EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Kindia : L'explosion accidentelle d'un obus tue un enfant et blesse un autre au champ de tir de Tafori

SommaireAccueil

Conakry, 20 fév (AGP)- Deux (02) enfants Alasane Sylla, 12 ans, et Jules Niamy, 06 ans, tous élèves d'une Ecole primaire de Kindia, ont été victimes d'une explosion d'un obus, le week-end dernier, au champ de tir situé au quartier Tafori, dans la Commune Urbaine (CU) de Kindia, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.


Selon les informations recueillies sur place, ces deux élèves sont allés sur cette aire ramassés cet obus qui a finalement explosé dans leurs mains. Jules Niamy a succombé plus tard à ses blessures, vendredi, 16 février 2018. Quant à Alassane Sylla, il est toujours à l'Hôpital, où il bénéficie de soins. Selon le médecin traitant, son état n'est pas critique.


Mohamed Dramé Sylla, chef secteur Bibane a rappelé, que ce n'est pas la première fois qu'on assiste à des cas d’accident de ce genre. «Nous avons assisté à plusieurs cas d'explosion ici. Je me rappelle bien, j'avais même un ami qui en a été victime. Une autre année encore, deux enfants avaient trouvés la mort. Voilà la semaine passée deux jeunes ont subi la même chose», a-t-il déploré.


Il a ensuite indiqué, que la situation est inquiétante, car aucune mesure n'est prise : «Il y a beaucoup de citoyens qui sont dans la zone. Il y a même un quartier proche de là, mais jusqu'à présent rien n'est fait concrètement pour délocaliser les citoyens. Des fois, on en parle, mais après c'est silence radio».


Ibrahima Sory Bangoura, un rescapé rencontré dans le quartier, il témoigne :


«J'avais 08 ans quand j'ai fait cet accident. Nous étions partis chercher des fagots de bois avec mes amis. Un ami a trouvé un obus qu'il a ramassé et cela a explosé. Dieu merci, moi j'étais à quelques mètres, ce sont les éclats qui m'ont touché, et j'ai perdu ma jambe dans cette explosion», s’est-il souvenu.


Il a plaidé : «Il faut que le gouvernement sécurise les lieux, parce que les enfants ne comprennent pas. On en parle, mais ils font la tête dure. Et souvent il y a des conséquences fatales».


AGP/20/02/018 TS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro