EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Mamou : sur le tronçon Mamou - Gongorè, la vitesse moyenne est de 20Km/h en véhicule de type 4×4

SommaireAccueil

Mamou, 06 déc (AGP)- Il y a quelques jours nous vous décrivions le calvaire que vivent les usagers du tronçon, Madina - Séléya, dans la préfecture de Mamou.


Et bien ils ne sont pas les seuls à être dans la cette situation. Sur le tronçon reliant la ville de Mamou à la sous-préfecture de Gongorè, long de 65 Km, la galère est la même, du fait de son état de dégradation très avancé. Depuis un certain temps, les usagers de cette route vivent un véritable calvaire.


Sous l’effet des eaux de ruissellement des grandes pluies qui sont tombées dans la localité pendant la saison pluvieuse de cette année, et des embourbements des gros porteurs, la vitesse moyenne sur cette route, jonchée de pierres pointues, est tombée à 20Km/h en véhicules de type 4×4. Une situation qui cause d’énormes difficultés aux populations locales dans l’évacuation de leurs produits agricoles et des personnes malades vers le centre-ville de Mamou.


Le maire de la Commune Rurale (CR) de Gongorè, El hadj Alpha Oumar Diallo donne des précisions :


«Le tronçon Mamou - Gongorè n’a jamais été reprofilé. Nous utilisons des houes et des pioches pour tenter de réparer certains endroits particulièrement dégradés», explique-t-il.


Selon des témoignages recueillis sur place, «le prix du transport entre cette sous-préfecture et la ville de Mamou varie entre 30.000 et 35.000 francs guinéens pour une distance de seulement 65Km».


D’ailleurs, il est vivement conseillé de ne pas rater son taxi. Si cela arrivait, il faudrait patienter encore deux jours pour voir arriver le prochain taxi, a-t-on averti.

AGP/06/12/017 AOS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/