EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Conakry: les riverains de la décharge de Dar-Es-Salam y empêchent tout accès et la ville croupit sous le poids des ordures

SommaireAccueil


Conakry, 7 août (AGP) - Depuis l’éboulement, le mois dernier, de la décharge publique de Conakry, sise au quartier Dar-Es-Salam, dans la commune de Ratoma, avec un bilan de 7 morts et des dégâts matériels importants, les riverains empêchent volontairement l’accès à tout engin, même aux piétons en érigeant des barricades. Ils réclament purement et simplement sa délocalisation.

En attendant que cela ait lieu, ces riverains déterminés, interdisent l’accès à tous les camions-poubelles sur ce site pour y déverser des ordures.

Cette situation replonge de belle, la capitale guinéenne dans une insalubrité jamais enregistrée dans son histoire. Car, le site étant inaccessible, les véhicules chargés de ramasser les ordures dans la capitale ne trouvent plus où déposer leurs charges. Ce qui fait que, partout on observe des tas d’ordures ; que ce soit au niveau des parterres publics, les ronds points ou le long des voiries.

Pour le surveillant de cette décharge publique, Fodé Ahmadou Souaré, « les autorités ne semblent pas intéressées par la situation actuelle de l’unique dépotoir de Conakry. Aucun responsable n’est venu prendre langue avec les riverains, pendant que la ville continue de croupir sous le poids des ordures, … »

Au sujet de l’existence de l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASP), ces riverains disent n’avoir pas rencontré les représentants de cette structure sur le site. Ils pointent toujours un doigt accusateur vers le gouvernorat de la ville de Conakry à travers le Service public de transferts des déchets (SPTD).

A rappeler que, la gestion des ordures a été retirée des mains des autorités du gouvernorat de la ville de Conakry depuis fin 2014 au profit du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD). Avant d’être confiée à l’armée puis remise dans le portefeuille du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

AGP/07/09/017 - MYS/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro