ainsi derrière lui une veuve, 05 enfants et une famille nombreuse de 10 enfants, dont il était l’ainé.


A cette douloureuse occasion, l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée.


Que l’Âme du défunt repose en Paix. Amen !


AGP/06/09/017 MKC/ST

 
PAHK/‘’Les travaux de construction des trois sous-stations exécutés à 80%’’, a affirmé le DG du projet


Conakry, 1er août (AGP)- Le Directeur général du Projet d’Aménagement Hydroélectrique de Kaléta (PAHK), Cheick Taliby Sylla a affirmé, jeudi, 31 juillet, que l’état d’avancement des travaux de construction des sous-stations de Manéah dans la préfecture de Coyah, Matoto et Tombo à Conakry, sont à ce jour exécutés à 80%.

Le DG du PAHK, qui a fait affirmation au cours d’une visite de terrain, a en outre précisé, que ‘’d’ici la fin du mois de décembre 2014, tous les travaux seront achevés, ajoutant qu’à partir du mois de mars 2015, que les premiers essais pour l’alimentation en courant électrique de la Centrale de Kassia (Kaléta) vers la sous-préfecture de Manéah seront envisagés’’.

Le DGA du PAHK, El hadj Lansana Fofana a, quant à lui, saisi l’occasion pour informer l’opinion nationale, que le PAHK a envisagé d’apporter un plus dans son fonctionnement, par l’introduction de la fibre optique et internet, pour la régulation du réseau électrique dans le pays, à travers un système électronique d’autorégulation.

De son côté, le directeur général de la société China Water Electrique International Corporation (CWE), Zhang Rujun s’est félicité de la Coopération sino-guinéenne, qu’il a qualifié de ‘’joli modèle de la coopération sud-sud’’.
AGP/1er/08/014 MC/ST

 
Santé : 97% de pratique des MGF, un triste record pour la Guinée (Unicef)


Conakry, 19 fév (AGP)- La Journée internationale contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) a été organisée, cette année, autour du décès de Koumba Tonguiano dans la préfecture de Gueckédou, victime d’une pratique, dont le pays peine à se départir, rapporte la Cellule de Communication du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance en République de Guinée (UNICEF Guinée).



La mort tragique de la fillette de 5 ans, des suites d’une opération clandestine d’excision, vient rappeler, si besoin était, la gravité des MGF, dont la Guinée possède le record mondial de 97%, après la Somalie.



Ce 27 décembre 2015, Koumba Tonguiano faisait partie d’un groupe de 11 fillettes du village de Kodoma conduites secrètement dans la brousse, pour subir ce que beaucoup considèrent comme «un rite de passage», «une coutume ancestrale», «un acte de purification».



En réalité, l’excision, qui implique l’ablation partielle ou totale des organes génitaux féminins, ne présente aucun avantage, mais plutôt une multitude de conséquences néfastes sur la santé des jeunes filles et des femmes. L’opération est traumatisante et entraîne, entre autres complications, des infections, des ruptures internes, des douleurs, un état de choc, des grossesses et accouchements difficiles, des fistules, des hémorragies qui entraînent la mort. Koumba en est le triste exemple.



Le 06 février dernier, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (ASPFE), Sanaba Kaba s’est rendue à Kodoma pour marquer la Journée de tolérance zéro à l’égard des MGF et honorer la mémoire de Koumba.



Elle était accompagnée des partenaires du pays dans la lutte contre ce phénomène, dont l’UNICEF, l’ambassade des Etats Unis, sans oublier les acteurs locaux venus nombreux se recueillir sur la tombe de la défunte.



Une marche silencieuse, conduite par la ministre de l’ASPFE, a eu lieu à la mémoire de la petite Koumba qui a, enfin, eu droit à une sépulture digne, après avoir été hâtivement enterrée dans la broussaille par des personnes qui espéraient passer la mort violente et inutile de la fillette, sous silence.



Le rôle des acteurs locaux du système de protection de l’enfant est à saluer. Les Comités Locaux pour l’Enfance et la Famille (CLEF) et les Conseils Villageois de Protection de l’Enfant (CVPE), appuyés par l'Association des Femmes pour l’Avenir des Femmes (AFAF), ont été essentiels. Ils ont conduit des investigations dans le village et ont promptement alerté les autorités. Leurs efforts ont abouti à des interpellations et à l’ouverture d’une procédure judiciaire.



Pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, «ce grave problème de santé publique nécessite, à la fois une sensibilisation accrue et la répression contre les personnes reconnues coupables de mutilation génitales, à fortiori sur des enfants. Cet acte est interdit par les textes nationaux et internationaux, et nous sommes fermes là-dessus. Les personnes qui en sont responsables doivent savoir qu’elles répondront devant la justice. Parallèlement à la procédure pénale, il est également important d’accentuer la sensibilisation, en impliquant les associations de femmes et le personnel de santé. L’excision constitue un grave problème de santé publique qui n’apporte rien de positif».



La ministre de l’ASPFE, Mme Camara Sanaba Kaba, croit fermement en ce combat. Elle explique : «lorsque nous sommes allés marquer le 06 février à Gueckédou à la mémoire de Koumba, notre arrivée a coïncidé avec la fin des cours à l’Ecole primaire de Mongô. Les enfants sont sortis des classes et ont spontanément commencé à scander en cœur ‘‘A bas l’excision’’. Nous étions tous très peinés par le sort de la petite Koumba, qui n’a rien fait pour mériter une telle fin.



Les élèves ont formé une haie d’honneur jusqu’à la tombe et n’ont pas cessé d’exprimer leur désapprobation. Lorsque j’ai assisté à cela, j’ai été réconfortée. J’ai vu que ces enfants, âgés de 06 à 13 ans, ont déjà compris la dangerosité de cette pratique et qu’ils n’en seront jamais responsables. Je sais que c’est difficile de se défaire de la tradition, parce que la tradition est un honneur. Mais une tradition qui détruit la vie, nous devons nous en défaire».



«L’Unicef se joint au gouvernement guinéen et en appelle à la création d’un environnement protecteur qui respecte le Droit des enfants à l'égalité des chances, à la santé, au droit de ne pas être exposés aux blessures, aux sévices, à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants. L’UNICEF œuvre pour que les enfants soient protégés contre les pratiques nuisibles, et qu’ils vivent épanouis et heureux, à l’abri de toute violence».

AGP/19/02/016 Unicef/AGP

 
Guinée/ Réconciliation Nationale : la Commission de réflexion à la recherche des voies appropriées


Conakry, 11 août (AGP)- La Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) en Guinée a conféré, mardi, 11 août 2015, à la Maison de la presse, avec les médias des services public et privé, sous la présidence de l’Imam Ratib de la Grande Mosquée Fayçal de Conakry, El hadj Mamadou Saliou Camara et l’Archevêque de Conakry, Mgr Vincent Coulibaly, rapporte l’AGP.





La rencontre a eu pour objectif, d’échanger avec les journalistes sur le bilan des Sessions d’information, tenues du 09 au 29 juillet dernier avec les parties prenantes au processus de réconciliation nationale.





Par le biais de la présente conférence, la Commission vise le partage de sa vision avec les hommes des médias, de même que les enjeux liés à l’obligation assignée aux personnalités mandatées pour murir sur un projet de grande envergure.





Dans cette bataille, à la fois délicate et glorieuse, la CPRN bénéficie de l’appui technique du Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).





Aux dires des responsables de la Commission, les consultations nationales se dérouleront suivant une approche participative et inclusive, qui associe les méthodes quantitatives et qualitatives. D’où, le choix de quatre (4) formes de consultations à savoir, les entretiens individuels, les entretiens des groupes focaux, les rencontres communautaires et les consultations par plateforme internet (Réseaux sociaux).





C’est pourquoi, dans une déclaration conjointe, la CPRN a sollicité l’implication effective des médias et des Organisations de la Société Civile (OSC) dans le cadre du processus de justice transitionnelle dans laquelle, la République de Guinée est engagée.





A l’analyse, les guinéens, soucieux de la réconciliation nationale, expriment déjà un souci commun, celui d’accorder une place de choix à la vérité, à la justice et aux réparations, dans le strict respect de la personne humaine.





Bref, des questions-réponses ont meublé la rencontre de la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) avec la presse nationale.


AGP/11/08/015 MMC/KS/FDF/ST

 
Un groupe d’administrateurs de la BM poursuit son séjour de travail en Guinée


Conakry, 7 fév (AGP)- Un important groupe d’administrateurs de la Banque Mondiale (BM) effectue une visite de travail en Guinée du 5 au 8 février, en vue
de développer une meilleure appréciation du contexte du pays et le rôle de la BM pour soutenir les objectifs de développement de la Guinée.

Ce groupe est composé de 10 cadres de ladite institution dont M. Agapito Mendes Dias, administrateur pour la Guinée.

Selon un communiqué de la BM, ces administrateurs seront reçus en audience par le président de la République, le premier ministre avec des membres du gouvernement.

Ils auront aussi des séances de travail avec les membres du Conseil National de laTransition (CNT) et ceux du Conseil Economique et Social (CES), les partenaires au développement, le secteur privé, les Organisations Non Gouvernementales (ONG), la Société Civile (SC), les associations de jeunes, de femmes et les syndicats, indique-t-on.

Le groupe fera également une visite de terrain pour s’imprégner de la réalité de la coopération Guinée-Banque Mondiale et de son impact sur les populations bénéficiaires, a-t-on ajouté.

Cette visite de travail prendra fin par une conférence de presse qui sera organisée ce mardi, 7 Février à 17heures dans la salle des Conférences du ministère des Finances, a-t-on informé.

A noter, que le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque Mondiale jouit des pouvoirs les plus étendus.

Placé au haut de l’échelle de la hiérarchie de l’institution, c’est lui qui approuve les grandes décisions managériales, les allocations de ressources aux pays, les accords de financements (prêts, crédits et dons), les politiques opérationnelles et autres.

Voici, un aperçu biographique des membres du Groupe de Directeurs Exécutifs en mission en Afrique de l’Ouest et du Centre :




Ambroise FAYOLLE

Directeur Exécutif pour la France de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International depuis septembre 2007.

Auparavant, M. Fayolle a servi au Département du Trésor au Ministère des Finances comme Assistant Secrétaire chargé des Affaires Multilatérales et de Développement et Co-Président du Club de Paris. Il est ancien Secrétaire général du Club de Paris.

M. Fayolle a aussi été Professeur d’Economie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Mr Fayolle a aussi servi comme Directeur Assistant, Département Développement et Revue des Politiques à la Division Afrique du FMI. M. Fayolle sert présentement au Comité Audit (PC) et il est Vice président du Comité Ressources Humaines (HRC).

Jörg FRIEDEN

Directeur Exécutif pour l’Azerbaijan, le Kazakhstan, la République Kyrgyze, la Pologne, la Serbie, la Suisse, le Tajikistan, le Turkéménistan, l’Ouzbékistan depuis mars 2011.

Auparavant, M. Frieden a servi comme Conseiller Principal pour le Développement Durable près le Ministre suisse des Affaires Etrangères, Berne, Suisse, Vice directeur, Chef de Domaine Coopération Mondiale, Agence Suisse pour le Développement et la Coopération, Berne, Suisse, Conseiller Personnel du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Mission des Nations Unies au Népal (UNIMIN), Népal.

Il a aussi servi comme Directeur Résident Pays Agence Suisse pour le Développement de la Coopération, Kathmandou, Népal, vice Directeur (Chargé de la Direction des Finances et des affaires Sociales), Bureau Fédéral de la Migration, Berne, Suisse, chef de la Division Afrique de l’Est et Australe, Agence Suisse de Développement et de Coopération, Berne, Suisse.

Plus tôt, M. Frieden a été Assistant (1993-1994), ensuite Conseiller au Directeur Exécutif Suisse Banque mondiale, Washington DC, USA, Directeur Pays, Agence Suisse de Développement et de Coopération, Maputo, Mozambique, Secrétaire Nestlé Critical Shareholder Community, Lausanne, Suisse, Chercheur et Enseignant à l’Université Nationale Autonome de Mexico, DF et Pr à l’Université de Fribourg, Fribourg, Suisse. Il sert présentement au Comité Budget (BC).

Merza H. HASAN

Directeur Exécutif du Koweit, représentant également Bahrain, la République Arabe d’Egypte, l’Irak, Maldives, Oman, le Quatar, la République Arabe Syrienne, les Emirates Arabes Unis et la République du Yémen depuis novembre 2006.

Auparavant, M. Hasan a été Sous-secrétaire d’Etat, Directeur de l’Autorité Publique pour l’Industrie du Koweit, Conseiller Culturel à l’Ambassade du Koweit Washington DC, Membre du Conseil d’Administration de la Société Kowetienne de Développement de Petits Projets. Membre du Conseil d’Administration, Comité des Universités Privées, Ministère de l’Education, Koweit.

M. Hasan a aussi occupé divers postes à Koweit University comme Président, Service Organisation Mondiale du Commerce, Président du Conseil d’Administration Centre d’Excellence en Gestion, Doyen Faculté d’Administration des Affaires, Assistant, vice Recteur pour les Affaires Académiques, Directeur Centre d’Evaluation et de Développement de l’Enseignement, Professeur et Professeur Associé.

Il a aussi été Pr à l’Ecole de Management, Impérial College, Royaume Uni, et a travaillé comme Analyste Financier, Industrial Investement Company, Koweit.

Présentement, M. Hasan sert au Comité Ressources Humaines (HRC) il est Vice président du Comité Budget (BC).

Nobumitsu HAYASHI

Directeur Exécutif du Japon depuis juillet 2010. Auparavant M. Hayashi a occupé un nombre de hautes fonctions au Ministère des Finances du Japon : Directeur Général Adjoint, Bureau International, et Vice-ministre Adjoint des Finances chargé des Affaires Internationales. Il a servi auparavant comme Assistant Exécutif au premier ministre du Japon.

Il a également servi au Cabinet du ministre des Finances comme Directeur Coordinateur de Division, Directeur Division de la Planification des Politiques et des Etudes et Directeur de la Reforme Administrative.

Avant cela il a servi au Bureau du Budget au ministère des Finances comme Contrôleur du Budget, Directeur Division des Affaires Juridiques, Directeur Division Assurances Mutuelles au Bureau de la Planification Financière comme Directeur de la Stabilisation des Systèmes Financiers, et au Bureau Finance Internationale comme Directeur Adjoint, Division Politique de Développement et Directeur Adjoint Division Organismes Internationaux.

M. Hayashi a aussi servi comme Directeur Financier et du personnel de la préfecture de Yamagata.

Présentement, Mr Hayashi sert au Comité Ressources Humaines (HRC) l et au Comité Budget (BC) du Conseil.

Ingrid-Gabriela HOVEN

Sert présentement comme Directrice Exécutive de l’Allemagne pour le Groupe de la Banque mondiale. Mme Hoven arrive à la Banque Mondiale avec plus de 25 ans d’expérience en tant que cadre du développement et dirigeante de haut rang au ministère fédéral allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ).

Comme Directrice générale, Mme Hoven a supervisé les politiques du ministère sur l’efficacité du développement et les services pays, les programmes du développement du SNU, la prévention des crises et la bonne gouvernance ainsi que la coopération bilatérale avec l’Asie et l’Amérique Latine, y compris la création de la Global Governance School, programme destiné à des jeunes cadres hautement qualifiés originaires des pays à économies émergentes.

Dans sa fonction antérieure de chef du département Environnement, elle a dirigé la contribution allemande au Sommet Rio +10 sur le Développement Durable à Johannesburg (2002) et a participé à différentes conférences de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique à ces occasions elle a servi comme négociatrice allemande pour les questions de financement et de développement climatiques pays.

De 1999 à 2003 elle a été membre du Conseil Exécutif du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et a présidé le Réseau OECD-DAC sur l’environnement et le développement.

Elle a commencé sa carrière au ministère en 1986 en qualité de chargée-Pays pour la Zambie, de Swaziland et le Mozambique.

Mme Hoven a une considérable expérience pays en Amérique Latine, y compris la prestation de services de consultante pour les politiques pro-pauvres et la gestion des dépenses publiques au secrétariat du Plan et au ministère des Finances au Guatemala.

Sa formation comprend une Maîtrise en Economie de l’Université Justus-Liebio de Giessen, des études à Paris Dauphine 9 et de la Recherche opérationnelle sur l’artisanat rural au Burkina Faso.

Elle a également participé au programme de formation post-universitaire à l’Institut Allemand et Développement (GDI), un des centres de réflexion pilote au niveau mondial sur le développement global.

Présentement, Mme Hoven sert au Comité Gouvernance et affaires administratives des directeurs exécutifs (COGAM) et au Comité sur l’Efficacité de Développement (CODE).

John WHITEHEAD

Directeur Exécutif Australie, Cambodge, Kiribati, République de Corée, Iles Marshall, Etats fédérés de Mucronésie, Mongolie, Nouvelle Zélande, Palau, Papouasie Nouvelle Guinée, Samoua, Iles Solomon, Tuvalu, Vanuatu depuis 2011.

Auparavant, M. Whitehead a exercé plusieurs fonctions au Trésor, Wellington, Nouvelle Zélande, secrétaire au Trésor, secrétaire adjoint au Trésor Section Réglementation et Politique Fiscale, secrétaire adjoint au Trésor Section Entreprise, Directeur Politique Fiscal et Economie Internationale, Directeur, Direction Politique Moyen Terme, Analyste principal et chef de Section, Division Economie 2.

Il a également servi comme Conseiller (Economic) et ministre (Economie), Haut Commissariat de la Nouvelle Zélande, Londres, Royaume Uni, chargé des Etudes et Directeur Adjoint Service Législatif, Unité Parlementaire d’Etudes du Parti Travailliste, Wellington, Nouvelle Zélande.

M. Whitehead sert présentement au Comité Audit (AC).

Kevin DALRYMPLE

Directeur Exécutif suppléant pour Antigue et Barbade, les Bahamas, Barbados, Belize, Canada, Dominique, Grenade, Guyane, l’Irlande, Jamaique, St Kitts et Nevis, St Lucie, St Vincent, Grenades depuis novembre 2009.

Auparavant, M. Dalrymple a exercé plusieurs fonctions à la Banque Caribéenne de Développement (Siège), Barbados, Economiste Principal Etudes et Economiste Principal Pays.

Il a aussi exercé plusieurs fonctions au ministère de l’Economie et des Finances Barbados, Directeur des Etudes du Plan et conseiller Economique et secrétaire permanent.

M. Dalrymple a aussi servi comme économiste à la Banque Centrale de Barbados, Barbados.

Présentement il sert au Sous-Comité du Comité sur l’Efficacité du Développement (CODE).



Varinia Cecilia DAZA FORONDA

Directrice Exécutive suppléante pour l’Argentine, la Bolivie, le Chili, le Paraguay, le Pérou, et l’Uruguay depuis novembre 2010.

Auparavant, Mme Daza Foronda a servi comme Conseillère Principale du Directeur Exécutif Banque mondiale et affilié.

Elle a travaillé comme Consultante pour l’Organisation Energétique Amérique Latine (OLADE-Quito, Equateur) et Chef de Projet à l’Agence Canadienne pour le Développement International (ACDI-Bolivie), toutes 2 fonctions concernant le secteur des hydrocarbures.

Mme Daza Foronda a aussi exercé les fonctions de vice présidente Négociation et Contacts et Chef Economiste à la Société Nationale de Pétrole YPFB (La Paz, Bolivie), Directrice Marketing et Directrice Produits à la Société Nationale de Télécommunications Entel-Telecom Italia (La Paz, Bolivie), représentante Affaires de la Confédération Bolivienne des Entrepreneurs Privés (CEPD, Moscou, Russie).

Elle sert présentement au Sous-Comité du Comité sur l’Efficacité du Développement (CODE).

Agapito MENDES DIAS, directeur exécutif hôte et directeur exécutif suppléant

Directeur Exécutif Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, République Centrafricaine, Tchad, les Comores, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, Djibouti, Guinée Equatoriale, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République du Congo, Sao Tomé et Principe, Sénégal et Togo depuis novembre 2010.

Auparavant, M. Mendes Dias était Directeur Exécutif Suppléant et avant cela Consultant chez Debt Relief International (DRE), Londres, Royaume Uni, Conseiller Économique Principal, Gouvernement de la République Démocratique de Sao Tomé et Principe (DRST&P), Consultant, INNOVA International Développement, Canada, Consultant Economiste, GBM, Washington, DC.

M. Mendes Dias a aussi servi comme ministre du Plan et des Finances, DRST&P, Conseiller Économique au Conseil des ministres de DRST&P, économiste, ministère du Plan, DRST&P.

Présentement, M. Mendes Dias sert comme président du Comité Ressources Humaines.
AGP/7/2/012 BM/FDF/AB/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La trente unième (31ème ) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 31 juillet 2014 de 09h 10 à 09h 35.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1 USD = 6 859, 6590 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex : 22 225 BAREG- GE

 
‘’Lenteur et dispersion de la réponse internationale à l’épidémie d’Ebola, un risque de double échec’’, a alerté MSF


Conakry, 03 déc (AGP/MSF)- La réponse internationale à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a été jusqu’ici fragmentaire et lente, ce qui a amené les populations locales, les gouvernements nationaux et les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) à faire la majeure partie du travail concret sur le terrain, a alerté Médecins Sans Frontières (MSF).

La communauté internationale ne doit pas échouer deux fois en apportant une réponse lente dans un premier temps et ensuite inadaptée, met en garde aujourd’hui MSF.

Trois mois après l’appel lancé par MSF aux Etats, dotés d’une capacité de réponse aux catastrophes biologiques, pour qu’ils envoient en urgence du personnel et des moyens matériels en Afrique de l’Ouest, les trois pays les plus touchés ont reçu de l’aide de la communauté internationale. Mais les Etats étrangers se sont concentrés essentiellement sur le financement ou la construction de structures de prise en charge des cas, laissant aux autorités nationales, au personnel médical local et aux ONG qui n’ont pas l’expertise nécessaire en la matière le soin de les pourvoir en personnel. Les autorités des pays touchés pilotent la réponse avec les moyens dont elles disposent.

Cela prend des semaines de former le personnel des ONG et le personnel médical local à faire fonctionner en toute sécurité les Centres Ebola. Même si MSF et d’autres organisations ont proposé cette formation, ce goulot d’étranglement a été à l’origine d’importants retards, a déploré la présidente internationale de MSF, Dr Joanne Liu.

«Il est extrêmement décevant que les Etats dotés d’une réponse à des catastrophes biologiques aient choisi de ne pas les déployer. Comment se fait-il que la communauté internationale ait laissé médecins, infirmières et travailleurs humanitaires assurer la réponse à l’épidémie d’Ebola, qui est maintenant une menace transnationale ?», s’est-elle interrogée.

Selon Dr Liu, dans la région, il n’y a toujours pas assez de Centres d’isolement et de diagnostic des patients là où ils sont nécessaires. Dans les zones rurales du Libéria où il y a des chaînes actives de transmission, par exemple, il n’y a pas de systèmes de transport des prélèvements faits en laboratoire. En Sierra Leone, beaucoup de gens appelant la «hotline nationale Ebola» pour signaler un cas suspect reçoivent comme réponse d’isoler la personne chez elle.

Parallèlement, d’autres éléments essentiels dans une réponse à Ebola, tels que la sensibilisation et l’acceptation par la communauté, les enterrements sécurisés, le suivi des contacts, l’alerte et la surveillance, font encore défaut dans certaines régions d’Afrique de l’Ouest. En Guinée par exemple, là où l’épidémie continue de se propager, l’information et la sensibilisation restent très insuffisantes, en particulier pour une intervention qui a débuté il y a huit mois. Or certains acteurs internationaux semblent incapables de s’adapter suffisamment et rapidement à une situation changeante et à porter leurs efforts sur les autres activités nécessaires.

«Lutter contre une épidémie d’Ebola ne se limite pas à isoler et prendre en charge les patients. Partout où il y a de nouveaux cas, l’ensemble des activités doivent être mises en place. Chaque participant à la réponse doit adopter une approche flexible et affecter les ressources aux besoins les plus urgents à n’importe quel moment et n’importe quel endroit dans la région, souligne le Dr Liu. Les gens continuent de mourir d’une mort horrible avec cette épidémie qui a déjà tué des milliers de personnes. Nous ne pouvons pas baisser la garde et laisser cela déboucher sur un double échec : une réponse qui, d’abord, est trop lente et qui, ensuite, est inadaptée».

MSF a commencé son intervention Ebola en Afrique de l’Ouest en mars 2014 et est maintenant présente en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et au Mali. L’association a six Centres de prise en charge Ebola, d’une capacité totale de plus de 600 lits. Depuis mars, MSF a reçu plus de 6 400 patients, environ 4 000 d’entre eux ont été testés positifs et 1 700 sont guéris. MSF a déployé 270 expatriés dans la région et emploie 3100 personnels locaux, a fait savoir la présidente internationale de MSF.
AGP/03/12/014 MSF/AGP

 
Législatives au Gabon : le Gerddes déploie plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux


Gabon, 18 déc (AGP)- L’ONG internationale, Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Démocratie et le Développement Economique (GERDDES) a déployé plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux, sur toute l’étendue du territoire gabonais, en vue d’observer samedi, 17 décembre, la tenue effective des élections législatives dans ce pays, a rapporté l’envoyé spécial de l’AGP.

Ces observateurs dont deux guinéens, MM. Naman Camara et Jean Pierre Ouendéno ont été, depuis la veille répartis sur l’ensemble du territoire gabonais, en vue de leur mission d’observation.

Ce scrutin doit aboutir à l’élection de 120 députés sur les 475 candidats présentés par les 12 partis de la majorité, 15 de l’opposition, la coalition de partis ainsi que des candidatures indépendantes.

Ce samedi est le jour retenu par les autorités gabonaises pour convoquer le corps électoral, en vue de l’élection des 120 futurs députés de son Assemblée nationale.

Ainsi, plus de 800 000 électeurs répartis dans 2 631 bureaux de vote, auront à faire le choix de 120 parlementaires parmi les 475 candidats, présentés par les 12 partis de la mouvance présidentielle, 15 de l’opposition, les coalitions ainsi que 28 candidatures indépendantes.

Du bureau de vote N° 4 de la Plaine Niger, dans le 1er arrondissement, commune de Libreville au bureau de vote N° 11 sis à l’école publique Lalala en passant par les bureaux de vote N°2 situé dans l’école Transgabonais, dans la commune d’Ewendo, toujours dans la capitale gabonaise, les électeurs se sont acquittés de leur devoir civique en votant dans le calme et la sérénité.

A propos de cette élection, un électeur, au sortir du bureau de vote N° 3, du Lycée Léon Mba, dans le 1er arrondissement, a déclaré : « … Je suis venu m’acquitter de mon devoir en vue de participer au choix de celui ou celle qui va défendre nos intérêts, pour un meilleur développement de mon pays… ».
AGP/18/12/011 JPO/ST

 
Afrique/ Poursuite à Rabat des travaux de renforcement de capacités professionnelles des journalistes d’Agence


Rabat (Maroc), 23 avril (AGP)- Les 17 journalistes venus de certaines, Agences de presse africaines, ont poursuivi, jeudi, 23 mars, 2015, à Rabat (Maroc), les travaux de renforcement de leurs capacités professionnelles en ‘’Ecriture web’’, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP au Royaume Chérifien.

Pour la 4ème journée de l’atelier de formation, les journalistes-participants ont été édifiés sur plusieurs thématiques en rapport avec le ‘’Journalisme web’’, dont le thème principale du jour ‘’Mesurer et Optimiser la position d’un site chez les internautes et les clients’’.

Ce sont entre autres, ‘’Tableau de bord et indicateurs de performance pour le référencement naturel’’, ‘’Contenu de l’article : structuration du contenu, titre et interlignes présents dans le corps du texte, optimiser les images et les vidéos, faire vivre un article, comprendre ce que Google interprète quand il vient visiter un site’’.

Ils ont également bénéficié d’amples explications sur ‘’L’art du Netlinking, facteur clé de visibilité, ‘’les principaux indicateurs de la mesure d’audiences’’, ‘’outils de mesure de positionnement’’.

Ces thématiques ont été appuyées par des ateliers pratiques de ‘’prise en mains des outils du référenceur (suivi de positionnement, suivi du SEO, suivi du netlinting)’’, ainsi qu’avec ‘’Google analytics’’.

Les travaux se poursuivront vendredi, 24 avril, au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) de l’Agence Marocaine de Presse (MAP) à Rabat, sur le thème principal de ce dernier jour de la formation, ‘’Exploiter les médias sociaux’’.

A rappeler, que cet atelier de formation, organisé par la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) en collaboration avec la MAP, regroupe des agenciers venus du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Maroc, Mauritanie, Niger, et Togo.
AGP/23/04/015 ST/FDF

 
Carnet du Reporter : Manque d’infrastructures administratives adéquates à Labé, le gouverneur Sadou Kéita garde espoir


Conakry, 26 sept (AGP)- Des infrastructures de la préfecture de Labé, présentent une image peu reluisante, due essentiellement au manque d’entretien, a constaté l’AGP en mission dans la localité.

Du Camp militaire El hadj Oumar Tall aux Villas des Hôtes en passant par l’Ecole primaire El Hadj Oumar Tall du quartier Nadhel et autres infrastructures administratives non les moindres, le constat est alarmant.

Mais le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keita dit qu’il reste optimiste et très confiant, quant à la réalisation et la reconstruction par les autorités de la 3ème République, des bâtiments administratifs dignes de ce nom à Labé non seulement, mais aussi dans toutes les préfectures relevant de sa région.

‘’La Guinée est venue de loin. Tous les problèmes auxquels elle est confrontée aujourd’hui, constituent l’héritage laissé par les prédécesseurs. Manque d’infrastructures adéquates, maque d’eau potable, manque de courant électrique et manque d’emploi, seront bientôt pour les guinéens un simple souvenir’’, a expliqué le gouverneur.

Sadou Keita a souligné, que le pays vient à peine de regagner la confiance des investisseurs étrangers, ce, après la mise en place de l’Assemble Nationale.

Selon lui, les trois premières années du premier mandat du Pr Alpha Condé sont passées, en grande partie, dans la gestion des crises. Tant mieux ! Depuis la session inaugurale de cette Assemblée Nationale, le pays n’a pas connu de troubles qui pourraient empêcher les partenaires à l’accompagner. Seule la maudite fièvre hémorragique Ebola qui ralentit, ces derniers temps, des activités d’intérêt national.

Parlant du Camp militaire El hadj Oumar Tall de Labé, M. Keita a dit que le projet de Reforme du Secteur de Défense et de Sécurité (RSDS) suit son cours normal, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. En tout cas, à Labé, a-t-il affirmé, aucun militaire n’est désormais dans la rue portant armes. Et tous les mouvements sociopolitiques sont exclusivement gérés, sans bavures, par la Police et la Gendarmerie.

‘’Donc avec le projet de reforme, l’espoir est par rapport à la reconstruction de toutes les Garnisons militaires du pays’’, a-t-il noté.

En ce qui concerne les Villas des Hôtes de Labé, le gouverneur de région reconnait l’état de délabrement avancé des bâtiments, faute d’entretien et de suivi. Mais, fera-t-il remarquer, la rénovation de ces villas se trouverait dans le programme d’investissement de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) 2010-2025.

Quant à la reconstruction d’autres infrastructures qui ne répondent plus aux normes, Sadou Keita a dit, que l’Etat n’est pas en reste car, le Programme de Développement Local (PDL) et le Plan d’Investissement Annuel (PIA) constituent les moyens pour relever ce défi. Et avec les démarches du régime en place, l’espoir est grand, a-t-il ajouté.
AGP/26/09/014 CM/KS/AKD/ST

 
Page noire: Le correspondant préfectoral de l’AGP et de la radio nationale à Kindia n’est plus


Conakry, 19 avr (AGP)- Le correspondant préfectoral de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) et de la Radio Nationale de Kindia, Ousmane Touré est décédé ce mercredi, 17 avril 2013 à l’hôpital Ignace Deen à Conakry suite à une longue maladie.

Il est correspondant depuis plus de 30 ans et était aussi le deuxième vice maire de la Commune Urbaine (CU) de Kindia.

Son inhumation a eu lieu le même mercredi à Kindia après la prière de 16 heures.

A signaler qu’une forte délégation du ministère de la Communication conduite par le directeur général de l’AGP, Nètè Sovogui a pris part à Kindia à la cérémonie funèbre et a présenté à la famille éplorée les condoléances du département et de tout le personnel affligé.
AGP/19/4/013 MCK/FDF/AB/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 16 avril 2015


La quinzième (15ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2015 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 16 avril 2015 de 09h25 à 10h 00mn.

La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 7 264, 0934 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Guinée-Election présidentielle/ Le président sortant, Pr Alpha Condé réélu président de la République de Guinée avec 57,84% des voix


Conakry, 31 oct (AGP)- Le candidat du RPG/Arc-en-ciel, Pr Alpha Condé, candidat à sa propre succession, a été déclaré, samedi, 31 octobre 2015, par la Cour Constitutionnelle, élu président de la République de Guinée, dès le 1er tour, avec 2.284.827 voix, soit 57,84% des suffrages exprimés, dimanche, 11 octobre dernier.





Par conséquent, il dirigera le pays pour un second mandat allant du 21 décembre 2015 au 21 décembre 2020, a précisé le président de la Cour Constitutionnelle de Guinée, Kéléfa Sall.


Le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Mamadou Cellou Dalein Diallo vient 2ème avec 1.242.332 voix, soit 31,47%, suivi du candidat de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré, 3ème avec 237.549 voix, soit 6,01%.





Nombre d’électeur inscrit : 6.042.634


Nombre de votant : 4.135.313


Taux de participation : 68,43%


Bulletin nul : 185.091


Suffrage exprimé : 3.950.222


Majorité absolue : 1.975.112





Suffrage obtenu par candidat :





Pr Alpha Condé RPG/ Arc-en-ciel : 2.284.827, soit 57,84%


Mamadou Cellou Dalein Diallo UFDG : 1.242.362, soit 31,47%


Sidya Touré UFR : 237.549, soit 6,01 %


Faya Lansana Millimono BL : 54.718, soit 1,39 %


Papa Koly Kourouma GRUP : 51.750, soit 1,31%


Lansana Kouyaté PEDN : 46.962, soit 1,16%


Georges Gandhi Faraguet Tounkara UGDD : 19.840 % soit 0,50%


Marie Madeleine Valerie Dioubaté PEG : 13.214, soit 0,33%.


AGP/31/10/015 TA/CM/ST

 
Mondial 2014 : dimanche 13 juillet/ L’Allemagne remporte la coupe en battant l’Argentine (1-0)


Conakry, 13 juil. (AGP)- L’Allemagne a remporté dimanche, 13 juillet, la 20e édition de la coupe du monde en battant l’Argentine dans les prolongations sur le score de (1-0) a u stade Maracana de Rio de Janeiro au Brésil.

L'Allemagne est donc de retour sur le toit du monde après 24 ans d'attente soit en 1990. La Nationalmannschaft est sacrée à nouveau championne du monde après sa victoire devant l'Argentine (1-0) avec un but sauveur de Mario Götze à la 113e mn.

Avec quatre trophées, l'Allemagne rejoint l'Italie à la deuxième place des nations les plus titrées derrière le Brésil qui est sacré cinq fois. Elle laisse exploser ainsi sa joie sur le terrain de football, et se montre premier pays européen à remporter un Mondial en Amérique du Sud.
AGP/13/07/014 CM/JPO/ST

 
Fin mardi de la campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ chez Cellcom-Guinée


Conakry, 03 mai (AGP)- La campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ de la société de téléphonie Cellcom Guinée a connu son épilogue, mardi, 03 mai 2016, en Guinée, pour le bonheur des 100 derniers gagnants.


Lancer depuis mardi, 16 février 2016, durant 11 semaines plusieurs centaines de fidèles clients ont été gratifiés, par tirage au sort, d’un an d’appel totalement gratuit sur les réseaux Cellcom.


Cellcom Guinée consciente de la cherté de la vie, dominée par une conjoncture économique difficile dans le monde, mais aussi et surtout d’être plus près de ses abonnés, en vue de réduire les coûts de la communication permettant d’investir dans d’autres problèmes familiaux, a lancée ladite campagne.


Pour ce 11ème et dernier tirage du mardi, 03 mai de la campagne, 100 nouveaux clients bénéficieront chacun d’un an d’appel totalement gratuit vers les numéros Cellcom. Ils bénéficieront chacun de 1000 minutes par mois pendant les 12 mois de l’année des après l’activation.


Quelques heureux gagnants joints au téléphone se sont exprimés au micro de l’agent de Cellcom. Il s’agit de :


M. Alia Sylla, commerçant domicilié au quartier Nasser dans la Commune Urbaine (CU) de Forécariah du numéro 657 70 58 10, surpris par l’annonce du tirage de son numéro au marché a lancé son cri de joie «oh je suis très content ! C’est une très bonne chose ça, vraiment merci Cellcom !vous la meilleure société de téléphonie en Guinée le numéro 1 c’est vous !»


Le second, Ibrahima Kalil Youla, en service à la primature du numéro 655 09 82 81, domicilié au quartier Dixinn surpris dira dans son crie de joie «Waou, merci non ce n’est merci Cellcom vous êtes le meilleur».


A rappeler, que pour bénéficier de cet appel gratuit, il suffisait seulement d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine, soit E-recharge ou carte de recharge.


Cellcom le Numéro 1 c’est vous !


AGP/03/05/016 AKT/ST

 
Mandiana/Signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre les populations


Mandiana, 20 mai (AGP)- Les quatre jours de travaux du Forum de réconciliation des fils et filles duWassolon, organisé pour laver le linge sale en famille et non dans le sang, ont abouti à l’extinction des foyers de tension et à la signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre toutes les populations de la préfecture de Mandiana, y compris les ressortissants de cette localité.

Ce désormais Code de conduite des mandianaka(population de Mandiana) se résume en 7 points qui consistent au respect scrupuleux des recommandations issues des différentes rencontres à savoir, promouvoir individuellement et collectivement la culture de la paix sur toute l’étendue de la préfecture, privilégier le règlement des conflits domaniaux, miniers, agricoles, ainsi que ceux liés aux mares et forêts par les sages des localités concernées, interdire formellement aux ressortissants d’intervenir négativement dans la gestion des conflits, interdire aux jeunes de contester les décisions rendues par les sages et les notables dans les collectivités, interdire la violation des Pactes historiques existant entre les communautés, mettre en place une structure de suivi de l’application du Pacte, et respecter individuellement et collectivement le contenu du présent Pacte.

Ce document a été signé par les maires des 12 Collectivités que compte la préfecture de Mandiana et les représentants des ressortissants de Wassolon et du Mandén.

Ledit forum, qui a passé aux peignes fin tous les problèmes qui assaillent Mandiana, a fustigée le comportement de certains fils ressortissants de la région qui s’immiscent dans les conflits et activent le feu entre les belligérants.

Les participants ont aussi insisté sur la résolution des conflits par la Justice coutumière et les parties en conflit se sont engagées, de façon solennelle, à déférer leurs différends au niveau des sages de leurs localités respectives. C’est le cas, notamment du conflit de mare qui opposait les villages de Sansando et Kikokarakoura depuis les années 80. Ces 2 parties ont enterré la hache de guerre devant des milliers de participants, en se jurant et serrant les mains avec des coulées de larmes. Elles ont promis de réveiller et d’entretenir les rapports de bon voisinage qui ont existé entre leurs ancêtres.

A rappeler, que de 2006 à ce jour, la préfecture de Mandiana, capitale duWassolon, a connu 20 conflits miniers, agricoles, mare, politiques et frontaliers avec les voisins maliens et ivoiriens. Ces différends ont enregistré 9 morts d’homme, plus de 50 blessés graves et des dégâts matériels inestimables.

A retenir, que seule la sous-préfecture de Saladou est restée sans conflit dans la circonscription de Mandiana.

LeDirecteur général des Douanes, colonel Toumany Sangaré a,à l’occasion, consentis tous ses efforts et moyens pour mettre les fils et filles de Mandiana autour d’une même table.

Ce fils du tiroir avec les femmes de Mandiana s’accroupiraient devant leurs parents pour leur demander pardon, de s’accepter et d’enterrer la hache de guerre et ses efforts ont vaincu les belligérants.
AGP/20/05/014 OS/AB/JPO/ST

 
Le parcours succinct de la présidente du CNC


Mme Martine Condé âgée de 62 ans est née au quartier Saint Alexis dans la préfecture de Siguiri, mariée et mère de trois enfants ; elle a sortie de l’Université d’Otawa au Canada avec une Maîtrise en Communication où elle a figuré au tableau d’honneur.

En 1970, elle obtient son Brevet de technicien supérieur, option secrétariat. En 1976, elle décroche son certificat de langue anglaise à l’Université de Cambridge en Grande Bretagne.

Sur le plan expérience, Mme Condé a été directrice de la Production Audiovisuelle et de Conseil en Communication (Stimulus communication qui a pignon sur rue à Conakry).

Directrice fondatrice en 2005 de la publication ‘’Le Miroir’’, membre fondatrice du journal ‘’Le Soleil’’ avec feu Aboubacar Condé.

Avec d’autres hommes des médias, elle a procédé au lancement de la Radio Soleil FM. Membre fondatrice du médium en ligne dénommé ‘’lescarnetsdeguinee.com’’.

S’agissant de la vie associative qui l’intéresse aussi à plus d’un titre, il faut signaler que la nouvelle responsable de l’instance de régulation des médias guinéens est membre de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Guinée) et membre de l’Association Guinéenne des Femmes Leaders AFL).

Par ailleurs, en tant qu’experte conseillère en Communication de 1997 à fin 2000, Martine Condé a œuvré à intégrer aux stratégies sectorielles de tous les départements ministériels, la composante communication. C’est elle qui a dirigé l’équipe chargée de l’élaboration du programme cadre d’appui à la presse publique et privée du ministère de l’Information.

Dans le monde du Cinéma, de 1985 à 1990, elle est Directrice d’Agence du Consortium Interafricain de Distribution, de Production et d’Exploitation Cinématographique à Bamako ensuite à Abidjan.

De 1983-1985, Chef du Service Prospection de Zama Publicité à Ouagadougou au Burkina Faso.

En 1983 toujours, elle est Consultante du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) dans le cadre de sa 8ème Edition, en participant à la création et l’organisation du 1er Marché International du Cinéma Africain (MICA).

Résultat, des lauriers dont « Un Cri dans le Sahel » Vidéo Beta 32 minutes (1994) ; Couleur Prix Regard de femmes » FESPACO 95 ; Prix de la Créativité du festival Vues d’Afrique 1995 (Montréal Canada), Mention spéciale jury « Regard sur les Télévisions Africaines » décerné par TV5, « Messages des Femmes pour Beijing» documentaire vidéo Béta 52 minutes couleur diffusé à la 4ème conférence mondiale sur les Femmes et à la conférence mondiale des Parlementaires à Bucarest (octobre 1995), Prix ACCT Vue d’Afrique 1996 Montréal Dak d’Or RECIDAK Dakar (1996).

‘’Etre Femme d’Aujourd’hui’’ (Guinée) vidéo Beta 26 minutes (1998), « Wanted Excision» (Guinée) vidéo Beta 23 minutes (1999),
‘’Solidarité avec la Guinée’’ video Beta 13 minutes (2000), PNUD-Guinée : « L’Affaire de Tous» vidéo Béta 22 minutes /PNUD- Guinée sur la scolarisation des filles, « Societe Civile, si on en parlait» video de 26 mm (2001).

Mme Martine Condé aussi est consultante internationale et prête ses services à divers organismes sur des questions liées entre autres, au Genre et à la Communication.

A noter que la nouvelle présidente du CNC a eu à travailler en partenariat avec, des départements ministériels en Guinée et ailleurs, des institutions telles le PNUD, IFES et l’USAID.
AGP/13/1/011 AMS/ST

 
‘’L’année 2016 sera… celle de l’approfondissement de la démocratie à travers l’élargissement et le respect des libertés publiques… en Guinée’’, a déclaré le président de la République


PRG CONFE PRESSE.jpgConakry, 04 jan (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a fait savoir dans son adresse à la nation, à l’occasion de la nouvelle année, que l’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée dans son pays.





Face à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, le président de la République de Guinée a salué l’engagement, les efforts et la résistance de chacun de ses compatriotes pour le succès enregistré contre cette maladie.





Il a aussi remercié toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment aux côtés de son pays, ainsi que les Organisations Non Gouvernementales (ONG), nationales et internationales.





Le chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé n’a pas oublié l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Nous vous proposons l’intégralité de son discours, dont copie est parvenue à la Rédaction de l’AGP par le biais du Bureau de Presse de la Présidence de la République :





«Guinéennes et Guinéens, mes chers compatriotes,





Au seuil de la nouvelle année 2016, je voudrai tout d’abord célébrer avec vous, la sortie de notre pays de la crise sanitaire à virus Ebola que la Guinée a connue dès le début de l’année 2014. C’est pour notre pays et le peuple guinéen, un moment important. C’est pour moi aussi, l’occasion de vous remercier pour votre courage devant ce qu’il faut bien appeler un fléau, auquel vous avez constamment et sans relâche fait face. Le peuple guinéen a démontré une nouvelle fois sa capacité à affirmer son unité nationale dans la lutte contre une maladie dont les conséquences ont été multiples, préjudiciables à nos populations, à notre économie et d’une manière plus générale, aux intérêts supérieurs de notre nation.





Avec l’engagement de chacun d’entre vous, nos efforts et notre résistance ont été couronnés de succès face à l’épidémie. Désormais, dans tous les domaines, nous envisageons l’avenir avec de meilleures perspectives.





C’est le lieu aussi de remercier toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment à nos côtés, ainsi que les organisations non gouvernementales, nationales et internationales. Je n’oublie pas l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Mes chers compatriotes


En ce début de l’année 2016, j’adresse à chacune et à chacun de vous, à l’ensemble de nos compatriotes vivant à l’Etranger, mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité. En ces instants précis, je nourris une pensée solidaire pour nos compatriotes qui connaissent des moments difficiles dans les épreuves qu’ils traversent dans leur vie quotidienne. Je formule également une pensée à l’intention de nos braves soldats mobilisés dans le cadre des opérations de maintien de la paix sur le continent, notamment au Mali, pays frère. Par la même occasion, je présente les condoléances à mon nom et celui du peuple de Guinée, aux familles de nos compatriotes tombés sur ces fronts de maintien de la paix.





J’adresse mes vœux à l’endroit des communautés africaines et non africaines vivant sur notre territoire, dans la fraternité, la solidarité et la communion avec le peuple guinéen, profondément attachés aux valeurs d’hospitalité, de partage et de tolérance qui caractérise notre nation.





Comme vous le savez, notre pays a vécu le 11 octobre 2015, une élection présidentielle, un scrutin libre et ouvert qui s’est déroulé dans un climat serein et apaisé, preuve de la maturité de nos populations qui ont eu la possibilité de s’exprimer librement, dans le cadre d’un vote inclusif dont le premier vainqueur est la nation guinéenne.





A ce propos, je voudrai ici réitérer mes remerciements à l‘ensemble des forces politiques et mouvements de soutien qui se sont engagés dans le processus électoral, marqué par un esprit de paix et de consolidation de nos acquis démocratiques. J’invite également toutes les forces vives du pays à travers leurs diversités, à trouver des points de convergences sur les sujets d’intérêt national. Cela permettra à notre pays de relever les défis majeurs qui se posent en matière de développement économique et social.





C’est dans cet esprit de concorde nationale que nous allons prochainement organiser des élections locales qui donneront à nos communes, les moyens d’élire de nouvelles autorités qui auront pour mission d’approfondir notre politique de décentralisation et de soutien aux collectivités locales. Ces prochaines échéances électorales seront l’occasion une nouvelle fois, de consolider le pluralisme politique dans notre pays.





Mes chers compatriotes





Le 11 octobre 2015, vos m’avez réélu dès le premier tour à la tête de l’Etat et à travers votre vote massif, vous avez exprimé votre volonté de poursuivre pour les cinq années à venir, les changements amorcés dans notre pays depuis 2010.


Cette marque de confiance envers ma personne et mon programme politique, économique et social, est l’illustration de l’ambition que j’ai pour les Guinéens.


Il s’agit d’entreprendre les réformes nécessaires pour améliorer les conditions de vie de tous les Guinéens, notamment, en facilitant à chacun l’accès à l’emploi, à un logement décent, ainsi qu’à l’éducation et à la santé. Je ne ménagerai pas mes efforts pour œuvrer dans cette direction, soyez en convaincu, et je ne vous décevrai pas…





L’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée en Guinée. Je n’oublie pas la grande cause de l’unité nationale. Je réaffirme une fois de plus, que nous devons continuer à renforcer notre cohésion nationale pour donner à chacun ce que la république se doit d’offrir à tous les citoyens quels que soient leurs choix politiques, leurs origines communautaires ou régionales, ou encore leurs convictions religieuses.





Guinéennes et Guinéens





L'année 2015 qui s'achève a été particulièrement riche en enseignements, en défis et en espoirs dans notre marche vers la construction d’un Etat moderne et efficace dans notre quête de développement. Les nombreuses perturbations liées à la crise Ebola ont certes profondément marqué l’évolution socio-économique de notre pays, affectant les secteurs vitaux, les revenus de nos exportations ainsi que nos capacités d’investissement. Malgré ce contexte général difficile, des acquis importants ont été néanmoins réalisés, du fait du dynamisme du monde rural, du monde des affaires, des services publics et para étatiques. Le potentiel du secteur minier constitue également un réel espoir d’une profonde transformation de la structure économique de notre pays.





Je rends hommage aux jeunes, aux femmes et aux anciens dont la détermination, le pragmatisme et la sagesse ont fortement contribué à la réalisation de nos performances économiques et sociales. Les répercussions des difficultés économiques sur la vie de nos sociétés ont montré l’urgente nécessité de bâtir un système de gouvernance susceptible d’engager une meilleure régulation de nos capacités économiques.





C’est une nouvelle gouvernance qui commence avec ce quinquennat qui sera marqué par une culture du résultat, destiné à améliorer les conditions de vie des Guinéens, notamment par l’intégration des jeunes et des femmes au marché de l’emploi.





Nous allons faciliter l’accès des populations, notamment celles les plus démunies, aux services sociaux de base. La promotion de la formation et de l’emploi des jeunes est inscrite dans l’agenda politique du gouvernement en 2016. En matière de santé publique, les efforts seront poursuivis en vue d’accroître l’offre sanitaire par la réhabilitation des infrastructures existantes et la construction de nouveaux centres médicaux.


Socle de notre politique, la valorisation du capital humain, principal levier de développement se traduira par la conduite des actions prioritaires suivantes, en faveur du système éducatif :


-la construction d’infrastructures scolaires et universitaires ;


-le renforcement des stratégies de lutte contre les disparités, notamment de genre.





Chers Compatriotes ;





Le renforcement de la politique de désenclavement de certaines régions du pays nous impose des investissements soutenus dans les domaines routiers, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. La construction et l’aménagement de pistes rurales et d’ouvrages d’art dans toutes les régions sont également des impératifs pour le raffermissement du processus de décentralisation. Après la construction du barrage de Kaléta, nous venons de poser la première pierre du barrage de Souapiti, en vue d’accroître ainsi les possibilités de desserte des différentes localités guinéennes. La construction du barrage va permettre à tous es Guinéens d’accéder à l’électricité et d’en fournir à des pays de la sous-région. C'est dans cette optique qu'une stratégie de croissance accélérée et de développement durable sur la période 2016-2020, sera adoptée pour constituer un cadre propice à nos politiques économiques et sociales.





Guinéennes et Guinéens





La paix sociale dans notre pays est fortement liée à celle du continent africain. Sans une stabilité durable, l’Afrique ne saurait relever avec succès les nombreux défis de son développement. Dans cette perspective, nous devons continuer de déployer des efforts pour l’instauration de la paix dans les pays en conflit, par l’établissement du dialogue. Ce qui permettra de lutter plus efficacement contre le terrorisme international qui frappe certains de nos pays frères et voisins. Nous comptons engager la Guinée dans la lutte contre le péril climatique, après notre adhésion aux idéaux de la Cop 21 qui s’est récemment tenue à Paris, en vue de la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Les grandes nations se fortifient à l'épreuve des difficultés et s’inspirent des riches et fertiles expériences de leur histoire pour façonner leur destin. J’invite le peuple guinéen dont la détermination au travail et le sens élevé du patriotisme sont exemplaires, à cultiver davantage encore la fraternité et la solidarité.





J'exprime une nouvelle fois ma gratitude aux pays amis de la Guinée, aux partenaires au développement dont le soutien constant conforte notre marche déterminé vers le progrès. A nos compatriotes de l’extérieur, je renouvelle ma reconnaissance pour leur immense contribution à l’affirmation de notre patrie.


A cet effet, nous ne devons pas oublier l’intégration plus poussée de la diaspora guinéenne dans le processus de développement économique et social de notre pays. Notre gouvernement fera en sorte que les Guinéens de l’étranger s’investissent davantage et de façon durable dans le développement économique de leur pays…





Chers Compatriotes ;





Je demeure convaincu de votre détermination à adhérer avec enthousiasme aux vastes chantiers d'édification d'une Guinée nouvelle et solidaire.





Encore une fois, je vous réitère mes vœux de bonne et heureuse année 2016.





Je vous remercie».


AGP/04/01/016 ST

 
Publireportage : La société Cellcom fait encore le bonheur de ses abonnés en accédant gratuitement à facebook


Conakry, 18 nov (AGP)- Pour plus de bonheur pour ses abonnés, être toujours plus proche de ses millions d’abonnés et afin de leur ouvrir une porte sur le monde, fidèle à ses objectifs, Cellcom lance un nouveau produit avec l’application free basics by facebook.





L’objectif est de permettre aux abonnés de la société de téléphonie Cellcom de surfer sur facebook basic, le plus grand réseau social du monde en vue d’avoir accès aux plus grandes informations sur une période de 12 mois grâce au fruit d’une étroite collaboration, sous l’impulsion du directeur général M. John Vasikaram, avec la Direction de Facebook.





Au dire du directeur marketing de Cellcom-Guinée, Asher Terry ALONE, pour bénéficier de ce service, il suffit d’avoir une puce Cellcom et activer en tapant *888# et vous recevrez une notification par SMS dans laquelle vous verrez le lien permettant de télécharger l’application.


Cellcom le numéro 1 c’est vous !


AGP/18/11/015 AKT/ST

 
Le chef de l’Etat promet 100 ordinateurs aux CS et la réparation de 200 forages


Conakry, 14 mars (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a promis aux femmes, la mise à la disposition de 100 ordinateurs aux Centres de Santé (CS) ainsi que la réparation de 200 forages non fonctionnels à travers le pays.

Il a tenu cette promesse le 8 mars dernier au Palais du peuple à Conakry, à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale des Femmes (JIF).

Ce geste du président de la République s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre de son projet de société, qui met un accent particulier sur l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base notamment, l’accès à l’eau potable et aux services de santé de qualité.

Cette opération devrait commencer cette semaine à Conakry et se poursuivra dans toutes les préfectures du pays, a précisé le chef de l’Etat.

Les100 ordinateurs qui seront distribués servirons, d’après Pr Alpha Condé, à moderniser le système de fonctionnement des CS dans la collecte, le traitement et la sécurisation des données statistiques telles que, les naissances, les décès, les dépenses et les recettes, en vue de réduire progressivement le taux de mortalité due à l’accouchement en rendant effective la gratuité de la césarienne sur toute l’étendue du territoire guinéen, a indiqué le président de la République.
AGP/14/3/012 YT/AND/JPO/ST

 
Sport-foot/ La Guinée désormais autorisée par la CAF à rejouer ses matches à domicile


Conakry, 04 jan (AGP)- La République de Guinée désormais autorisée par la Confédération Africaine de Football (CAF), à rejouer ses matches à domicile. C’est du moins ce qu’indique une lettre du secrétaire général de l’institution footballistique africaine, Hicham El- Amrani, adressée lundi, 04 janvier 2016, au président de la Fédération Guinéenne de Football (FGF), Salifou Camara, informant celui-ci, de la levée officielle de l’interdiction de jouer à domicile les matchs des équipes nationales guinéennes.





Une décision qui fait suite à l’annonce de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le 29 décembre 2015, confirmant officiellement que la Guinée est dorénavant déclarée sans Ebola.





A rappeler, que depuis le mois d'août 2014, les équipes nationales guinéennes ont été obligées de délocaliser leurs rencontres internationales au Maroc ou au Mali, à cause de l'épidémie d’Ebola.


AGP/04/01/016 MKC/KZ/ST

 
L’information publicitaire sur l’Académie aérienne de Kropyvnytsky (AAK UNA)


AAK UNA est un établissement d’enseignement supérieur du quatrième degré d’accréditation avec plus de cinquante ans de l’expérience de travail. Lors de cette période l’Académie a formé plus de trois milles de spécialistes d’aviation pour 51 pays étrangères. A l’heure actuelle l’Académie effectue la formation à gradin (du bac au master).


Les étudiants ont la possibilité d’intégrer dans une classe préparatoire (initiale) suite le programme de la formation du pilote-amateur (PPL) ainsi que du pilote de commerce (CPL) en conformité du certificat de l’établissement supérieur N TE-01, livré par le service d’Etat de l’Ukraine sur le contrôle d’assurance de la sécurité de l’aviation.


Les promus reçoivent le certificat du pilote-amateur (PPL) et du pilote de commerce (CPL) conformément aux standards et aux conditions d’ICAO (annexe 1 de la Convention de Chicago).


Pour entrer à l’Académie Nationale de l’Aviation il faut présenter les documents ci-dessous :



  • Le CV ;

  • Le certificat d’enseignement secondaire et la liste des notes reçues (en points) ;

  • Le certificat de l’absence de l’infection de SIDA ;

  • Le certificat médical de l’état de la santé (avec le délai de moins de deux mois avant le départ en Ukraine), le certificat livré par le dispensaire psychiatrique, toxicologique et tuberculeux ;

  • La police d’assurance ;

  • La copie de l’acte de naissance ;

  • Le passeport national dont le délai est de moins d’un an ;

  • 8 photos d’identité (3x4 cm) ;

  • Le billet de retours avec la date déterminée de la rentrée dans le pays d’origine.



En outre, l’étudiant doit passer un entretien individuel et un examen médical. L’arrivée en Ukraine se fait sue le visa délivré par l’Ambassade d’Ukraine à l’étrangère en vertu de l’invitation personnelle pour les études à l’Académie Nationale de l’Aviation de Kropyvnytsky (AAK UNA).


En plus, les étudiants sont assurés d’obtenir un logement dans la cité universitaire au prix de 35 $ par mois et de la restauration 3 fois par jour à 6 $ la journée.


Toute information supplémentaire sur les services de formation professionnelle fournis par l’AAK UNA est inscrite dans le manuel des établissements de l’ICAO, dont la version électronique est à l’adresse : http://www.icao.int/td .


L’information plus détaillée sur l’AAK UNA est à l’Internet, à l’adresse : www.glau.kr.ua . Email du service international de l’AAK UNA est kfa.nau@hotmail.com tel. : (380522)344032, fax : (380522)344010.


L’information sur les services de la formation professionnelle


1. Baccalauréat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien»


Licence professionnel


«Pilote de ligne». Le montant de l’étude est 12 000 $ pour la période de 4 ans (le cours théorique).


Apprentissage sur le simulateur de vol pour les avion NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10, At-3, L-410, An-2, An-26. Le coût est de 130 $ par heure selon le type d’avion.


«Contrôleur aérien». Le montant de l’étude est de 11 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de l’information aéronautique». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur des travaux de sécurité». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de la préparation des vols de la réparation et de la diagnostique du matériel d’aviation». Le montant de l’étude est de 11 200 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du transit/ingénieur de l’organisation de la gestion de l’entreprise». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Manageur du transit/spécialiste de l’entretien du transport». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


2. Spécialité 073 «Management»


Licence professionnel


«Manageur du transport international par avion». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du tourisme». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


Maitrise (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien». 1.5 ans de l’étude, dont le coût est à partir de 2 880 $


Doctorat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialités :



  • 275 «Technologie du transport» ;

  • 011 «Science sur l’enseignement». 4 ans de l’étude, le montant de l’étude est de 7 900 $ pour la période de 4 ans.



Les cours préparatoires pour les citoyens étrangers : 9 mois avec le montant de l’étude de 2 000 $ ;


La formation des pilotes de l’aviation civile d’après les programmes des standards de l’ICAO :


1. Pilote-amateur (PPL)- cours 231 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10. 8 mois de l’étude, le total des heures des vols est 46, dont 40 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 8 500 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


1. Pilote de commerce (CPL)- cours 232 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont An-2, Cesna-172. 18 mois de l’étude, le total des heures des vols est 165, dont 150 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 30 000 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine).





Les 6 étapes d’activités Trouvez ce que ça prend pour étudier en Ukraine. C'est aussi facile qu'1, 2, 3, 4, 5, 6!


1. Une entrevue au consulat honoraire d’Ukraine en République de Guinée où vous pourrez obtenir des informations complètes : L’adresse : Cité Ministérielle Dixinn Corniche Nord, Villa 1476 ;


2. La réalisation d’un dossier d'inscription ;


3. Le paiement d’un paquet « Première année » ;


4. Le dépôt du reçu de paiement au consulat ;


5. L'obtention d’un visa au consulat ;


6. Le départ en Ukraine où le responsable de DEN (www.education-in-ukraine.com) vous rencontrera (accueil à l'aéroport, transferts, hébergement au foyer, présentation de l'université) Paquet « Première année » comprend :


! Assistance à l'obtention des visas (programme de formation entièrement en charge du Consulat Honoraire) ;


! Envoi des invitations ;


! Billets d’avion ;


! Accueil à l'aéroport ;


! Transferts à Kharkov;


! Assurance maladie ;


! Assurance ;


! Légalisation (Certificat d’acte de naissance, Attestation du bac, Relevés de notes, Certificat médical, Certificat test VIHSIDA);


! Hébergement au foyer et son payement pendent 1-ère année ;


! Consultations ;


! Assistance pendant les études ;


! Frais administratifs : le DHL aller- retour inclus, le Coût du transfert d’argent Le prix de paquet "première année" est égal à 5400 USD.


Le paiement s’effectue sur le compte bancaire de consulat honoraire d’Ukraine. Le paiement en espèces est exclu. Les frais supplémentaires pour les services d’intermédiaire sont exclus. N° du compte bancaire (Consulat Honoraire d’Ukraine): 2102-500800-01 USD 2101-500800-02 GNF First International Bank FiBank


Informations complémentaires Le prix des études des années suivantes de formation est de 1300 - 2500 USD en fonction de la spécialité et de l'Université.


Il y aussi la possibilité de paiement des années supérieures de formation en Guinée. Hébergement au foyer et le payement pendent année 400 USD.


La liste des documents pour l'obtention d'un visa d'étudiant :


1. Passeport national en cours de validité valable au moins un an après la date souhaitée de l’expiration du visa et au moins trois pages libres.


2. Quatre photos récentes en couleur sur fond claire 30x40 mm.


3. Copie certifiée du certificat de fin d’études avec le relevé de notes plus les originaux.


4. Copie certifiée du certificat de naissance et son original.


5. Certificat du test pour VIH/SIDA (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


6. Certificat médical de visite et contre visite délivré au plus tard deux mois avant l’entrée en Ukraine (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


7. Lettre d’invitation de l’Université (ou admission).


8. Le relevé du compte bancaire (pour les 6 derniers mois) des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour.


9. Lettre de garantie des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour (à certifier par un notaire).


10. Réservation de billets pour l’Ukraine avec la date ouverte de retour (à la RAM 1 an aller retour).


11. Assurance de voyage valide pour la période d'un mois à compter de la date d'entrée en Ukraine (à acheter uniquement après l'acceptation du dossier par le consul).


12. Formulaire de demande de visa (à signer en présence du consul). Notice: Les documents indiqués dans les points 3, 4, 5 et 6 doivent être légalisés au Ministère des affaires étrangères du pays de délivrance. Ces documents seront légalisés et traduits en ukrainien à l’Ambassade d’Ukraine à Dakar (Sénégal).


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine)


Téléphone: Philip 625 258 975

 
Média/Les travailleurs de l’AGP réconfortent le moral de leur collègue Odette Saoromou, malade


Conakry, 9 juin (AGP)- Les travailleurs de l’Agence Guinéenne de Presse, tous ensemble, sous l’égide de leur Directeur général, Alpha Kabinet Doumbouya, ont réconforté, lundi, 9 juin, le moral de leur collègue, Odette Saoromou, malade depuis plus de trois semaines, des suites d’un accident de la circulation sur la Route Nationale N°1, Kindia-Coyah.

C’était à l’occasion du recensement biométrique des fonctionnaires et contractuels de l’Etat, au ministère de la Communication, dont les locaux de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) Boulebinet, dans la commune de Kaloum, à Conakry, ont servi de cadre à cette opération.

Mme Odette Saoromou a, à cet effet, salué cette marque de sympathie manifestée par ses camarades de service, avant de les remercier, "du fond du cœur", pour ce geste qu’elle a dit, apprécier à sa juste valeur.
AGP/9/06/014 CM/JPO/ST

 
La notabilité de la sous-préfecture de Fouala chez le président de la République


Conakry, 7 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé a reçue en audience, dans l’après midi du 4 mai dernier au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, la notabilité de la sous-préfecture de Fouala préfecture de Beyla, venue lui remercier pour sa contribution qui a permis la réalisation de leur Mosquée.

A l’occasion, le porte-parole de la notabilité de Fouala, Ibrahima Fofana a rappelé, que le geste que le chef de l’Etat a posé lors de l’inauguration de la Mosquée de cette sous-préfecture est un signal fort, pour le Konia en général et Fouala en particulier.

Il a ensuite fait savoir au chef de l’Etat, que la lecture du Saint Coran et les prières qui ont été faites lors de l’inauguration de cette Mosquée, prouvent l’adhésion des populations de cette localité à son programme de développement.

Toutefois, M. Fofana a sollicité du président de la République, la réhabilitation de la route Beyla-Sinko-Fouala, longue de 86 Km en passant par Diaragbéréla et 65 Km en passant par Moussadou, ainsi que la mise à la disposition de la jeunesse de Fouala, de tracteurs pour participer à la campagne agricole.

En réponse, le président de la République, Pr Alpha Condé a remercié la délégation de Fouala, pour la visite avant d’indiquer, que le Konia a été de beaucoup pour l’implantation de son parti, le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG).

Pr Alpha Condé a alors promis, que son gouvernement apportera tout son appui à cette localité et a renouvelé son engagement, à œuvrer pour le développement socioéconomique de la Guinée à travers notamment, l’agriculture, les infrastructures et les télécommunications en rassurant la délégation, du bitumage de la Route Nationale (RN), Beyla-Nzérékoré.

Cette délégation des sages de Fouala a été introduite par le secrétaire général de la Chancellerie, commandant Mory Kourouma.
AGP/7/5/012 ST/FDF/ST

 
Campagne agricole 2014 2015 : le gouvernement débloque 166 milliards GNF


Conakry, 15 mai (AGP)- Le gouvernement à travers le budget national de développement (BND) a débloqué un montant de 166 milliards de francs guinéens pour l’achat des intrants, des équipements et des produits phytosanitaires, pour le compte de la campagne agricole 2014-2015, a annoncé la ministre de l’Agriculture, Jacqueline Sultan, au cours d’une conférence de presse animée ce mercredi, 14 mai 2014, à Conakry.

Au cours de cette conférence qui s’inscrit dans le cadre du lancement officiel de la campagne agricole 2014-2015, Mme Sultan a mis un accent particulier sur les acquis des campagnes des trois premières années du mandat du Pr Alpha Condé. Des acquis qui, selon elle, ont aujourd’hui un impact positif sur le prix des produits locaux, notamment le riz dont le prix d’un kilogramme n’a pas dépassé, depuis trois ans, 6 500 GNF.

Ce constat est éloquent dans la mesure où avant l’accession du Pr Alpha Condé au pouvoir, le kilogramme de riz local se négociait à près de 10.000 GNF.

Elle a ensuite souligné que l’agriculture fait partie des priorités du Président de la République aux côtés des mines, de l’énergie et des infrastructures.
« Qui parle d’agriculture en Guinée, parle de potentialités que regorge le pays ; car il y a 6 200 000 ha de terres agricoles, 1 100 cours d’eaux qui prennent leur source en Guinée et une forte pluviométrie ».

Avec ces atouts, la ministre Jacqueline Sultan estime qu’en plus du fait que la Guinée soit un scandale géologique, elle et ses collaborateurs voudraient faire du pays une puissance agricole. Puissance agricole à travers la nouvelle vision de son département consacrée à développer l’agriculture guinéenne afin qu’elle soit au niveau des pays de la sous-région, de ceux du continent.

Pour elle, c’est pour rendre réaliste cette volonté du Pr Alpha Condé que la mise en place de la Lettre de politique de développement agricole (LPDA) que s’inscrit dans un plan continental dénommé le Plan national d’investissement agricole. Ce plan national qui est aujourd’hui la feuille de route du développement agricole se décline en plusieurs programmes dont les priorités sont la riziculture et la diversification des cultures pour la sécurité alimentaire.

En ce qui concerne la campagne agricole 2014-2015, Mme le ministre a fait savoir qu’à date, 99% des intrants, des équipements et des produits phytosanitaires sont déjà disponibles au niveau des chambres préfectorales d’agriculture.

La particularité de cette campagne est que la riziculture et la culture maraichère ont été prises en compte, a-t-elle précisé.

Mme Jacqueline Sultan a rassuré de la prise de toutes les dispositions pour que la présente campagne réussisse et qu’il y ait beaucoup plus de performances en matière de productivité par rapport aux années précédentes.
AGP/15/05/014 CM/JPO/AB/ST

 
Publireportage :

La course pour être le Milliardaire chez Cellcom, c’est maintenant ou jamais!


Conakry, 11 jan (AGP)- Changez votre vie ! Réalisez tous vos rêves ! Profitez au maximum de la vie de luxe comme vous ne l’avez jamais imaginé ! Visitez les plus belles villes du monde ! Offrez-vous la maison dont vous avez toujours rêvé ! Achetez le dernier 4x4 flambant neuf sorti d’usine ! Oui ! Vous êtes le Milliardaire ! Et c’est maintenant ou jamais !





Gratuit ! Totalement gratuit, pas un seul franc pour tenter votre chance et être le prochain Milliardaire de Cellcom ! Vous rechargez une carte de 10.000 GNF et tout de suite vous êtes dans la course des gagnants pour remporter la somme de 1 Milliard GNF.





Vous n’avez plus que quelques semaines pour changer votre vie ! Imaginez-vous maintenant Milliardaire ! Après Ibrahima Diané le gagnant de la somme de 50.000.000 GNF, c’est maintenant votre tour, de profiter de 1 Milliard de GNF offert par Cellcom grâce à votre carte de recharge de 10.000 GNF. Vous rechargez 10.000 GNF vous communiquez à un cout qui défie toute concurrence et qui vous permet d’avoir un Milliard de GNF. Ça vaut le coup !





Aujourd’hui à quelques semaines de la fin de cette campagne dénommée Cellcom Milliardaire c’est le bon moment de tenter votre chance en rechargeant une carte de 10.000 GNF pour être le seul et l’unique gagnant de la somme de 1 milliard et être un Milliardaire.





Cellcom n’est pas à sa première expérience avec une telle campagne, qui offre de l’argent cash aux abonnés, la société de téléphonie a déjà offert 65 millions et 650 millions remporté par (Mr Diallo Abdoulaye en février 2013) lors de leurs différentes campagnes Millionnaires. La campagne Cellcom Milliardaire offre la chance à tous les abonnés qui rechargent 10.000 GNF d’avoir un cadeau et les précédentes campagnes ne concernaient que quelques abonnés chanceux.





Cellcom est reconnu pour sa grande générosité envers ses clients et elle vient de le prouver une fois de plus avec cette campagne.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !


Cellcom vous offre le meilleur service, les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent. Rejoignez le mouvement, rejoignez Cellcom !





Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/11/01/016 Cellcom/AGP

 
Page noire :

Hadja Ténèn Mara, fervente militante du RPG/Arc-en-ciel, tire sa révérence à Dabola à l’âge de 98 ans


Hadja Ténèn Mara, connue sous le sobriquet, ‘’Double-Mara’’, est décédée dans la matinée du lundi, 18 avril 2016, aux environs de 10 heures TU, à l’Hôpital préfectoral, quartier Dabolakörö, Commune Urbaine (CU) de Dabola, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.





Morte des suites d’une hypertension artérielle, ‘’Double-Mara’’, originaire de la sous-préfecture de Bissikirima, a commencé le militantisme en faveur du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) au début des années 1992. Ainsi, elle s’est sacrifiée, corps et âme, pour la cause de ce parti politique.





Fodéba Kanté, ancien secrétaire général du RPG à Dabola se souvient de Hadja Ténèn, sa camarade de lutte :





«C’était une vraie militante du RPG. Durant son combat, elle n’a jamais cédé aux provocations malgré les situations politiques. Depuis que j’ai fait sa connaissance, je n’ai pas eu connaissance de sa maladie, à plus forte raison son hospitalisation. Bref, elle était très généreuse, accueillante et ouverte à tout le monde. Nous prions pour le repos éternel de son âme…».





Aux dires de Fodéba Kanté, le chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé a promis d’envoyer une mission, vendredi, 22 avril 2016, pour les condoléances d’usage.





Par sa bravoure, sa détermination en faveur du RPG, Hadja Ténèn Mara a toujours été considérée par le président Alpha Condé comme sa maman.





A noter, que ‘’la célèbre Double-Mara’’, ancienne danseuse du rythme ‘’Boundjany’’, a été inhumée lundi, 18 avril, dans son Dabola natal.





Toute l’équipe de la rédaction de l’AGP présente à la famille éplorée et au RPG, ses condoléances les plus attristées. Que le Tout-puissant Allah lui accorde sa grâce éternelle. Amen !

 
L’AGP dans Caca (matière fécale) ce mercredi, 08 octobre 2014


 
Guinée : le premier ministre, Mamady Youla envisage maîtriser les principaux équilibres macroéconomiques à un taux de croissance de 4% en 2016


Conakry, 12 mai (AGP)- Le premier ministre de la République de Guinée, chef du gouvernement, Mamady Youla a animé jeudi, 12 mai 2016, à Conakry, une conférence de presse pour parler de la politique générale et des perspectives de son gouvernement.


D’entrée de jeu, le premier ministre a rappelé quelques acquis qu’il a hérités du gouvernement précédant sous la houlette du président de la République, Pr Alpha Condé, notamment la mise en place de toutes les institutions de la République, la réforme de la justice et du secteur de la sécurité, le retour de la Guinée sur la scène internationale, l’atteinte du point d’achèvement des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), l’amélioration substantielle de la production et de la fourniture d’électricité, avec la construction du barrage de Kaléta.


Il a en suite parlé des difficultés rencontrées par la Guinée au cours des trois dernières années qui, selon lui, a entrainé une croissance nulle en 2015, avec un manque à gagner de près de 2900 milliards de francs guinéens sur les recettes intérieures.


Parmi ces difficultés, Mamady Youla a cité entre autres, «l’apparition de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui a affecté tous les secteurs de croissance, la baisse du prix des matières premières sur le marché international (citant de passage l’effondrement du prix des minerais de fer qui est passé de 187 dollars la tonne en 2011 à 39 dollars en 2015, d’où une chute de près de 25%».


Face à cette situation, le premier ministre guinéen a annoncé un certain nombre de mesures prises par son gouvernement pour redresser l’économie nationale et amorcer le développement du pays, notamment l’amélioration de la gouvernance dans tous les secteurs, la maîtrise des principaux équilibres macroéconomiques en projetant un taux de croissance de 4% en 2016.


Aussi la poursuite du développement des secteurs de croissance et des infrastructures sociales de base, la mise en œuvre d’un programme accéléré de sécurité alimentaire et nutritionnel et le développement agricole durable pour la période 2016-2020.


M. Youla s’est réjoui des résultats qu’il a qualifié de tangibles, obtenus par son gouvernement en 4 mois de fonction, dont entre autres, «la levée des sanctions de l’Union Européenne (UE) sur la Guinée en matière de pêche permettant à au pays d’exporter ses produits halieutiques sur le marché européen, les conclusions satisfaisantes obtenues lors des 6ème et 7ème revues des programmes de coopération entre la Guinée et le Fonds Monétaire International (FMI) permettant à la Guinée de mobiliser les financements extérieurs, le lancement des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti et de l’hôpital de Matoto, la rénovation en cours de l’hôpital de Donka, ainsi que la mise en œuvre de l’engagement du président de la République pour la gratuité de la césarienne et les accouchements par la remise aux structures sanitaires d’un stock de kits disponible pendant une période d’environs 6 mois».


Parlant des perspectives, le premier ministre a rappelé la tenue, au mois d’avril dernier, du séminaire du gouvernement qui, selon lui, a permis l’élaboration d’un programme de travail gouvernemental et la définition des missions des ministres axées sur les résultats, y compris des lettres de mission de chaque département ministériel et la mise en place prochaine d’un système informatisé pour le suivi-évaluation de la performance des Ministères.


Sans oublier le projet de renforcement des capacités de l’administration publique, à travers la formation et le recrutement de nouveaux agents avec toute assistance technique que cela implique.


AGP/12/05/016 AND/FDF/ST

 
Le secrétaire général adjoint des NU, Michel Sidibé en visite de travail en Guinée


Conakry, 29 mars (AGP)- Le secrétaire général adjoint des Nations Unies (NU), Michel Sidibé, également directeur exécutif de l'ONUSIDA, effectue une visite de travail en République de Guinée du mardi, 29 à jeudi, 31 mars 2016, selon un communiqué de presse de la Cellule de Communication du Programme des Nations Unies pour le Développement en Guinée (PNUD-Guinée).





Il sera accompagné du directeur régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Djibril Diallo et d’une délégation du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, conduite par la directrice régionale pour l’Afrique et le Moyen Orient, Mme Cynthia Simangela MWASE, a-t-on indiqué.





L’objectif de cette visite du secrétaire général adjoint des Nations Unies (NU), Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA, est de témoigner le soutien et la solidarité de l’ONUSIDA aux autorités et aux populations guinéennes durement affectées, ces deux dernières années, par l’épidémie de la maladie à virus Ebola, et de réaffirmer l’engagement de l’ONUSIDA dans le renforcement du plaidoyer international pour la mobilisation des ressources pour la lutte contre le Sida en Guinée, a-t-on précisé.





Le directeur exécutif de l'ONUSIDA aura des entretiens avec les autorités sur la prochaine réunion de haut niveau sur le VIH/Sida de juin 2016, dont les objectifs sont, de «passer en revue les progrès faits depuis 2011, de sécuriser l’engagement politique pour mettre fin à l’épidémie d’ici 2030, de définir la direction de la réponse mondiale au Sida pour les 5 prochaines années», a-t-on énuméré.





Durant son séjour, le directeur exécutif de l’ONUSIDA et sa suite auront une série d’entretiens avec le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla et plusieurs membres du gouvernement, l’Equipe Pays des Nations Unies et les partenaires techniques et financiers, ainsi que les différents responsables des structures nationales en charge de la lutte contre le Sida.





Michel Sidibé sera ensuite reçu en audience par le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.





Avant son départ de Conakry, jeudi, 31 mars, il procédera au lancement de la Subvention VIH/Sida du Fonds Mondial en faveur de la Guinée, pour un montant de 60 millions dollars américains. Ça sera en présence des représentants du gouvernement, des partenaires, de la Société civile et du secteur privé, a-t-on informé.





Depuis sa nomination au poste de directeur exécutif de l'ONUSIDA et de secrétaire général adjoint des NU en 2009, par le secrétaire général des NU, Ban Ki-Moon, la vision de Michel Sidibé de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida a trouvé un écho dans le monde entier. Sous son leadership, l'ONUSIDA s'emploie à veiller à ce que personne ne soit laissé de côté dans la riposte au VIH et à ce que tous ceux qui en ont besoin aient accès aux services vitaux de lutte contre le VIH, a-t-on noté.





Il est à l'origine de l'appel mondial pour l'élimination des infections à VIH chez les enfants, et son activisme international a permis de placer durablement le VIH parmi les principales priorités des agendas politiques. Son idée de responsabilité partagée et de solidarité mondiale a été adoptée par la communauté internationale et a encouragé les pays les plus touchés à s'approprier petit à petit leur lutte contre l'épidémie, a-t-on ajouté.





«M. Sidibé travaille depuis plus de 30 ans dans le service public. Sa passion pour le progrès de la santé mondiale a pris naissance au Mali, son pays natal, où il a défendu l'amélioration de la santé et du bien-être des peuples touaregs nomades. Il est ensuite devenu directeur national de l'Association Terre des Hommes.





En 1987, M. Sidibé rejoint l’UNICEF en République Démocratique du Congo. Au cours des quatorze années qu’il passe au sein de l’organisation, il supervise des programmes menés dans dix pays francophones d’Afrique et officie en tant que représentant national dans plusieurs pays.





M. Sidibé est titulaire d'un Doctorat honoraire de l'Université de Tuskegee, de l'Université Clark et de l'Université de la Colombie-Britannique, ainsi que d'une chaire honoraire à l'Université de Stellenbosch. En 2012, il est désigné comme l'un des 50 africains les plus influents par Africa Report et, en 2009, le quotidien français Le Monde, le classe parmi les 50 personnalités de l'année.





M. Sidibé a reçu l'Emerging Leader Award décerné par la Fondation des Nations Unies et l'Association des Nations Unies des Etats-Unis, il a été fait Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur par la France et nommé Officier de l'Ordre national du Mali, Officier de l'Ordre national du Bénin et Chancelier de l'Ordre national du Tchad. Il a également été décoré de l'Ordre de Saint-Charles par la Principauté de Monaco. En outre, M. Sidibé est membre du Conseil d'administration mondial de l'Organisation Grassroot Soccer.





Le secrétaire général adjoint des NU détient deux diplômes post-master en Planification sociale et Démographie et en Développement et économie politique de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, en France. Il est aussi titulaire d’une maîtrise en Économie.





M. Sidibé parle couramment l'anglais et le français, ainsi que plusieurs langues africaines. Il est marié et père de quatre enfants».


AGP/29/03/016 PNUD/AGP

 
Le président de la République par intérim effectuera une visite ce mardi en Libye


Conakry, 31 août (AGP)- Sur invitation du Guide de la Jamahiriya libyenne, colonel Mohamar El Kadhafi, le président de la République par intérim, président de la Transition, ministre de la Défense Nationale, Général d’Armée, Sékouba Konaté, effectuera à partir de ce mardi, 31 août, une visite d’amitié à Tripoli en Libye pour prendre part à la commémoration du 41ème anniversaire de la Révolution libyenne le 1er septembre, a indiqué un communiqué de presse de la Présidence de la République de Guinée.

Le Général Konaté mettra ce voyage à profit pour faire une escale à Rabat au Royaume du Maroc où il profitera de l’occasion pour faire un contrôle médical, a précisé le communiqué.
AGP/31/8/010 AB/ST

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Publireportage :

Guinée : Cellcom célèbre les femmes à l’occasion du 8 Mars !


Conakry, 10 mars (AGP)- Comme de coutume chez Cellcom, à l’occasion de la fête internationale de la femme, la société de téléphonie mobile choisi de rendre hommage aux femmes à travers le pays en leur lançant un message de reconnaissance.


La Directrice Générale Adjointe à l’administration Mme TALL Amanatou BAH a souhaité exprimer ses meilleurs vœux aux courageuses et dignes femmes du pays, et plus précisément aux incroyables employées de Cellcom. «Je tiens à souhaiter, à l’ensemble des femmes du monde, aux femmes de Guinée, et aux femmes employées à Cellcom une bonne fête du 8 mars. Cette célébration, est une journée de fierté pour nous les femmes. Elle met à l’honneur le rôle de pilier des femmes dans la société, notre engagement et notre abnégation dans la vie courante ainsi que dans le monde du travail».





C’est une action chère au cœur de Cellcom que d’accompagner les femmes employées au sein de la société dans leur vie quotidienne avec toutes ses réalités. Pour ne citer qu’un exemple illustratif, nous avons notamment la prise en charge des frais de nounous pendant les 6 premiers mois après le retour au travail de la maman, qui bénéficie également d’heures de travail privilégiées.





«L’objectif de la Direction est d’offrir aux femmes employées de Cellcom, un environnement dans lequel, elles peuvent effectuer leur travail en toute sérénité, tout en étant heureuse dans leur vie familiale», rajoute la DGA de Cellcom.


Cellcom lutte ainsi pour promouvoir le développement social et professionnel de la femme dans le pays. Bonne fête encore aux braves femmes de Guinée, et aux femmes employées de Cellcom !


Le n°1 c’est Vous !


AGP/10/03/016 Cellcom/AGP

 
Guinée : Cellcom lance une nouvelle campagne pour rapprocher de plus ses abonnées


Conakry, 27 jan (AGP)- Le directeur Marketing de la société de téléphonie mobile Cellcom Guinée, Asher Terry Alone a annoncé, mardi 26 janvier 2016, au cours d’un point presse, qu’il a animé à Conakry, le lancement d’une nouvelle campagne dénommée «DEMAIN GRATUIT !», dans le but de rapproché son aimable clientèle.





Comme son nom l’indique, cette campagne accessible à tous, permet aux abonnés de communiquer gratuitement après avoir parlé la veille. C'est-à-dire communiquer aujourd’hui et parler gratuitement demain.





Pour recevoir des minutes d’appels gratuites demain, il suffit d’activer star 123 dièse à 200 GNF et communiquer, les minutes d’appels le lendemain sont offertes gratuitement. L’abonné peut également vérifier les minutes restantes en composant star 123 star dièse.





Cellcom, offre avec cette nouvelle campagne le bonheur de communiquer sans penser à la facturation et aux taxes.





Pour rappel, la société avait déjà mis en place une campagne de minutes gratuites en offrant 650 minutes d’appels gratuits aux abonnés. Aujourd’hui, à la demande répétée des abonnés, elle offre gratuitement demain à ses clients l’équivalent des minutes d’appels consommées aujourd’hui.





Cellcom ne cessera jamais d’étonner sa clientèle avec plus d’innovation et des produits qui défient toute concurrence





Cellcom, le numéro 1 c’est vous !


AGP/27/01/016 AKT/ST

 
Le gouvernement guinéen a rendu un hommage à la DN du Trésor Public, Mme Aïssatou Boiro morte assassinée


Conakry, 14 nov (AGP)- Le gouvernement guinéen a organisé mardi, 13 novembre au Palais du peuple à Conakry, des cérémonies de recueillement et de souvenir en hommage à la Directrice Nationale du Trésor Public, Mme Aïssatou Boiro, assassinée vendredi, 09 novembre dernier par des inconnus à l’aide d’armes de guerre.

Cette journée de mardi avait été déclarée auparavant par le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, ‘’Journée de deuil national’’ en la mémoire de la défunte.

La dépouille mortelle a été exposée ce jour au Palais du peuple, en présence du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, qui avait à ses côtés le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana et les membres du gouvernement.

En plus des parents de la défunte, on notait également à ces cérémonies, la présence des représentants des institutions nationales et internationales, ses amis et autres collaborateurs, tous venus rendre un dernier hommage à Aïssatou Boiro.

A l’occasion, le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané a indiqué dans son intervention, que Mme Boiro était la personnification de l’engagement, de la droiture et de la rigueur, révélant qu’elle a participé à la mise en place du système méticuleux de contrôle des dépenses publiques, qui a permis de déjouer les diverses tentatives de fraude.

‘’Mais cela lui a malheureusement valu la haine. Elle est morte parce qu’elle refusait tout compromis entre l’intérêt public et les intérêts sordides des groupes mafieux’’, a expliqué le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances.

Il a ensuite déclaré, que cette disparition est loin de décourager les travailleurs honnêtes, avant d’ajouter que, l’assassinat de Mme Boiro doit amener tous les agents de l’Etat à reprendre le flambeau de la droiture et de l’honneur, afin que la corruption et l’impunité soient à jamais bannies de la société guinéenne.

Pour sa part, le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) en Guinée, Aziz Wann a indiqué, que Aïssatou Boiro était, non seulement, l’image d’une Guinée chaleureuse et hospitalière, mais aussi, d’une Guinée qui change.

Ainsi, le représentant du FMI a fait part d’un des souhaits de la défunte, celui de faire de l’Administration guinéenne, une administration exemplaire et son engagement total pour permettre l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE).

Pour le représentant de l’Union Européenne (UE) en Guinée, Philipe Van Dame, la meilleure façon de rendre hommage à Mme Aïssatou Boiro, est de suivre ses œuvres dans l’intérêt de toute la Nation.

Au nom de la famille Boiro, Aliou Boiro a remercié le gouvernement pour avoir organisé cette cérémonie, qui, selon lui, témoigne de l’affection des uns et des autres pour la défunte.

En exprimant toute l’émotion de la famille, Aliou Boiro a invité chacun à accepter cette volonté de Dieu.

Ce fut ensuite le tour du Secrétaire général aux Affaires Religieuses, El hadj Abdoulaye Diassy, de faire des prières pour la regrettée, avant que le président de la République ne se recueille sur le corps de la dépouille mortelle.

A signaler qu’après le Palais du Peuple, la dépouille a fait escale à la Basse militaire, où elle a été embarquée à bord d’un hélicoptère à destination de Koundara, sa préfecture natale pour son inhumation.
AGP/14/11/012 ST/FDF/ST

 
Diplomatie/ Le président du Rwanda, Paul Kagamé en Guinée pour une visite de travail et d’amitié de 48 heures


Conakry, 09 mars (AGP)- Le président de la République du Rwanda, Paul Kagamé est arrivé à Conakry en République de Guinée, mardi, 08 mars 2016, pour une visite d’Etat et d’amitié de 48 heures, rapporte l’AGP.





Il a été accueilli, à sa descente d’avion à l’Aéroport International Conakry-Gbessia, par le chef de l’Etat de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, en présence des présidents des institutions nationales, les membres du gouvernement, les représentants des missions diplomatiques accréditées en Guinée, des institutions internationales, des chefs d’Etat Major des Armées (Terre, Mer et Air) et d’autres hauts cadres.





Cette visite du chef de l’Etat rwandais s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre les deux pays (Guinée et Rwanda).





Elle sera marquée par la signature de plusieurs Accords de partenariat dans plusieurs domaines.





Après donc un tête-à-tête entre les deux hommes politiques, le président guinéen, Pr Alpha Condé a offert un banquet officiel à son hôte de marque au Palais Mohamed V dans la commune de Kaloum, au cours duquel le président de la République de Rwanda, Paul Kagamé a été décoré par le chancelier des Ordres Nationaux du Mérite de la Guinée, pour sa précieuse implication dans le cadre des liens d’amitié et coopération entre les deux pays.





A noter, que ce banquet officiel a été animé en acoustique avec les notes musicales du terroir par le célèbre artiste, Ba Sissoko et son groupe.





Le séjour de Paul Kagamé s’est poursuivi mercredi, 09 mars, par la visite des installations du Port Autonome de Conakry (PAC) et de la Bluezone de Kaloum.





Selon le programme, un communiqué final viendra clôturer la visite d’Etat du président rwandais avant son départ de la Guinée.


AGP/09/03/016 AKT/ST

 
Afrique-Culture : lancement officiel à Siguiri de la 15ème rencontre des "Touramansi"


Siguiri, 05 avril (AGP)- Le préfet de Siguiri, Ibrahima Kalil Keita a présidé, samedi, 02 avril 2016, la cérémonie de lancement officiel de la 15ème rencontre

périodique des "Touramansi", dans la sous-préfecture de Salama, à 19 Km de la Commune Urbaine (CU) de Siguiri, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.




Les participants, venus du Mali, du Burkina Faso, de la Gambie et partout en République de Guinée, se comptaient par millier, voulant tous une Afrique émergente avec son identité culturelle.




Biologiquement, affirme-t-on, «les Traoré et les Dembélé, de même que les Sidimé, les Cherif, les Dembélé et les Ouwédraogo de la Guinée, du Mali, du Burkina Faso et de la Gambie sont des Touramansi. Autrement dit, les descendants de Touraman, l’un des 16 porte-carquois, reconnus par la Charte de Kouroukanfouga.


Ils étaient ainsi nombreux à honorer de leur présence à cette rencontre à laquelle des activités culturelles ont été développées à travers des chasseurs, des ensembles modernes et traditionnels et des célèbres griots traditionalistes.




Un monde apparemment homogène dont les prestations émouvantes ont, pour

l’essentiel, actualisé la bravoure, l’honnêteté morale, la franchise, l’amour et la loyauté auxquels les aïeux du Mandén médiéval se sont tous identifiés.




Pour sa part, le chef des Traoré de la République du Mali, M. Seydou Idrissa Traoré a signifié, que «l’objectif assigné à cette rencontre périodique est, de

valoriser le retour incarné par nos aïeux, dont les uns et les autres se réclament avec amour et fierté».


De son côté, le préfet de Kankan, Aziz Diop a tout d’abord magnifié les dimensions historiques et socioculturelles de l’évènement. Il a ensuite rassuré la population, de la détermination du président de la République, Pr. Alpha Condé, à promouvoir ce genre d’initiative à cause de son impact socioculturel important.




A l’occasion, le préfet de Siguiri, Ibrahima Kalil Keita, pour être complet, a cité le nom de Kankou Moussa, l’un des successeurs de Soundiata Keita pour ce rang de richard que l’humanité ait connu. Avant de passer en revue les mérites de Kanté Souleymane, l’inventeur de l’écriture N’ko et celui de Aboubacar 2 qui a découvert le continent américain, longtemps avant Christophe Colomb. Des hauts faits historiques, le rappel galvaniserait l’élan des acteurs de ce

rapprochement.


Le préfet de Siguiri a mis l’occasion à profit pour rendre hommage au président

malien, Ibrahima Boubacar Keita et du Pr Alpha Condé de la

République de Guinée pour leur vision et leur volonté commune de

réaliser l’intégration du continent africain en général, et de la sous-région ouest- africaine en particulier.


Selon lui, cette fierté a bien d’autres motifs, notamment le mérite du continent africain, qui est à la fois le Berceau de l’Humanité et celui de la Civilisation Universelle avec l’Invention de l’Ecriture.


AGP/05/04/016 ADC/MDD/KS/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 21 mai 2015


La vingtième (20ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2015 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 21 mai 2015 de 09h45 à 10h 10mn.

La séance a réuni la BCRG les quinze banques (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 7 297, 7575 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Guinée-Média/ La préfecture de Dalaba a désormais sa Radio Communautaire


Dalaba, 22 mars (AGP)- La préfecture de Dalaba en Moyenne Guinée possède depuis samedi, 12 mars 2016, sa Radio Communautaire créée grâce à la collaboration entre la communauté locale, la Direction Générale de la Radio Rurale de Guinée (DG/RRG), la Banque Mondiale (BM) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), a-t-on appris de source informée.





Elle a été inaugurée ce samedi par le ministre de la Communication, Rachid Ndiaye en présence du représentant de l’Unicef en Guinée, Dr Mohamed Ag Ayoya, et des populations de Dalaba, fortement mobilisées pour la circonstance.





Dotée d’un émetteur FM de 500w, d’une antenne de diffusion à quatre dipôles et d’un pylône de 35 mètres, cette Radio communautaire émet sur 99.1 Mhz.





Les équipements offerts par les partenaires sont composés d’un studio équipé de deux ordinateurs multimédias de 2000 Go, d’une table de mixage, d’un groupe électrogène de 13 Kva, d’une moto, de meubles et de matériels de climatisation.





Le ministre de la Communication a mis l’occasion à profit, pour rappeler le rôle fondamental joué par les radios avant et pendant la lutte contre la maladie de la fièvre hémorragique à virus Ebola.





Il s’est ensuite réjoui de l’installation de cette nouvelle Station de Radio qui, a-t-il espéré, «contribuera à l’élargissement de l’espace médiatique de Guinée et aidera à promouvoir le développement à la base des couches vulnérables, que sont les femmes et les enfants».





Dans son allocution de circonstance, le représentant de l’Unicef en Guinée, Dr Mohamed Ag Ayoya a félicité la communauté de Dalaba, notamment les ressortissants de la localité, qui ont fait montre de solidarité, d’organisation et de participation communautaire pour réaliser le magnifique bâtiment abritant la Radio de Dalaba».





Pour Dr Ayoya, cette radio, ainsi bien équipée par son institution, «est véritablement la voix des habitants de Dalaba. Elle dispose d’une grande couverture et pourra atteindre les populations qui se trouvent dans des zones très enclavées».





En plus de cette radio de Dalaba, cinq autres (05) sont en cours d’installation dans les préfectures de Lélouma, Koubia, Fria, Dubréka et dans les Îles de Loos. Elles recevront de la part de l’Unicef les mêmes équipements, dont le coût total est de trois milliards six cent quarante millions deux cent mille francs guinéens (3.640.200.000 GNF), a-t-on noté.


AGP/22/03/016 MKC/ST

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro