EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Boké: S.O.S pour sauver la vie de Boubacar Diallo dont le pied se dégrade lentement

SommaireAccueil


Boké, 11 sept. (AGP) - Comme le disait l’autre : « l’amour le plus noble est celui de l’homme qui donne sa vie pour sauver son ami ». Il y a donc, des années que Boubacar Diallo, du moment des faits, était élève en Terminale Sciences Sociales au lycée Sonfonia à Conakry, a été victime d’un accident de la circulation qui a cause la fracture de l’un de ses membres inférieurs.

Il revient sur cet accident : « un jour de l’année 2014, j’étais derrière un motard en compagnie d’un ami. Arrivée au carrefour Baralandé, on voulait traverser pour aller à Corrérah. Pendant que nous étions au beau milieu de la route, un jeune qui apprenait à piloter une moto, est venu nous percuter. C’est là que mon pied a été fracturé en quatre parties avec les nerfs centraux.

Mes frères, avec les maigres moyens m’ont envoyé à l’hôpital régional de Boké pour suturer la peau. Comme nous n’avons pas de moyens pour supporter les frais demandés par l’Hôpital, nous nous sommes orientés vers les guérisseurs traditionnels pour ne pas que mon pied pourrisse complètement. Donc, nous nous sommes contentés des produits de la pharmacopée, durant sept (07) mois. A ce niveau, les parents ont dépensé 1 500 000 GNF sans aucun résultat rassurant car, mes nerfs ne sont toujours pas à la bonne place. Depuis, mon pied se dégrade lentement, …»

Suite à ce drame qui fait de Boubacar, faute de moyens pour les soins adéquats, un handicapé à vie, l’Association des personnes handicapées de Boké, Mamoudou Yabara Camara tire la sonnette d’alarme pour sauver la vie de ce jeune.

Pour Mamadouba Yabara, jusqu’à la preuve du contraire, le social et la solidarité en Afrique restent et demeurent le socle des relations liant les populations entre elles. C’est dans ce sens qu’il multiplie les visites et prises de contacts avec la direction de l’hôpital régional de Boké pour sauver la vie du jeune Boubacar Diallo dont les parents sont démunis.

A noter que Boubacar Diallo, né en 1984 dans la sous-préfecture de Tanènè, préfecture de Boké, est marié à une femme. Il est le premier enfant de sa mère et le 3ème de son père.

AGP/11/09/017 - MMC/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro