EDITO
Où Trouver la Solution ?/ Par Alpha Kabinet Doumbouya
L’espèce humaine est elle devenue la photo crachée de l’animal dans son sens réel du terme, vidé de la consci ... LIRE LA SUITE >


INTERVIEW
Guinée : l’adoption du Code électoral et du CCL par les députés à l’Assemblée Nationale, le vice-président du CNOSCG réagit

OPINION
Devoir de Mémoire : l’Agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970 contre la République de Guinée/ Par Dr Aboubacar Sidick SAMPIL
Un fait, des hommes et l’histoire La date anniversaire de l’agression impérialo-portugaise nous offre l’opportunité ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INTERVIEW

 Précédent
Suivant 

«Je ne tolérerai aucune violation de la loi dans la Région», a averti le gouverneur de Kankan/ Réalisée par Oumar Sylla

Conakry, 28 déc (AGP)- Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Kankan, Général Mohamed Garhé dit avoir regretté l'exacerbation de la violence en Haute Guinée, et promet de faire respecter la loi dans la région, rapporte l’AGP.


Après près d'un mois de sa prise de fonctions comme gouverneur de la RA de Kankan, le Général de la Police, Mohamed Garhé sort de son silence. Il a reçu la Rédaction de l’AGP à sa Résidence de Kankan, à laquelle il a accorde une interview. «Je regrette l’exacerbation de la violation dans cette région de Kankan», a-t-il fait savoir.


AGP : Bonjour Général Garhé, le président de la République vous a renouvelé sa confiance en vous nommant gouverneur de la Région de Kankan, une région très agitée, où les violences font rages. En tant que Général de force de sécurité, comptez-vous maitriser la situation ?



Général Mohamed Garhé : Je remercie le président de la République pour m'avoir renouvelé sa confiance. J'ai été nommé le 25 novembre 2016, et le 1er décembre, j'ai pris fonctions ici à Kankan. Je viens donc de terminer une tournée dans les différentes préfectures de la RA de Kankan.


C'était d'abord faire l'état des lieux sur l'avancement des travaux d’infrastructures liées à la fête anniversaire de l'Indépendance nationale. Ce constat n'est élogieux. Il faut le connaître. Parce qu’à certains endroits, très malheureusement, des entrepreneurs jusqu'à maintenant n'ont pas terminé le travail qui leur a été confié. Ils ont été sommés d'achever les travaux avant la fin de l'année.


Aujourd'hui au niveau de chaque préfecture, il y a une commission préfectorale qui veille sur l'état d'avancement de ces travaux, et un bulletin quotidien est fourni à cet effet.


Sur le plan politique, dans la région de Kankan, tous les partis politiques évoluent normalement. Il n'y a pas d'animosité entre les partis sur le terrain. Tout se passe bien du point de vue relations parti-parti et relations parti-population. A ce niveau, c'est un réconfort.


La seule chose qu'il faut regretter, c'est l'exacerbation de la violation en Haute Guinée. Vous l'avez constaté ces derniers temps au niveau de Kouroussa, certaines populations sont parties en violences, envahir les périmètres d'une société d'exploitation d'or, empêchant celle-ci de travailler. A Kankan, deux villages se sont attaqués, plus de cent cases brûlées. Et toujours dans Kankan à Djélibakoro, deux villages se sont également attaqués à cause d'un domaine cultivable. A Siguiri, deux personnes ont été brûlées vif. Et tout récemment, il y a eu une grève dans la même préfecture, à Bouré, où la population demandait le départ du directeur général de la SAG.


Nous ferons en sorte que, pendant l’exercice de nos pouvoirs à Kankan, la loi soit respectée. Quiconque essayera de violer la loi, s’exposera à la rigueur de la loi.



AGP : Etant une personne de la sécurité, quelles sont les réelles causes de ces violences en Haute Guinée ?



Général Mohamed Garhé : La Haute Guinée est une région aurifère qui a aujourd’hui une démographie importante, avec des citoyens de plusieurs nationalités, venus à la recherche de l’or. Cette affluence de la population amène de nombreux comportements et le gain facile qui font aujourd’hui accroitre le taux de criminalité dans la région de Kankan. La seule ville de Siguiri a aujourd’hui, plus d’un million de personnes. Tout ça amène des problèmes d’insécurité dans la ville.


AGP : Avec tous ces problèmes que vous avez cités, quelles seront vos priorités ?



Général Mohamed Garhé : La priorité des priorités, c’est la recherche de la paix dans la région. Et je le réitère, aucune violence ne sera tolérée.


AGP : Merci Général


Général Mohamed Garhé : C’est moi qui vous remercie


AGP/28/12/016 OS/KS/ST

 
INTERVIEW  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  OPINION  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro