EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Société: ouverture à Conakry des travaux d’un atelier participatif d’analyse des conflits pour l’élaboration d’une stratégie de prévention

SommaireAccueil


Conakry, 19 juil (AGP)-L’atelier participatif d’analyse des conflits pour l’élaboration d’une stratégie de prévention des conflits et de renforcement de la citoyenneté a ouvert ses travaux mercredi, 19 juillet 2017 à Conakry.


Organisé par le ministère de l’Unité nationale et de la citoyenneté, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix, cet atelier a pour objectifs entre autres, l’identification des principaux besoins en matière de consolidation de la paix ; permettre au département d’avoir une cartographie actualisée des conflits en Guinée ; déterminer les axes d’intervention stratégique prioritaires ; alimenter la réflexion pour l’élaboration d’une stratégie nationale de prévention des conflits et d’un plan d’action.


Dans son discours, le représentant de la Coordonnatrice du Système des Nations Unies en Guinée, Louis Marie Bouaka a rappelé que le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix intervient en Guinée depuis 2007, avec une enveloppe budgétaire à hauteur de 67 millions de dollars pour 45 projets.


« La paix ne signifie pas, l’absence de conflits ; mais, plutôt l’Etat et la société disposent de mécanismes de prévention et de gestion pacifique des conflits pour éviter que ceux-ci deviennent violents », a fait savoir, M. Bouaka.


Pour le ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, l’analyse récente de l’histoire sociopolitique de la Guinée révèle que le pays a été souvent confronté à des situations de violations graves des droits de l’homme. Donc, cet état de fait s’est aggravé au fil des années avec des violences à caractère communautaire ainsi qu’une récurrence des violences basées sur le genre.


« Cette situation a engendré une fracture dans les relations entre l’Etat et les citoyens, ainsi que, entre les différentes communautés nationales. Or, la construction d’une Guinée fondée sur les principes démocratiques est tributaire d’un renforcement de l’unité nationale, dont la charge incombe à tous les citoyens », précisera Khalifa Gassama Diaby


Cet atelier de deux jours regroupe 150 participants venus des départements ministériels, des institutions républicaines, des organisations de la société civile, des universités, des confessions religieuses, des coordinations régionales et des principaux partenaires bilatéraux et multilatéraux, des gouvernorats, des mairies et des préfectures


AGP/19/07/017 - MKC/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro