EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le FOFPAG et le FLSC exhortent les femmes de Kaloum pour une meilleure représentativité dans la sphère de prises de décisions

SommaireAccueil


Conakry, 09 nov (AGP)- Après la commune de Matam, le Forum des Femmes Parlementaires de Guinée (FOFPAG) et les Femmes Leaders de la Société Civile (FLSC) ont poursuivi, mercredi, 08 novembre 2017, leur campagne de plaidoyer et de lobbying dans certains quartiers de la commune de Kaloum, rapporte l’AGP.

La caravane s’est rendue au Gouvernorat de la Ville de Conakry, au Conseil Economique et Social (CES), au Ministère de la Justice, Garde des Sceaux (MJGS), à la Cour Constitutionnelle, au Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE).


Partout, elles ont essayé de faire passer le message selon lequel, «les femmes doivent accepter d’épauler leurs consœurs aux prochaines élections qui pointent à l’horizon, pour avoir une meilleure représentativité dans la sphère de prise de décision.

Au CES, les caravanières ont été reçues par la présidente de l’institution, Hadja Rabiatou Sérah Diallo, qui a d’ailleurs salué et promis de soutenir la démarche entreprise par ses consœurs, en vue de déblayer le chemin pour la future génération de femmes. «La lutte que vous menez, vous la menez pour toutes les femmes, particulièrement la future génération», a-t-elle fait savoir.

Selon la présidente du CES, pendant la première République, ce sont les femmes qui ont été utilisées pour faire vivre, pour faire asseoir, pour donner une force au pouvoir d’Ahmed Sékou Touré, rappelé à Dieu le 26 mars 1984.

«C’est la femme qui détruit malheureusement la femme. On se sert de nous pour détruire la femme, et il faut que ça cesse. Il faudrait que nous prenions conscience de cette situation qui nous déshonore», a-t-elle conseillé.

Elle a ajouté, que toute société, sans cette couche féminine est vouée à l’échec, mais c’est aux femmes de leur faire toucher du doigt certaines réalités.

A noter, que la remise des dépliants, suivie de photo de famille, a mis fin à cette rencontre.

AGP/09/11/017 TB/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/