EDITO
Ce qui devrait être…/ Par Alpha Kabinet Doumbouya-DG
Le chef de Quartier est le premier responsable sur qui repose le sort du citoyen, sa sécurité et sa quiétude. Il est éga ... LIRE LA SUITE >


INTERVIEW
«Je ne tolérerai aucune violation de la loi dans la Région», a averti le gouverneur de Kankan/ Réalisée par Oumar Sylla

OPINION
Devoir de Mémoire : l’Agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970 contre la République de Guinée/ Par Dr Aboubacar Sidick SAMPIL
Un fait, des hommes et l’histoire La date anniversaire de l’agression impérialo-portugaise nous offre l’opportunité ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6

Guinée : SOS, la Mosquée Fayçal de Conakry sous les eaux de pluie





Conakry 13 juil (AGP)- La Mosquée Fayçal de Conakry, communément appelée Grande Mosquée, connait depuis des années des difficultés d’accueil à chaque période de grandes pluies. Imbibée d’eau de toute part, elle vieillie sous le poids de la quantité d’eau de pluie qu’elle accumule chaque année, sous le regard complice des décideurs.


D’année en année, les fissures et autres ouvertures favorisant le passage des eaux de pluie pour la salle des prières se font remarquer, alors qu’il y a deux ans ou moins, des travaux dits de rénovation ou d’entretien avaient été entrepris sur cette Mosquée des années 80.


Au jour d’aujourd’hui, les fideles musulmans, qui s’y rendent avec des tapis pour les prières quotidiennes, utilisent les extrémités de la salle des prières pour s’acquitter de leur obligation religieuse. Par contre, les autres sont tenus d’utiliser les carreaux ou encore les tapis sauvés des eaux par les muezzins.


Cette «Maison de Dieu» mérite de retenir l’attention de tout musulman guinéen et d’ailleurs, dans le but de la sauver d’un éventuel écroulement sous le poids des intempéries.


AGP/13/07/016 MYS/ST

 
La marche de l’opposition acceptée par le gouvernement


Conakry, 18 avr (AGP)- Le porte parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, par sa voix a livré mercredi, 17 avril un communiqué dans lequel il est rédigé que ‘’le gouvernement guinéen respecte la décision de l’opposition d’organiser une manifestation de rue ce jeudi 18 avril 2013’’.

Selon le même communiqué le gouvernement affirme que : ‘’Même s’il regrette que l’opposition en appelle si souvent à la rue, avec toutes les violences que cela peut entraîner, hélas, pour nos concitoyens, et tous les désagréments que cela peut comporter.

Dans tous les cas, le gouvernement reconnaît sans ambiguïté, les droits et libertés des citoyens, notamment ceux liés à l’expression libre et légale des opinions, y compris par les manifestations’’.

En conséquence, le gouvernement restera toujours fidèle à nos principes constitutionnels.

Toutefois, le gouvernement tient à rappeler un certain nombre de principes et d’évidences qui s imposent à toute société démocratique et à tout Etat de droit :

Le gouvernement garantira (dans toute la mesure de ses possibilités et capacités) la jouissance réelle et effective de tous les droits et toutes les libertés démocratiques, notamment les libertés d’opinion, d’expression et de manifestation. Cependant, il n’acceptera et ne tolérera aucun acte de violence d’où qu’il vienne, et quels qu’en soient les motifs et ne cédera à aucun chantage et ne tolérera aucun acte illégal.

Toutefois, il met en garde ceux qui veulent créer des situations de conflit pour pouvoir s’en plaindre après ; il attire l’attention de la communauté nationale et internationale sur un certain nombre d’indicateurs qui traduisent une volonté manifeste de créer le désordre et un climat de violence en Guinée.

Le gouvernement s’y refuse catégoriquement, car il est et demeure le gouvernement de tous les Guinéens, quelles que soient leurs opinions politiques, leurs origines ou toute autre appartenance singulière ; il est fortement attaché aux valeurs de la démocratie et de l’Etat de droit, rappelle que dans tout Etat démocratique, le respect des droits fondamentaux et de la loi restent les garanties primordiales pour tous les citoyens.

Le gouvernement invite tous les acteurs politiques à agir dans le strict respect de nos lois et à faire preuve de responsabilité, dans l’exercice de leurs droits et libertés ; il décline toute responsabilité face à des volontés manifestes de créer une situation de trouble et de violence. Il réaffirme solennellement et sans ambiguïté sa ferme volonté de garantir l’expression des Droits et libertés, dans le strict respect de la loi, et entend veiller sur le respect des Droits Humains de chaque citoyen Guinéen et toutes les personnes vivant en Guinée.

Il rappelle qu’il est du devoir de l’État de garantir l’exercice des libertés, mais dans les cadres fixés par nos lois, notamment le respect des autres droits et libertés tout en s’engageant à ne jamais entraver la liberté de jouissance de ces droits et libertés démocratiques, affirme ici solennellement et fermement qu’il ne tolérera aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes. Il invite enfin chacun à faire preuve de responsabilité.

Fidèle à sa volonté de construire en Guinée une société de paix, de démocratie et de prospérité, le gouvernement de la République, soucieux d’être un gouvernement au service de tous les guinéens, compte le rester, pour que la Guinée demeure unie et égalitaire.
AGP/18/4/013 BPP/AGP

 
Communiqué de presse de la BCRG portant mise en circulation d’une nouvelle coupure de vingt mille (20.000 GNF) francs guinéens


La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a l’agréable plaisir de porter à la connaissance du public de la mise en circulation à compter du Lundi 11 mai 2015, d’une nouvelle coupure de 20.000 francs guinéens, destinée à faciliter les transactions commerciales de gros montants.

Ce nouveau billet de vingt mille (20.000) francs guinéens est dimensionnés suivant les nouvelles normes en vigueur et revêtu d’éléments de sécurité de dernière génération

 Aspect et thématique
Le design, les motifs et la texture du nouveau billet mettent en avant la modernité et l’ouverture de la Guinée vers le monde. Cette ouverture est symbolisée par deux (02) pigeons prenant leur envol.

Au recto, le nouveau billet met en valeur la femme guinéenne et consacre ainsi la place centrale qu’elle occupe dans la vie économique de notre pays.

Au verso, le barrage hydroélectrique de Kaléta, pour marquer le désir de notre pays d’assurer son autosuffisance énergétique afin d’amorcer son émergence économique.

Ce billet de GNF 20.000, assez moderne et sécurisé, est recouvert d’un vernis protecteur au recto/verso, le rendant plus résistant et plus durable.

Pour la première fois, des signes de reconnaissance pour les malvoyants y sont intégrés au recto, bordure inférieure gauche.

 Sécurité
Ce billet de GNF 20.000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon.
Conakry, le 22 avril 2015

La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 664 77 77 77-E-mail : secrétariat.gouv@bcrg-guinee.org
Site Web : www.bcrg-guinee.org/12 Boulevard du Commerce C/Kaloum



 
Publireportage : Vous êtes un abonné Cellcom ! Vous pouvez parler gratuitement pendant un an !


Conakry, 08 mars (AGP)- En ces temps durs Cellcom pense encore à vous faciliter la vie ! Depuis le 16 février dernier, chaque abonné Cellcom peut bénéficier d’un an d’appel gratuit ! Communiquer pendant 12 mois de façon illimitée grâce à la campagne un an d’appel gratuit ! Cellcom vous offre des bonus, l’accès à internet à petit prix, l’appel à l’international moins cher que l’appel local et aujourd’hui un an d’appel gratuit pour vous permettre de faire des économies et profiter des plaisirs de la vie.





Communiquez avec Cellcom pendant un an sans recharger !


En effet, pour être un gagnant de la campagne un an d’appel gratuit de Cellcom, il suffit de cumuler au moins 20.000 GNF de recharges au cours de la semaine. Un tirage a lieu chaque mardi pendant toute la durée de la campagne ! Plus vous rechargez, plus vous avez de chances d’être dans le lot des gagnants. 100 numéros gagnants sont tirés au sort chaque semaine et bénéficient d’un an d’appel gratuit.





Déjà, 300 gagnants d’un an d’appel gratuit avec Cellcom !


Vous aussi, augmentez vos chances d’être dans la prochaine liste de gagnants de la campagne un an d’appel gratuit ! Rechargez au moins 20.000 GNF par semaine, en accumulant les recharges (par carte ou par transfert)


Tous les gagnants reçoivent 1000 minutes par mois pendant 12 mois. Parmi les heureux gagnants Alpha Abdoulaye Camara résidant au quartier Beyanzin dans la commune de Matoto « Ouauoh ! Je suis content, je remercie Cellcom ». dit-il lors de la conversation avec un agent Cellcom, l’informant qu’il est gagnant.


Selon, Mme Nènè Ngallé Diallo résidente à Sougueta « C’est la première fois que je gagne un prix, avec une société de téléphonie, merci Cellcom et que Dieu vous bénisse ».





Cellcom, prouve une fois de plus qu’elle se soucie du quotidien de ses abonnés, c’est pourquoi elle facilite l’accès à la communication pour accompagner chaque abonné dans ses différentes activités.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !

Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com




Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/08/03/016 Cellcom/AGP

 
Poursuite à Genève des travaux de la 31ème Session du Conseil des DH : la Guinée réitère sa totale détermination à renforcer sa coopération avec tous les mécanismes et organes de traités...


Conakry, 12 mars (AGP)- Débutés le 29 février 2016, au Palais de l'Office des Nations Unies, à Genève, les travaux de la 31ème Session du Conseil des Droits de l'Homme (DH) se sont poursuivis, jeudi, 10 mars, avec le passage de la République de Guinée, à travers la déclaration de son ambassadeur, Représentant Permanent auprès de l'Office des Nations Unies et des autres Organisations internationales, M. Aly Diané, a-t-on appris de source diplomatique.



La deuxième semaine de la 31ème Session du Conseil des DDH aura donc été marquée ce jeudi, 10 mars par, entre autres, la présentation du rapport général du Haut-commissaire aux DH, Zeid Ra'ad Al Hussein sur la situation des DH en 2015 dans le monde entier. Rapport suite auquel, un dialogue interactif a eu lieu entre les délégations des pays participants et le Haut-commissaire.



Prenant la parole à cette occasion, l'ambassadeur, Représentant Permanent de la Guinée auprès de l'Office des Nations Unies et des autres organisations internationales M. Aly Diané s'est adressé en ces termes à Zeid Ra'ad Al Hussein:



" Ma délégation remercie le Haut-commissaire pour son rapport et le félicite pour son engagement personnel en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme et de tous les droits humains dans le monde, y compris le droit au développement. Nous lui réaffirmons notre soutien. Ma délégation souscrit aux déclarations faites par ses groupes d’appartenance.



La Guinée réitère sa totale détermination à renforcer sa coopération avec tous les mécanismes et organes de traités avec lesquels elle n’a aucun rapport en souffrance.



La Guinée est actuellement engagée dans la mise en œuvre des 180 recommandations qu’elle a acceptées lors de son deuxième Examen Périodique Universel (EPU) en janvier 2015.



Dans cette optique, les reformes dans les secteurs de la défense, de la sécurité et de la justice se poursuivent avec l’appui de nos partenaires, en vue de renforcer l’Etat de droit. Des jalons importants ont été posés dans la lutte contre l’impunité avec la tenue prochaine, avant la fin de l’année, du procès sur les événements douloureux du 28 septembre 2009.



La lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination à l’égard des femmes, l’organisation réussie de l’élection présidentielle guinéenne en octobre dernier, la récente création d’un ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, la mise en place en 2015 d’une Cour Constitutionnelle, mais également de la Haute Autorité de la Communication et l’opérationnalisation de l’institution nationale des Droits humains dans mon pays, participent de la dynamique irréversible de consolidation de notre processus démocratique et de l’Etat de droit.



C’est le lieu donc pour moi de remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont activement accompagné mon pays dans notre croisade anti Ebola et féliciter le bureau du Haut-commissariat des Droits de l’Homme à Conakry pour tout ce qu’il fait pour la promotion et la protection des droits de l’homme en Guinée.



Je vous remercie".



Cette 31ème session du Conseil des DH, qui prendra fin le 24 mars prochain,

adoptera, entre autres, un projet de résolution sur "le renforcement de la coopération technique et des services consultatifs en Guinée".

AGP/12/03/016 CA/AKD/ST

 
Le chef de l’Etat adresse des condoléances à son homologue américain


Conakry, 17 avr (AGP)- A la suite d’un attentat survenu lors du marathon de Boston aux Etats-Unis d’Amérique, le président de la République, Pr. Alpha Condé a adressé mardi, 16 avril un message de condoléance au président américain Barack Obama.

Dans ce message, le président guinéen exprime sa ‘’profonde consternation après l’ignoble attentat survenu lors du marathon de Boston entrainant des pertes en vies humaines, des blessés graves et des dégâts matériels importants’’.

Le chef de l’Etat guinéen a condamné avec fermeté ‘’cet acte lâche et dégradant’’ avant d’adresser au nom de son pays ses condoléances ‘’au peuple ami américain, et aux familles éplorées’’
AGP/17/4/013 AGP/FDF/AB/ST

 
Guinée : le premier ministre, Mamady Youla envisage maîtriser les principaux équilibres macroéconomiques à un taux de croissance de 4% en 2016


Conakry, 12 mai (AGP)- Le premier ministre de la République de Guinée, chef du gouvernement, Mamady Youla a animé jeudi, 12 mai 2016, à Conakry, une conférence de presse pour parler de la politique générale et des perspectives de son gouvernement.


D’entrée de jeu, le premier ministre a rappelé quelques acquis qu’il a hérités du gouvernement précédant sous la houlette du président de la République, Pr Alpha Condé, notamment la mise en place de toutes les institutions de la République, la réforme de la justice et du secteur de la sécurité, le retour de la Guinée sur la scène internationale, l’atteinte du point d’achèvement des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), l’amélioration substantielle de la production et de la fourniture d’électricité, avec la construction du barrage de Kaléta.


Il a en suite parlé des difficultés rencontrées par la Guinée au cours des trois dernières années qui, selon lui, a entrainé une croissance nulle en 2015, avec un manque à gagner de près de 2900 milliards de francs guinéens sur les recettes intérieures.


Parmi ces difficultés, Mamady Youla a cité entre autres, «l’apparition de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui a affecté tous les secteurs de croissance, la baisse du prix des matières premières sur le marché international (citant de passage l’effondrement du prix des minerais de fer qui est passé de 187 dollars la tonne en 2011 à 39 dollars en 2015, d’où une chute de près de 25%».


Face à cette situation, le premier ministre guinéen a annoncé un certain nombre de mesures prises par son gouvernement pour redresser l’économie nationale et amorcer le développement du pays, notamment l’amélioration de la gouvernance dans tous les secteurs, la maîtrise des principaux équilibres macroéconomiques en projetant un taux de croissance de 4% en 2016.


Aussi la poursuite du développement des secteurs de croissance et des infrastructures sociales de base, la mise en œuvre d’un programme accéléré de sécurité alimentaire et nutritionnel et le développement agricole durable pour la période 2016-2020.


M. Youla s’est réjoui des résultats qu’il a qualifié de tangibles, obtenus par son gouvernement en 4 mois de fonction, dont entre autres, «la levée des sanctions de l’Union Européenne (UE) sur la Guinée en matière de pêche permettant à au pays d’exporter ses produits halieutiques sur le marché européen, les conclusions satisfaisantes obtenues lors des 6ème et 7ème revues des programmes de coopération entre la Guinée et le Fonds Monétaire International (FMI) permettant à la Guinée de mobiliser les financements extérieurs, le lancement des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti et de l’hôpital de Matoto, la rénovation en cours de l’hôpital de Donka, ainsi que la mise en œuvre de l’engagement du président de la République pour la gratuité de la césarienne et les accouchements par la remise aux structures sanitaires d’un stock de kits disponible pendant une période d’environs 6 mois».


Parlant des perspectives, le premier ministre a rappelé la tenue, au mois d’avril dernier, du séminaire du gouvernement qui, selon lui, a permis l’élaboration d’un programme de travail gouvernemental et la définition des missions des ministres axées sur les résultats, y compris des lettres de mission de chaque département ministériel et la mise en place prochaine d’un système informatisé pour le suivi-évaluation de la performance des Ministères.


Sans oublier le projet de renforcement des capacités de l’administration publique, à travers la formation et le recrutement de nouveaux agents avec toute assistance technique que cela implique.


AGP/12/05/016 AND/FDF/ST

 
L’Agence de Promotion des investisseurs privés prépare le forum économique Guinée - Espagne


Conakry, 15 mai (AGP)- En prélude à l’organisation du forum économique Espagne-Guinée prévu le 22 mai prochain à Madrid, des investisseurs privés guinéens ont été reçus, mardi, 13 mai, à Conakry, par la Direction générale de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), pour une réunion axée sur les préparatifs de ce rendez-économique.

Ce forum qui réunira dans la capitale espagnole, des investisseurs privés guinéens et espagnols, est le fruit de la coopération bilatérale entre les deux pays. Une rencontre conjointe dont la portée sera bénéfique à la Guinée notamment dans ses domaines prioritaires.

«La portée sera en fait sur la diversification des investisseurs potentiels qui vont s’intéresser au pays ; et, il y’ aura effectivement dans ce cadre-là, des discussions sur les secteurs prioritaires qui ont été identifiés par le gouvernement. Donc, il y aura le secteur primaire comme l’agriculture, l’eau, l’électricité, l’hôtellerie, le tourisme, … », a indiqué le Directeur Général de l’APIP, Gabriel Curtius.

Des investisseurs privés qui ont pris part à cette réunion préparatoire saluent l’organisation de ce forum et encouragent l’ensemble des opérateurs des secteurs privés à y prendre part afin de faire valoir leurs mérites, même si les conditions de participation ne sont pas à la portée des petites entreprises.

S’agissant des projets des opérateurs qui n’effectueront pas le déplacement, un des cadres de l’APIP rassure que, « ceux qui ne pourront pas prendre part à ce forum, aurons la possibilité avec leurs projets de prendre contact par le biais de l’APIP avec les investisseurs espagnols».

L’APIP se réjouit des échanges fructueux qui ont caractérisé cette réunion préparatoire et s’engage à favoriser le climat de dialogue entre les investisseurs privés et les agences de l’Etat.
AGP/15/05/014 ABD/JPO/AB/ST

 
AVIS D’APPEL D’OFFRES DE LA BCRG DU MERCREDI, 06 AOUT 2014


Dans le cadre de l’exécution de son programme budgétaire 2014, la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) exprime des besoins parmi lesquels figure la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le financement est assuré sur les ressources propres de la B.C.R.G.

A cet effet, la Banque Centrale de la République de Guinée lance le présent appel d’offres ouvert et invite toutes les entreprises spécialisées à y répondre en présentant leur soumission.

L’Appel d’offres a pour objet la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la Banque centrale telles que décrites dans le présent cahier.

L’ensemble des prestations fera l’objet d’un lot unique :

‘’FOURNITURE DES CARTOUCHES D’ENCRE POUR IMPRIMANTES’’

La consultation est ouverte à toutes les sociétés spécialisées, ayant au moins trois (3) ans d’expérience dans la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le dossier d’appel d’offres, rédigé en langue française, pourra être obtenu auprès de la Direction de la Logistique de la B.C.R.G. contre paiement par chèque barré ou certifié de la somme de GNF 1 000 000 (un million de francs guinéens) non remboursable.

Les offres devront être présentées en quatre (4) exemplaires, dont un (1) original et trois (3) copies, le tout rédigé en français dans une enveloppe anonyme et déposé au Secrétariat de la Direction de la Logistique ( BCRG 2ème étage, porte N° 236) au plus tard le 05 septembre 2014 avant 16 heures, date limite de dépôt des offres.

Les soumissionnaires demeureront engagés par leurs offres jusqu’à quatre vingt dix (90) jours, à compter de la date limite de remise des offres.

Les offres seront ouvertes en séance publique le 08 septembre 2024 par une Commission de la Banque Centrale mandatée à cet effet.

Les candidats devront strictement se conformer aux règlements d’appel d’offres joints au dossier sous peine de voir leur offre purement et simplement rejetée.

La Banque Centrale
__________________________________________________Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 )30 41 26 51 ; Téléphax : (+224)30 41 48 98 Télex : 22 225 BAREG- GE

 
Santé : «les personnes responsables des MGF/E doivent savoir qu’elles répondront devant la Justice», Me Ckeick Sako


Conakry, 19 fév (AGP)- Le ministre guinéen de la Justice, Garde des Sceaux (JGS), Me Cheick Sako a, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines et l’Excision (MGF/E), informé que les personnes responsables de ces pratiques doivent savoir qu’elles répondront devant la justice.





Du moins, c’est ce qui ressort de sa déclaration, rapportée par la Cellule de Communication du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance en République de Guinée (Unicef Guinée).





Nous vous proposons un extrait de cette déclaration :





«L’excision est un grave problème de santé publique qui nécessite, à la fois, une sensibilisation accrue et la répression contre les personnes reconnues coupables de mutilations génitales, à fortiori sur des enfants. Parallèlement à la procédure pénale, il est important d’accentuer la sensibilisation, en impliquant les associations de femmes et le personnel de santé, parce que l’excision n’apporte rien de positif. L’acte est interdit par les textes nationaux et internationaux et nous sommes fermes là-dessus. Les personnes qui en sont responsables doivent savoir, qu’elles répondront devant la Justice», a-t-il averti.


AGP/19/02/016 ST

 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le Pr Alpha Condé, ovationné par ses militants à son arrivée à Conakry


Conakry, 8 sept (AGP)- Le candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé, de retour d’une mission qu’il a effectué en Afrique du Sud, a été accueilli et ovationné, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Conakry Gbessia le 6 septembre à 13heures, par ses militants et sympathisants et regroupé dans un mouvement dénommé, ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, piloté par le leader du Pari de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), M. Lansana Kouyaté.

Sur son parcours de l’aéroport de Gbéssia au centre Ville, dans la commune de Kaloum, l’on pouvait entendre au sein d’une foule massée le long de l’autoroute, ‘’Alpha, est le meilleur pour apporter un changement pour la population de Guinée’’ ; ‘’c’est fini, les élections sont terminées’’ ; ‘’Alpha est président’’.

Après un tour dans Kaloum, M. Condé et ses alliés ont fait le tour d’une partie de la ville dans l’espoir d’être champion le 19 septembre 2010.

Auparavant, les partis alliés au RPG dans le ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, sous la direction de M. Lansana Kouyaté, ont tenu, le même jour en début de matinée, un meeting d’information et de sensibilisation de leurs militants au stade du quartier, Dabompa dans la commune de Matoto à Conakry, sur les préparatifs du scrutin de l’élection présidentielle du 19 septembre prochain.

Le porte parole, des militants de Dabompa, M. Castro Touré a, dans sa communication, révélé que certains membres de l’UFR ont démissionné en faveur du RPG.

Les électeurs des quartiers, Tombolia, Enta Marché et Dabompa estimés à 89.629 pour 108 bureaux de vote sont prêts à voter pour Alpha Condé qui a fait des actes historiques notamment, son recueillement sur la tombe de feu Général Lansana Conté à Moussayah, la pacification de la cité et la consultation des militants avant toute prise de décision.

Pour sa part, le parrain du quartier, M. Ibrahima Kassory Fofana du parti, Guinée Pour Tous (GPT), a appelé les uns et les autres à plus de vigilance car doutant de la sincérité de l’adversaire.

M. Lansana Kouyaté, au nom du mouvement ‘’Won Yètè Fé’’, s’adresse à la population en disant que, le Pr. Alpha Condé a mené un combat de 20 ans pour la lutte contre le chômage, la politique des prix, la création d’emplois pour les jeunes diplômés, l’éducation pour tous et la lutte contre l’accroissement du chômage.

Il a exhorté les populations à prendre leur destin en main, car selon lui, le destin ne change les hommes que si les hommes acceptent de changer.
AGP/8/9/010 NM/AB/ST

 
Gaoual : un vent violent provoque un incendie emportant 99 cases en fumée


Gaoual, 3 juin (AGP)- Un vent violent a balayé le 1er juin aux environs de 17 heures 56 minutes la commune urbaine de Gaoual et attisé un feu de cuisine incendiant ainsi 99 cases au quartier Houmbaya et environnants sans faire de victime en vie humaine, a rapporté le correspondant de l’AGP dans la localité.

Ce vent qui a balayé la commune urbaine d’Est à l’Ouest a fait 71 cases brûlées au quartier Houmbaya pour 30 familles, 18 cases à Missira pour 7 familles, 8 cases et 1 grenier au Km5 pour 4 familles, 2 cases à Fofana Kounda pour 1 famille soit un total de 99 cases dont les contenus se sont envolés en fumée qui abritaient 43 familles dont les contenus se sont envolés en fumée.

A cette liste, il faut également noter, que des dizaines de bâtiments privés ont été endommagés un peu partout dans la commune urbaine et dans certaines sous-préfectures notamment, l’école primaire de Malanta Centre et de Goungouroun dans la sous préfecture de Malanta, les écoles primaires Amadou Binani Diallo et Kouamé N’Kourouma, et 2 écoles primaires dans la sous-préfecture de Wendou Mborou.

A signaler, que cette catastrophe est survenue dans la commune urbaine à un moment où, la plupart des ménagères étaient préoccupées dans les cuisines.
Après un temps d’accalmie, les autorités préfectorales, les forces de sécurité et de défense, les responsables de la Croix Rouge Préfectorale (CRP) ainsi que ceux de l’Education se sont rendus sur les lieux pour constater les faits.

Les sinistrés vivent actuellement dans une totale désolation, sans nourriture, sans semence ni d’abris surtout en ce début de saison hivernale.
Les autorités préfectorales sollicitent une aide humanitaire de la part du gouvernement et des personnes de bonnes volontés, SOS donc pour les populations sinistrées de Gaoual.
AGP/3/6/011 MK/MMC/ST

 
Publireportage : Découvrez cette semaine l’équipe des champions qui ira à Barcelone !


Conakry, 02 fév (AGP)- Ils ont activé ! Ils ont prouvé leur talent ! Ils sont finalistes ! Qui parmi eux se rendra à Barcelone pour un mois ? Qui parmi eux rencontrera des joueurs de l’équipe de Bracelone ? Qui de Naby Bangoura de Dixinn, de Manga Fodé Sylla de Sonfonia ou de Malick Keita de Kindia sera retenu dans l’équipe finale ?





En effet, après des mois de détection de jeunes talents ! La campagne Football Académie est à sa dernière ligne droite, ils sont au total 176 à s’affronter pour qu’enfin l’équipe finale soit connue. Les matchs de la grande finale se déroulent comme suit à compter du 02 février 2016. Des équipes réparties sur 4 matchs par jour s’affronteront jusqu’à la finale prévue le jeudi 04 février prochain.





Ces jeunes talents sont passés par plusieurs étapes de détection, pour cette grande finale tous les sélections se retrouveront ensemble sur le même terrain. Les joueurs des 5 communes de Conakry et ceux de l’intérieur du pays s’affronteront au stade de la mission Catholique de Kaloum pour qu’enfin l’équipe des champions soit connue.





L’équipe finale doit se rendre à Barcelone pour un stage d’un mois en football professionnel, où ils rencontreront des joueurs confirmés de l’équipe de Barcelone, mais aussi le privilège d’être détecté par des entraineurs professionnels.




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/02/02/016 Cellcom/AGP

 
AGENCE GUINEENNE DE PRESSE BULLETIN SPECIAL :
INVESTITURE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE




Son Excellence Professeur Alpha CONDE

Lundi 14 Décembre 2015

Une presse dynamique et professionnelle

au service de la Nation !

www.agpguinee.com

www.agpguinee.org

Siège : Anciens locaux ENELGUI

2ème Etage. 2ème boulevard ; 5ème avenue

BP : 1535 Conakry, République de Guinée.

La Patrie, le Professionnalisme et la Solidarité.

1. Edito ……...p2

2. La maison com-mune…..p3

3. Ode à la Républi-que …...p3

4. Le tiroir ...p4

5. Biographie...p5

6. Devoir de Mé-moire…..p6

7. L’histoire conti-nue …...p7-10

8. Rétroviseur….p11-17

9. Economie….P18

10. Nouveau quin-quennat …..p19

11. Santé ……..p20

12. Compli-ments ...p21

SOMMAIRE

EDITO

La Guinée change AL-Barka Alpha !

Merci mon Président !

Merci pour ton combat et ta conviction

Merci pour le courage et la persévérance

Surtout merci pour la patience

Ta patience !

La patience d’attendre avec la foi, que tu peux être président de la Guinée.

Oui, on peut être patient parfois et ne pas avoir la sagesse d’attendre

Tout comme on peut accepter d’attendre et ne pas être patient

Toi Alpha Condé, tu as su contenir les valeurs de cette mixture avec sagesse, même si l’usure du temps est pénible.

Sur le piédestal, ta conscience te murmure aujourd’hui, le mérite d’un peuple qui a cru.

Combien il est difficile de choisir parmi les meilleurs ?

Par ce biais, ton combat au cours de ton 1er mandat était, en retour, de mériter de la confiance de ce peuple conséquent, dont la voix a été l’expression sublime qui a trans-cendé les frontières.

Depuis le verdict électoral, tu n’es donc plus le même homme.

Alpha Président, le mérite est d’abord à ce peuple.

Le pacte ainsi scellé, ne fait pas cependant de toi le premier des guinéens, mais celui de qui désormais, le peuple de guinée attend, en tout premier lieu, la satisfaction de ses besoins primaires.

Tu es depuis 2010, celui qui a la lourde charge de conduire les guinéens, à faire de la Guinée ce qu’ils veulent qu’elle soit.

Rêvent-ils d’une Guinée de progrès, unie, toujours fière et débarrassée de la pau-vreté ?

Il n’y a pas de peuple qui ne caresse le rêve du bonheur et du bien être.

Mais souvent le fossé entre le rêve et la réalité est un énorme goulot d’étrangle-ment.

Un mur de glace qui, une fois brisé, honore le pacte avec ce peuple qui a mis entre tes mains, le mythique marteau du pouvoir et du pouvoir- faire.

Le mandat de 5 ans, a-t-il été un essai dans cette épreuve ou une chance de convaincre de ce qui avait promis à tes concitoyens?

En effet, la promesse n’est qu’une simple facture de persuasion brandie au peu-ple sous la forme de projet de société. Sa matérialisation est comme une contrainte.

Ta facture de promesses muée en exploits, visibles et palpables, t’aura permis de franchir le rubicond et de conforter la confiance devant ce peuple qui te renou-velle un second mandat.

En dépit de ta volonté, les guinéens sont conscients que les oeuvres humaines sont incomplètes parce qu’imparfaites, mais elles sont porteuses de symboles et permettent de distinguer leurs auteurs parmi les autres.

De cette voie, l’artisan rentre dans l’histoire par la grande porte et laisse à la pos-térité sa touche et sa marque, celle que toi-même appelle en terme simpliste ‘’Changement’’. La Guinée change, Merci mon Président. Allah Barka Alpha.

Par : Alpha Kabinet Doumbouya

PAGE 3

INVESTITURE PRG 2015

La République de Guinée est un pays de l’Afrique occidentale :

- Indépendance : 02 Octobre 1958.

- Devise : Travail- Justice-Solidarité.

- Le tricolore national est le Rouge, le Jaune et le Vert (verticalement disposés de la gauche vers la droite).

- La monnaie : Franc guinéen (GNF).

- Population : 11 176 026 habitants.

- Superficie : 245 857 Km²

Voici La chanson épique que les fils de ce pays ont en partage, symbole de fidélité à la mémoire des illustres bâtisseurs de la grande nation :

L’Hymne Nationale de la République de Guinée :

Peuple d'Afrique ! Le Passé historique !

Que chante l'hymne de la Guinée fière et jeune

Illustre épopée de nos frères

Morts au champ d'honneur en libérant l'Afrique !

Le peuple de Guinée prêchant l'unité

Appelle l'Afrique.

Liberté ! C'est la voix d'un peuple

Qui appelle tous ses frères à se retrouver.

Liberté ! C'est la voix d'un peuple

Qui appelle tous ses frères de la grande Afrique.

Bâtissons l'unité africaine

Dans l'indépendance recouvrée.

<< Il n’y a pas de peuple qui ne caresse le rêve du bonheur et du bien être... >>

Ancienne colonie française, la Répu-blique de Guinée doit son indépendan-ce tout d’abord au courage d’un hom-me, le syndicaliste Sékou Touré (1922-1984) et surtout à la volonté d’un peu-ple engagé autour des idéaux de liber-té et d’égalité entre les peuples de par le monde. Ainsi à la faveur d’un réfé-rendum proposé par la Métropole, sous la houlette du Général Charles de Gaulle, pour le OUI ou le NON à la Communauté française, les guinéens ont choisi le 28 Septembre 1958, leur indépendance totale après 60 dures années de colonisation.

Pour mémoire, voici un des extraits du Discours historique du Père de l’indé-pendances, prononcé devant le Prési-dent français le 25 Aout 1958 à l’As-semblée territoriale, actuel siège de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ( La HAAC) :

« Dans la vie des nations et des peu-ples, il y a des instants qui semblent dé-terminer une part décisive de leur des-tin. Ou qui, en tout cas, s’inscrivent en lettre capitale, autour desquelles les lé-gendes s’édifient, marquant de manière particulière au graphique de l’évolution humaine des points culminants. Des sommets qui expriment autant de vic-toires de l’homme sur lui-même, autant de conquête de la société sur le milieu naturel qui l’entoure…. » A.S.Touré.

LA MAISON COMMUNE !

Ode à la République !

Ahmed Sékou Touré, 1er Président de la Guinée, Père de l’indépendance nationale

PAGE 4

Dans les Archives de l’AGP (Conakry 23 Janvier 2004), la Rédaction réchauffe quelques brèves présentations de la vie po-litique du pays.

Regard sur le parcours politique de la Guinée.

Par : Kandè Oumar Touré

La Guinée a connu ses premières expérien-ces dans le pluralisme politique avant l’in-dépendance nationale du pays, le 28 Sep-tembre 1958.

Il y avait alors, entre autres, le PDG-RDA (Parti Démocratique de Guinée- Rassem-blement Démocratique Africaine) né le 14 mai 1947 avec le syndicaliste Sékou Tou-ré ; le BAG (Bloc Africain de Guinée) de Koumandian Keïta (membre du syndicat national des enseignants) et de Barry Dia-wandou, le PRA (Parti du Renouveau Afri-cain) de Barry Ibrahima dit Barry III.

Tous ces partis politiques, est-il besoin de le souligner, sont nés sous le régime colo-nial français.

Par ailleurs, l’ambigüité des objectifs des uns par rapport aux autres face au régime colonial les a amenés à entretenir entre eux des luttes politiques violentes et parfois mê-me sanglantes.

L’administration coloniale, très astucieuse et fidèle à sa vieille politique de diviser pour régner, en profitera pendant long-temps.

Mais en définitive, les leaders de ces partis ont fini par s’entendre sur l’essentiel.

Ils ont rejeté la communauté française que leur a proposée en 1958 le référendum du Général Charles De Gaulle au profit de l’in-dépendance nationale, sans condition.

L’indépendance obtenue, le PDG-RDA ré-ussira à monopoliser le paysage politique en restant seul maître à bord.

Et ce fut l’avènement de la Révolution 26 mars durant. Jusqu’à la mort du président Ahmed Sékou Touré, le 26 mars 1984 à Cleveland aux Etats-Unis d’Amérique.

L’armée s’est alors emparée du pouvoir d’Etat évitant ainsi à la nation un bain de sang suite l’incapacité des autorités du parti unique d’organiser en douceur la relève au niveau de l’exécutif national.

De (1984 - 1992), la Guinée a vécu sous le régime d’exception avec sa tête Lansana Conté alors Colonel de son état. En 1990, naîtra une nouvelle constitution dans le pays.

NB : En 1993, la Guinée organise sa première élection présidentielle et la deuxième en 1998, toutes remportées par le candidat Lansana Conté (PUP). En 2008, le Président Conté dé-cède et le pays est dirigé par une junte militai-re, conduite par un Jeune capitaine, Moussa Dadis Camara.

En 2010, celui-ci est victime d’une tentative d’assassinat et sera évacué sur le Maroc pour les soins. Les affaires de l’Etat sont confiées au Numéro 2 du régime, Général Sékouba Konaté. C’est sous son règne qu’interviendra la fin de la période transitoire qui a débouché sur l’organisation de l’élection présidentielle de 2010, dont le scrutin donnera le Pr. Alpha Condé vainqueur pour un mandat de 5 ans qui s’est achevé en 2015.

LE TIROIR

PAGE 5

Biographie de M. Alpha Condé, leader du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG)

Alpha Condé est né le 04 mars 1940 à Boké, des feu Mamadou Condé, ancien interprète auprès du gouverneur et Saran Camara. Ad-mis au séminaire de Dixinn après son cycle à l’école primaire du centre, le jeune Alpha Condé poursuivra jusqu’en 4ème à l’école des «pères» et en 1956 déjà le voilà en route pour la France.

Les premiers pas, il les fait avec Bernard Kouchner et en 1958, il est déjà militant de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire (FEANF).

Arrivent ensuite les études supérieures ; Alpha Condé choisit les sciences politiques. «Je vou-drais faire sciences politiques pour aller à l’E-cole Nationale d’Administration (ENA) de France».

Responsable aux relations extérieures de la FEANF en 1964, Alpha Condé connaitra une vie syndicale très animée. C’est en 1966 qu’il en devient le président et pendant plus de dix ans (1967-1978), il assure la coordination des groupes politiques au sein de cette fédération.

Pourtant, Alpha Condé était accusé dans les an-nées 60 d’être gauchiste parce que la FEANF était soutenue par les pays de l’Est. Mais il ré-torque pour dire : «la FEANF est un mouve-ment nationaliste qui, à part K. N’Krumah et un moment, J. Nyerere, Massamba Deba… com-battaient tous les régimes africains, en prônant l’indépendance nationale, l’Unité africaine et la démocratie, garante du développement écono-mique équilibré».

En France, Alpha Condé participe à la création et au lancement de l’organisation de la défense des droits de l’homme. La brochure rédigée à cet effet a été présentée au Président Sékou Touré par Jean Pierre Cotte.

Il faut dire que le Mouvement national démo-cratique a fait évoluer Alpha Condé dans la

En Janvier 1985, après la diffusion du discours du Chef de l’Etat le 31 décem-bre 1984, qui recon-naissait la liberté de Presse, le mouve-ment qu’Alpha Condé dirige crée le « Patriote».

Les évènements du 04 juillet ont été à la base de la publication d’une troisième brochure par le candidat du RPG. ‘‘Pour que l’espoir se meurt’’ en était le titre.

Cette brochure faisait donc appel à la reconnaissance et à la correction des er-reurs ‘’parce qu’il y avait une mise en cause du tissu social’’, dit-il.

L’offensive pour la conquête du pouvoir se met en branle avec la publication de la quatrième brochure : «Où allons-nous». Elle consacre la lutte pour le changement en Guinée. Pour ce faire, l’argumentaire répose sur la politique du gouvernement qualifiée d’antinationaliste.

Le 17 mai 1990, pour contribuer à la mi-se en ouvre du processus démocratique, Alpha Condé prend la tête d’un réseau clandestin. «J’avais dit que je viens en Guinée pour accélérer le processus dé-mocratique. Malgré toute la mise en scè-ne de certains suppôts du pouvoir, je suis rentré en Guinée, nous avons bousculé les textes d’application (lois organiques) qui sont entrées en vigueur en 1991 au lieu de 1996 comme initialement prévu».

Le Rassemblement du Peuple de Gui-née, dans sa quête du changement envi-sage de soulager le paysan et de sécuri-ser le travailleur.

(Article d’archive AGP)

PAGE 6

Dans les dédales de l’histoire de la Guinée, on ne finira jamais assez de louer le sacrifice que les dignes fils du pays ont consenti, parfois au prix de leur sang, pour bâtir cette Nation prospère et fière de son passé.

Au lendemain de la mutation politique intervenue en 1984, suite à la disparition inattendue du Père de l’indé-pendance, Ahmed Sékou Touré, le flambeau a été repris par une nouvelle équipe dirigeante, avec à sa tête un offi-cier supérieur de l’Armée nationale du nom de Colonel Lansana CONTE.

Se montrant comme un Coryphée de la paix, l’homme a tout d’abord essayé de mettre ses concitoyens en confian-ce à travers un discours qui a encore valeur de cité pour un peuple qui se veut résolu à aller de l’avant pour le progrès social. Voici le décryptage de ce bréviaire :

Discours programme du 22 décembre 1985 : Bâtir un Etat au service du développement

Par Mamadouba CAMARA

Le 22 décembre 1985, le Chef de l’Etat, le Général Lansa-na Conté, alors Colonel de son état, s’adressant à la Nation après une revue du passé de la Guinée, a déclaré citation :

«cette fois-ci, guinéens, vous ne vous sacrifiez pas pour le seul profit d’une poignée d’hommes, vous êtes maintenant responsables de votre avenir, c’est votre propre bonheur que vous allez construire».

Bâtir un Etat au service du développement : d’abord la Guinée, a besoin de fonctionnaires compétents au service exclusif du pays.

Des fonctionnaires efficaces appartenant à une équipe qui travaille de façon décisive pour un avenir radieux.

Pour cela, nous devons réformer l’administration, recenser les fonctionnaires et les travailleurs de l’Etat.

Parallèlement, sont définies les missions de chaque servi-ce, les structures appropriées, et les postes à pourvoir.

Selon le Chef de l’Etat, pour la grande majorité des fonc-tionnaires, la situation actuelle cumule les inconvénients.

Responsabilités, qualités bien rémunérées, demain ils fe-ront l’administration du redressement national.

Remettre l’économie en marche pour démarrer sur des ba-ses saines, il faut d’abord la révision entièrement, ensuite veiller à ce qu’elle ne dérape pas et pour cela, maintenir les équilibres nécessaires et enfin savoir où nous voulons aller, sinon d’autres nous feront aller là où nous ne voulons pas.

« Je propose aux guinéens un projet de développement que nous aurons à préciser et à réaliser tous ensemble.

Ce projet, c’est l’auto-suffisance pour tous les produits essentiels au bien-être : alimentation, logement, habil-lement.

Notre économie doit se roder, elle peut sans risques s’ouvrir brutalement à la concurren-ce étrangère ; elle s’engagera progressive-ment sur la voie du libéralisme.

Pour réussir dans ce redressement économi-que, il faut passer par l’assainissement mo-nétaire qui est un instrument de souveraine-té.

Autres projets à maîtriser, les dépenses pro-ductives : l’Etat doit maintenir les princi-paux équilibres économiques (budget, échanges extérieurs), produire et commer-cialiser guinéen.

L’intérêt de tous est que s’instaure en Gui-née un vrai commerce, travaillant sur de grandes quantités et pouvant donc se contenter de bénéfices raisonnables en ven-dant les marchandises à leur juste prix.

Solidarité et décentralisation : le choix d’u-ne société fondée sur les solidarités naturel-les mises en service du développement ; renforcer ces solidarités là où elles existent encore. C’est l’objet de la décentralisation ; des nouvelles collectivités qui s’administre-ront librement.

Parallèlement, au niveau des villes, des communes sont créées à partir des quartiers, ces nouvelles collectivités s’administrent librement et ont à leur disposition des res-sources suffisantes pour leur assurer une réelle autonomie financière.

Priorité aux micros-réalisations : routes ou puits, écoles ou dispensaires : nos paysans sont les meilleurs juges de leurs besoins. Unité nationale : un pays uni et un pouvoir «efficaces pour mieux atteindre ce double objectif. Faire de la Guinée un état de droit : sans excès ni vengeance, sans verser du sang. Les détentions arbitraires dont le seul objet est de soutirer l’argent à des inno-cents doivent cesser.

Les ministres de la justice et de la Sécurité ont une tâche impérieuse et urgente à rem-plir : faire de la Guinée un Etat de droit, un Etat respectueux des droits de l’homme et


DEVOIRS DE MEMOIRE !

PAGE 7

Guinée-Election présidentielle 2015 :

Ouverture de la campagne électorale

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du dimanche, 11 septem-bre 2015 en République Guinée, a été lancée, jeudi, 10 septembre, à minuit, par un Décret du président de la Répu-blique.

Ainsi, les huit (08) partis en lice et leurs alliés sont partis à la conquête de l’élec-torat à Conakry et à l’intérieur du pays.

Ces 08 partis sont le RPG/Arc-en-ciel, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’Union des Forces Républicaines (UFR), le Parti de l’Es-poir pour le Développement National (P.E.D.N), Génération pour la Réconci-liation, l’Union et la Prospérité (GRUP), le Bloc Libéral (BL) et le Parti des Eco-logistes de Guinée (PEG), représenté par l’unique dame candidate pour le fauteuil présidentiel.

A propos, voici l’intégralité du discours d’ouverture de campagne prononcé par Pr Alpha Condé :

Guinéennes, Guinéens,

Chers compatriotes,

Je suis avec vous dans un village de notre beau pays. Ici, auprès des véritables cons-tituants du peuple de Guinée, je veux re-nouveler mon engagement d’être toujours à votre service.

Ces cinq dernières années, grâce à la confiance dont vous m’avez investi, grâ-ce à vos sacrifices et à vos efforts de tous

les instants, notre pays a marqué des points remarquables dans sa lutte pour la liberté et la prospérité.

En 2010, vous m’aviez confié la direc-tion d’un pays en crise, d’un Etat en faillite, des comptes publics en déficit, une monnaie faible et une armée désor-ganisée ;

Il y a cinq ans, notre pays était dans le gouffre et se débattait entre le désespoir et la survie. Nos femmes avaient perdu leur enthousiasme légendaire, nos jeu-nes n’avaient plus foi en l’avenir ; le désespoir et le découragement étaient le lot quotidien du peuple de Guinée.

Ensemble, avec vous et pour vous, nous avons parcouru du chemin, nous avons surmonté des obstacles, nous avons relevés des défis. Comme l’attes-te les chiffres et analyses des observa-teurs nationaux et internationaux, notre pays se porte mieux.

Aujourd’hui, la jeunesse a accès à une éducation de meilleure qualité rendu possible par la construction de nouvel-les infrastructures, l’amélioration de la qualité de l’éducation et la mise à dis-position gratuite de manuels scolaires.

Aujourd’hui, nos femmes dont la bra-voure et le courage n’ont jamais été pris à défaut, travaillent plus et travail-lent mieux. Elles travaillent plus et mieux parce que leurs initiatives sont soutenues par la mise en place et l’ac-cès facilité aux microcrédits.

L’HISTOIRE CONTINUE !

PAGE 8

Elles travaillent plus et vivent mieux grâce à la gratuité de l’accouchement. Elles vivent mieux et travaillent plus grâce aux campagnes de vaccination dont bénéfi-cient leurs enfants.

Ensemble, avec vous et pour vous, durant cinq ans, j’ai parcouru les villes et villages de notre beau pays. J’ai tenue à me rendre personnellement dans les sous-préfectures, districts et secteurs en milieu rural.

J’ai touché du doigt les effets du programme d’autosuffisance alimentaire ; la faim liée à la période de soudure a disparue.

L’engrais et l’outillage agricole à la disposition des paysans a permis un accroisse-ment notable de la production qui est passé pour le riz de 1,5 millions de tonnes en 2009 à 2 millions de tonnes en 2014. Le riz du pays, autrefois rare et cher, est deve-nu aujourd’hui abondant et à un prix abordable dans les marchés des villes et des villages de notre pays. Les terres cultivables, hier abandonnées et en jachère, sont redevenues des maraichers fertiles et des plantations fécondes en fruits.

La transformation de la vie rurale se fait aussi avec l’arrivée de l’éclairage public et de l’électricité. Pour cultiver mieux et plus, il faut vivre mieux ; le bien-être paysan est au coeur de notre politique de développement agricole et d’autosuffisance alimen-taire.

Ces cinq dernières années, la réhabilitation de 4 500 kilomètres et la construction de 2 680 kilomètres de pistes rurale favorisent la commercialisation des produits agri-coles, l’augmentation des revenus des familles paysannes, leur accès aux biens et services.

En parcourant notre pays, j’ai vue, ici et là, les effets de l’amélioration de la desserte en électricité. Le barrage de Kaléta et ses 240 MW, les 100 MW des Groupes ther-miques participent à l’amélioration des conditions de vie et à la relance des Petites et Moyennes Industries. La création des entreprises et de l’emploi reste la seule straté-gie durable de lutte contre la pauvreté. De nouvelles unités industrielles, de nou-veaux réceptifs hôteliers, de nouvelles banques privées ont vue le jour. En plus des emplois crées, toutes ces initiatives concourent à l’augmentation de la richesse natio-nale.

En cinq ans, la téléphonie s’est rependue de façon exponentielle sur tout le pays. De 4 millions 200 milles abonnés en 2010, nous sommes arrivés à 9 millions 400 milles abonnés en 2014 ; le nombre d’utilisateurs d’Internet est passé dans la même période de 30 milles à 2 millions.

L’HISTOIRE CONTINUE !

Durant cinq ans, avec vous et pour vous, notre monnaie s’est appréciée, l’inflation a baissée, la dette du pays a été réduite de 2/3 grâce à l’initiative PPTE. Aujourd-’hui, la gestion des finances publiques de notre pays obéit aux critères et principes agrées par les institutions financières in-ternationales. Les investisseurs travaillent dans un environnement juridique plus sûr et trouvent de plus en plus des avantages comparatifs à s’installer et à développer leurs affaires dans notre pays.

La stabilité des prix des produits de pre-mières nécessités comme le riz importé est dû également à cette bonne gestion.

La réforme de l’Etat a commencé par la réforme de l’armée. En effet, la fonction de défense est une mission cardinale de tout Etat qui se respecte. Les efforts de réforme en cours au sein de nos forces de défense et de sécurité produisent déjà des effets visibles tous les jours : les militai-res sont casernés et les relations entre mi-litaires et civils sont de plus en plus em-preint de confiance et de respect.

Notre vaillante armée ainsi réformée, et dirigée dans le souci de la protection de notre territoire et dans l’accomplissement de notre mission de solidarité africaine et internationale, est actuellement engagée aux côtés de nos frères du Mali.

Durant ces cinq ans, au moment même où notre pays s’apprêtait à prendre son en-vol, à sortir des affres de la pauvreté, à atteindre une croissance à deux chiffres, clé de voute de l’émergence, une terrible épreuve s’est imposée à nous : la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Cette pandémie qui a causée beaucoup de morts a fortement contribué à ralen-tir la croissance de notre économie et à bouleverser profondément nos plans de développement.

Dans cette épreuve, ensemble, avec vous et pour vous, nous avons lutté, pied à pied, contre l’isolement, contre la stigmatisation. Nous avons lutté pour sauver la vie de nos filles et fils. De cette épreuve, nous avons tiré quel-ques leçons pour l’avenir.

La première de ces leçons est la fai-blesse de notre système de santé. Cette faiblesse est systémique. Elle est liée aux infrastructures et équipements ; elle est liée à l’approvisionnement en médicaments ; elle est liée également à l’insuffisance de ressources humaines qualifiées. Le défi que cela nous impo-se est de faire de la santé une priorité nationale. Nous devons rebâtir notre système de santé en mettant en place des centres de santé communautaires d’un niveau plus élevé avec un person-nel plus qualifié ; des hôpitaux préfec-toraux et régionaux mieux équipés et des hôpitaux nationaux de référence.

Guinéennes, Guinéens,

Chers compatriotes,

Malgré les difficultés traversées, notre Guinée est un pays en mouvement vers le progrès social. Notre pays est désor-mais au rendez-vous avec son destin. Il doit choisir sa voie en tenant compte de ses forces et aussi en prenant en compte, modestement, ses faiblesses. Notre fierté doit être le résultat de no-tre travail et de notre effort.

PAGE 9

INVESTITURE PRG 2015

L’HISTOIRE CONTINUE !

Plus je parcours notre pays, plus je crois à son avenir, à son émergence.

Plus je visite les villes et villages de notre Guinée, plus je crois que les projets qui ont débuté il y a cinq ans feront de notre pays dans cinq ans un pays émergent qui tiendra sa place en Afrique de l’Ouest, jouera son rôle en Afrique et participera à l’é-mergence d’un monde de paix et de prospérité.

Ensemble, avec et pour vous, continuons la construction de la Guinée pour la liberté, la prospérité et le progrès social.

L’HISTOIRE CONTINUE !

PAGE 10

PAGE 11

Pleins feux sur les promesses de campagne pour la présidentielle en Guinée. La part de vérité du candidat du RPG en 1993.

La campagne pour la présidentielle de 2015 n’a été qu’une occasion pour le Pr Alpha Condé de rafraichir la mémoire de ses concitoyens sur ses ambitions et sa vision pour la Guinée.

L’homme politique qu’il fut, n’a jamais retourné ou troqué sa veste idéologique et ne s’est jamais dérouté du chemin de sa conviction politique. La preuve est que des années avant, Alpha Condé s’est déclaré nationaliste, exprimant des idéaux pour une ligne directrice qui semble s’afficher dans le temps comme une prophétie.

Dans les archives de l’AGP, le candidat Alpha Condé a confié en 1993 ce qui suit…..

« JE SUIS UN NATIONALISTE CONVAINCU…»

M. Alpha Condé, candidat présenté par le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), pendant la campagne électorale s’est déclaré l’homme du changement.

«Je suis l’homme du changement dans l’Unité et la prospérité de la Guinée».

M. Alpha Condé a déclaré que «si le RPG gagne les élections personne ne payera plus l’impôt».

Il a partout exprimé sa confiance en sa victoire aux élections présidentielles. Alors, dira M. Condé qu’il représente « la chance de replacer la Guinée sur la voie de la reconstruction économique, sociale et culturelle, sur la voie du progrès, du développement et de la sécurité.

Devant des foules en liesse, il a indiqué que la Guinée manque d’eau, d’électricité, de téléphone, toutes choses constituant la base du développement.

M. Alpha Condé en comparant les deux régimes précédents, a déclaré que : « la première République était l’enfer pour le peuple de Guinée, mais la deuxième République qui nous a promis le paradis n’a jamais tenu ses engagements. C’est seulement la troisième République, celle du RPG qui créera le paradis».

M. Condé a ajouté que ce sont des opportunistes et profiteurs qui ont adhéré au PUP. Ils ne l’ont pas fait par conviction politique.

C’est pourquoi le PUP, dira t-il, n’a aucune chance de gagner, ce en dépit des fraudes massives que le parti prépare pour créer le chaos dans notre pays.

.

RETROVISEUR

PAGE 12

RETROVISEUR

Guinée-Présidentielle 2015 :

Zoom sur les mots de campagne du Président Alpha Condé

Guinée-Présidentielle 2015/ Un parti une couleur, le palais du peuple était au couleur du RPG Arc-en-ciel dimanche

Par la Direction de Communication du RPG-Arc-en-ciel

Conakry, 21 sept (AGP)- Un parti une couleur, le Palais du peuple était au couleur du RPG Arc-en-ciel, dimanche 20 septembre 2015.

Les partis alliés, cadres du RPG, les militants et sympathisants venus des cinq communes de la capitale étaient massivement mobilisés pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, can-didat à sa propre succession.

Au coeur de ce grand évènement, des prestations artistiques pour magnifier les réalisations déjà faites par Alpha Condé, candidat du RPG Arc-en-ciel.

D’entrée de jeu, le directeur de campagne du RPG Arc-en-ciel, Ibrahima Kassory Fofana a, tout d’abord remercié Pr Alpha Condé pour la confiance placée en sa personne pour conduire le parti à la victoire le 11 octobre 2015.

Il s’est, ensuite adressé aux partis alliés en ces termes : ‘’Nous avons le meilleur candidat et le meilleur bi-lan que la Guinée n’a jamais connue.

Pour la continuité du développement et du progrès, vous avez fait le bon choix’’.

Plus loin, Ibrahima Kassory Fofana a invité les militants du RPG Arc-en-ciel à se munir de leurs cartes d’é-lecteurs auprès des chefs secteurs et chefs de quartier, car selon lui, seul ce document prend en compte leurs voix pour réélire leur candidat.

Avant de clore son intervention, Dr Ibrahima Kassory Fofana dira aux militants du RPG Arc-en-ciel, «de ne pas céder à la provocation des adversaires, mais plutôt de rester mobilisés pour un seul objectif, ‘’Un coup KO’’», repris en choeur par les militants en guise de confiance. Visiblement satisfait de la mobilisation qui lui a été réservé, le candidat du RPG Arc-en-ciel a fait le tour du Palais du peuple, pour être au coeur de la foule venue lui réitérer son soutien. Pr Alpha Condé a mis un accent sur ‘’le changement qu’il a apporté à la Guinée et dans la vie des populations durant ce premier quinquennat, chose que ces prédé-cesseurs n’ont pas pu faire en 50 ans’’. Toujours acclamé par les militants, Pr Alpha Condé a tenu à rappeler, que «son deuxième quinquennat sera spé-cialement dédié aux femmes et aux jeunes», tout en rappelant, que «l’objectif de ce premier mandat était de sortir les guinéens de l’obscurité, c’est pourquoi Kaléta a été construit.

Les travaux du barrage de Souapiti seront aussi très bientôt lancés pour le bonheur des guinéens».

Le candidat du RPG Arc-en-ciel a invité les autres leaders à mener une campagne responsable, sans violen-ce, en précisant que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur.

Pr Condé a ensuite annoncé la tenue d’un grand concert international à Conakry le 26 septembre 2015pour saluer le courage du peuple de Guinée qui a fait face à l’épidémie d’Ebola, avant d’informer, que «le barra-ge Kaléta sera inauguré

le 28 septembre 2015».

PAGE 13

Guinée-Présidentielle 2015/ Alpha Condé, Le Bâtisseur s’engage aux côtés des fonctionnaires de Guinée

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 08 octobre 2015

Aujourd’hui, je m’engage aux côtés des fonc-tionnaires de Guinée. Je partage avec vous chers agents de la République les valeurs les plus re-présentatives de la fonction publique : la compé-tence et l’intégrité. Ces valeurs reviennent peu à peu dans notre administration et tout le mérite vous revient.

Autant les usagers doivent retrouver la confiance dans l’administration guinéenne autant il me re-vient de faire en sorte que les rémunérations soient adaptées à vos situations de travail pour l’amélioration de la qualité du service rendu.

En dépit des ajustements structurels, nous avons initié d’importantes réformes administratives pour l’amélioration de la vie du fonctionnaire notamment la création d’un salaire minimum.

Malgré tout, la fierté d’appartenance des fonc-tionnaires à la fonction publique est aujourd’hui très forte.

Je me dois de renforcer cette fierté avec de nou-velles réformes qui vont améliorer vos conditions de vie et de travail.

C’est pourquoi dès le cours normal des choses, je m’engage à créer par la loi, une Couverture Ma-ladie Universelle (CMU) et à assurer l’effectivité de sa mise en oeuvre au profit de nos vaillants agents publics.

Cette Couverture Maladie Universelle portera sur les soins primaires et la prise en charge de médi-caments. Elle évoluera peu à peu.

Ce nouveau dispositif sera élargi au secteur de la culture.

En effet, nous ne pouvons plus nous permettre de voir nos artistes et nos personnalités culturelles disparaitre dans la négligence et l’isolement sani-taire total.

C’est pourquoi, en restructurant le sta-tut de l’artiste, nous allons assurer la couverture médicale des acteurs cultu-rels.

Par ailleurs, je m’engage dans une vi-sion plus globale de ce dispositif, à construire des services médicaux pour les fonctionnaires, agents permanents de l’Etat et ce, dans toutes les capitales régionales de notre pays.

Avec vous et tous ensembles, nous al-lons relever ce défi dans les 5 prochai-nes années.

Je m’y engage !

Alpha Condé, le Bâtisseur.

———————————————

Guinée-Présidentielle 2015/ En 3 ans et demi Pr Alpha Condé a fait baisser la dette de 66%

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 17 sept (AGP)- "Mon cher président Alpha Condé, de la Répu-blique de Guinée, une fois élu, vous avez constaté que les caisses de l'Etat étaient vides et les dettes très-très élevées. Vous avez été contraint, avant de pouvoir recons-truire le pays, de mettre de l'ordre pour rétablir la crédibilité auprès de la communauté financière interna-tionale. En 3 ans et demi, vous avez fait baisser la dette de 66 %.

RETROVISEUR

PAGE 14

Vous avez diminué le service de la det-te au delà de 50 % du PIB en dessous de 12 %. Vous avez donc réduit le coût de la dette en rapport des exportations de 186 % à environ 45 %.

C’est énorme. Il y a quelques Chefs d'Etats de notre continent (Europe, ndlr) ou même d'outre-Atlantique qui pourraient s'inspirer de votre travail".

———————————

Guinée-Présidentielle 2015/

‘’Guinea is back’’ :

Plus qu'un slogan !

Conakry, 28 sept (AGP)- Guinea is back :

Guinea is back : plus qu'un slogan! Les réformes menées resteront dans l’histoire de la Guinée comme le tour-nant décisif ayant introduit la Guinée dans le cercle des démocraties où la séparation des pouvoirs est une réalité.

En voici quelques-unes : Adoption du Statut de la magistrature ; Installation, pour la première fois, du Conseil supé-rieur de la magistrature (alors qu’il existe sur papier depuis 1991) ;

Revalorisation du traitement salariale des magistrats ; Mise en place de la Cour Constitutionnelle ; Lancement des travaux de la nouvelle prison de Kènèndé.

«Pour la première fois en Guinée le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) a été saisi de plaintes contre des magistrats : sur 20 plaintes reçues, 9 sanctions ont été prononcées, dont une radiation.

Avant l’arrivée d’Alpha Condé, aucune sanction formelle n’avait été prononcée contre un magistrat».

INVESTITURE PRG 2015

Oui mon Président, Guinea is back !

Nous y croyons !

RETROVISEUR

Guinée-Présidentielle 2015/ La Guinée est de retour dans le monde des affaires. Oui, la Guinée is back !

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 07 oct (AGP)-

Je m’adresse aujourd’hui aux opérateurs écono-miques et au monde des affaires. Depuis 5 ans et en dépit de la crise sanitaire effroyable de ces longs derniers mois, la Guinée est de retour dans le monde des affaires.

Oui, la Guinée is back !

Nous avons, avec toutes les difficultés et les per-turbations que cela a pu occasionner, passé des réformes de fond dans le secteur macroéconomi-que. Les indicateurs sont stables. Les signaux sont au vert. La confiance dans la Guinée re-vient. C’est aussi grâce à vous !

Le climat des affaires s’est amélioré. L’environ-nement est de plus en plus sain. Les facilités ad-ministratives, fiscales, juridiques doivent être renforcées et adaptées à vos besoins et à l’intérêt général du peuple de Guinée.

Je viens prendre des engagements fermes avec vous pour asseoir totalement un climat et un en-vironnement entièrement sains, souples et via-bles pour les affaires.

Un environnement dans lequel la corruption et le clientélisme seront bannis. Oui cela est possi-ble !

Je m’engage à instaurer une nouvelle approche basée sur la consultation et le dialogue avec vos instances faitières sur, non seulement les réfor-mes à mener mais aussi, sur le partenariat ga-gnant-gagnant que nous devons tous renforcer et solidifier.

Je dis Oui à un monde des affaires qui tient compte de l’intérêt du peuple guinéen !

Avec vous et tous ensembles nous allons relever ce défi dans les 5 prochaines années.

Je m’y engage ! (Suite Page 15)

PAGE 15

RETROVISEUR

C’est avec amour et considération que je me permets de m’adresser à la femme de Guinée. A nos mères, soeurs, filles, tantes, épouses…Vous êtes au coeur de la Guinée. Vous êtes la Guinée !

Placer la femme au coeur du développement a été l’un de mes objectifs pendant ce premier mandat. Nous avons ouvert plusieurs chantiers les 5 dernières années pour améliorer les conditions de vie de la femme guinéenne quelle que soit sa situation sociale. Nous avons rénové ou construit des Centres d’Autonomisation et d’appui à l’Autopromotion Féminine (CAAF) à Conakry, Kankan, Faranah, Kindia ou encore Labé. Nous avons formé des centaines de professionnelles et auxiliaires de justice en faveur de la protection des femmes. Nous avons fait adopter un Code de la famil-le pour remettre la femme guinéenne au coeur de la vie sociale de notre pays, en lui donnant une place plus importante.

Nous avons construit et rénové des marchés, des Centres d’apprentissage, des Cen-tres de Santé Infantiles (CSI), car qui dit femme dit mère et dit enfant. Des femmes ont été mises à des places de responsabilités à divers niveaux de la gouvernance de notre pays. Mais il convient d’en faire encore plus pour vous, femmes de Guinée.

Comme je l’ai toujours dit dans mes différentes tournées à l’intérieur du pays, le ren-forcement de la promotion de la femme est une priorité pour le prochain quinquen-nat.

Ainsi, je m’engage à renforcer votre autonomisation à travers l’accélération des pro-grammes de microcrédits, de formations qualifiantes, mais également le renforce-ment de vos capacités manuelles et techniques pour que vous puissiez participer au développement de l’approche Haute Intensité de Main d’oeuvre (HIMO) dans les projets publics.

Je m’engage à mener à terme les projets de construction et/ou la rénovation des hô-pitaux de la mère et de l’enfant dans les capitales régionales. Je m’engage à renfor-cer les mesures de lutte contre la violence faite aux femmes. Je m’engage à mettre aux responsabilités dans mes prochains gouvernements, davantage de femmes et ce, à des postes qui sont à ce jour non dédiés aux femmes.

Je m’engage enfin, à l’instar d’un pays comme le Rwanda, à imposer à ma majorité un quota de femmes dans les instances politiques et pour les candidatures aux diffé-rentes élections locales et nationales.

Avec vous et tous ensembles, nous allons relever ce défi dans les 5 prochaines an-nées.

Je m’y engage !

Alpha Condé, le Bâtisseur.

PAGE 16

Guinée/ Election présidentielle 2015 : «Il a fallu Alpha Condé pour donner de l'électricité»

Conakry, 12 septembre (AGP)- Depuis 49 ans, la Guinée attend le projet Kaleta, personne n’a ré-ussi à le faire! Il a fallu Alpha Condé pour donner de l'électricité. Aujourd’hui, les villes de Cona-kry, Dubréka, Coyah, Kindia, Forécariah, Fria, Mamou, Dalaba, Pita et Labé ont toutes de l'électricité.

Demain Alpha Condé donnera le barrage de Souapiti à la Guinée. Souapiti c’est deux fois la puissance de Ka-leta! Il ne peut y avoir d’autres choix que Alpha Condé.

"Alpha Condé, le progrès en marche".

Election présidentielle 2015/ Souvenez-vous des mines guinéennes !

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 18 sept (AGP)- Souvenez-vous les mines guinéennes étaient caractérisées par :

- L’octroi excessif des titres miniers qui couvraient presque la quasi-totalité du terri-toire national ;

- Un code minier qui ne favorisait pas les intérêts de la Guinée ;

- L’exclusion de la Guinée de l’Initiative pour la Transparence des Industries Ex-tractives (ITIE).

Désormais, une nouvelle dynamique minière a été induite pour accroitre et consolider les apports de ce secteur au développement économique et social du pays. Parmi les mesures d’envergure adoptées, on peut citer :

- l’adoption d’un nouveau code minier conforme aux standards internationaux, assorti d’un travail rigoureux de restructuration du secteur ;

- l’approbation en cours des textes d’application de ce Code minier ;

- la réadmission de la Guinée à l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) en mars 2011et validée au début du mois de juillet 2014 ;

- la révision systématique de toutes les conventions minières antérieures au nouveau Code pour harmoniser leurs dispositions au dit Code ;

- la publication en ligne de tous les contrats miniers ;

- l’approbation en mars 2014 d’un nouveau schéma directeur pour le développement des infras-tructures minières auxiliaires de transport ;

- la signature des conventions relatives au cadre d’investissement minier avec les sociétés devant développer les mines du Simandou ;

- l’apurement du cadastre minier par l’annulation de 800 titres non fonctionnels ;

- la création de la Société Guinéenne du Patrimoine Minier (SOGUIPAMI) pour une meilleure gestion du portefeuille minier de l’Etat.

Le rêve de 50 ans est devenu réalité grâce à l’homme du 17

RETROVISEUR

PAGE 17

Le scrutin du dimanche, 11 octo-bre 2015

Guinée-Présidentielle 2015/ Le candi-dat sortant Alpha Condé a voté au quartier Boulbinet

Conakry, 11 oct (AGP)- Au compte du premier tour de l’élection présidentielle du dimanche, 11 octobre 2015 en Répu-blique de Guinée, le président de la Répu-blique, Pr Alpha Condé a accompli son devoir civique au Bureau de Vote N°7 (BV7) dans l’enceinte du Collège Sultan Mariama Traoré, au quartier Boulbinet dans la commune de Kaloum. C’était aux environs de 10 heures TU, rapporte le Bu-reau de Presse de la Présidence de la Ré-publique (BPP).

A sa sortie de l’isoloir, le président Alpha Condé a invité les guinéens à voter dans le calme en faveur de la paix et l’unité.

«J’appelle tous les guinéens à accomplir leurs devoirs civiques, c'est-à-dire qu’ils votent dans le calme, et qu’ils attendent les résultats. Et surtout qu’ils évitent toute provocation parce que la Guinée a besoin de paix, d’unité et de liberté».

Présidentielle 2015 : plus de 6 millions d’électeurs votent ce dimanche 11 octobre en Guinée

Présidentielle 2015 : plus de 6 millions d’électeurs ont voté ce dimanche 11 octobre en Guinée

Conakry, 11 oct (AGP)- Ils sont plus de 6 millions d’électeurs à se présen-ter, dimanche, 11 octobre 2015, dans le calme et la sérénité devant les dif-férents Bureaux de Vote (BV) pour s’acquitter d’un de leur devoir civi-que.

Femmes, hommes et jeunes se pressent de-vant les BV afin de choisir leur futur prési-dent de la République parmi les 8 candidats, dont le président sortant, Pr Alpha Condé.

Boubacar Diallo résidant au quartier Gbes-sia-Cité de l’Air commune de Matoto à Co-nakry, tout heureux ce matin après avoir vo-té. Il explique :

‘’Depuis 7h moins, je suis sur place pour élire le candidat de mon choix. J’ai été la cinquième personne à voter dans mon BV, le N°2 dans l’enceinte du lycée Gualéma Guillavogui 2’’.

Un autre électeur rencontré, Kerfala Condé se dit très content de la tenue de ce scrutin ce dimanche, 11 octobre, pour que le choix soit possible pour tous les guinéens et pour s’acquitter de cet exercice civique, qui est un devoir pour tout un chacun.

RETROVISEUR

Et si on parlait Bilan ?

Kaléta, Une force de frappe du président Alpha Condé !

Une analyse de Fodé Sita Camara

Conakry, 26 mai (AGP)- Aujourd’hui, l’espoir est permis. Les guinéens sont sortis de l’obscu-rité grâce à la réalisation du barrage hydroélec-trique de Kaléta, avec sa capacité globale de pro-duction estimée à 240 mégawatts.

Débutés le 4 avril 2012, les travaux d’aménagement du barrage hydroélectrique de Kaléta se sont achevés avec succès. Il est le plus grand barrage hydroélectrique ja-mais exécuté dans l’histoire de la Guinée. Réalisé par la société chinoise China Water Energie (CWE) pour un montant de 526 millions de dollars américains, ce bijou enlève du pied économique de notre pays la pertinente épine qui aura freiné le développement rapide tant sou-haité par les guinéens.

Ce défi remonte aux 1ères heures de l’indépendance, lorsque le colon est reparti avec des documents impor-tants permettant au capital humain guinéen de faire face aux mégaprojets en perspective. Aujourd’hui, c’est plus qu’un soulagement, ce manque à gagner qui répond aux détracteurs sur la prise de position de la guinée en 1958 à se sortir de la tutelle de la Métropole.

Ceci néanmoins, ne relève pas de la légende, car le ‘’Niger’’ qui va au-delà de nos frontière, abreuve des millions d’africains dans la sous région.

On sait également que tout ce qui se rapporte à l’eau, procure souvent du bonheur, comme le sentent les popu-lations guinéennes à travers le choix quelles ont porté sur la personne du Pr Alpha Condé.

Avec le barrage Kaléta, il ne fait pas de doute que c’est un nouveau départ qui s’annonce pour l’économie guinéenne.

PAGE 18

Nous auront à nos portes plus d’inves-tisseurs et de partenaires qui voient en guinée une opportunité à saisir.

Selon les spécialistes, la construction du barrage de Souapiti, viendra ap-puyer Kaléta pour son fonctionnement en toutes saisons. Car, cet autre barra-ge, dont les négociations de réalisation et les études de faisabilité sont avan-cées, permettra d’avoir un grand réser-voir de milliards de mètres cubes d’eaux.

Rappelons ici que l’ambition du Prési-dent de la République, le Pr. Alpha Condé depuis son arrivée au pouvoir était de venir à bout du problème d’eau et d’électricité en Guinée.

De sa propre analyse, la solution dura-ble au problème énergétique en Guinée, est la construction des barrages hydroé-lectriques et non le bricolage habituel.

C’est pourquoi, hormis ce barrage de Kaléta, d’autres sont attendus comme Souapiti, afin que le pays ait suffisam-ment d’électricité.

A rappeler que le barrage hydro-électrique de Kaléta a double vocations. Une partie pour la Guinée, et 30% de sa production orientés vers les pays voi-sins dans le cadre du projet d’intercon-nexion sous-régionale.

Par ailleurs, c’est dire que même si der-rière toutes ces réalisations, existent des raisons électoralistes, une chose reste évidente, la Guinée en avait vraiment besoin. Puisque depuis plus de 50 ans, elle n’a ni eau, ni électricité de façon courante.

Pourtant, elle regorge de potentielles ressources minières, et beaucoup de fleuves y prennent leurs sources. Ce qui lui a valu le qualificatif honorifique de « Château d’Eau de l’Afrique Occidentale ».

ECONOMIE

PAGE 19

Le nouveau Quinquenat

ALPHA PRESIDENT POUR UN NOUVEAU QUINQUENAT

Les Résultats définitifs de la prési-dentielle du 11 octobre 2015

Conakry, 11 déc (AGP)- Les résultats définitifs de la présidentielle du 11 oc-tobre 2015 ont donné une large victoi-re au Pr Alpha Condé dès le premier Tour avec 57, 84% des suffrages vala-blement exprimés.

Au total, il y avait 8 candidats retenus par la Cour Constitutionnelle qui sont partis à chance égale à cette présiden-tielle. Chacun d’eux a présenté son projet de société aux 6.042.634 élec-teurs dont 181.258 à l’étranger durant 30 jours de campagne électorale sur l’étendue du territoire national.

Il s’agit du Professeur Alpha Condé du RPG arc-en-ciel, candidat à sa propre succession, Mamadou Cellou Dalein Daillo de l’UFDG chef de file de l’Op-position, Sidya Touré de l’UFR, Lan-sana Kouyaté de PEDN, Dr Faya Lan-sana Millimono du BL, Georges Ghandi Faraguet Tounkara de l’UGDD, Papa Koly Kourouma de GRUP et Marie Madeleine Valery Dioubaté du PEG.

Après donc une campagne électorale civilisée, malgré qu’elle soit couron-née par un accrochage entre militants du RPG arc-en-ciel et ceux de l’UFDG, les électeurs se sont massive-ment rendus aux urnes le 11 octobre 2015 pour s’acquitter de leur devoir civique dans le calme et la sérénité. Une attitude que la communauté inter-nationale dans son ensemble a vive-ment appréciée.

Six jours après le scrutin, soit le 17 octobre 2015, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a proclamé les résultats globaux et totaux provisoires qui se présen-tent comme suit :

«Total général des bureaux de vote 14.482, total général des inscrits 6.042.634, total gé-néral des votants 4.131.046, total général des bulletins nuls 179.804, total général des suf-frages valablement exprimés 3.951.222, taux de participation 68, 36% ».

Les suffrages obtenus par candidat, Profes-seur Alpha Condé du RPG arc-en-ciel 57, 85%, Mamadou CellouDaleinDaillo de l’UFDG 31, 44%, Sidya Touré de l’UFR 6, 01%, Lansana Kouyaté de PEDN 1, 16%, Dr FayaLansanaMillimono du BL 1, 38%, Geor-ges GhandiFaraguetTounkara de l’UGDD 0, 50%, Papa KolyKourouma de GRUP 1, 31%, et Marie Madeleine Valery Dioubaté du PEG 0, 33%.

Samedi, 31 octobre 2015, la Cour Constitu-tionnelle à son tour, par la voix de son prési-dent Me Kelèfa Sall, donnera les résultats définitifs avec un très léger aménagement après avoir trouvé dans le calcul de la CENI, un oubli 20 voix valablement exprimés. Ce qui a donné un suffrage de 3.951.242.

Ainsi, les Résultats définitifs ont été livrés déclarant le Professeur Alpha Condé vain-queur avec 57, 84%, soit la majorité ab-solue des suffrages valablement exprimés. Et c’est parti pour le quinquennat 2015-2020.

SANTE !

PAGE 20

Par Mamadouba Conté

Le premier mandat du Président Pr Alpha Condé était bien parti dans le domaine de la santé, avec l’annonce de la gratuité de la cé-sarienne dans les tous hôpitaux du pays.

Mais en mi-mandat, soit en décembre 2013, un mal commun s’est invité en Guinée, qui a fini par troubler la situation socioéconomi-que du pays. Il s’agit de la fièvre hémorragi-que à virus Ebola qui, pour un premier temps, était qualifiée de mystérieux par mé-connaissance de ses symptômes par les spé-cialistes guinéens.

Quelques semaines plus tard, après les études faites à l’étranger des échantillons de sang prélevés sur les premières victimes, il s’est avéré que c’est le virus Ebola qui tuait cruellement les guinéens en Forêt.

Plus vite, le virus s’est rependu dans tout le pays. Mettant ainsi le gouvernement devant un fait accompli d’une crise sanitaire sans précédent avec des conséquences dévastatri-ces. Car aussitôt, les investisseurs ont quitté de peur qu’ils ne soient infectés par le virus.

Tous les grands projets ont été arrêtés, d’au-tres ont tourné au ralenti avec la mise en congé technique des travailleurs.

Face à ce danger, le gouvernement sous la conduite du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé s’est mis à recherche des voies et moyens pour endiguer la mala-die. C’était donc une lutte nationale et internationale contre le mal commun, ayant quelques mois après, touché deux autres pays voisins à savoir, le Libéria et la Sierra Leone.

Avec l’aide de la communauté interna-tionale, la Guinée s’en sort vu que le dernier suspect est sorti du centre de traitement Ebola depuis plusieurs se-maines. Et à date, aucun autre cas n’a été notifié dans le pays.

Mais ce qu’il faut préciser, c’est le vi-rus Ebola a été un véritable mal pour le mandat du Professeur Alpha Condé. Deux ans de dures épreuves et malgré tout, des progrès louables ont été faits à la satisfaction de presque tous les guinéens. Maudite est cette maladie qui a endeuillé des milliers de gui-néens.

Ebola, le mal du mandat

<>.

BULLETIN SPECIAL :

INVESTITURE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

SON EXCELLENCE PROFESSEUR ALPHA CONDE

LUNDI 14 DÉCEMBRE 2015

PAGE 21

COMPLIMENTS

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

En ce jour mémorable, la Direction Générale de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) et son Personnel présentent leurs compliments à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha CONDE.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Amine !!!

 
‘’L’alliance Cellou Dalein Diallo se porte bien à l’intérieur du pays’’, a déclaré le candidat de l’UFDG


Conakry, 9 sept (AGP)- Le Candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), El hadj Cellou Dalein Diallo à sa descente d’avion mercredi, 8 septembre à Conakry en provenance de la préfecture de Siguiri en Haute Guinée, a déclaré que ‘’l’Alliance Cellou Dalein Diallo pour la victoire se porte bien à l’intérieur du pays’’.

Le président de l’UFDG est allé à l’intérieur du pays en compagnie de MM. Sidya Touré de UFR, Abé Sylla de NGR, Moussa Solano du PUP et d’une délégation de l’Alliance.

Cette mission de l’UFDG a conféré avec les militants et sympathisants des préfectures de N’Zérékoré, Macenta, Gueckédou, Faranah, Kankan et Siguiri.

Dans les préfectures visitées, les états major des partis alliés avaient pris toutes les dispositions pour rallier l’alliance. Ce qui s’est concrétisé par une grande mobilisation autour de la délégation qui a fait le déplacement dans ces préfectures, a certifié le candidat Diallo avant de se réjouir du climat de sérénité et de paix dans le quel la campagne s’est déroulée dans ces différentes localités.

Selon lui, partout, la mission de l’alliance a prodigué des conseils aux militants pour éviter des provocations, les a exhorté à la vigilance et à aller voter le 19 septembre prochain dans la paix.

La veille, une cérémonie marquant l’adhésion d’une centaine de femmes au programme de l’UFDG pour le second tour du scrutin présidentiel, s’est déroulée au siège dudit parti au quartier Minière, dans la commune de Dixinn à Conakry.

Sous l’impulsion de Mme Adiatou Barry du parti de l’Union des Forces du Changement (UFC), cette manifestation a connu la présence des femmes, des sages et des jeunes venus principalement des quartiers de Taouyah et de Hamdallaye dans la commune de Ratoma.

Les portes paroles de ces trois catégories ont exprimé leur adhésion au programme de l’UFDG et se sont engagés à contribuer au renforcement de la paix par un vote apaisé en refusant de répondre à toutes les formes de provocation de l’adversaire.

Le vice président de l’UFDG, M. Bah Oury a aussi intervenu dans ce sens et a apprécié à sa juste valeur cet acte de Mme Adiatou Barry dans le cadre du renforcement de la position de l’UFDG vers la victoire finale.

La rencontre a pris fin par une séance de sensibilisation et d’explication sur le comment voter animée par la directrice de campagne de la commune de Matoto, membre du bureau exécutif de l’UFDG, Mme Fatoumata Binta Diallo.
AGP/9/9/010 PB/AS/JKD/CM/ST

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Route 2 x 2 Dabompa-Coyah/L’entreprise brésilienne OAS est à pied d’œuvre pour être dans les délais contractuels


Conakry, 20 mai (AGP)- L’entreprise brésilienne de construction de route (OAS), chargée de l’exécution des travaux d’extension de la route 2 x 2 voies, Dapompa-Km 36 est à pied d’œuvre pour être dans lesdélais contractuels, a-t-on remarqué,lundi, 19 mai, sur les lieux.

A l’annonce de la saison pluvieuse, OAS met les bouchées doubles afin d’être dans les délais contractuels face au gouvernement guinéen, a indiqué le responsable commercial de l’entreprise, M. Sakoba Kéita.

«Au jour d’aujourd’hui, il y a une évolution positive, les travaux avancent très bien, parce que l’entreprise redouble d’efforts, même les jours fériés sont mis à profit pour construire les grands ouvrages de franchissements avant la tombée des grandes pluies», a-t-il affirmé.

De son coté, le chargé d’Etudes du secteur minier et de la Communication de l’entreprise, Kèlèty Touré a ajouté que «la construction de cette route tient compte d’une spécificité car, dit-il, la voie Dapompa-Km 36 sera une voie assez fluide qui sera utilisée par les gros porteurs, ce qui fait qu’il faut y appliquer les normes de goudrons et bitume assez conséquentes, en tenant compte de la fréquence du passage des véhicules poids lourd».

Pour ce faire, c’est une couche de 20 cm qui est prévue avec un bitume BO 0,10 et BO 0,14 et il y a 2.993 m3 de bitume en volume. Donc il y a deux couches, une première de 13 cm et une seconde de 7 cm, a-t-il expliqué.

Pour l’instant, l’entreprise préconise de travailler sur une première voie, c’est pourquoi un observateur étranger à la société ne voit les travaux que d’un seul coté, avec la réalisation des canaux d’évacuation des eaux, du terrassement en certains endroits et l’application de la première couche de bitume.
AGP∕19∕ 05∕ 014 HML∕AB∕JPO∕ ST

 
Publireportage : Cellcom met sur le marché de nouvelles cartes de recharge pour le bonheur de ses clients


Conakry, 27 jan (AGP)- Le directeur Marketing de la société de téléphonie mobile Cellcom, Asher Terry Alone a annoncé, mardi, 26 janvier 2016, au cours d’un point presse, la mise sur le marché de nouvelles cartes de recharge plus performantes, garanties et sécurisés, pour le bonheur de ses clients.





«Ces nouvelles cartes de 5.000, 10.000, 20.000, 30.000, 50.000, 100.000, 200.000 et 450.000 GNF, avec une grande diversité des prix pour qu’elles soient accessibles à tous.





Aussi une nouvelle forme et dimension pour une utilisation plus efficace et facile pour les clients, recyclables à 100% et contribuent non seulement à la protection de l’environnement, mais aussi et surtout à la lutte contre les fraudeurs. Très attrayant avec plus d’images pour les jeunes, et pour le monde du travail.





Les anciennes cartes de recharges ne seront pas retirées du marché, cependant elles disparaîtront progressivement, car pour le lancement sur le marché, la Direction de la société a rencontré les revendeurs agrées, afin de mettre à leur disposition ces nouveaux produits» a commenté le directeur Marketing de la société de téléphonie mobile Cellcom, Asher Terry Alone.





Cellcom le Numéro 1 c’est vous


AGP/27/01/016 AKT/ST

 
Guinée-CPRN/ Poursuite des Consultations nationales dans les huit (08) Régions Administratives de la Guinée


Conakry, 22 mars (AGP)- La Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) en République de Guinée a lancé ses consultations nationales depuis lundi, 07 mars 2016, sur toute l’étendue du territoire national, indique un communiqué de presse de ladite Commission en date du 18 mars 2016.





Selon le communiqué, ces consultations se poursuivent dans les huit (08) Régions Administratives (RA) de la Guinée.





Voici l’intégralité du ce communiqué signé par le co-président de la CPRN, Mgr Vincent Coulibaly :





«Depuis le 7 mars 2016, la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) a démarré les consultations nationales sur l’ensemble du territoire.





A cet effet, des équipes d’assistants de recherche travaillent dans les différentes régions et recueillent les avis des Guinéens et des Guinéennes, sur les mécanismes à mettre en place pour solder les contentieux du passé et ouvrir une ère nouvelle basée sur la justice, la vérité et un désir de vivre ensemble plus consolidé.





A cette étape de l’activité, il nous a été donné de noter la forte et étroite collaboration des autorités administratives et religieuses, les organisations de la Société Civile et les médias qui prennent de nombreuses initiatives pour la réussite le succès du processus. Nous tenons à les remercier et à les encourager à poursuivre cet appui.





Dans le même sens et d’une manière générale, les populations participent activement et massivement aux opérations de collecte de données. C’est le lieu de les remercier et d’exhorter les personnes qui seront contactées à réserver aux assistants de recherche, un accueil chaleureux et à leur donner en toute quiétude, les informations sollicitées.





Nos compatriotes de l’étranger participent également à ces consultations en remplissant un questionnaire de sondage en ligne accessible à l’adresse : https://fr.surveymonkey.com/r/DIASPO-GN





Ces opérations de collecte d’informations vont se poursuivre jusqu’au 6 avril 2016. Aussi réitérons-nous notre appel à tous les Guinéens et Guinéennes, à saisir cette occasion exceptionnelle pour influencer positivement le cours de notre histoire commune pour plus de paix, de justice et de prospérité.





La CPRN vous remercie de votre intérêt pour les consultations nationales».













 
Publireportage : Cellcom toujours plus près de la jeunesse guinéenne


Conakry, 12 nov (AGP)- Le manager Product du Football Academy de la société de téléphonie Cellcom-Guinée, Stéphane Patrick Lezou, a effectué un déplacement, mercredi, 11 novembre 2015, avec les médias pour le Stade de proximité de San Fil dans la Commune de Kaloum à Conakry, dans le but de participer et suivre les modalités et les critères de détection des talents du football dans le cadre de la Promo Football Academy de Cellcom, lancé depuis le mois de juillet dernier.





Pour cette 59ème journée de détection de talents du football, qui a lieu au Stade de proximité de Sans Fil, Stéphane Patrick LEZOU, Manager Product de football Academy a expliqué l’état d’avancement de cette initiative en faveur des jeunes de la Guinée et le soutien du football à la base. «Football Academy est un projet que nous comptons mener jusqu’au bout, parce que nous avons compris que nos clients sont aussi des fans de football. C’est pourquoi, nous avons initié cette promotion pour leur permettre de tenter leur chance, soit eux ou leurs enfants d’être formés dans le centre de football de Barcelone. Pour être présélectionné, il suffit juste de recharger votre compte avec 10.000 GNF et composer *65# avec seulement 1500 GNF pour être inscrit dans la base des données pour le tirage».





Poursuivant, il a ajouté qu’ainsi, dès que vous êtes sélectionnés Cellcom vous appellera pour participer à un des tournois de détection qui se tiennent partout à travers le pays, sous la supervision des spécialistes du foot, dont notamment un des anciens sociétaires du Syli National, actuel entraineur d’Athletico Club de Coléah.





M. Lezou a enfin indiqué, qu’à ce jour, au moins 590 jeunes ont été retenus, soit 10 jeunes jour. Pour la suite, le 2ème tour du tournoi débutera le 21 novembre prochain et la fin de la détection est prévue pour janvier 2016.





Il a rassuré, que les 22 jeunes qui seront retenus, Cellcom assurera leur formation à Barcelone, auprès des stars comme Messi, Naymar et autres, tout en précisant que tous les frais y afférents (passeport, billet d’avion, l’hébergement, la nourriture) liés à cette formation, seront à la charge de Cellcom-Guinée.


Cellcom le numéro 1 c’est vous !


AGP/11/11/015 AKT/ST

 
La Cour Suprême a déclaré ce vendredi, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 3 déc (AGP)- La chambre Constitutionnelle et Administrative de la Cour Suprême statuant en matière électorale, après examen des requêtes des candidats, Pr Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) de l’Alliance Arc-en-ciel et M. Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’Alliance Cellou Dalein Diallo Président, a déclaré tard dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier avec 52,52 % des suffrages exprimés et l’a proclamé élu, président de la République de Guinée contre 47,48 % pour son challenger, Cellou Dalein Diallo.

A noter que 4.273.856 électeurs étaient inscrits, 2.898.192 ont voté soit 67,67% pour 1.474.973 voix pour Pr Condé contre 1.333.666 voix pour M. Mamadou Cellou Dalein Diallo.

Avant la proclamation de ces résultats, les deux candidats en lice ont chacun appelé leurs militants et sympathisants au calme et à la sérénité en vue de préserver la paix sociale et l’unité nationale.
AGP/3/12/010 CM/FDF/ST

 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’UNFPA reçoit 1 millions de dollars américains du gouvernement du Japon pour améliorer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive en République de Guinée


Conakry, 04 avril (AGP)- Le Fonds des Nations Unies pour la Population, l’UNFPA, areçu1 millions de dollars américains du Gouvernement Japonais pour soutenir les efforts du Gouvernement guinéen dans le cadre du relèvement du système de santé, notamment l’amélioration de l’accès des populations aux services de santé sexuelle et reproductive.





L’UNFPA est une des organisations internationales du Système des Nations Unies qui a fortement soutenu le gouvernement guinéen à travers le Ministère de la santé dans le cadre de la mise en œuvre du plan de relance et de résilience du système de santé post Ebola. L’initiative Mano River Union qui s’est traduite par le déploiement de 68 sages-femmes dans 34 structures de santé situées dans les zones les plus touchées et à la frontière avec le Liberia et la Sierra Leone est l’un des exemples palpables du partenariat UNFPA/Japon/Guinée, à la réponse face à la maladie à Virus Ebola.





La République de Guinée a lutté deux ans durant contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola. Cette crise sanitaire a fait plus de 2 500 morts en Guinée (pour 3 800 cas), dont 115 agents de santé. Au-delà des pertes en vies humaines, l’épidémie a eu un important impact socioéconomique et sanitaire dans le pays.





En effet, l’organisation des Etats Généraux de la Santé en mai 2015 a révélé que le système de santé guinéen est caractérisé par (i) une morbidité et mortalité encore élevée en particulier chez les groupes les plus vulnérables y compris le couple mère-enfant, (ii) une couverture insuffisante en service essentiels de santé dont la qualité est parfois douteuse, (iii) une offre de service de santé inefficiente et inéquitable.





C’est dans ce cadre que s’inscrit le partenariat tripartite cité plus haut.Ainsi en 2016, le Japon renouvelle sa confiance dans les interventions de l’UNFPA en matière d’amélioration de l’accès aux services de santé de la reproduction en faveur des populations vulnérables comme il l’avait déjà fait en 2015 à hauteur de 992,908.87$.





Plus spécifiquement, cette assistance financière va renforcer l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive incluant la disponibilité des médicaments essentiels, les fournitures des équipements et matériel médicaux, la lutte contre les MGF, la prévention des infections y compris Ebola et le renforcement des ressources humaines notamment en sages -femmes, le système d’information sanitaire et la chaine d’approvisionnement des intrants en santé de la reproduction.





Les 1 millions de dollars américains seront mis en œuvre par l’UNFPA à travers leMinistère de la Santé et couvriront les 3 régions de Labé, Kankan et Nzérékoré.











Pour plus d’informations contacter :





Dr. Kadiatou Sy, - Chargée du programme Santé de la Reproduction UNFPA-Guinée- Tel : 664397408 – Email : sy@unfpa.org





Mme Kaba Mariama Sire - Chargée de la Communication et des Relations Extérieures UNFPA Guinée - Tel : +224664 271118 – E-mail : mkaba@unfpa.org





Mr. Daiki TSUBOI-Chargé de la Coopération Economique à l’ambassade du Japon en Guinée -Tel : +224 664 55 66 49- Email: daiki.tsuboi@mofa.go.jp

 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le gouvernement suspend provisoirement la campagne du second tour en Guinée


Conakry, 13 sept (AGP)- A la suite de la montée de la tension entre les candidats au second tour de la présidentielle 2010 que sont, MM. Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, le gouvernement guinéen a, à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire tenu dimanche, 12 septembre dans l’après-midi, décidé de suspendre ‘’provisoirement’’ la campagne électorale en cours depuis déjà une semaine.

En effet, à une semaine de la tenue du scrutin du 19 septembre prochain, les militants des deux candidats se sont affrontés les 11 et 12 septembre dans la banlieue de Conakry, notamment dans les quartiers, Hamdallaye et Simbaya-Gare, faisant 1 mort, une cinquantaine de blessés et d’importants dégâts matériels.

Au vu de cette ‘’situation douloureuse’’, le gouvernement a pris des mesures urgentes et responsables au nombre desquelles, il a décidé de ‘’suspendre provisoirement la campagne en attendant de rencontrer ce lundi les deux candidats qui ont déjà marqué leur accord, d’interdire toute manifestation isolée et surtout de traduire devant les tribunaux, toute personne qui violerait l’interdiction de manifestations’’.

Sur les raisons des affrontements entre les militants des deux candidats, chacune des deux parties a rejeté la responsabilité sur l’autre.

Face à cette situation de désespoir du fait que les deux candidats avaient pourtant signé le 3 septembre dernier à Ouagadougou, à l’initiative du médiateur de la crise guinéenne, M. Blaise Compaoré, chef de l’Etat du Faso, un code de bonne conduite, les observateurs se sont interrogés sur le respect de la date du 19 septembre.

Toutefois, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), continue quant à elle, de réaffirmer sa détermination à organiser le scrutin à la date fixée.

En attendant l’issue de la rencontre ce lundi entre le gouvernement et les deux candidats, l’opinion reste encore perplexe, pourrait-on croire.

A Conakry, le tout nouveau gouverneur de la Ville, le chef de bataillon Sékou Resco Camara est monté au créneau dans une déclaration pour mettre en garde désormais contre tout fauteur de trouble mettant en cause ‘’la paix et la quiétude sociale’’ dans la capitale.
AGP/13/9/010 AB/ST

 
Formation des journalistes d’Agences de presse africaines : les travaux se poursuivent à Rabat


Rabat (Maroc), 22 avril (AGP)- Les travaux du séminaire de formation sur ‘’le journalisme web’’ se sont poursuivis, mercredi, 22 avril 015, au Centre Africain de Formation pour Journaliste (CAFJ) de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spéciale de l’AGP.

Organisé par la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) en collaboration avec la MAP, le séminaire a permis aux participants avoir des connaissances sur ‘’le mode de fonctionnement des moteurs de recherche et Google’’, ‘’Google et la mobilité : Google mobile’’, ‘’Identifier les sujets’’, ‘’Comprendre ce que recherchent les internautes et les clients’’, ‘’Ecrire pour l’internaute et les moteurs de recherches’’.

Il a été aussi question ‘’Des bonnes pratiques éditoriales : tirer un article, un dossier, écrire un chapô, contenu de l’article, mise en avant et liens, optimiser les images, les vidéos et faire vivre un article’’.

Les participants se sont également familiarisés avec entre autres, ‘’les bonnes pratiques techniques’’, ‘’Les 4 axes du référencement : Optimisations techniques et Ergonomiques, Optimisations sémantiques, Netlinking’’.

Les travaux se poursuivront jeudi, 23 avril, avec les 17 participants, venus des Agence de Presse du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Maroc, Mauritanie, Niger, et Togo.
AGP/22/04/015 ST/FDF

 
Siguiri : le chef de l’Etat fait un don de 100.000.000 GNF pour les travaux de reconstruction de la Grande Mosquée de la préfecture


Siguiri, 4 août (AGP)- Le président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé vient de donner 100.000.000 GNF pour les travaux de reconstruction de la Grande Mosquée de la préfecture de Siguiri, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

En recevant ce don des mains du secrétaire général chargé des Affaires Administratives de la préfecture, le grand Imam, Elhadj Sory Magassouba et les sages de la localité ont d’abord remercié le donateur avant de faire des prières pour sa santé et le triomphe de ses idéaux de paix et de changement en Guinée.

Cette Mosquée, rappelle-t-on, dont la pose de la première pierre a eu lieu jeudi, 11 novembre 2004, encore en chantier, a un coût total de réalisation estimé à 3,5 milliards GNF et mesure 50m de long sur 30m de largeur, précise-t-on à la Ligue Islamique Préfectorale (LIP).

Depuis, des sacrifices consentis ont permis de réaliser 25% du volume des travaux de reconstruction de cette Mosquée.

‘’Ce don arrive a point nommé car, il y a longtemps que ce chantier était arrêté faute de moyens financiers’’, a dit un des sages de la localité.
AGP/4/8/011 ADC/CFS/AB/ST

 
Publireportage : La société de Téléphonie Cellcom fait encore des heureux gagnants, dont un millionnaire


Conakry, 29 oct.(AGP)- Le directeur Marketing de la société de téléphonie Cellcom Guinée, Asher Terry Alone, a conféré avec la presse, jeudi, 29 octobre 2015, au siège de sa société dans la commune de Kaloum à Conakry, en vue de présenter quelques heureux gagnants de la promo Cellcom milliardaire, dont un millionnaire, ensuite un présélectionné de la promo Football Academy, son site, et enfin la nouvelle promo Week-end Double Bonus.





Dans son allocution, Edouard Camara, le présélectionné, au compte de la Promo Football Academy, a expliqué comment pour il a été présélectionnée : «J’ai d’abord a activé le code officiel le *65#, et chargé mon téléphone à chaque fois, un jour j’ai reçu le message me disant que je suis retenu, après un test au Stade de Taouyah, je suis aujourd’hui parmi un des présélectionnées, donc, Je demande à tous mes amis d’activer ce code, pour aller jouer à Barcelone».





Quant aux heureux gagnants de Cellcom millionnaire, tour à tour, Fatoumata Diallo a reçu 100.000 GNF, Joséphine Bayo 500.000 GNF et la cagnotte du jour Alpha Camara qui a reçu un cheque de 10 millions de francs guinéens.





Dans son intervention, le directeur Marketing de Cellcom, Asher Terry Alone, a annoncé la création du site internet de la promo Football Academy, la toute nouvelle promo Week-end Double Bonus, qui sera disponible à partir de vendredi, 30 octobre 2015.





Il a ajouté, que la particularité de cette promo est qu’elle est disponible tous les week-ends, également la société compte doubler les bonus actuellement sur le marché à 100% sur toutes les recharges et 120% sur les autres recharges électroniques.





A noter, que la méga cagnotte est de Un milliard GNF, qui reste encore en jeu : il faut recharger seulement à partir de 10 mille GNF.


Cellcom-Guinée le Numéro un 1 c’est vous !


AGP/29/10/015 AKT/ST

 
Page noire: Le correspondant préfectoral de l’AGP et de la radio nationale à Kindia n’est plus


Conakry, 19 avr (AGP)- Le correspondant préfectoral de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) et de la Radio Nationale de Kindia, Ousmane Touré est décédé ce mercredi, 17 avril 2013 à l’hôpital Ignace Deen à Conakry suite à une longue maladie.

Il est correspondant depuis plus de 30 ans et était aussi le deuxième vice maire de la Commune Urbaine (CU) de Kindia.

Son inhumation a eu lieu le même mercredi à Kindia après la prière de 16 heures.

A signaler qu’une forte délégation du ministère de la Communication conduite par le directeur général de l’AGP, Nètè Sovogui a pris part à Kindia à la cérémonie funèbre et a présenté à la famille éplorée les condoléances du département et de tout le personnel affligé.
AGP/19/4/013 MCK/FDF/AB/ST

 
Baccalauréat 2016 en République de Guinée, le taux de réussite général en hausse de 3 points (Officielle)


Conakry, 27 juil (AGP)- L'ensemble des résultats des épreuves du Baccalauréat, Session 2016 seront disponibles sur gouvernement.gov.gn après 20h TU, ce avec le concours des équipes du Ministère de l'Enseignement Pré-Universitaire et de l'Alphabétisation (MEPU-A), indique-t-on de source officielle à Conakry.


«Cette année 2016, le taux de réussite est de 42.27% sur l'ensemble du territoire national, soit un total de 36.781 admis sur 87.010 candidats ayant composé», a-t-elle affirmé.


AGP/27/07/016 ST

 
Dabola : les festivités du mois de l’enfant guinéen 2014 seront officiellement lancées ce 1er juin


Conakry, 30 juin(AGP)- Les festivités du mois de l’Enfant guinéen seront officiellement lancées, le dimanche, 1er juin 2014 dans la préfecture de Dabola, sous la présidence de la Première Dame de la République, Hadja Djènè Condé, a-t-on annoncé dans la capitale guinéenne.

Cette célébration qui se fait pour la 22eme fois consécutive en Guinée donnera l’occasion à la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mme Sanaba Kaba, de faire une déclaration qui met l’accent sur certaines activités qu’elle juge nécessaire pour la prise en charge effective de l’Enfance dans le pays.

Il s’agit entre autres, de la révision de la politique nationale de l’enfance, la construction de deux écoles maternelles publiques à Boffa et à Coyah, la relance des centres d’encadrements communautaires et la finalisation du centre de réinsertion des enfants de rue de Yattaya dans la commune de Ratoma.

A celles-ci, s’ajoutent, la tenue de la session d’installation des nouveaux députés juniors ou le parlement des enfants de Guinée, la poursuite du programme de consolidation du système de protection, en prenant essentiellement appui sur un encrage communautaire et l’expérience de la formation initiale des éducateurs du préscolaire dans les écoles nationales des instituteurs (ENI).

En reconnaissant l’importance de ces activités, elle a cependant noté l’insuffisance du budget alloué par l’Etat à l’enfance. Avant de signaler que la participation communautaire reste moins visible dans le soutien aux cadres formels de l’éducation des enfants.

Tout au long de ce mois de juin, les enfants détenteurs de droit feront face aux obligataires de droit en vue d’un échange constructif dans le sens de l’amélioration de la budgétisation dans le domaine du préscolaire en Guinée, a ajouté, Mme Kaba.

C’est dans cette optique que « le département en charge des questions de l’Enfance s’emploiera à ce que les autorités au plus haut niveau, les communautés et les partenaires s’engagent à relever le niveau d’investissement aux plans budgétaire, pédagogique, infrastructurel, en vue de garantir le droit à l’éducation pour les enfants de 0 à 5 ans en Guinée ».

Car pour elle, offrir une éducation de qualité à nos enfants requiert l’engagement de tous pour en faire une priorité. Aujourd’hui, le taux d’éducation préscolaire est de 11,8 %. Un taux qui ne doit pas faire perdre de vue, les innombrables défis qui restent à relever. Des défis comme la prise en charge des éducatrices des enfants dans les centres d’encadrements communautaires, en milieu rural.

La ministre Sanaba Kaba a saisi cette opportunité pour saluer les efforts du gouvernement ainsi que ceux des partenaires et de la société civile en faveur de la promotion et de la protection des enfants guinéens.
AGP/30/05/014 AKT/JPO/FDF/AB

 
Le président de la République par intérim, regagnera Conakry ce jeudi dans l’après-midi


Conakry, 9 sept (AGP)- Au terme de sa visite d’Etat en Libye et au Maroc, le président de la République de Guinée par intérim, président de la transition, Général d’Armée Sékouba Konaté est attendu ce jeudi, 9 septembre dans l’après-midi à Conakry, précise un communiqué du Bureau de Presse de la présidence de la République.

Le Général Konaté sur invitation du Guide libyen, avait pris part à Tripoli, à la commémoration du 41ème anniversaire de la Révolution libyenne avant de se rendre au Maroc pour un contrôle médical.
AGP/9/9/010 ST

 
Législatives au Gabon : le Gerddes déploie plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux


Gabon, 18 déc (AGP)- L’ONG internationale, Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Démocratie et le Développement Economique (GERDDES) a déployé plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux, sur toute l’étendue du territoire gabonais, en vue d’observer samedi, 17 décembre, la tenue effective des élections législatives dans ce pays, a rapporté l’envoyé spécial de l’AGP.

Ces observateurs dont deux guinéens, MM. Naman Camara et Jean Pierre Ouendéno ont été, depuis la veille répartis sur l’ensemble du territoire gabonais, en vue de leur mission d’observation.

Ce scrutin doit aboutir à l’élection de 120 députés sur les 475 candidats présentés par les 12 partis de la majorité, 15 de l’opposition, la coalition de partis ainsi que des candidatures indépendantes.

Ce samedi est le jour retenu par les autorités gabonaises pour convoquer le corps électoral, en vue de l’élection des 120 futurs députés de son Assemblée nationale.

Ainsi, plus de 800 000 électeurs répartis dans 2 631 bureaux de vote, auront à faire le choix de 120 parlementaires parmi les 475 candidats, présentés par les 12 partis de la mouvance présidentielle, 15 de l’opposition, les coalitions ainsi que 28 candidatures indépendantes.

Du bureau de vote N° 4 de la Plaine Niger, dans le 1er arrondissement, commune de Libreville au bureau de vote N° 11 sis à l’école publique Lalala en passant par les bureaux de vote N°2 situé dans l’école Transgabonais, dans la commune d’Ewendo, toujours dans la capitale gabonaise, les électeurs se sont acquittés de leur devoir civique en votant dans le calme et la sérénité.

A propos de cette élection, un électeur, au sortir du bureau de vote N° 3, du Lycée Léon Mba, dans le 1er arrondissement, a déclaré : « … Je suis venu m’acquitter de mon devoir en vue de participer au choix de celui ou celle qui va défendre nos intérêts, pour un meilleur développement de mon pays… ».
AGP/18/12/011 JPO/ST

 
Me Momory Benjamin Camara, ex-député à l’Assemblée Nationale de Guinée tire sa révérence


Conakry, 21 avr (AGP)- Né en 1936 dans le village de Douadou, région administrative de Kissidougou, Me Momori Benjamin Camara, ex-député à l’Assemblée Nationale de Guinée, est décédé mardi, 12 avril à Conakry et inhumé lundi, 18 avril 2011 au cimetière de Cameroun dans la commune de Dixinn à Conakry.

Il fréquente de 1943 à 1948, l’école primaire de Kissidougou où il obtient en 1948, le Certificat d’Etudes primaires et est admis à l’examen d’entrée au collège.

A l’ouverture 1948-1949, il entre au collège classique Mixte de Conakry, où il entreprend des études classiques, série B avec Latin et deux langues vivantes (Anglais et Allemand).

Il passe la première partie du baccalauréat série classique, avec latin, anglais et allemand comme langues vivantes en 1954.

1954-1955, il passe le baccalauréat, seconde partie, série philosophie. Il est admis et obtient en même temps une bourse d’enseignement universitaire.

En 1959, il est licencié en Droit, section Droit privé de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de Dakar. En cette année 1959, il lui est décerné la médaille d’or de l’Université de Dakar.

En septembre 1959 et février 1960, il faisait partie d’un groupe d’économistes stagiaires venant de Tunisie, du Libéria, de la Somalie, du Ghana du Togo, de l’Ethiopie, de la Guinée etc.. Ce groupe de stagiaires était basé à New York au siège de l’ONU.

Il a aussi suivi des cours théoriques et a été sur place s’imprégner de quelques applications pratiques au Canada, à Porto-Rico et en Jamaïque.

Entré à la Banque Centrale de Guinée en mars 1960, il a bénéficié d’une bourse de stage de la coopération française, d’octobre 1962 à février 1963.

Momory Camara a occupé divers postes administratifs en Guinée notamment, inspection des Impôts (1959-1960) chef de cabinet du ministère des Banques et du Contrôle Extérieur ; directeur de l’Office des Changes (1962-1965) ; directeur général de la Société Nationale d’Assurances et de Réassurances (1965-1972) ; vice gouverneur de la Banque Centrale (1972-1976) ; gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée ( 1976-1977), ministre gouverneur des Banques et Assurances ( 1977-1979) ; ministre du Commerce Extérieur (1979), Commissaire Général de la Révolution de Boké ( ministre provincial coiffant quatre régions : Boffa, Boké, Gaoual et Koundara).

De par ses fonctions au sein du département des Banques et Assurances, M. Momory Camara a participé largement sur le plan international à beaucoup de rencontre et à la constitution et à la mise sur pied de beaucoup d’organismes : zones de libre échanges africare, CEDEAO, Banque Africaine de Développement, CEE-ACP, FAIR Fonds Monétaire International et Banque Mondiale, coopération bilatérale.

En avril 1982, Momory Camara est entré au service des Nations Unies à la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) Bureau de la coopération économique à Addis Abéba (Ethiopie).
AGP/21/4/011 MC/ST

 
Tenue jeudi à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 21 sept (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 20 septembre de 10h à 12h à Conakry, sous la haute présidence du président de la République, chef de l’Etat Pr Alpha Condé, autour de l’ordre du jour suivant : 1- Message du président de la République, chef de l’Etat, 2- Compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre, 3- Décisions, et 4- les Divers, selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dirus Dialé Doré.

Dans son message le chef de l’Etat a adressé ses félicitations aux organisateurs du Forum Economique de la Guinée, tenu la semaine dernière au Palais du Peuple à Conakry.

Il a toutefois, tenu à rappeler que la bonne gouvernance et la diversification de l’économie, principaux thèmes du Forum, sont des œuvres de longue haleine qui ne réussissent qu’avec la persévérance et une perpétuelle remise en question des acquis.

Revenant sur les insuffisances de l’Administration guinéenne, le président de la République a invité les membres du Gouvernement, à veiller à la ponctualité et à l’assiduité des travailleurs, qualités indispensables pour affronter les défis auxquels le peuple est confronté.

Au titre du compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre à la Primature, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a donné des explications détaillées sur les déroulements desdites Sessions.

Ensuite, les débats ont porté essentiellement sur les leçons à tirer du Forum Economique.

Le Conseil fait remarquer, que le niveau élevé des communications présentées par d’éminentes personnalités au cours dudit Forum, a permis de mieux faire partager les contraintes auxquels le pays reste confronté, bien que, dit-on, les résultats atteints en si peu de temps soient remarquables.

Le Conseil a noté, que cette dynamique de lutte contre la mal gouvernance et la corruption, doit être poursuivie par des intellectuels et les hauts cadres de la nation, à travers une bonne stratégie de communication et d’information.
Dans les divers, le gouvernement a rappelé que tout recrutement à la Fonction Publique passe par voie de concours et doit répondre à des besoins spécifiques.
Le gouvernement a, par ailleurs, échangé sur plusieurs questions d’intérêt national, avant que le président de la République ne donne de larges informations au Conseil, sur la situation sous-régionale et africaine
AGP/21/9/012 ST

 
Le gouvernement a tenu son 1er Conseil ordinaire hier jeudi à Conakry


Conakry, 14 jan (AGP)- Le nouveau gouvernement de la 3ème République de la Guinée a tenu son premier Conseil ordinaire des ministre hier jeudi, 13 janvier sous la présidence effective du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

Ce conseil avait à son ordre du jour plusieurs points inscrits dont entre autres, la présentation des membres du gouvernement, le message du chef de l’Etat et le compte rendu du 1er Conseil interministériel tenu mercredi, 12 janvier sous la présidence du premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana.

Dans son message, le président de la République a renouvelé ses remerciements à l’endroit du peuple de Guinée pour l’avoir porté à la tête du pays.

Il a aussi exhorté les membres du gouvernement à la solidarité et à l’entente en vue de consolider la bonne gouvernance et les droits de l’homme pour leur permettre d’atteindre les objectifs visés.

Ce conseil a défini les attributions et les mandats des ministres pour éviter tout conflit de compétence à l’avenir.

Il a fait des recommandations qui fixent jour de la tenue du Conseil interministériel aux mardis et les Conseil des ministres aux jeudis.

Il a été également recommandé, d’apporter un appui au Génie militaire pour lui permettre de prendre une part active dans la construction du pays.

Voici le compte-rendu de ce Conseil :

La toute première session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue sous la présidence effective de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, ce jeudi 13 janvier 2011 de 10 h à 12h 25.

L’ordre du jour de cette session était le suivant :
1- Présentation des membres du Conseil
2- Message de SE Monsieur le Président de la République
3- Compte-rendu du Conseil interministériel
4- Décisions et recommandations
5- Divers

Il était 10h 00 lorsque Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat est entré dans la salle du petit palais où il avait été précédé par Monsieur le Premier Ministre et tout son Gouvernement.

Dès après discussion et adoption de l’ordre du jour, le Conseil est passé au 2ème point de l’ordre du jour consacré au message du Chef de l’Etat.

A l’entame de ses propos liminaires, le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, a renouvelé ses remerciements à l’endroit du Peuple de Guinée qui lui a fait confiance en le portant à la magistrature suprême.

Il a ensuite félicité le peuple de Guinée qui a fait montre de maturité politique suite à l’organisation des premières élections libres, justes et transparentes dans notre pays.

Son Excellence Monsieur le Président de la République a exhorté les membres du Gouvernement à l’entente et à la cohésion. « Nous ne voulons pas de clans dans ce Gouvernement » a-t-il martelé à l’attention des membres du Conseil. « Puisque nous avons promis le changement, je cite, nous devons tous regarder dans la même direction, travailler ensemble. » fin de citation.

Son Excellence Monsieur le Président de la République a rappelé qu’il a été élu sur un programme précis qu’il entend honorer. Il a aussi rappelé que nous héritons d’une situation très catastrophique pendant que les populations sont impatientes.

Relativement au 3ème point de l’ordre du jour qui portait sur le compte rendu du Conseil interministériel tenu le mercredi 12 janvier 2011, il est revenu à Monsieur le Secrétaire Général du Gouvernement de faire partager par le Conseil, les principales articulations des recommandations dudit Conseil Interministériel. Il a été complété par Monsieur le Premier Ministre.

Le 4ème point de l’ordre du jour a été consacré à des débats approfondis sur divers problèmes, en particulier ceux liés à la bonne gouvernance, à la consolidation de l’état de droit et aux questions économiques et sécuritaires avec un accent particulier sur la lutte contre la pauvreté.
Après un débat fructueux sur tous les points de l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes suivies de recommandations :

Le Conseil Interministériel se tient tous les mardis. Quant au Conseil des Ministres, il aura lieu tous les jeudis à partir de 10 heures précises.

1- Pour accélérer le recouvrement des créances de l’Etat, un délai maximum d’un mois est concédé à tous ceux qui lui doivent. Ce point fera l’objet d’un communiqué particulier du Conseil ;

2- Le Gouvernement a décidé d’appuyer le génie militaire afin qu’il prenne une part plus active au développement économique de notre pays en particulier dans le secteur des travaux publics ;

3- Le Conseil a instruit les ministres pour qu’ils contribuent à la réduction du train de vie de l’état en adoptant des comportements compatibles avec l’éthique du Changement que notre peuple attend de tous ses serviteurs à commencer par les membres du gouvernement.

4- C’est aux membres du Gouvernement de donner l’exemple de l’équité, de la ponctualité, du service public bien fait. Son Excellence le Professeur Alpha CONDE a rappelé que le respect de l’heure est ce par quoi l’on donne du crédit à une administration de développement. Je cite « je suis élu pour le Changement, il n’y aura donc pas de place à mes côtés pour la complaisance » fin de citation a conclu le chef de l’état sur ce point ;

5- Le Conseil a invité la Ministre en charge du secteur du Tourisme à prendre les dispositions utiles pour que nos hôtels reviennent dans le portefeuille de l’Etat, et que nos aires protégées soient mieux gérées pour rentabiliser ce secteur ;

6- Le Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction a été instruit de diligenter le recensement du patrimoine bâti et non bâti de l’état qui a fait l’objet d’une privatisation indue pour son retour dans le portefeuille de l’Etat ;

7- Pour favoriser le développement de la pêche maritime qui passe par la protection de nos eaux territoriales, une commission interministérielle comprenant les ministres en charge des Finances, de la pêche et celui délégué à la Défense nationale a été mise en place. Elle devra rendre compte de ses travaux au cours du prochain Conseil ;

8- Le Conseil a instruit le Ministre d’Etat en charge des Travaux Publics et des Transports et le Ministre Délégué des Transports à entreprendre les travaux d’assainissement du Port Autonome en vue d’accroître sa capacité pour une exploitation plus rationnelle ;

9- Le Conseil, après avoir fustigé l’importation des voitures épaves, source de pollution, a invité le Ministre Délégué des Transports à proposer un barème fixant la limite d’âge de tout véhicule d’occasion importé ;

10- Le Conseil a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances à faire observer les procédures de passation de marché et à faire respecter le principe de l’unicité de caisse de l’état ;

11- Par rapport à la relance de notre Coopération, le Conseil invite le Ministre des Affaires Etrangères et celui en charge de la Coopération Internationale à renforcer la coopération avec les pays amis qui entretiennent avec notre pays de vieilles relations d’amitié et avec lesquels des contentieux mineurs, quand il en existe, méritent d’être rapidement réglés. Le Conseil a par ailleurs approuvé le principe de l’organisation d’une Conférence internationale des bailleurs de fonds sur la Guinée ;

12- Le Conseil est reconnaissant aux pays amis et aux partenaires institutionnels de la Guinée qui sont décidés à accompagner notre programme d’urgence, visant à prendre les questions d’eau, d’électricité et de maîtrise de l’inflation à bras le corps ;

13- Pour encourager les pays amis et ses partenaires au développement, Son Excellence le Professeur Alpha CONDE, Président de la République, Chef de l’Etat a rappelé que notre administration doit faire peau neuve et cela dans les plus brefs délais ; il y a urgence qu’avant la fin du trimestre, que les mesures structurelles soient prises dans tous les départements ministériels, pour que les collaborateurs des Ministres soient désignés dans la plus grande transparence en évitant le copinage, l’ethnocentrisme ou la chasse aux sorcières en favorisant la promotion des bons cadres hier brimés pour cause de sensibilité différente.

Le Conseil remercie les pays amis ainsi que le Groupe de Contact désormais Groupe des Amis de la Guinée, pour son engagement à nos côtés tout au long du processus électoral, engagement qui se poursuit sur le plan de la coopération et de la mobilisation des bailleurs de fonds et des partenaires.

Pour terminer Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat a donné de larges informations sur la situation politique aux plans africain et international.

La Session a pris fin à 12h 25
Le Conseil des Ministres
AGP/14/1/011 CM/AGP

 
Nationales

Présidentielle 2010 : 2ème tour

Des échos encourageants parviennent au Desk Central de l’AGP


Conakry, 8 nov (AGP)- Comme si la déclaration commune d’apaisement des deux candidats en lice pour le second tour de l’élection présidentielle 2010 a été bien entendue et mise en application, les 4.142.000 d’électeurs de la Guinée ont décidé d’aller aux urnes dans le calme et la sérénité.

Ce calme et cette sérénité n’ont pas seulement été enregistrés dans la capitale mais aussi à l’intérieur du pays d’où les correspondants de l’AGP ont fait parvenir les échos du scrutin au Desk Central où une permanence a été assurée.

Qu’il s’agisse de Gaoual, préfecture à cheval entre la Moyenne Guinée et la Basse Guinée ou Yomou, préfecture au Sud Est de la Guinée Forestière, aucun incident ou dysfonctionnement caractérisé n’a été signalé.

De l’avis de nombreux correspondants de l’AGP, partout où ils sont postés, le déroulement de ce second tour a été nettement mieux organisé que le premier tour.

Au premier tour, rappelle-t-on, deux candidats sur 24 s’étaient démarqués, à savoir Elhadj Cellou Dalein Diallo avec 44% et Pr. Alpha Condé avec 18%.

Naturellement avec les Alliances formées autour des deux candidats à l’issue du premier tour, nul ne peut prétendre connaître le futur vainqueur avant la proclamation probablement mercredi, 10 novembre des résultats provisoires par la CENI.
AGP/8/11/010 AB/ST

Le président de la CENI a fait un constat a mi-journée le 7 novembre

Conakry, 8 nov (AGP)- Entretenu dans son bureau sis au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le président de l’institution chargée de l’Organisation des élections en Guinée, Général Siaka Toumany Sangaré a apporté quelques explications par rapport au déroulement du scrutin du second tour de l’élection présidentielle du dimanche, 7 novembre 2010.

Au début de son intervention, il a signalé l’existence d’un Centre de Coordination Intégré (CCI) au sein de la CENI. Un dispositif qui, selon lui, permet non seulement de sécuriser les procès verbaux au ramassage mais aussi, à la remontée des bureaux de vote en passant par les préfectures, les sous-préfectures et au niveau des Commissions Administratives de Centralisation (CAC).

‘’Ce dispositif, s’il fonctionne normalement, doit permettre d’avoir très tôt les résultats et de manière sécurisée’’, a rassuré le Général.

Après avoir sillonné 5 bureaux de vote dans la capitale, Conakry et d’après des informations qui lui ont été remontées de part et d’autre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, le président de la CENI en déduit que ‘’tout n’est pas rose. Le scrutin partout connaît des difficultés compte tenu du niveau de développement’’.

‘’A l’intérieur du pays, il y a eu des petits problèmes d’organisation et des petits matériels manquants. A l’extérieur, il y a eu des difficultés plus ou moins sérieuses en Espagne qui ont entravé un moment le déroulement du vote. C’est le seul cas majeur. Sinon à Paris, le problème qui se posait concernait la fluidité dans un bureau de vote mais cela a trouvé solution dans l’immédiat’’, a-t-il ajouté.

Concernant le vote des déplacés, le Général Sangaré a déclaré que celui-ci a commencé un peu tard car, les listes d’émargements n’ont pas été déposées à temps.

Mais ce qui a réconforté le Général Siaka Toumany Sangaré, c’est l’ouverture des différents bureaux de vote à temps et l’engouement chez les électeurs à venir massivement exprimer leurs voix surtout dans l’ordre et la discipline.

Pour la diffusion des résultats provisoires, le Général Sangaré a dit que le CCI dont il est à la tête, procédera à la proclamation des résultats de façon partielle afin de proclamer dans les meilleurs délais les résultats globaux provisoires.

Il a précisé que deux hélicoptères seront mis à la disposition de la CENI pour permettre la remontée rapide des résultats.
AGP/8/11/010 MFD/JKD/AB/ST

Les missions d’observations ont fait une déclaration commune quelques heures après le scrutin

Conakry, 8 nov (AGP)- Les missions internationales d’observation électorale de l’Union Africaine (UA), de l’Union Européenne (UE) et du Centre Carter, la mission d’évaluation technique de l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA) et la mission d’information et de contacts de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ont livré un communiqué commun quelques heures après le scrutin présidentiel du second tour de ce dimanche, 7 novembre 2010 à la Maison de la Presse à Conakry.

Le communiqué a été porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale par M. Edem Kodjo de la mission d’observation électorale de l’Union Africaine en présence des représentants du corps diplomatique accrédité en République de Guinée.

Selon ce communiqué, lesdites missions d’observations saluent l’engagement des électeurs guinéens qui se sont rendus aux urnes en très grand nombre pour déterminer dans la paix, l’avenir de la Guinée.

Elles ont par ailleurs rappelée, l’impératif de transparence dans le traitement des résultats provisoires puis définitifs en assurant leur publication détaillée par bureau de vote.

Elles ont également appelé les deux candidats en lice et leurs militants à plus de responsabilité en vue de maintenir un climat apaisé dans l’attente des résultats complets et définitifs.

‘’Le processus électoral est loin d’être achevé avec la clôture des bureaux de vote et qu’il passe maintenant à la phase essentielle des opérations de décompte, de centralisation et de compilation des résultats il doit se poursuivre avec la plus grande vigilance’’, a conclu M. Kodjo, le porte-parole desdites missions d’observation.
AGP/8/11/010 MFD/AB/ST

Le vote s’est déroulé dans la calme et la sérénité dans la banlieue de Conakry

Conakry, 7 nov (AGP)- Les citoyens des quartiers de la haute banlieue de Conakry se sont très tôt rendus dimanche, 7 novembre 2010 aux urnes pour élire dans le calme et la sérénité, leur président de la République au cours de ce second tour de la présidentielle qui oppose le candidat de l’UFDG, M. Cellou Dalein Diallo au candidat du RPG, Pr. Alpha Condé.

Ainsi, devant les bureaux de vote N° 0015 du quartier Ansoumaniah Plateau (Dubréka), N° 0074 de Dabompa Plateau (Matoto) qui ont ouvert respectivement entre 6h30 et 7heures, les électeurs ont formé de longues files attendant de s’acquitter dans l’ordre et la discipline de leur devoir civique en présence des membres des bureaux de vote, agents de la FOSSEPEL et des observateurs nationaux et internationaux.

Dans le bureau de vote 032 secteurs 2 du quartier Coronthie dans la commune de Kaloum, le président M. Touré Alioune Dondon, s’est dit satisfait de l’esprit citoyen des électeurs qui se sont rendus aux urnes dès 7 heures dans le calme et la sérénité.

Toutefois, il a noté quelques difficultés liées à l’insuffisance de carte pour voter par dérogation qui a empêché les représentants de la FOSSEPEL et l’observateur national de voter, a-t-il en outre indiqué.
AGP/8/11/010 NS/AB/ST

Kaloum : le gouverneur a interpellé 4 jeunes électeurs qui n’ont pas l’âge de voter

Conakry 8 nov (AGP)- Le gouverneur de la Ville de Conakry, commandant Sékou Resko Camara a procédé à l’interpellation devant la Mairie de Kaloum, de 4 jeunes venus voter dimanche, 7 novembre mais qui n’ont pas l’âge de voter détenant en mains des fiches de dérogation et des cartes d’électeurs de leurs parents.

M. Aly Condé enseignant à Cameroun, l’un des témoins de l’événement a expliqué que ces quatre enfants âgés de 10 ans voir 12 ans, sont venus prendre des fiches de procuration au niveau du président de la Commission Electorale Communale Indépendante (CECI).

Au sortir de la Mairie, ces enfants munis de fiches de procuration ont été ainsi interpellés par des jeunes qui se trouvaient là en ce moment. C’est ainsi, le gouverneur informé de cette situation, s’est immédiatement rendu sur les lieux.

Aussitôt arrivé, il a donné des instructions aux agents de la FOSSEPEL de déposer ces quatre enfants à la direction de la Police Judiciaire (DPJ) à Kaloum pour une enquête supplémentaire.

Interrogé, le président de la CECI, M. Alkhaly Yansané a dit qu’il ne se reproche de rien par ce qu’il a délivré toutes les fiches de procuration dans les règles.
AGP/8/11/010 AMS/AB/ST

Gaoual: les 185 bureaux de vote étaient ouverts dès 7 heures

Gaoual, 8 nov (AGP)- Très tôt le matin du 7 novembre, le coup d’envoi du scrutin du second tour de l’élection présidentielle qui était tant attendu par les guinéens a été donné dans la préfecture de Gaoual.

Pour ce deuxième tour, la circonscription électorale de Gaoual a 185 bureaux de vote dont 22 dans la commune urbaine.

L’engouement était de taille dans les différents bureaux de vote, mais à cause du fait que certains électeurs ne remplissant pas les normes pour voter n’ont pas pu exercer leur droit civique.

En d’autres termes, cette catégorie d’électeurs qui n’avaient pas pu se faire enrôler lors du 1er tour et compte tenu des nouveaux règlements décidés par la CENI, elle n’a donc pas pu voter malgré sa volonté affichée de le faire.

A noter que Gaoual a reçu 24064 cartes Alpha numériques pour combler le déficit des cartes biométriques.

Les observateurs nationaux et internationaux qui se sont déployés partout dans la préfecture ainsi que le président de la Commission Administrative de vote, M. Makané Oularé, juge de paix représentant de la Cour Suprême, ont témoigné que ce second tour s’est déroulé dans les meilleures conditions.
AGP/8/11/010 MK/FDF/CM/AB/ST

Fria: les électeurs fortement mobilisés pour s’acquitter de leur devoir civique

Fria, 8 nov (AGP)- Après 4 mois d’attente, c’est très tôt au matin du 7 novembre que les électeurs de la préfecture de Fria se sont massivement rendus dans les différents bureaux de vote respectifs pour s’acquitter de leur devoir civique.

Pour la réussite de ce second tour, des dispositions ont été pratiquement prises au niveau préfectoral.

Le préfet, Cdt Mohamed Nabé a exhorté tous les acteurs préfectoraux du processus électoral à la neutralité et à l’impartialité afin de relever le défit de paix ainsi que l’ensemble des couches sociales des sous préfectures, des élus locaux, des présidents de quartier, des partis politiques pour la préservation de la paix, de l’entente, de l’unité national et de la quiétude dans la cité avant, pendant et après le scrutin du second tour.

Au niveau de la CENI, il y a eu des réaménagements de bureaux de vote, de 99 au premier tour à 118 au second tour. La répartition des matériels électoraux manquants, l’affichage des listes d’électeurs, la distribution des cartes Alpha numérique, la création des commissions d’acheminement des procès verbaux des bureaux de vote au niveau de la CESPI, de la CEPI et de la CECI jusqu’à la CENI.

Dans la circonscription préfectorale de Fria on compte 586 membres de bureaux de vote contre 480 au premier tour dont 236 accesseurs représentants les deux partis en liste pour 118 bureaux de vote contre 99 au premier tour repartis comme suit: Tormèlen 105 agents pour 21 bureaux de vote, Baguinè 55 agents pour 11 bureaux de vote, Baguini 65 agents pour 13 bureaux de vote et la commune urbaine 365 agents pour 75 bureaux de vote.

La réunion de la CEPI et de ses démembrements avec les chefs de quartier et district, autour d’une décision conjointe de la CENI, du MATAP et du ministère de la Décentralisation et du Développement Local, a eu à définir le rôle des chefs de quartier dans le processus électoral et à élaborer un tableau de répartition de la FOSSEPEL dans les bureaux de vote.
AGP/8/11/010 AVK/FDF/CM/AB/ST

Mandiana: le calme et la sérénité étaient de rigueur dans les différents bureaux de vote

Mandiana, 8 nov (AGP)- Dans la circonscription préfectorale de Mandiana, 84.367 électeurs étaient recensés, 47.882 ont voté avec la carte biométrique, 36.637 ont voté avec la carte Alpha numérique, 290 bureaux de vote pour 1450 membres du bureau.

Dimanche, 7 novembre matin, à 7 heures déjà, tous les 290 bureaux de vote étaient ouverts.

C’est dans le bureau de vote 91 de la commune urbaine que le préfet s’est acquitté de son devoir civique.

Après constat au niveau de 11 bureaux de vote et périphérie, aucune anomalie n’a été signalée comme pour démontrer que la population du Wassouloun est mature.
AGP/8/11/010 CAK/FDF/CM/AB/ST

Gueckédou: les bureaux de vote conformément aux instructions de la CENI ont été ouverts à 7 heures

Gueckédou, 8 nov (AGP)- Les bureaux de vote conformément aux instructions de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), ont été effectivement ouverts à 7 heures dimanche, 7 novembre dans la préfecture de Gueckédou, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

Les opérations de vote ont été aussitôt lancées et se sont déroulées dans le calme, la discipline et la sérénité.

Les électeurs en toute liberté se sont acquittés de leurs devoirs civiques et ont regagné leurs domiciles respectifs.

Par rapport au taux de participation, il convient de signaler l’afflux massif des bureaux de vote par les électeurs avec un engouement traduisant toute la maturité du guinéen.

A signaler que la circonscription électorale de Gueckédou compte 391 bureaux de vote pour un électorat potentiel de 127.000 électeurs.
AGP/8/11/010 FFK/CM/AB/ST

Dalaba: le deuxième tour s’est déroulé dans un climat apaisé

Dalaba, 8 nov (AGP)- Le scrutin du second tour de l’élection présidentielle s’est déroulé dans un climat apaisé dans la préfecture de Dalaba où très tôt le matin, les électeurs avaient pris d’assaut les 159 bureaux de vote de la circonscription électorale dans une discipline remarquable, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

A Dalaba, aucun incident n’a été signalé en présence des 76 agents de la FOSSEPEL qui ont été déployés au niveau des sous préfectures et de la commune urbaine.

A signaler que le gouverneur de la région administrative de Mamou, Colonel Issa Camara en compagnie du superviseur de la CENI pour le gouvernorat, est venu constater le déroulement du scrutin au niveau de certains bureaux de la commune urbaine.

Partout, il s’est dit très satisfait du climat de paix et de quiétude qui prévaut sur l’ensemble de la préfecture.
AGP/8/11/010 MLB/MMC/AB/ST

Kountia: des irrégularités et imperfections sont constatées

Coyah, 8 nov (AGP)- A l’instar des autres localités du pays, le quartier Kountia, commune de Coyah, les populations se sont également acquittées de leurs devoirs civiques malgré quelques irrégularités et imperfections constatées dans les bureaux N° 077 et 080, selon un correspondant universitaire de l’AGP dans cette localité.

Aux dires des membres de ces deux bureaux, parmi les matériels manquants, on cite de ciseaux, de la corde, des fiches de dérogation, des gilets et des badges pour les membres de bureau.

Sur place il a été constaté curieusement, l’absence d’agents de la FOSSEPEL à l’ouverture de certains bureaux toute chose qui ne garantissait pas la sécurité des bureaux de votes dans ce quartier où des jeunes s’étaient constitués en forces de défense en attendant l’arrivée de la FOSSEPEL.
AGP/8/11/010 DTS/MMC/AB/ST

 
Le nouveau président de la CENI a été installé dans ses fonctions ce vendredi dans la soirée


Conakry, 24 sept (AGP)- Le nouveau président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de Guinée, M. Lounsény Camara a été installé ce vendredi, 24 septembre dans la soirée dans ses nouvelles fonctions.

Pour justifier le choix de M. Camara, le 1er Vice président a dit que l’objectif de la CENI est de réussir les élections et non de tricher en faveur de tel ou de tel autre candidat, c’est pourquoi, dira-t-il, ils ont tenu compte de son courage et de son intégrité.

Il promis au nouveau président, une franche et loyale collaboration de tous les membres et travailleurs de la CENI.

Pour sa part, le président a indiqué qu’il veillera à ce que le prochain scrutin soit débarrassé de toutes les ‘’scories’’ du premier tour pour qu’il débouche sur des résultats empreints du sceau de la transparence et de l’équité.

Il a rassuré que sous sa direction, la CENI sera se montrer digne de la confiance de ce peuple généreux et dynamique aux espoirs trop souvent déçus et qu’elle sera digne de la devise qu’elle s’est choisie à savoir, Indépendance, Transparence et Impartialité, a-t-il conclut.

Voici la biographie succincte de M. CAMARA LOUSENY


Né en 1965 à MACENTA
Marié – Père de deux (2) enfants
Nationalité : Guinéenne
 Langues Parlées :
Etrangères : Français, Anglais
Nationales : Maninka, Soussou Excellent, Pular Moyen


Président de la CENI, depuis Mardi 21 Septembre 2010
Fondé de pouvoir à l’UGAR (Union Guinéenne des Assurances et Réassurances)

Etude primaire : 1970-1976- Ecole Primaire Patrice Lumumba Macenta
Etude secondaire : 1976-1979 -Collège Amilcar Cabral Macenta
1979-1984 Lycée Yimbaya
Etudes Universitaires: Université Gamal Abdel Nasser de Conakry
1984-1989- Faculté des lettres et sciences humaines
Option: Langue Anglaise

Carrière Professionnelle:
1989-1990- Professeur stagiaire au lycée Coléah Imprimerie
1990- 2010- Employé à l’UGAR
1990-1991 Assistant cellule de vente
1991-1992 Chef de Bureau UGAR à Coyah- Fria-Forécariah- Dubréka
1993- Chef Section Trésorerie Comptabilité UGAR
1994-1996- Chef Service Production Département Vie- Maladie
2003-2006 Chef service Gestion Assurance de personne
2006-2007 Adjoint à l’inspecteur des Agences UGAR
2007-2010 Chef du département Commercial et Fondé de pouvoirs.

Etudes Professionnelles:
1997 Formation Supérieure à l’institut africain des Assurances de Tunis
2006 Formation à International Training Center (I.T.C.)du B.I.T à Turin.
2006 Stage de formation à F.T.Q à Montréal.
Plusieurs stages de formations syndicale et Professionnelle en Guinée, en Afrique et en Europe.

Carrière syndicale :
Elu membre de la section syndicale UGAR depuis 1991
1996- Elu Secrétaire Général Adjoint de la Fédération Syndicale Autonome des Banques et Assurances (FESABAG).
1998- Membre du bureau exécutif de l’USTG Chargé des Relations Extérieures.
2000 – Nommé Vice Président du Conseil d’Administration de la Médecine du Travail
2005- Elu 1er Secrétaire Exécutif Chargé de la Promotion de l’Emploi-Jeunes.
2006- Membre Fondateur de l’Inter Centrale Syndicale CNTG – USTG.
2006 – Nommé Membre du Comité Interministériel de Fixation prix des produits pétroliers.
2007- Elu 1er Secrétaire Exécutif chargé des négociations et conflits.
2007 – Elu Secrétaire Exécutif National du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC) Chargé de la Communication.
AGP/24/9/010 MFD/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi, 20 novembre 2014


La quarante septième (47ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 20 novembre 2014 de 09h30 mn à 10h.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 982, 7695 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Opinion-Politique/Les données électorales pour 2015 se précisent en Guinée

Par Aboubacar Sidiki Sampil


Conakry, 23 mai (AGP)- Avec la mise en place de l’Assemblée nationale à Conakry, marquant le retour à l’ordre constitutionnel en République de Guinée, le visées se consolident dès lors pour savoir qui de la mouvance ou de l’opposition doit faire les cinq ans de mandat à partir de 2015 à Sèkhoutouréya, Alpha Condé, Mamadou Cellou Dalen Diallo, Sidya Touré, Lansana Kouyaté et Kassory Fofana, pour ne citer que ceux-ci d’abord.

Les stratégies d’attaque sont en préparation, les hommes de terrain se pointent dans les états politique, alors que les que les militants et sympathisants rivalisent d’ardeur pour assurer le plein des voix. Mais à bien les regarder, il se dégage un sentiment de lutte interne inédite au sein de l’opposition qu’au sein de la mouvance, car Alpha Condé a maintenant la maîtrise de ses ouailles pendant que l’opposition est partagée entre l’idée d’un candidat unique et celle de la participation libre de tous ceux qui souhaitent briguer la présidence de la République en Guinée.

Dans cet espace politique teinté de blocages sévères liés au respect des ‘’Accords de juillet 2013’’, qui auront permis de faire les législatives, alors que rien ne dit qu’un ‘’Accord’’ est et demeure valable, advient que pourra quelque soit les avis. Alors qu’on part droit vers une impasse politique qui risque de nous faire le même coup que lors des années précédentes. C'est-à-dire, faire en sorte que le contrôle de la CENI échappe aux guinéens, pendant que nulle part en Afrique, on a vu des étrangers s’occuper des élections jusqu’aux derniers coins de souveraineté.

Pourquoi au Mali en Guerre, disons en rébellion, l’on n’a pas imposé une CENI dirigée par un non malien, non plus pas en Guinée Bissau ou au Ruanda. Mais en Guinée, si et encore comment ?

Que porte-parole de l’opposition se ressaisisse dans ses manœuvres dilatoires qui ne visent qu’à mettre de la pression sur les populations et le pouvoir, comme quoi, ils sont prêts à reprendre la rue dès que possible si le gouvernement ne répond pas à une de leurs correspondances, disons, sa lettre individuelle que Sidya Touré qualifie d’unilatérale et personnelle, parce qu’il n’y a pas eu de concertation à propos, avant que Sylla Aboubacar ne sorte son communiqué et organiser un battage médiatique à propos sur les ondes.

Ceci explique qu’en réalité, pour la présidentielle de 2015, les dés sont jetés et, aux meilleurs, la victoire finale.
AGP/23/05/014 ASS/AB/JPO/ST

 
Le gouvernement et ses partenaires, en synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la 1ère T du minerai de fer extrait du Simandou



Conakry, 25 sept (AGP)- ‘’Le gouvernement et ses Partenaires notamment, Rio Tinto entretiennent une totale synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la première tonne du minerai de fer extrait du Simandou au plus tard en juin 2015’’, selon un communiqué du ministère des Mines et de la Géologie, transmis lundi, 24 septembre à la Rédaction de l’AGP par le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

Depuis plusieurs semaines, on assiste à la publication d’une série d’articles dans divers organes de presse écrite et en ligne, relatifs au Projet Simandou qui livrent parfois des informations incomplètes sur l’état d’avancement de ce Projet, ainsi que sur la nature des relations entre le gouvernement et ses partenaires impliqués dans sa réalisation, dont principalement le Groupe minier Rio Tinto, a-t-on souligné dans ce communiqué.

En effet, l’engagement des parties prenantes sur le Simandou est le résultat d’un ensemble de textes juridiques dont notamment, une Convention de base en date du 26 novembre 2002 et l’Accord Transactionnel en date du 22 avril 2011 entre l’Etat guinéen et le Groupe Rio Tinto, indique-t-on.

Simandou Sud est un projet intégré comprenant, une mine à ciel ouvert et des infrastructures dont un chemin de fer de 670 km et un port en eau profonde à construire dans la région de Forécariah. Il est divisé en deux entités distinctes à savoir, une société d’exploitation minière, dans laquelle la Guinée détiendra 15% des parts sans contribution financière et 20% qu’elle pourra acquérir contre numéraires aux conditions du marché, et une société d’infrastructures dans laquelle la Guinée a une participation payante de 51%, a-t-on dévoilé.

Toutes ces participations de l’Etat devraient être détenues par la Société de Patrimoine Minier (SOGUIPAMI), a-t-on dit.

Il est souligné dans ledit communiqué, que la production annuelle projetée est de 95 millions de tonnes de minerai de fer en phase de croisière prévue pour 2018, pour un début de production en 2015.

Les différents aspects du Projet font actuellement l’objet de négociations entre le gouvernement guinéen et ses partenaires, a-t-on ajouté.

‘’Celles-ci portent sur le montage financier ainsi que sur les choix stratégiques concernant les infrastructures et la mise en place du cadre juridique d’investissement comprenant, un avenant à la Convention de base, la création de la Société des infrastructures (Statuts et pacte d’actionnaires), le contrat d’infrastructures, le contrat d’opération et le contrat de prestations de services ferroviaires et portuaires.

Les négociations entre les deux parties se déroulent dans une atmosphère de parfaite confiance et évoluent de façon positive. Elles intègrent des défis pour chacune des parties déterminées à respecter leurs engagements contractuels et à mobiliser les fonds nécessaires au financement de leurs parts respectives dans les deux composantes.

Dans cette perspective, le gouvernement guinéen se félicite de la volonté de diverses institutions, qui ont pris des engagements formels ou signé avec lui des accords, en vue de l’accompagner dans la réalisation et/ou le financement de ce Projet’’, a-t-on expliqué.

S’agissant de sa part de financement, le gouvernement explore et procède à l’analyse de différentes offres, car, en raison de l’importance de l’investissement, toutes les propositions méritent attention, certaines pourraient être complémentaires, a-t-on rappelé.

Ainsi, le Simandou Sud suit son cours normal dans le cadre des accords principaux existants, auxquels s’ajouteront les accords complémentaires, pour former un cadre d’investissement cohérent, capable de faciliter la bonne exécution des investissements.

Enfin, le gouvernement rassure ses partenaires, en particulier Rio Tinto, ainsi que les populations guinéennes, de sa volonté de réaliser ce Projet dans un esprit de véritable partenariat gagnant-gagnant.
AGP/25/9/012 ST/FDF/ST

 
Le secrétaire général du PDG-RDA, favorable au renforcement des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social


Conakry, 16 juin (AGP)- Le secrétaire général du Parti Démocratique de Guinée du Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA), M. Mohamed Touré a animé mardi, 14 juin à la Maison de la Presse à Lansébounyi dans la commune de Matam à Conakry, une conférence de presse au cours de laquelle, il a fait connaître la position de son parti sur la situation politique du pays notamment, la révision de la liste électorale, le processus de réconciliation et la mise en place d’un dialogue national concerté entre les acteurs politiques du la Guinée.

‘’Aujourd’hui dans une situation de sortie de crise qui n’est pas encore entièrement maîtrisée, la nécessité s’impose de nous doter ou de renforcer des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social, afin de faire face à des questions qui ne sont pas seulement celles de tel ou de tel parti politique mais, celles de toute la Nation ; il ne servira à rien de se focaliser sur des faux débats’’, a déclaré M. Touré indiquant, que ‘’les véritables enjeux se situent ailleurs’’.

Pour lui, il s’agit d’abord de se fixer une échéance précise et réaliste en tenant compte de l’avis des techniciens bien sûr et de la volonté des uns et des autres, de se doter le plus rapidement possible d’un parlement institutionnel sans lequel, on ne peut parler d’un Etat démocratique.

Sur la volonté du chef de l’Etat d’organiser les élections législatives au cours du dernier trimestre de l’année 2011, M. Touré sollicite un cadre concerté et consensuel avec la présence de tous les acteurs impliqués. ‘’Nous en appelons au sens de responsabilité des uns et des autres afin que chacun puisse transcender ses intérêts particuliers et ressentiments et de ne mettre en avant que l’intérêt de la Nation c'est-à-dire, l’organisation des élections libres et transparentes’’, a-t-il souligné.

Le secrétaire général du PDG-RDA a émis le souhait de connaître une grande représentativité des députés de son parti au sein du futur parlement, pour défendre la voix de la défense de l’indépendance politique, du développement économique, du progrès social, de l’intégration sous-régionale et du panafricanisme étant selon lui, le credo du parti.

L’établissement des collectivités décentralisées a-t-il rappelé, doit être un défi pour le pouvoir politique. Pendant la transition, le PDG-RDA avait voulu que les communales et les législatives soient organisées avant la présidentielle, pensant que la co-organisation des communales et des législatives éviterait des dépenses supplémentaires et des dérives découlant des stratégies basées sur l’ethnie.

Pour M. Touré, la réconciliation nationale est un des principaux défis de la nation. Il a fait savoir que lors du 14ème congrès du PDG-RDA tenu les 14 et 15 mai 2010, son parti en avait fait une nécessité.

Il a ainsi demandé, à identifier d’abord certaines problématiques en réunissant des groupes d’hommes pour faire face au processus de réconciliation soutenant que lorsqu’on parle de la réconciliation nationale, qu’il ne s’agit pas des problématiques de la première République, de la deuxième République ainsi que celles nées au cours de la transition et de l’élection présidentielle de 2010 mais qu’il faut se focaliser sur la jeunesse pour réussir cette réconciliation nationale tant souhaitée par tous les guinéens, a-t-il conclu.
AGP/16/6/011 DB/AB/ST

 
Assemblée générale ONU/ Le président Alpha Condé plaide en faveur du renforcement des infrastructures et des systèmes de Santé des trois Etats affectés par le virus Ebola


Conakry, 26 sept (AGP/AlloConakry)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé était, vendredi, 26 septembre, à New York, à la Tribune de la 69ème Session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU), pour son discours sur la crise sanitaire que travers trois pays de l’Afrique de l’Ouest, dont son pays, la Guinée.

Dans son adresse, le chef de l’Etat guinéen a essentiellement plaidé en faveur du renforcement des infrastructures et des systèmes de Santé des trois Etats affectés par le virus Ebola (Sierra Leone, Libéria et Guinée), ainsi que l’assistance financière, matérielle et logistique, pour faire face à cette épidémie qui frustre les efforts de développement de son pays.

Voici l’intégralité de ce discours transmis à la Rédaction de l’AGP par AlloConakry :

Monsieur le Président,
Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement
Mesdames et Messieurs,

Il y a 14 ans, dans cette même salle, la communauté internationale, dans un élan prometteur, s’engageait à atteindre des objectifs concourant à l’horizon 2015, à l’éradication de la pauvreté et à l’avènement d’un monde de prospérité partagée dans un environnement de sécurité.

A une année de cette échéance, force est de reconnaître que l’humanité n’a pas su créer toutes les conditions indispensables au développement ambitionné.

Les fondements mêmes de notre Organisation risquent d’être ébranlés si des mesures ne sont pas prises pour faire face à l’immensité des défis à relever.

La pauvreté côtoie toujours les grandes pandémies, hypothéquant les lueurs d’espoir de la vie décente à laquelle ont droit nos populations.

L’agressivité de l’homme sur l’environnement, l’éloigne davantage de l’équilibre indispensable à son épanouissement et au développement durable.

Les droits fondamentaux sont encore piétinés ouvrant ainsi les vannes de l’intolérance, de la frustration et des crises sociales.

La paix et la sécurité, chancelantes dans maints pays, menacent plus que jamais, la stabilité de notre planète.

Il est indéniable que seule une approche globale et concertée nous conduira vers la société exempte des tares inhibitrices du véritable progrès.

Monsieur le Président,

En vous félicitant pour votre brillante élection, nous ne doutons guère que vous vous inscrirez dans la dynamique du nouveau partenariat mondial, tant souhaité et si nécessaire.

D’ores et déjà, nous vous assurons de notre soutien qui n’a d’ailleurs point fait défaut à votre prédécesseur, l’Ambassadeur John ASHE à qui nous rendons un vibrant hommage pour son leadership dans la recherche de solutions à nos questions de préoccupation.

Monsieur le Président,

Le devoir m’incombe d’évoquer avec vous, la grave crise sanitaire et humanitaire à laquelle la Guinée et d’autres États de la sous-région Ouest africaine font face.

Comme le savez, la fièvre hémorragique à virus Ebola continue de défier l’intelligence humaine et de menacer la sécurité internationale.

Depuis son apparition au mois de mars 2014, elle a fait et continue de faire plusieurs victimes. Le personnel de santé n’aura pas été épargné.

Face à la propagation fulgurante de l’épidémie , un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve Mano s’est tenu à Conakry, le 1er août 2014.

Ce Sommet a adopté une stratégie commune de lutte contre la maladie et lancé un appel pressant à la communauté internationale en vue d’une réponse mondiale coordonnée.

Au plan national, mon Gouvernement a décrété ‘’la Déclaration d’urgence sanitaire’’ le 13 août. Le cordon sanitaire a été renforcé par l’institution obligatoire d’un contrôle médical à tous les postes frontaliers et tous les points de passage du pays, y compris les aéroports.

L’impact négatif de la fièvre hémorragique à virus Ebola sur l’économie nationale, s’est manifesté par le ralentissement des échanges commerciaux, la baisse de la productivité ainsi que le recul des activités dans les secteurs des transports, des investissements et du tourisme.

Au stade actuel, la Guinée a subi une perte de près de 2.5% sur les prévisions de croissance du PIB. Cette perte pourrait s’alourdir si des mesures idoines ne sont pas prises à temps pour endiguer l’épidémie.

D’autres conséquences néfastes pèsent également sur les pays affectés, notamment la fermeture des frontières et la libre circulation des populations, la suspension des vols et la stigmatisation des ressortissants des Etats touchés par la maladie.

L’épidémie Ebola nous rappelle l’impérieuse nécessité d’une approche globale pour contenir et vaincre cette terrible maladie.

Je voudrais ici, en ma qualité de Président en exercice de l’Union du Fleuve Mano, saluer la nomination d’un Coordinateur du Système des Nations Unies et rendre un vibrant hommage à l’action de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du CDC/ Atlanta, de Médecins sans Frontières (MSF) sans oublier les autres partenaires bilatéraux qui ne ménagent aucun effort pour appuyer les mesures coordonnées des pays atteints afin d’éradiquer le virus Ebola.

C’est pourquoi mon gouvernement a accueilli avec une réelle satisfaction la Résolution 2177, coparrainée par 134 Etats membres et adoptée à l’unanimité des membres du Conseil de Sécurité ainsi que celle relative au déploiement de la Mission des Nations Unies pour l’Action d’Urgence contre Ebola.

Je voudrais rendre hommage à l’élan de solidarité qui ne cesse de se manifester à l’égard des pays affectés par l’épidémie et exprimer notre gratitude à tous les Etats et Organisations qui nous ont apporté leur aide.

Des besoins pressants s’imposent à nos pays pour davantage impulser notre action afin de lutter efficacement contre Ebola.

Ces besoins s’inscrivent dans des domaines divers comme le renforcement des infrastructures et des systèmes de santé, l’accroissement du personnel sanitaire, une assistance financière, matérielle et logistique dont le déficit inhibe nos efforts.

Nous devons, dans un élan solidaire, œuvrer ensemble pour vaincre et isoler Ebola mais non les pays affectés.

Monsieur le Président,

Le développement durable reste la clé de voûte de l’épanouissement harmonieux de l’humanité.

La communauté internationale a l’obligation de mettre fin à la pauvreté qui tenaille encore près de deux milliards d’êtres humains dont la plupart vivent en Afrique.

Au- delà de l’aspect économique et social, c’est une question de dignité humaine. C’est une question de justice et d’équité. Nous n’avons donc pas le droit de reculer encore moins de baisser les bras.

Certes, des progrès inégaux ont été accomplis dans l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Les frontières de l’analphabétisme ont reculé bien que des efforts restent à faire pour atteindre la qualité et la parité requises, dans la conquête du savoir.

Le rôle indispensable des femmes dans la transformation de la société s’est davantage accru. Et pourtant la santé familiale, l’accès à l’eau, aux soins de base et à la protection sociale, méritent encore plus d’investissement et d’engagement politique.

Pire, le fossé numérique tarde à se combler faute de politique adéquate d’appropriation et de transfert de la science et des Nouvelles Technologies.

Toutefois, des résultats encourageants ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme et le VIH-SIDA, en dépit de la hantise de la maladie qui habite des millions de personnes qui n’ont pas encore accès aux antirétroviraux.

Monsieur le Président,

Les multiples défis qui assaillent notre monde, dictent une réponse urgente, globale et concertée.

Dans cette quête collective pour le bien-être, l’Afrique en particulier renoue avec la croissance mais peine à la traduire en véritable moteur de développement.

Pourtant, éradiquer la pauvreté n’est point une sinécure. L’Afrique nouvelle que nous ambitionnons, doit promouvoir les transformations structurelles devant lui permettre de se doter d’économies robustes et diversifiées afin d’assurer les réinvestissements dans les industries du futur à valeur ajoutée, respectueuses de l’environnement.

Dans ce cadre, le Sommet sur le Climat organisé en marge de la présente session autorise l’espoir de l’adoption d’un Accord contraignant lors de la Conférence internationale prévue à Paris, en 2015.

Il va sans dire que ces mesures se bâtiront sur le socle d’un secteur privé dynamique, sous-tendu par des institutions fortes, garantes de la bonne gouvernance, elle-même creuset du développement inclusif.

C’est en cela que, malgré un contexte impitoyable de crise systémique et de raréfaction de ressources extérieures, dû au non-respect des engagements tenus, l’Afrique pourra effectivement s’insérer dans le système international, se faire confiance et accroître le commerce intra-africain pour influer sur le flux des échanges mondiaux.

C’est en cela aussi que notre continent saura, en comptant d’abord sur ses propres forces, réduire sa vulnérabilité et construire la résilience par des stratégies cohérentes et la recherche de financements innovants, capables d’accélérer son plein épanouissement.

Monsieur le Président,

Consciente de tous ces défis, la Guinée s’est irréversiblement inscrite dans la dynamique de promotion de la démocratie et de l’Etat de droit, socle du développement durable.

Ce faisant, depuis notre accession à la Magistrature Suprême du pays en 2010, nous avons entrepris des actions qui touchent tous les domaines de la vie de la Nation.

Dans ce cadre, la réforme du secteur de la défense et de la sécurité garantit le rôle républicain de nos forces armées, accroissant leur participation au processus de maintien de la paix dans le monde. L’indépendance du système judiciaire est désormais consacrée. Le cadre macro-économique assaini et compétitif, renforce la crédibilité de la Guinée sur la scène internationale.

Admise à l’initiative de transparence des industries extractives (ITIE), la Guinée dispose aujourd’hui, d’un des codes miniers les plus attrayants. Mieux, la révision de tous les contrats permet de rendre l’environnement plus sécuritaire pour les investisseurs et nous assure d’un développement profitable aux populations guinéennes tout en préservant notre écosystème.

Bien entendu, le développement du secteur minier s’appuiera sur la promotion de l’Agriculture afin d’assurer notre sécurité alimentaire en 2017 et léguer aux générations futures, les ressources nécessaires pour façonner le monde de leur espérance.

La croissance que nous voulons ascendante, sera d’autant plus porteuse qu’elle favorisera la création d’emplois décents pour les jeunes et l’autonomisation des femmes, deux franges qui constituent la richesse et la source intarissables de tout progrès.

Monsieur le Président,

Notre soif inextinguible d’assurer le bien-être de nos populations, ne saurait être assouvie que dans un environnement de stabilité, exempt de crises et de conflits.

Le multilatéralisme, seule alternative à la matérialisation de nos objectifs, est d’autant impérieux , que nos Etats, grands ou petits, forts ou faibles, sont déterminés à apporter leur contribution à l’édification de la société mondiale plus juste et plus équitable, au sein d’une ONU reformée et apte à répondre aux besoins de l’humanité.

Dans cette optique, l’Afrique, continent le plus secoué, devra assumer ses responsabilités en mutualisant ses efforts dans le cadre d’une intégration régionale plus forte, maillon essentiel d’un partenariat mondial de paix plus dynamique et plus pragmatique.

C’est pourquoi, nous devons nous impliquer davantage dans la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme et l’intolérance, le trafic illicite des armes légères et de petit calibre qui nourrit la criminalité transfrontalière et l’insécurité maritime, autant de fléaux qui plombent le développement.

Il est venu le temps d’être, enfin, les véritables bâtisseurs de notre destin. L’Etat de droit, le respect de tous les droits humains et la bonne gouvernance, demeurent des réalités intangibles qu’il nous appartient de promouvoir.

Aussi, l’opérationnalisation de l’Architecture de Paix et de Sécurité ainsi que la capacité africaine de réponse rapide aux crises, consolideront-elles notre crédibilité dans la stabilisation du continent.

Je voudrais mettre un accent particulier sur le calvaire inadmissible que vivent nos frères Palestiniens.

La Guinée qui a toujours exprimé, sans ambiguïté, sa solidarité inconditionnelle à la juste cause palestinienne, condamne avec fermeté, les actes abominables commis par Israël dans la Bande de Gaza qui ploie sous le joug d’un embargo cruel et avilissant.

Mon pays demeure convaincu que toute solution viable et durable au Moyen-Orient, passe nécessairement par la création de deux Etats vivant côte à côte, dans des frontières sûres et internationalement reconnues, sur la base de celles d’avant 1967.

Monsieur le Président,

Nous aurons bientôt l’occasion de faire le bilan des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

A la veille de ce rendez-vous et alors que nous avons décidé, au cours de notre 68ème session de planter le décor pour les Objectifs du Développement Durable, il demeure évident que la matérialisation de cette légitime ambition reste tributaire à la fois de moyens appropriés pour sa mise en œuvre et de la prise en compte des priorités des pays pauvres, notamment ceux africains.

C’est pourquoi, la Guinée, membre du Comité du Haut Panel appelle de tous ses vœux à une plus grande attention à la Position commune africaine pour l’agenda post-2015.

Cela est d’autant plus vrai que si l’Afrique va bien, le monde se sentira mieux. Car cette Afrique nouvelle, plus ambitieuse et plus prometteuse, consciente de son riche potentiel économique et humain, est désormais prête à assumer ses responsabilités.

Monsieur le Président,

Notre Organisation, l’ONU, en dépit de ses impératifs de démocratisation, demeure la seule alternative à l’éclosion et à l’affirmation du partenariat mondial inclusif, afin de donner à l’humanité tous les outils indispensables à l’émergence de la société universelle, capable de matérialiser le rêve de prospérité nourri par nos populations.

La Guinée, de par sa vocation de chantre de la liberté, de la dignité et de la solidarité, s’investira aux côtés des autres peuples pour le triomphe des nobles idéaux de paix et de sécurité, fondements d’une coopération internationale viable et durable, gage de tout développement humain.

Le Secrétaire Général BAN Ki-moon qui a placé toute son action et toute son énergie dans le creuset d’une réponse adéquate de l’ONU à tous les défis qui nous assaillent, mérite notre gratitude et notre respect.

Nul doute que ses efforts baliseront l’avenue de l’indispensable refondation du système international, pour que l’ONU soit en harmonie avec ses objectifs premiers de promotion de la paix et de la sécurité, du respect des libertés et des droits fondamentaux, dans un monde de démocratie, d’équité et de progrès pour tous.

Je vous remercie

Le Professeur Alpha Condé à la tribune de la 69ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-unies, le 26 septembre 2014
AGP/26/09/014 AlloConakry/AGP

 
Le royaume des Pays-Bas apporte une aide de 35 millions d’Euros à la Guinée


Conakry, 05 nov. (AGP)-Le Président de la République, Chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé, a reçu en audience ce mercredi 05 novembre 2014 au Palais Sékhoutouréya, l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, M. Hans Docter.
Cette rencontre avec le chef de l’Etat et le diplomate se situe dans le cadre de l’appui financier et matériel que son pays apporte à la Guinée dans son combat contre Ebola. Il s’agit d’une enveloppe de 35 millions d’Euros. Et dans ce montant, 5 millions d’Euros sont en équipements sanitaires pour les hôpitaux, les laboratoires et les ambulances.
A l’issue des entretiens avec le chef de l’Etat, l’ambassadeur Hans Docter a déclaré : « L’objectif de cette visite est de signifier que les Pays-Bas sont avec vous dans la lutte contre Ebola. Et nous avons discuté avec le Président de la République sur le système de renforcement sanitaire. Déjà, je suis impressionné par le travail de la Coordination nationale de lutte contre Ebola, et le Président a exprimé sa volonté de mettre fin à Ebola d’ici décembre. Nous sommes là avec notre don de 30 millions d’Euros et nous ajoutons 5 millions d’Euros comme approvisionnement pour les laboratoires, les hôpitaux et les ambulances. Nous enverrons un bateau de notre Armée qui accostera le 20 Novembre prochain avec les ambulances, les laboratoires, etc. Donc, je retourne dans deux semaines pour recevoir ce bateaux néerlandais ».
AGP/05/11/014 BPP/AGP

 
Présidentielle 2010 : 2ème tour
Matam: quelques anomalies ont été signalées


Conakry, 7 nov (AGP)- Au quartier Matam Lido dans la commune de Matam à Conakry, il a été constaté tôt ce matin, une insuffisance d’urnes, et de bulletins de vote, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

Pour 600 électeurs inscrits au bureau de vote N° 08 par exemple, seulement 500 bulletins étaient disponibles.

Chose qui a aussitôt attiré l’attention de la CENI qui a dépêché une équipe technique ambulante sécurisée par la FOSSEPEL à bord d’un pick-up chargé de matériels électoraux pour régler la situation.

Selon le responsable du département logistique de la CENI, M. Aboubacar Thélu Touré, c’est le chef de quartier qui serait le dépositaire de tous les matériels électoraux.
AGP/7/11/010 MFD/CM/FDF/AB/ST

 
Publireportage :

La course pour être le Milliardaire chez Cellcom, c’est maintenant ou jamais!


Conakry, 11 jan (AGP)- Changez votre vie ! Réalisez tous vos rêves ! Profitez au maximum de la vie de luxe comme vous ne l’avez jamais imaginé ! Visitez les plus belles villes du monde ! Offrez-vous la maison dont vous avez toujours rêvé ! Achetez le dernier 4x4 flambant neuf sorti d’usine ! Oui ! Vous êtes le Milliardaire ! Et c’est maintenant ou jamais !





Gratuit ! Totalement gratuit, pas un seul franc pour tenter votre chance et être le prochain Milliardaire de Cellcom ! Vous rechargez une carte de 10.000 GNF et tout de suite vous êtes dans la course des gagnants pour remporter la somme de 1 Milliard GNF.





Vous n’avez plus que quelques semaines pour changer votre vie ! Imaginez-vous maintenant Milliardaire ! Après Ibrahima Diané le gagnant de la somme de 50.000.000 GNF, c’est maintenant votre tour, de profiter de 1 Milliard de GNF offert par Cellcom grâce à votre carte de recharge de 10.000 GNF. Vous rechargez 10.000 GNF vous communiquez à un cout qui défie toute concurrence et qui vous permet d’avoir un Milliard de GNF. Ça vaut le coup !





Aujourd’hui à quelques semaines de la fin de cette campagne dénommée Cellcom Milliardaire c’est le bon moment de tenter votre chance en rechargeant une carte de 10.000 GNF pour être le seul et l’unique gagnant de la somme de 1 milliard et être un Milliardaire.





Cellcom n’est pas à sa première expérience avec une telle campagne, qui offre de l’argent cash aux abonnés, la société de téléphonie a déjà offert 65 millions et 650 millions remporté par (Mr Diallo Abdoulaye en février 2013) lors de leurs différentes campagnes Millionnaires. La campagne Cellcom Milliardaire offre la chance à tous les abonnés qui rechargent 10.000 GNF d’avoir un cadeau et les précédentes campagnes ne concernaient que quelques abonnés chanceux.





Cellcom est reconnu pour sa grande générosité envers ses clients et elle vient de le prouver une fois de plus avec cette campagne.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !


Cellcom vous offre le meilleur service, les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent. Rejoignez le mouvement, rejoignez Cellcom !





Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/11/01/016 Cellcom/AGP

 
Médias-Maroc : la MAP en pleine mutation !


Rabat, 27 fév (AGP)- Les journalistes d’Agence en formation à Rabat au Maroc, du lundi, 22 au vendredi, 26 février 2016, au compte de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines, ont visité dans l’après-midi jeudi, 25 février, les installations de l’Agence Marocaine de Presse ou Maghreb Arabe Presse (MAP), inaugurées dans les années 1988, sous sa Majesté, le Roi Hassan II, rapporte l’AGP.





La visite a permis aux hôtes de découvrir la Salle de conférences entièrement équipée en matériel et connexion WIFI et d’un salon d’honneur contigu à la salle.





Au service Rédaction ou Multimédia, se joue l’avenir de la MAP, dit-on. Etant disposé de services, notamment l’internet, les 3 sites web, de la FAAPA et même du Desk Arabe.





Aux dires des responsables, c’est ce service qui est également chargé de trier, sélectionner et diffuser les dépêches provenant des autres agences partenaires de l’Afrique subsaharienne.





Toujours au sein de la MAP, on trouve le service chargé de Traiter des photos gratuites, destinées au grand public, qui en est le consommateur.





Autre service visité, c’est la MAP-TV, disposant d’un personnel qualifié en Belgique et en France, avec huit mille (8000) abonnés.





De son côté, la MAP-audio est spécialisée dans le traitement des sons utilisés par d’autres médias au plan national.





La section Data Center est, quant à elle, un édifice où sont protégées et sécurisées au minimum, les informations avec une température de 20 degré.





Traiter et diffuser les informations en langues arabe et français, c’est une charge qui revient à la Rédaction nationale. Un service permis de couvrir officiellement les activités royales, gouvernementales, ainsi que les services parlementaires.





Aux 4ème et 5ème étages, sont logés l’administration, les services du personnel, de comptabilité, ainsi que la Direction générale, où la remise de diplômes aux participants au séminaire, venus de 16 pays africains, a eu lieu, vendredi, 26 février.





Du constat, la MAP est en pleine mutation à cause de la qualité de ses équipements de travail, de son personnel et du confort dans lequel, travaillent ses employés. Et pour preuve. Elle a réceptionné, jeudi, 25 février, un véhicule de transmission de signaux vidéo/audio par satellite.


AGP/27/02/016 MMC/ST

 
Kankan : le district de Tiko éprouve un manque criard d’infrastructures


Kankan, 29 mars (AGP)- Tiko est un district de la Commune Urbaine (CU) situé à 6Km du chef-lieu de la sous-préfecture de Moribaya, préfecture de Kankan, d’une population d’environ 2000 habitants, soufre d’un manque criard d’infrastructures viables, a constaté un des reporters de l’AGP dans la localité.





Les femmes du village parcourent des Km pour se procurer en eau potable dans des marigots mal protégés. Les principales activités de ce district restent l’agriculture et l’élevage. Il regorge de potentielles ressources non encore exploitées. La localité manque de routes, d’écoles, de Centres de Santé et d’espace psychosocial pour la jeunesse. Le seul moyen de survie reste la vente du sable.





Pour venir à bout de toutes ces difficultés par manque de services sociaux de base, le doyen du village, Moussa Keita (70 ans), sollicite auprès de l’Etat guinéen et ses partenaires un appui pour l’amélioration des conditions de vie de la population du district de Tiko.


AGP/29/03/016 IC/AKD/ST

 
Le chef de l’Etat sierra léonais a effectué les 13 et 14 octobre, une visite d’amitié et de travail en Guinée


Conakry, 15 oct (AGP)- Le Président de la République de Sierra Léone, chef de l’Etat, Dr Ernest Bai Koroma à la tête d’une forte délégation de son pays, a effectué les 13 et 14 octobre, une visite d’amitié et de travail en République de Guinée, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

Dr Ernest Bai Koroma et sa suite ont été accueillis à la frontière guinéo-sierra léonaise de Pamelape, dans la préfecture de Forécariah à une centaine de Km de Conakry, par une délégation gouvernementale guinéenne conduite par le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana avant d’être conduits en début d’après midi, à la Case des hôtes de la Bellevue où l’attendait son homologue guinéen, Pr. Alpha Condé.

Cette visite de Dr Koroma avait pour but, d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale et à la politique de bon voisinage entre les deux pays.

Au cours d’un entretien accordé à la presse, les deux hommes d’Etat ont évoqué la nécessité de renforcer les liens de coopération entre Conakry et Freetown ainsi que la redynamisation de la politique d’intégration sous-régionale avant de mettre un accent sur la construction d’une route transnationale reliant dans un proche avenir les deux pays, dans le but de faciliter et d’accroitre le volume des échanges économiques.

Les deux parties ont mis l’occasion à profit pour tenir une réunion de travail, relative aux questions d’intérêts économiques et stratégiques qui a été sanctionnée par un communiqué conjoint rendu public vendredi, 14 octobre dont voici le l’intégralité de son contenu.

A l’invitation de Son Excellence le professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, chef de l’Etat et, dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié et de coopération entre la République de Sierra Leone et la République de Guinée, Son Excellence Docteur Ernest Bai Koroma, président de la République de Sierra Leone, chef de l’Etat, à la tête d’une importante délégation, a effectué une visite d’amitié et de travail en Guinée, du jeudi 13 au vendredi 14 octobre 2011.

Au cours de cette visite, les deux chefs d’Etat ont eu des entretiens empreints de cordialité et de compréhension mutuelle sur des questions bilatérales, sous-régionales et régionales.

Sur plan bilatéral, après avoir rappelé les liens historiques et socioculturels entre la Sierra Leone et la Guinée, les deux chefs d’Etat se sont félicités des excellentes relations d’amitié, de coopération et de bon voisinage existant si heureusement entre les deux pays.

Dans ce cadre, les deux chefs d’Etat se sont engagés à raffermir davantage ces relations et ont donné des instructions aux Ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération des deux pays pour la réactivation, dans les meilleurs délais, de la Grande Commission Mixte de Coopération guinéo-sierra léonaise.

Son Excellence le président Alpha Condé a informé Son Excellence le président Ernest Bai Koroma des efforts entrepris par le gouvernement guinéen dans le cadre des reformes institutionnelles, notamment la reforme des forces de défense et de sécurité, la réconciliation nationale, l’amélioration des conditions de vie des populations, ainsi que la finalisation de la transition par l’organisation des élections législatives libres, transparentes et crédibles.

Le Président de la République de Sierra Leone, Son Excellence Docteur Ernest Bai Koroma, après avoir donné de larges informations sur la situation sociopolitique dans son pays, notamment dans le cadre de la consolidation de la paix, de la sécurité et des acquis démocratiques en Sierra Leone, a félicité le peuple, le gouvernement et personnellement le Chef de l’Etat guinéen pour les reformes engagées visant à l’amélioration des conditions de vie de la population guinéenne.

Dans un souci partagé de promotion des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine sécuritaire, les deux chefs d’Etat ont mis l’accent sur la nécessité d’une coopération étroite entre les forces de défense et de sécurité, en vue de la lutte contre le trafic de drogue et de stupéfiants, de personnes, des produits pétroliers et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre.

Les deux chefs d’Etat se sont engagés à réaliser une plus grande intégration, y compris les questions suivantes :

1. le libre mouvement des personnes, des biens et services entre les deux pays ;
2. le renforcement de l’intégration socioéconomique et des échanges culturels ;
3. l’harmonisation des politiques de développement des ressources naturelles ;

S’agissant des problèmes de frontières dont celui de Yenga, les deux chefs d’Etat ont noté que la paix et la sécurité sont fondamentales à la pérennité de leur coopération socioéconomique et culturelle. En conséquence, ils sont convenus de les régler par voie diplomatique et dans les meilleurs délais.
Les deux chefs se sont engagés à appuyer et à soutenir les opérations conjointes de sécurité en cours, y compris l’échange d’information entre les services de renseignements.

Sur le plan sous-régional, les deux chefs se sont réjouis de la nomination de la nouvelle Secrétaire Générale de l’Organisation du Fleuve Mano, dans le cadre des efforts entrepris pour la revitalisation du Secrétariat de l’Organisation, pierre angulaire de la concrétisation des objectifs assignés à l’Institution.

Parmi les défis à relever figurent notamment la consolidation de la paix et la sécurité, la lutte contre les grandes épidémies et endémies, la sécurité alimentaire et la réalisation des infrastructures d’intégration dans l’espace Mano.

Leurs Excellences, le Docteur Ernest Bai Koroma, président de la République de Sierra Leone et le Professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée se sont félicités du retour à une vie constitutionnelle normale en Côte d’Ivoire.

Ils ont salué les résultats obtenus par le président Alhassane Dramane Ouattara et son gouvernement, dans le cadre de la stabilisation de la situation sociopolitique et du processus de réconciliation nationale.

Les deux chefs d’Etat ont adressé leurs vives félicitations aux deux lauréates du Prix Nobel de la Paix 2011 issues de l’espace Mano, en particulier à leur Sœur et Homologue, Son Excellence Madame Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la République du Libéria.

Ils ont également salué le déroulement paisible des élections présidentielles et générales tenues le 11 octobre 2011 au Liberia, tout en invitant les acteurs politiques libériens à maintenir ce climat de paix et de sécurité après la proclamation des résultats.

Sur le plan africain, les deux chefs d’Etat se sont félicités des avancées significatives enregistrées dans le processus démocratique et de bonne gouvernance sur le continent.

Dans ce cadre, les deux chefs d’Etat se sont réjouis du bon déroulement des élections au Niger et au Cap-Vert courant 2011.

Les deux Chefs d’Etat ont aussi félicité l’ancien Président du Cap-Vert, Monsieur Pedro Pirès, lauréat du Prix Mô Ibrahim 2011, pour la bonne gouvernance en Afrique.

Cependant, ils ont déploré la persistance des crises politiques et des foyers de tension dans certains pays et ont appelé les différents acteurs à œuvrer pour une solution pacifique, à travers un dialogue franc et constructif.
Au terme de sa visite, Son Excellence Docteur Ernest Bai Korioma, président de la République de la Sierra Leone a remercié, au nom du peuple et du gouvernement léonais, le peuple et le gouvernement guinéens, plus particulièrement Son Excellence le Professeur Alpha Condé, président de la République, pour l’accueil et l’hospitalité qui lui ont été réservés, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Son Excellence Docteur Ernest Bai Komara, président de la République de la Sierra Leone a adressé une invitation au Professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, pour effectuer une visite d’amitié et de travail en République de Sierra Leone.

Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date sera fixée par voie diplomatique.
AGP/15/10/011 ST

 
Le président de la République reçoit le directeur régional Afrique de NDI à Sékhoutouréya


Conakry, 18 fév (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience lundi, 18 février au Palais Sékhoutouréya à Conakry, le directeur régional Afrique de l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales ou National Democratic Institute (NDI), Dr Christopher Fomunyoh venu s’informer des préparatifs des prochaines élections législatives, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Le directeur régional Afrique de cette institution, affectueusement appelé ‘’Monsieur Afrique’’ par la presse internationale, qui accompagne la Guinée dans son processus démocratique, a saisi cette occasion pour transmettre les condoléances du NDI au président Alpha Condé, suite au décès des 11 militaires dans un crash d’avion survenu le 11 février dernier au Libéria.

A l’issue de son entretien avec Pr Alpha Condé, M. Fomunyoh s’est dit satisfait de l’engagement du chef de l’Etat ainsi que celui des autres acteurs du processus électoral à aller à des élections législatives crédibles et transparentes.

Le directeur régional de la NDI a, à sa sortie de l’audience fait une déclaration dont voici la teneur :

‘’Vous savez que le NDI est une organisation amie à la Guinée qui accompagne le pays dans son processus démocratique. Nous avons tenu à être aux côtés de la Guinée en ce moment difficile pour transmettre les condoléances du NDI suite à cette perte des officiers guinéens dans un accident d’avion.

C’est aussi pour nous informer des préparatifs des élections législatives. Nous sommes en concertation, depuis un certain nombre d’années avec les partis politiques, toutes tendances confondues, tout comme la Société Civile (SC).

Maintenant que nous sommes dans l’année électorale, il faudrait que nous renforcions nos activités. C’est pour cela que nous avons tenu à être sur place pour nous informer davantage auprès du président de la République. Nous avons rencontré aussi les leaders des partis politiques et nous espérons, avec notre équipe en Guinée, renforcer nos activités.

Nous avons ressenti, à travers l’audience que le président de la République nous a accordée, une ouverture d’esprit de sa part et une détermination pour que ce qui reste de la transition soit finalisé afin que toutes les institutions de la Guinée fonctionnent normalement.

De la part des leaders de l’opposition également, nous avons senti une détermination à participer dans un processus transparent et c’est la même chose que nous avons constaté auprès du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour nous, c’est un sentiment de satisfaction en ce sens que tout le monde veut participer à un processus crédible et transparent et si nous pouvons travailler ensemble pour que cela soit ainsi, je pense que la Guinée en sortira fière’’, a-t-il expliqué.

A noter, que l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde.

Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, le NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la Société Civile (SC) qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Le NDI collabore avec les partisans de la démocratie partout dans le monde en vue de promouvoir l’action des organisations politiques et civiles, favoriser la tenue d’élections libres et encourager la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique.
AGP/18/02/013 ST/AB/ST

 
Coopération/L’UNICEF offre des kits d'hygiène au Gouvernorat de la Ville de Conakry


Conakry, 15 mai (AGP)- L'Organisation des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) à travers son point focal basé au gouvernorat de la ville de Conakry, Mme Anne Marie Doualamou, Directrice régionale du Plan, a procédé, mercredi, 14 mai, à la remise des kits d'hygiène aux autorités de ladite ville en présence des ministres du Commerce, Marc Yombouno et de celle de l’Action Sociale, Mme Sanaba Kaba.

Ce don constitue la première réponse de l'UNICEF en réaction à la
demande de soutien formulée le mois dernier, au cours de l’audience que le gouverneur, Soriba Sorel Camara a accordée aux responsables de cette institution.

La cérémonie s’est déroulée dans un des magasins du Programme Alimentaire Mondial (PAM) sis dans le quartier Coronthie et a été l’occasion pour permettre au gouvernorat de mettre en pratique son ambitieux programme de lutte contre l'insalubrité et la maladie Ebola dans la capitale.

En remettant le don composé de chlore, de savons, d’affiches, de dépliants et de pulvérisateurs, Mme Anne Marie Doualamou a, au nom de l'UNICEF rappelé les objectifs visés par le plan d'action de cette institution onusienne pour l'exercice 2014 en faveur de la ville de Conakry.

Elle a informé que ce don s'inscrit dans le cadre des mesures préventives contre les maladies diarrhéiques.

Le gouverneur de la ville de Conakry qui s'est réjoui de la promptitude de l'UNICEF a réitéré son engagement à lutter contre les ordures et les maladies diarrhéiques dont le choléra et Ebola, avant d’émettre l’espoir que d’autres donateurs ne tarderont pas à suivre cet exemple humanitaire.
AGP/15/05/014 MYS/JPO/AB/ST

 
Publireportage : Poursuite de la campagne d’un an d’appel gratuit offert aux abonnés Cellcom !!


Conakry, 12 avril (AGP)- La société de téléphonie Cellcom poursuit sa campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ pour le bonheur de ses fidèles abonnés, lancé depuis mardi, 16 février 2016, conscient de la cherté de la vie en Guinée, a lancé cette campagne, en vue de réduire les coûts de la communication pour ses abonnés, en vue de rendre celle-ci abordable que possible.


Pour le huitième tirage du mardi, 12 avril 2016, 100 nouveaux clients bénéficieront chacun un an d’appel totalement gratuit vers les numéros Cellcom.


Quelques heureux gagnants joint aux téléphones ce sont exprimé au micro de l’agent de Cellcom : Il s’agit de monsieur Balla Guilavogui du numéro 655 617 153, éleveur à Kissidougou « surpris à l’annonce du tirage de son numéro, ah bon merci je suis très content » ensuite poursuivant, il n’a pas tari d’éloge envers la société Cellcom en passant de la fiabilité de son réseaux et de l’attention toute particulière qu’elle prête envers ses abonnés en les offrants des cadeaux.


Le second, Mamadou Saliou Niane du numéro 657 969 696, commerçant à Madina , content ne pouvant contenir sa joie a bénie à son tour Cellcom pour tout ce qu’il fait pour les abonnés.


Pour bénéficier, il suffit d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine.


Pour le directeur Marketing, Asher Terry Alone dira que Cellcom partage le quotidien de ses abonnés « nous avons pour objectif de réduire les dépenses téléphoniques, afin de leur permettre d’investir dans les autres dépenses familiales. Nous mettons cette promotion à la disposition de nos abonnés pour que les chanceux profitent des appels Cellcom gratuits pendant un an».


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/12/04/016 AKT/ST

 
INTERVIEW  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  OPINION  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro