EDITO
Ce qui devrait être…/ Par Alpha Kabinet Doumbouya-DG
Le chef de Quartier est le premier responsable sur qui repose le sort du citoyen, sa sécurité et sa quiétude. Il est éga ... LIRE LA SUITE >


INTERVIEW
«Je ne tolérerai aucune violation de la loi dans la Région», a averti le gouverneur de Kankan/ Réalisée par Oumar Sylla

OPINION
Devoir de Mémoire : l’Agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970 contre la République de Guinée/ Par Dr Aboubacar Sidick SAMPIL
Un fait, des hommes et l’histoire La date anniversaire de l’agression impérialo-portugaise nous offre l’opportunité ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le marché central de Faranah reste toujours non occupé par les commerçants

SommaireAccueil


Faranah, 04 jan (AGP)- Le marché central de Faranah, construit par le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, dès son élection à la magistrature suprême de son pays, reste jusqu’ici non occupé par les commerçants et autres revendeurs de la préfecture, a constaté le correspondant préfectoral de l’AGP.


La construction de ce marché central de Faranah et celle d’un nouveau marché a dans le quartier Aviation ont été un geste vivement applaudi par les faranakas (populations de Faranah), qui voyaient dans cet acte du chef de l'Etat un signe de récompense et du respect de ses engagements pris lors de la campagne présidentielle à Faranah.


Pour la petite histoire, Faranah est la préfecture qui a accordé la première commune au parti Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) du Pr Alpha Condé, sous la deuxième République, dirigée à l'époque par Général Lansana Conté. Chose que Pr Condé et les cadres du parti retiennent en lettre d'or.


Il y a plus de 3 ans, ces marchés sont construits avec plus de 300 annexes et magasins, ainsi que des hangars pour les étalagistes. Mais, leur occupation par les commerçants et étalagistes pose problème et fait l'objet de multiples interprétations. Moins de 40% de ces annexes sont fonctionnelles dans le marché central.


A l'intérieur du marché, les tables sont vides. On y trouve des enfants qui en font un lieu de loisir et des fous un refuge la nuit.


Le centre-ville est caractérisé par un encombrement de la voirie autour du marché central. La circulation rendue ainsi difficile et provoque des accidents de la circulation, dont les femmes et les enfants sont majoritairement victimes. C'est en cela que la Chambre Préfectorale de Commerce (CPC) s'implique pour changer la donne. Les consultations continuent et portent essentiellement, tout au début à la nécessité de faire un sacrifice et d'organiser la lecture du Saint Coran en faveur de ce marché.


A propos, le vice-président de la CPC, Karamo Doukouré a déclaré : «Les rues seront libres et le marché va bientôt reprendre son rythme normal. Je sollicite, à cet effet, le soutien de tous et de chacun pour atteindre cet objectif».


Pour le président de la Délégation Spéciale (DS) de la Commune Urbaine (CU) de Faranah, Mamady Ballaya Mansaré, «la faiblesse des recettes de la Mairie en 2016 s'explique, en partie, par le non fonctionnement correcte de ces marchés».


C'est pourquoi l'autorité communale ne ménagera aucun effort pour un retour à la normale. «J’invite l'implication de tous afin de tirer profit de nos marchés», a lancé le président de la DS.


AGP/04/01/017 KSC/AND/ST

 
SommaireAccueil

INTERVIEW  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  OPINION  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro