EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne, présenté à Conakry

SommaireAccueil


Conakry, 28 nov (AGP)- Le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) en République de Guinée, Jose Sulmane a aminé une conférence, samedi, 25 novembre 2017, à l’Université Général Lansana Conté (UGLC) de Sonfonia, devant plus de 600 étudiants, professeurs et chercheurs, a suivi l’AGP.


La conférence était axée sur la présentation du rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne d’octobre 2017.


D’entrée de jeu, le recteur de l’UGLC de Sonfonia, Dr Mamady Kourouma a salué le choix de son université pour abriter la cérémonie de présentation de ce rapport du FMI, dont l’objectif principal est de faire redémarrer la croissance dans les pays de la Région de l’Afrique subsaharienne.


Dans sa communication, le conférencier a indiqué que les projections du FMI indiquent une détérioration des perspectives de la croissance en Afrique subsaharienne. Cette détérioration résulterait de l’ajustement insuffisant des politiques nationales à la suite de la baisse des prix des produits de base et de l’incidence de la sécheresse, ainsi que des problèmes de sécurité dans certains pays.


«L’amélioration récente des cours des produits de base sur le marché international est insuffisante pour permettre de remédier aux déséquilibres dont souffrent certains pays exportateurs de ces produits. Dès lors, il est indispensable d’agir par des politiques adéquates, pour relever le défi d’une croissance saine, inclusive et durable», a fait savoir M. Sulmane.


Il a souligné, que pour atteindre cet objectif, les politiques macroéconomiques nationales doivent jouer un rôle déterminant. «Cela suppose une politique budgétaire prudente, une politique monétaire orientée vers la maitrise de l’inflation et la stabilité du système financier, et des politiques commerciales favorables à l’épanouissement du bien-être des populations», a-t-il dit.


Abordant le cas spécifique de la Guinée, le conférencier a dit, qu’après deux années de ralentissement de l’économie à cause du virus hémorragique Ebola, les activités économiques se normalisent à cause des investissements réalisés, notamment dans les secteurs des mines et des infrastructures.


«Nous pouvons voir qu’il y a des perspectives d’évolution positive au cours des trois (03) prochaines années. C’est une chose positive dans le développement du pays, car les prévisions annoncent un taux de croissance économique supérieur au taux d’accroissement de la population pour obtenir un PIB qui est positif pour le pays, en vue d’améliorer les conditions de vie de la population.


La gestion de la finance publique demande toujours des choix importants, notamment la maitrise des dépenses publiques, l’inflation, le déficit public et mettre en œuvre des projets qui peuvent impacter positivement l’économie nationale», a affirmé le représentant du FMI dans le pays.


Il a, par ailleurs, souligné : «Pour la reprise des économies des pays de la Région, les Etats doivent faire attention pour ne pas dépendre toujours des matières premières, parce que les pays dont l’économie dépend beaucoup des matières premières se retrouvent rapidement dans la crise, quand il y a chute des prix dans les marchés internationaux».


Il est nécessaire de diversifier l’économie en mettant un accent sur les secteurs générateurs de revenus et d’emplois pour la jeunesse», a conseillé le conférencier.


Parlant du prochain accord de financement, prévu dans le cadre du programme de coopération entre son institution et le gouvernement guinéen, Jose Sulmane a affirmé, que l’équipe du fonds travaille pour préparer le rapport service qui a été déjà soumis à la Directrice du FMI, qui, à son tour, lui présente au Conseil d’Administration (CA) pour approbation.


AGP/28/11/017 IC/AND/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/