EDITO
Edito du Mois/ Guinée 2018 ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
Sur le chrono, minuit a sonné. Tous les guinéens, riches ou pauvres, se sont dits merci Allah pour m’avoir permis de franchir l&r ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Menace de Grève à l’Education : le directeur communal de Matam appelle à l’esprit patriotique des enseignants

SommaireAccueil


Conakry, 08 fév (AGP)- Le directeur communal de l’Education de Matam, Ibrahima 2 Barry, dit déplorer la situation de perturbations que connait actuellement l’école guinéenne, c’est pourquoi il se tient présentement sur pied pour multiplier des initiatives d’information et de sensibilisation à l’intention des enseignants en mal de ce qui est la vérité depuis le lancement d’un avis de grève pour lundi, 12 février 2018, par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), sous la conduite du secrétaire général Aboubacar Soumah.


Le premier responsable de l’Education de Matam explique aux enseignants, les actes qui régissent le syndicat en Guinée.


«Profitant des petits congés dans la commune de Matam, les cours perturbés ont été heureusement rattrapés à travers l’organisation des cours de rattrapage, cela a été suivi dans tous les établissements concernés, à l’exception du Lycée/Collège Coléah, où les pagailles n’ont pas eu d’effets», a informé le directeur communal de l’Education de Matam.


De nouvelles perturbations, l’homme ne partage pas cet avis avec les enseignants grévistes. Pour Ibrahima 2 Barry, «ces enseignants dissidents se comprennent avec la centrale syndicale et se mettent ensemble pour organiser une élection dans les règles de l’art à travers la base, mais pas celle obtenue à l’issue d’un congrès qui n’est pas supervisé, ni légitimé par l’Inspection générale du Travail».


le directeur communal de l’Education de Matam, Ibrahima 2 Barry tente de convaincre les enseignants devant aller en grève le 12 février prochain :


«Les 10% seront payés à la fin du mois en cours. Les 500 nouveaux enseignants sont déjà pris en charges par l’Etat. Nous lançons un appel aux enseignants, aux élèves, aux Associations des Parents d’Elèves et Amis de l’Ecole (APEAE) de Matam, à observer la quiétude pour éviter qu’il y ait une nouvelle perturbation en pleine année scolaire qui ne profitera à personne».


AGP/08/02/018 MYS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro