EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


21 leaders africains de la nouvelle génération gagnants du Resolution Social Venture Challenge

SommaireAccueil





Johannesbourg, Afrique du Sud, 19 juil (AMA)- Dix équipes de 21 entrepreneurs sociaux africains en devenir ont été récompensées au Resolution Social Venture Challenge lors du Baobab Summit à Johannesbourg. Les équipes gagnantes reçoivent une bourse qui comprend un financement initial, un accompagnement et un accès à un réseau de jeunes acteurs du changement au niveau mondial afin de poursuivre les projets significatifs au sein de leurs communautés. Cette collaboration entre la Mastercard Foundation et The Resolution Project offre à de jeunes leaders responsables au niveau social la possibilité de mener à bien des changements d'envergure pour leurs communautés.





« Venir en aide à sa propre communauté fait partie intégrante du programme de bourses, et pourtant, peu nombreux sont les leaders qui ont l'opportunité de faire une différence à un jeune âge », affirme Ashley Collier, responsable de la communauté des étudiants boursiers. « Le Social Venture Challenge donne à ces jeunes leaders les outils, les ressources, l'accompagnement et le capital dont ils ont besoin pour garantir la réussite de leur projet et maximiser son impact. »





Ce que les gagnants de l'édition 2017 en disent :





« Cette récompense est une étape importante qui me permettra de répondre aux problématiques que rencontrent les producteurs de thé au sein de ma communauté », explique John Wanjiku, étudiant boursier de la Mastercard Foundation à l'université de Pretoria. « Avec mon projet Ukulima Halisi, j'espère améliorer le processus de collecte du thé en réduisant à la fois les coûts liés aux feuilles de thé abîmées et en réduisant le temps passé par les fermiers kenyans à attendre la collecte. En accélérant ce processus, Ukulima Halisi permettra aux agriculteurs de disposer de plus de temps pour s'adonner à d'autres activités économiques pouvant augmenter leurs revenus, et de prévenir les maladies engendrées par les longues heures d'attente avant la collecte. »





« Gagner le Social Venture Challenge nous aideront à réaliser nos objectifs en montrant à notre communauté de Baringo County l'énorme potentiel de la production de miel », déclare Sylvia Mwangi, boursière de la Mastercard Foundation à l'université de Toronto. « L'accompagnement proposé aux gagnants du concours nous permettra de concevoir des ateliers de renforcement des capacités en apiculture qui transformera le quotidien des femmes. Nous développerons également des canaux de vente pour réduire l'exploitation qu'exercent les intermédiaires. »





En 2016, la Mastercard Foundation s'est associée pour la première fois à The Resolution Project, offrant à 16 étudiants boursiers de la fondation, répartis en cinq équipes en compétition, l'opportunité de concrétiser leurs aspirations et encourager leur goût pour le leadership et la possibilité de faire la différence. Les projets gagnants englobent une grande variété de défis auxquels les étudiants ont été confrontés en premier lieu au sein de leurs communautés respectives, notamment la sécurité alimentaire, l'accès aux moyens d'assainissement et l'accès des jeunes femmes à l'éducation en matière de santé reproductive.





Les données d'évaluation de l'impact recensées par The Resolution Project montrent que, bien que le type et l'étendue de l'impact varient, une moyenne de 3 200 membres de communautés en bénéficient par bourse obtenue. Avec plus de 350 boursiers actifs dans 65 pays, plus de 1,2 millions de personnes ont pu profiter du travail accompli par l'organisation. Ces boursiers sont à l'origine du progrès dans leurs communautés, ce qui fait de chacun d'eux un acteur du changement et un vecteur de progrès.





« Nous sommes chanceux d'avoir un partenaire exceptionnel comme la Mastercard Foundation », reconnaît George M. Tsiatis, président-directeur général et co-fondateur de The Resolution Project. « La fondation s'est intéressée à nos travaux et les idées de ses étudiants boursiers étaient totalement en phase. C'est avec enthousiasme que nous développons nos efforts ensemble pour donner à ces jeunes leaders une plateforme à partir de laquelle ils pourront faire la différence à l'infini ! »





La cohorte 2017 des gagnants du Social Venture Challenge comprend des projets basés au Zimbabwe, au Kenya, au Ghana en Ouganda, au Rwanda et aux États-Unis :






  • AgriMatters - Clive Matsika - Arizona State University



Avec son projet AgriMatters, Clive s'associera à des fabricants d'engrais du Zimbabwe, en exploitant la nanotechnologie pour fabriquer du Greenfert, un engrais riche et écologique pouvant être vendu aux fermiers à un coût moins élevé.



  • Baringo Asali - Sylvia Mwangi - Université de Toronto



Sylvia a pour objectif d'augmenter les revenus issus de l'apiculture dans les communautés marginalisées de Baringo, au Kenya, en travaillant étroitement avec celles-ci. Par l'intermédiaire de partenariats avec des ruchers locaux et internationaux, Sylvia mettra en place une formation sur les techniques avancées de l'apiculture ainsi qu'une formation de compétences communautaires locales.






  • Dash for Girls - Frances Aanyu, Agatha Akello et Lisa Anenocan - Makerere University



Frances, Agatha et Lisa travaillent à responsabiliser les petites filles à Karamoja, Ouganda, en leur fournissant un accès à des informations précises relatives aux dangers des grossesses précoces afin qu'elles puissent prendre des décisions éclairées.






  • ECO Sanitation Services - Kwabena Adu-Darkwa, Abraham Addy et Justice Nyamadi - Ashesi University College



Kwabena, Abraham et Justice travaillent ensemble à résoudre un problème auquel 2,4 milliards de personnes dans le monde sont confrontés, à savoir le manque d'accès à des toilettes salubres. Eco Sanitation Services (ECOSaS) propose des toilettes écologiques et abordables à faible débit aux les personnes à bas revenus, tout en les aidant grâce à un système de paiement flexible.






  • Prawji-Mama Food Bank - Pauline Nalumansi et Ephrance Kalungi - Arizona State University



Avec leur projet intitulé Prawji-Mama Food Bank, Pauline et Ephrance cherchent à développer un système durable de banque alimentaire soutenue par les jeunes entrepreneurs et la technologie afin de lutter contre la faim dans les communautés rurales.






  • Rwanda Youth Initiative for Agricultural Transformation - Annet Mukamurenzi, Gerard Ndayishimiye et Yvette Abizeyimana - EARTH University



En travaillant avec des communautés agricoles vulnérables à travers le Rwanda , Annet, Gerard et Yvette s'engagent à améliorer la sécurité alimentaire. Ils équiperont les petits agriculteurs avec des compétences agricoles modernes ainsi que les stratégies et technologies afin d'accroître les solutions durables de sécurité alimentaire et de protéger l'environnement.






  • Déshydrateur thermique Sparky - Kayiza Isma et Nsubuga Thomas - Makerere University



Afin de faire face aux pertes post-récoltes qui sont une cause majeure d'insécurité alimentaire en Ouganda, Kayiza et Nsubuga lanceront le déshydrateur thermique Sparky. Sparky, qui fonctionne à l'aide de biocarburants en guise d'énergie, est un système efficace et peu onéreux qui sèche les produits agricoles 10 fois plus vite que les méthodes classiques de séchage au soleil.






  • Strong Women, Strong Love - Ritah Arishaba et Alpha Ngwenya - Arizona State University



De l'Ouganda à l'Amérique, Ritah et Alpha proposent une éducation sanitaire et des produits d'hygiène féminine aux femmes sans abri ou dans le besoin. En Ouganda, ils apprendront aux jeunes filles et jeunes femmes à fabriquer leurs propres produits d'hygiène.






  • Ukulima Halisi - John Wanjiku - Université de Pretoria



La plupart des producteurs de thé de Kangema au Kenya, passe un temps considérable à attendre que l'on collecte leur récolte. John pense que si ces agriculteurs avaient accès à des plannings de collecte du thé, ils auraient plus de temps pour d'autres activités agricoles et pourraient ainsi augmenter leurs revenus.






  • ZAZI Growers' Network - Thabu Mugala, Tanyaradzwa Chinyukwi et Martinho Tembo - EARTH University



Thabu, Tanyaradzwa et Martinho s'engagent à rendre les agricultrices autonomes et à les mettre en relation à Zimuto, au Zimbabwe. ZAZI Growers' Network proposera aux agricultrices une formation technique et un accompagnement afin de les aider à améliorer le rendement de leurs cultures et renforcer le développement de leurs communautés.


AGP/19/07/017 - AMA/AGP

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro