EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Un patient "insolvable" saute du 2ème étage d’un immeuble abritant une clinique à Kountia

SommaireAccueil

Conakry, 04 sept(AGP) - Un chauffeur de taxi saute vendredi, 1er septembre 2017 du 2ème étage d’un immeuble d’une clinique située dans la haute banlieue de Conakry, pour dit-il, « manque de moyens » pour honorer les frais de prestation de son médecin traitant, rapporte l’AGP.


Il s’agit d’un chauffeur de taxi qui, dans la circulation, a perdu le contrôle de son engin pour aller se retrouver dans un caniveau du quartier Kountia, dans la préfecture de Coyah, non loin de l’usine de matelas, aux environs de 8 heures TU, le jour de la fête de l’Aid-el-Kebir ou Tabaski.


D’urgence, le conducteur qui était dans un état comateux, a été évacué par les secouristes dans une clinique de la localité. Après avoir reçu d’intenses soins, il reprend conscience. C’est alors que son médecin lui réclame ses honoraires qui paraissent exorbitant aux yeux du patient, qui a préféré utiliser la poudre d’escampette en sautant du 2ème étage de l’immeuble abritant cette clinique.


Poursuivi comme un voleur par les médecins et quelques jeunes du quartier, le chauffeur convalescent a été appréhendé à quelques mètres de l’immeuble puis ramené dans le brouhaha dans la clinique aux environs de 15 heures.


Certaines habitants de la zone ont à cet effet déclaré que ce médecin est un habitué des fais ; d’où, ne respecte pas son serment.


AGP/04/09/017 - AC/TB/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro