EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Célébration de la JIF en Guinée : Le président de la République promet un grand remaniement ministériel

SommaireAccueil


Conakry, 09 mars (AGP)- A l‘instar des autres nations du monde, la République de Guinée a célébré, jeudi, 08 mars 2018, la Journée Internationale des Femmes (JIF), sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, accompagné de la première Dame, Mme Condé Djénè Kaba, rapporte l’AGP.


Cette fête, placée cette année sous le thème, « Défis et possibilité en matière d’égalité entre les hommes et les femmes et d’autonomisation des femmes et filles rurales», a eu pour cadre l’Esplanade du Palais du peuple dans la commune de Kaloum à Conakry. Elle a connu une forte mobilisation des femmes vêtues d’Indigo et de Kindily produits des différentes structures socioprofessionnelles de la Guinée.


A l’occasion, le président de la République, Pr Alpha Condé a souligné, que la jeunesse à toujours raison.


«Je vais dire d’abord aux élèves et à la jeunesse de Guinée, que la jeunesse a toujours raison, croyez-moi en tant que professeur ensuite en tant que président. Cependant, ce n’est pas avec gaité de cœur que je peux voir les enfants rester à la maison et ne pas aller à l’école. La vérité finira par triompher et les jeunes sauront pourquoi ils ne vont pas à l’école et qui est responsable de cet état de fait», a dit le chef de l’Etat.


Il a ajouté : «Aujourd’hui, j’ai commencé à écouter la majorité silencieuse, les jeunes et les femmes. J’ai dédié mon pouvoir aux femmes et aux jeunes. Les jeunes ne savent pas dans les 05 ans passés comment l’école a changé, combien d’écoles ont été construites».


Pour désamorcer la crise qui mine actuellement le système éducatif guinéen, le président Condé a promis de procéder à un grand remaniement ministériel, mettre des hommes qui seront à l’écoute des populations.


«Je vais donc, dans quelques jours, écouter la majorité silencieuse, je vais rencontrer les magistrats, les médecins, les transporteurs, les femmes et les jeunes, après cela je prendrai mes responsabilités. Ça veut dire, quand j’aurai fini d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute des populations», a-t-il insisté.


Le président de la République a aussi rassuré, de prendra ses responsabilités pour l’autonomisation des femmes.


Dans son discours de circonstance, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (ASPFE), Mariama Sylla a fait un aperçu sur les progrès réalisés par les femmes du pays dans les activités génératrices de revenus.


Pour plus d’autonomisation, la ministre a sollicité plus d’appui aux femmes, telle que la multiplication des Mutuelles Financières des Femmes d’Afrique (MUFFA) à l’intérieur du pays.


De son côté, la coordinatrice du Système des Nations Unies (SNU) en Guinée, Séraphine Wakana a mis l’accent sur les efforts de son institution dans le combat contre la discrimination à l’égard des femmes et pour leur autonomisation, et a procédé à la remise du Prix de l’Autonomisation des Femmes au président Alpha Condé.


Ce geste a été suivi par la remise des Trophées par la première Dame, à cinq (05) femmes rurales. Il s’agit de Mme Marliatou Diallo qui gère son entreprise de saponification à Gueckédou, Mme Sitan Diakité qui s’occupe de la fabrication du savon à base de beurre de karité à Kankan, Mme Foulématou Camara, présidente des Organisations paysannes de vivriers de la Basse Guinée, Mme Marie Florence Noramou, spécialiste de l’élevage des agoutis à Boola dans Beyla, et Mme Nadja Saran Konaté, responsable d’un groupement de maraichage à Kankan.


Comme accompagnement des prix, chacune de ces femmes a reçu 02 millions de francs guinéens.


L’ambassadeur de la République Populaire de Chine a saisi cette opportunité, pour procéder à remise de satisfécits aux femmes ayant suivi des formations dans son pays.


Prenant la parole, la vice-présidente du Parlement des Enfants de Guinée (PEG), Aïssata Fofana a fait un plaidoyer sur les violences dont sont victimes les enfants, surtout les jeunes filles.


C’est par la visite des stands d’exposition que le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a quitté la cérémonie sous de vives ovations.


AGP/09/03/018 AOK/YT/TB/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro