EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Poursuite des mouvements de revendication en Guinée : Des femmes de Bonfi dans la rue le 07 mars

SommaireAccueil


Conakry, 08 mars (AGP)- Des femmes et jeunes filles du quartier Bonfi dans la commune de Matam à Conakry ont pris d’assaut les rues de leur circonscription, tôt mercredi matin, 07 mars 2018, pour une «Marche blanche» de revendication exigeant la reprise des cours dans les établissements scolaires du pays, a suivi l’AGP.


Cette manifestation, appelée Marche blanche, est la suite de celle organisée à Conakry par les femmes de l’Opposition Républicaine, vite corsée par des mères de familles qui, dans leur cri de colère, ces femmes, toutes vêtues de blanc, dénonçant les tueries dont sont victimes les jeunes adolescents et autres citoyens, réclament justice pour les victimes des différentes manifestations politiques en République de Guinée.


Après donc cette marche, d’autres femmes, notamment celles de Bonfi se sont aussi mêlées à la danse, bloquant cette fois-ci l’Autoroute Fidele Castro Ruz, perturbant la circulation routière. C’était aux environs de 16 heures TU, une heure de pointe à Conakry.


«Nous exigeons le retour immédiat des enfants à l’école», faisaient-elles entendre.


Une manifestation dite pacifique, qui a malheureusement été émaillée de violences sur l’axe Le Prince dans la commune de Ratoma, empêchant les usages de circuler à travers des barricades érigées par des «loubards» qui se sont invités dans la manifestation.


«Une situation qui a conduit à la mort d’une jeune fille fauchée par un minibus qui cherchait à s’échapper», selon le porte-parole de la Police Nationale.


A noter, que ces différentes manifestations de femmes sont intervenues à la veille du 08 Mars, journée commémorative de la bravoure et la combativité de la Femme.


AGP/08/03/018 IC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro