EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Côte d’Ivoire : un homme bastonne son rival surpris avec sa maîtresse dans un l’hôtel, à Séguéla

SommaireAccueil

Séguéla, 28 juill (AIP) - Un commerçant guinéen résidant à Mankono a fait passer un mauvais quart d’heure à son rival qu’il a surpris avec sa dulcinée dans un hôtel où il tentait de ramener à la raison celle qui voulait mettre, de façon unilatérale, un terme à leur relation.


Selon les faits établis par le substitut résident du procureur près de la section du tribunal de Séguéla, au cours de l’audience correctionnelle de mercredi, le commerçant père de huit enfants et qui vit en concubinage avec une autre femme, s’est entiché de la jeune fille avec qui il a une idylle lors de ses passages à Séguéla.


Contre toute attente, cette dernière décide de rompre cette relation. Ce que le commerçant n’entend point de cette oreille.


Il entreprend donc un voyage à Séguéla pour tenter de reconquérir celle qui fait battre à son cœur la chamade.


Pour cela, il prend une chambre dans un hôtel de la place et essaie de joindre la jeune fille pour que celle-ci vienne l’y retrouver.


Quelle ne fut pas sa surprise que d’entendre le téléphone de sa bien-aimée retentir dans une chambre voisine.




Pour en avoir le cœur net, le sieur se précipite dans l’arrière-cour, passe la main par la fenêtre, tire le rideau et découvre sa dulcinée dans les bras d’un autre homme.


Il entre dans une noire colère, fracture la porte de la chambre pour s’en prendre à celui qui ose « boire dans son marigot ».


Manque de pot pour le cocu qui sera copieusement passé à tabac et la jeune fille réussit à filer à l’anglaise sans demander ses restes.


A la barre, l’accusé, également poursuivi pour vol d’un ordinateur portable et de la somme de 42 000 FCFA à son rival, pleure à chaudes larmes, se met à genoux et implore la clémence du tribunal qui, au final, lui reconnait de larges circonstances atténuantes et le condamne à deux mois d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’à 50 000 FCFA d’amende.


AGP/28/07/017 - AIP/AGP


 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro