EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Labé : un conducteur de mototaxi échappe de justesse à un assassinat à la devanture de son domicile

SommaireAccueil

Labé, 06 déc (AGP)- Un conducteur de mototaxi, revenant de son travail nocturne, a été attaqué par deux bandits présumés, dans la nuit du samedi, 02 au dimanche, 03 décembre 2017, aux environs de 03h le matin, à la rentrée de son domicile, au quartier populaire de Daka2, en plein centre-ville de Labé, selon un responsable syndical des conducteurs de taxi-motos.


«C’est dans les environs de 22h qu’un conducteur de taxi-moto m’a appelé pour m’informer qu’ils ont réussi à mettre main sur un bandit qui venait de tenter de tuer leur ami dans le secteur Maléah.


Selon les explications, les bandits bien armés, au nombre de deux, sont venus se jeter sur le conducteur de taxi-moto qui n’a pas voulu se laisser faire. Au moment où l’autre lui demandait de lui remettre les clés de sa moto, il s’est jeté sur le deuxième qui détenait une machette et un fusil. Les coups de point commencèrent, mais notre ami résista pour les empêcher de tirer sur lui. Comme c’était un samedi, donc il y avait beaucoup de mouvement. Deux autres conducteurs de taxi moto, qui étaient de passage, ont entendu les cris de leur collègue et sont venus à son secours», a expliqué Mory Diakité.


Le responsable syndical a poursuivi : «Les deux secouristes sont venus au moment, où leur ami se battait avec le bandit qui portait le fusil. Et à trois, ils ont réussi à le maitriser, mais malheureusement le second bandit avait pris la poudre d’escampette. Il nous avait dit qu’il est de Sannoun, alors qu’à la Gendarmerie il a dit autre chose».


D’après Mory Diakité, le syndicaliste citant d’autres sources, «ce présumé bandit venait juste de sortir de prison.


A rappeler, que depuis l’assassinat d’un conducteur de mototaxi, il y a de cela 04 mois à peu près, dans le même quartier réputé être une zone à haut risque, plusieurs dispositions de sécurité ont été prises entre autorités préfectorale, communale, syndicats et services de sécurité, notamment la reprise des patrouilles nocturnes mixtes, composées de la sécurité et des syndicats, l’arrêt de toute circulation des mototaxis à partir de 22h TU, la collaboration des familles avec les agents de sécurité, la sanction de tout résidant qui hébergerait un bandit, en vue de mettre fin à ce phénomène qui gangrène la ville.


Mais le constat révèle, que la montagne a accouché d’une sourie, car l’insécurité persiste toujours chez les conducteurs de taxi-motos dans la préfecture de Labé, chef-lieu de Région Administrative (RA).


AGP/06/12/017 MSD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/