EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Conakry : tenue d’une réunion de plaidoyer de haut niveau autour du projet REDISSE

SommaireAccueil


Conakry,28 juil. (AGP) - Une réunion de plaidoyer de haut niveau sur la mise en œuvre du Projet régional d’amélioration des systèmes de surveillances des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) s’est tenue, vendredi, 28 juillet 2017, à Conakry, rapporte l’AGP.

Financée par la Banque mondiale, cette réunion conjointement organisée par les ministères de la Santé ; de l’Elevage et ces Productions Animales ; et celui de l’Environnement, Eaux et Forêt, a pour objectif de permettre aux décideurs de prendre un engagement fort continu de tous les acteurs en vue d’une meilleure appropriation de la plateforme « Une Seule Santé » dans le pays, d’une part. D’obtenir les orientations des ministères concernés en vue d’une meilleure collaboration pour la mise en œuvre et l’évaluation du projet REDISSE, de l’autre.

Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Elevage et des Productions Animales, Mohamed Tall a indiqué que depuis 2016 avec l’appui des partenaires techniques et financiers, nos départements respectifs se sont engagés dans le processus d’appropriation pour l’approche « une seule santé ». Celle-ci découlant du bilan fait ces dernières années de la gestion des crises sanitaires, de plus en plus fréquentes et dévastatrices à travers le monde.

Poursuivant, il a ajouté qu’en plus du changement climatique et de l’intensification des mouvements des personnes et des produits animaux, de l’empiètement par les humains des zones auparavant réservées aux animaux, de nouvelles maladies sont apparues et dont la gestion nécessite une approche multisectorielle et pluridisciplinaire. Dans ce dispositif, les services vétérinaires doivent jouer un rôle primordial dans la prévention et le contrôle des maladies ; car, il est établi de nos jours que 75 % des maladies demeures d’origines animales.

Dans les débats, le ministre de la Santé, le Dr Abdouhmane Diallo dira que ce projet va contribuer à doter durablement l’Afrique de l’Ouest des capacités nationales et régionales de veille sanitaire essentielle pour prévenir et détecter les flambées épidémiques avant qu’elles ne fassent payer un lourd tribut aux populations et aux économies.

Dans ce contexte de menaces épidémiques, la santé devient, non plus une problématique sectorielle, nationale, mais un enjeu mondial qu’il sied de traiter comme tel avec des dimensions de santé publique, environnementale et animale fortement liées.

Pour le cas de la Guinée, la récente crise sanitaire causée par la maladie à virus Ebola a démontré non seulement la limite du système sanitaire, mais aussi, a mis en évidence la nécessité d’une collaboration entre tous les acteurs impliqués directement ou indirectement dans la gestion de la santé. Ainsi la mise en commun par l’approche « Une Seule Santé » des expériences multisectorielles et multidisciplinaires apparait comme un impératif pour l’amélioration de la santé et de la sécurité sanitaire des populations guinéennes.

Dans son discours de clôture, la ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Assiatou Baldé dira que cette réunion a permis d’apporter une expertise qui permettra la mise en place des mécanismes nationaux solides pour la coordination intersectorielle et les partenariats. Ceci, pour faciliter la mise en œuvre des initiatives mondiales et régionales actuelles, une meilleure harmonisation et un meilleur partage de l’information entre les secteurs de la santé animale, humaine et environnementale conformément à l’approche « Une Seule santé ».

AGP/28/07/017 - AKT/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro