EDITO
Ce qui devrait être…/ Par Alpha Kabinet Doumbouya-DG
Le chef de Quartier est le premier responsable sur qui repose le sort du citoyen, sa sécurité et sa quiétude. Il est éga ... LIRE LA SUITE >


INTERVIEW
«Je ne tolérerai aucune violation de la loi dans la Région», a averti le gouverneur de Kankan/ Réalisée par Oumar Sylla

OPINION
Devoir de Mémoire : l’Agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970 contre la République de Guinée/ Par Dr Aboubacar Sidick SAMPIL
Un fait, des hommes et l’histoire La date anniversaire de l’agression impérialo-portugaise nous offre l’opportunité ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Politique/ Non adoption du point 2 de l’Accord politique du 12 octobre 2016 en Guinée : le FNDDC se félicite

SommaireAccueil


Conakry, 10 jan (AGP)- Le Front national pour la défense du droit des citoyens (FNDDC) a tenu une conférence de presse, lundi, 09 janvier 2017, à la Maison de la presse à Coléah dans la commune de Matam à Conakry, autour du point 2 de l’Accord politique du 12 octobre 2016 en République de Guinée.


A l’occasion, les membres du FNDDC se sont félicités de la non adoption du point 2 de l’accord politique du 12 octobre 2016, portant sur le Code électoral de en République de Guinée.


Dans sa déclaration, le porte-parole du FNDDC, Saïkou Yaya Diallo a fait savoir : «Après plus de deux mois de bataille pour marquer son opposition au point 2 de l'accord politique du 12 octobre 2016, en Guinée, le FNDDC se félicite la non adoption du projet d'amendement du Code électoral par l'Assemblée nationale de la République de Guinée. Nous attribuons ce résultat au peuple de Guinée, qui a démontré que c'est lui qui détient le pouvoir».


Il a souligné : «En constituant le FNDDC, notre ambition n'était nullement de faire la guerre à qui que ce soit, mais nous voulions tout simplement que le peuple ouvre grandement les yeux face à un accord qui allait tuer tous les idéaux démocratiques, et enterrer définitivement la décentralisation dans notre pays».


Il a sollicité, que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) propose une date pour la tenue des élections communales et communautaires.


«Nous invitons la CENI, au regard de ses compétences constitutionnelles, à proposer une date pour la tenue des élections communales et communautaires, car, au regard de l'accord politique de 2015, le mandat des Délégations Spéciales (DS) en cours, est caduque.


Le pays vit dans une crise institutionnelle grave à cause de la politisation à outrance du débat et du manque de vision des acteurs politiques, notamment certains leaders de l'Opposition républicaine qui, au lieu de se battre pour des valeurs et des principes, passent le clair de leur temps à faire des compromis qui ne font que déplacer les crises, au lieu de les résoudre.


Par ailleurs, le FNDDC interpelle l'ensemble des forces patriotiques de Guinée, à se retrouver ensemble pour combattre toutes formes de confiscation des droits et libertés des guinéens», a lancé Saïkou Yaya Diallo.


A noter, que le FNDDC est non seulement composé de la Société Civile (SC), mais aussi des partis politiques.


AGP/10/01/017 JG/JPO/ST

 
SommaireAccueil

INTERVIEW  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  OPINION  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro