EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Labé : le corps sans vie d’un garçon de 12 ans retrouvé dans une fosse sceptique à Taïré

SommaireAccueil


Labé, 08 août (AGP) - Le corps sans vie d’un enfant, Foussény Bah, âgé de 12 ans et dernier survivant de deux jumeaux, a été découvert ce lundi, 7 août 2017, dans une fosse sceptique non couverte à Taïré, un secteur du quartier Fâfabhé, à l’Ouest de la commune urbaine de Labé, rapporte l’AGP.



C’est l’odeur nauséabonde fruit de la décomposition du corps qui a attiré l’attention des riverains, venus immédiatement découvrir l’horreur.

« On a trouvé un jeune homme couché sur le ventre dans une fosse sceptique d’une profondeur de 3, 50 m. La fosse était remplie d’eau jusqu’à hauteur de 3,05 m. On a pu remonter le corps et il y avait tous les signes positifs de la mort et des éléments qui justifiaient que la personne a séjourné dans un milieu hydrique », a expliqué le médecin légiste de l’hôpital régional de Labé, le Dr Amadou Mouctar Diallo.

Il a ajouté « n’avoir constaté aucune lésion extérieure sur le corps. A la manipulation, on constatait des signes qui pouvaient orienter vers une mort intra hydrique. La personne est donc tombée vivante dans l’eau. Nous n’avons pas vu de lésions extérieures justifiant l’intervention d’un tiers », a-t-il précisé.

Après le constat du médecin légiste, les autorités compétentes ont jugé utile de restituer le corps de la victime à la famille éplorée qui a immédiatement organisé son enterrement digne et sécurisé.

A en croire le père de la victime, Foussény Bah était mentalement instable.

AGP/08/08/017 - ISD/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro