EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Labé : Quatre collaborateurs de la société QNET trimballés en justice par 32 clients

SommaireAccueil

Conakry, 22 fév (AGP)-Quatre (04) collaborateurs de la société de Vente de Biens et Services (QNET), Thierno Malal Diallo, Fatoumata Foly Diallo, Fatoumata Binta Diallo et Alghassimou ont comparu, mardi, 20 février 2018, pour la première fois, devant le Tribunal correctionnel de Labé, rapporte le correspondant régional de l’AGP.


Cette comparution fait suite à une plainte régulière formulée par 32 personnes, dont Hadja Mariama Baïlo Diallo se disant, toutes, victimes d’escroquerie de la part des accusés.


Les mis en cause sont accusés d’avoir utilisé des méthodes frauduleuses pour soutirer plus de 192 millions 340 mille francs guinéens à des paisibles citoyens de Labé, dont Mme Ramatoulaye Barry.


«C’est une de mes jeunes sœurs qui a intégré QNET et elle m’a fait appel par la suite. J’ai revendu certaines de mes parcelles, puis j’ai investi l’argent pour 05 personnes. J’ai envoyé aussi 04 autres de mes connaissances. Depuis, je n’ai reçu que 220 dollars. Les accusés me doivent aujourd’hui 57 millions de francs guinéens. Actuellement, notre vie est très difficile», a expliqué cette plaignante.


Cette première audience correctionnelle du Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé a permis de fixer le montant de la caution de consignation à 1 million 500 mille francs guinéens, que les parties civiles doivent solidairement verser au greffe de ladite juridiction.


Mais, pour la suite des débats, le juge audiencier, Boubacar Hafia Bah a renvoyé l’affaire au 13 mars 2018.


Au sortir de l’audience, l’avocat de la défense, Me Kerfalla Soumah n’a pas souhaité faire des commentaires sur cette procédure pénale.


AGP/22/02/018 ISD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro