EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Mamou : la sous-préfecture de Porédaka confrontée à l’insécurité, aux conflits communautaires et à un déficit d’infrastructures

SommaireAccueil


Mamou, 06 déc (AGP)- La sous-préfecture de Porédaka, située à 55 Km de du chef-lieu de la préfecture de Mamou, bénéficiant des biens faits de ses fils ressortissants et résidants, est confrontée à d’énormes difficultés sur les plans de la sécurité, de l’éducation et des infrastructures, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP.


La sous-préfecture de Porédaka, l’une des plus grandes et plus développées de la préfecture de Mamou, peine cependant à se débarrasser de l’insécurité qui la gangrène, à éradiquer les conflits communautaires et à faire face à toutes les énormes difficultés infrastructurelles auxquelles elle est confrontée.


Composée de huit (08) districts, la sous-préfecture de Porédaka compte, entre autres, un (01) Centre de Santé (CS) et huit (08) Postes de Santé (PS), dont 03 construits par l’Etat, 51 lampadaires, un (01) groupe électrogène, une (01) ambulance pour le transport des malades et 46 forages…. Malgré ces acquis, le constat révèle qu’il reste beaucoup de défis à relever.


La drogue et l’alcool se vendent et se consomment à divers endroits de la sous-préfecture. C’est le cas à Séléyabhè, un secteur de Porédaka-centre. Là, un homme d’une quarantaine d’années, connu de tous, sert les désireux, sans complexes. De sources concordantes, ce dernier a été arrêté plusieurs fois, puis libéré.



A Porédaka, presqu’aucune nuit ne passe sans qu’un crime ou incident ne soit enregistré. Des viols collectifs, des injures publiques, des bagarres, des blessures…


A noter, qu’il n’y a que quatre (04) agents de sécurité pour toute la sous-préfecture.


«Ces agents sont assis devant leur poste, ils interpellent les passants les plus faibles et laissent passer les personnes connues pour des faits de criminalité», accuse un citoyen.


Rencontré à son domicile, le président de la Délégation Spéciale (DS) de la Commune Rurale (CR) de Porédaka, El hadj Thierno Maka Diallo a indiqué : «Tous se passe bien».


De son côté, le secrétaire général de la CR qui n’a pas voulu se prêter à nos questions, sous prétexte que «c’est le maire qui a le devoir de s’expliquer sur la gestion de sa juridiction», a coupé court la discussion : «Si moi, je parle, beaucoup de secrets seront dévoilés».


Concernant les écoles, une vingtaine d’enseignants communautaires vivent sur le dos des pauvres citoyens.


La Maison des Jeunes et le hangar du marché sont très vétustes sous l’effet de l’âge. Les routes jonchées de nids d’éléphants, parsemées de blocs de pierres et de troncs d’arbre, empêchent la bonne circulation des véhicules.


Pourtant, le tronçon Mamou-Porédaka, long de 55 Km, est très important en termes de trafic, d’autant plus que c’est la route qui continue jusqu’à Koïn dans la préfecture de Tougué en passant par les sous-préfectures de Bodié et Kankalabé dans Dalaba.


AGP/06/12/017 AOS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/