EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Début d’un conclave des acteurs de l’Enseignement supérieur en Guinée

SommaireAccueil




Conakry, le 4 Août (MESRS) - Les acteurs de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique sont en conclave de 48 heures et ce, dès ce vendredi 04 Août dans le cadre du Conseil de Cabinet élargi dudit département. Ils sont au total 150 participants venus de tout le pays pour participer à cette rencontre participative et inclusive prônée par Abdoulaye Yéro Baldé, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.


En effet, la Guinée a pour ambition de faire partie des pays émergents à l’horizon 2020. Grâce à une politique de développement des ressources humaines, elle vise la promotion de son potentiel humain par le développement des savoirs et savoir-faire. C’est dans cette logique que depuis 2000, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) élabore de manière itérative son plan de développement stratégique (PDS) et les institutions, leurs plans de développement institutionnel (PDI).





Cet exercice a été amplifié par la tenue le 20 avril et les 5 et 6 septembre 2016 à la Commission Nationale Guinéenne pour l’UNESCO du Premier Conseil de Cabinet Elargi et à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry d’une réunion de travail sur la révision du Document de politique de développement stratégique de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (DPDSESRS) et du plan d’action pluriannuel 2016-2020.





Le Conseil de Cabinet Elargi (CCE) du MESRS les 04 et 05 août 2017 a pour objectif global de réunir toutes les parties prenantes du système et des institutions d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, pour faire le bilan de l’année académique 2016-2017 et planifier la mise en place de programmes prioritaires selon les orientations stratégiques du Gouvernement. Il se fixe pour objectifs spécifiques :





1. Dresser le bilan des actions prioritaires du Plan d’Action Annuel (PAA) 2016-2017 du MESRS et des institutions selon les six (6) axes stratégiques à savoir « Améliorer la gouvernance du système et des institutions ; Améliorer l’accès et l’équité ; Développer la qualité des enseignements, des apprentissages et de la recherche ; Développer les compétences et motiver le personnel ; Renforcer le financement et diversifier les sources ; Promouvoir la coopération universitaire, scientifique et technique. »





2. Définir les perspectives pour l’année académique 2017-2018 ;





3. Renforcer la cohésion entre les acteurs du Ministère et des institutions d’enseignement supérieur et de recherche scientifique





4. Assurer la visibilité du MESRS.





Les groupes au nombre de quatre (4), auront chacun une thématique bien définies et les travaux seront répartis de la façon suivante :





Le Groupe 1, chargé de la révision des critères d'attribution des bourses et enrôlement des étudiants, aura pour rôle d'échanger autour du projet de décret sur les bourses élaboré à cet effet, de relever les frais d'inscription et de réinscription dans les IES publiques, de maîtriser les effectifs des étudiants et des personnels par la biométrie et de lancer les orientations par GOUPOL.





Quant au Groupe 2, il se penchera sur la Gouvernance financière et organisationnelle des institutions d'enseignement supérieur. Il aura pour mission la reddition des comptes, la mise en place des CA et le rattachement de certaines institutions de recherche et de documentation aux universités.





Le Groupe 3 s'intéressera aux différents programmes d'études élaborés. Il débattra du projet d'arrêté portant règlementation de création des nouveaux programmes, il œuvrera à la publication de tous les programmes officiels sur les sites des institutions et du MESRS, débattra du concours d'accès aux institutions de génie, médecine, journalisme et communication, veillera à la mise en place de cellules internes d'assurance qualité dans les IES et IRS. Ce groupe évoquera tout particulièrement la question de distribution des tablettes, la formation systématique en anglais des étudiants, enseignants et chercheurs du supérieur, la formation civique en fin de cycle et la présentation, la sécurisation et l’équivalence des diplômes.





En fin, le groupe 4 s'intéressera à la question épineuse des infrastructures et équipements. Il débattra de la sécurisation des domaines, titre foncier, plan d'aménagement foncier. S'occupera de l'état d'avancement des chantiers en cours, de la gestion du patrimoine immobilier et des équipements, ainsi que du respect des normes pour les constructions universitaires et scientifiques réalisées sur fonds propres des IES/IRS.





À l'issue des échanges et débats, les travaux du CCE doivent aboutir à élaborer :






  • Le bilan des activités 2016-2017 du MESRS et des Institutions est établi ;







  • À réactualiser le DPSDESRS et le PAA ;







  • À identifier les programmes prioritaires 2017-2018 ;







  • À élaborer un plan de mise en œuvre et une feuille de route ;







  • À mettre en place un comité de suivi des programmes prioritaires 2017-1018.






À l'entame de la cérémonie, le recteur de l'université Général Lansana Conté de Sonfonia Dr Mamadi Kourouma a souhaité la bienvenue à l'ensemble des participants. Se réjouissant du choix de son université pour abriter cette importante rencontre des cadres de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Mamadi Kourouma a indiqué que cette rencontre sera consacrée au bilan de l'année universitaire écoulée afin de faire une projection sur les perspectives réalistes autour des réflexions qui seront menées par les différents groupes de travaux. Avant de céder le pupitre, il a réaffirmé toute la disponibilité de son institution à accompagner le département de tutelle dans ses projets de valorisation de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.





Prenant la parole, Abdoulaye Yéro Baldé Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a affirmé que cette rencontre se situe dans le cadre d'une rencontre entre les universités et centres de recherche, et le département en charge de ce secteur d'enseignement pour faire une revue des activités en vue de mieux orienter les actions futures. Prenant apte des difficultés qui assaillent l'Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé a indiqué que les nouvelles approches sont appréhendées pour permettre de mieux maîtriser les diffrentes réformes et de repondre aux nombreuses attentes.





Par ailleurs, il a invité les cadres de son département à approfondir les réflexions sur les différentes thématiques qui seront débattues lors des travaux de groupe. Il a, en outre, rappelé que les débats seront menés sur une approche participative et inclusive pour que les documents qui seront produits reflètent exactement les réalités et les ambitions de ce secteur d'enseignement.





Décidé à mener à bout toutes les réformes en cours dans son département, le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a réitéré avec vigueur que la dynamique qu'il impulse au fonctionnement du département depuis son avènement, doit aboutir à construire un système d'enseignement supérieur solide et performant.


Pour finir, Abdoulaye Yéro Baldé s'est exprimé sur l'amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants et chercheurs qui, selon lui, est indispensable pour valoriser et rendre plus attractif et le système d'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Pour cela, il a annoncé l'augmentation des primes des enseignants passant ainsi de 30.000 fg à 6.000.000 fg pour les maîtres assistants, de 40.000 fg à 8.000.000 fg pour les maîtres de conférence et de 50.000 fg à 10.000.000 fg pour les professeurs.


AGP/04/08/017 - MESRS/AGP

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro