EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Lola : Un militaire donne la mort à un homme dans un campement de Goéla à la frontière guinéo-ivoirienne

SommaireAccueil

Conakry, 22 mars (AGP)- A Lola, dans la sous-préfecture de Zoo à la frontière guinéo-ivoirienne, un homme en tenue militaire et armé a tiré à bout portant sur un citoyen du village, lundi, 19 mars 2018, dans les environs de 19 heures TU, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Lola.


Pour la petite histoire, il s’agit du caporal Mohamed Camara, détaché à la Société de Mines/ West-Africa.


Selon les informations reçues sur place, le militaire était à la base de Kporata pour aller opérer dans les campements de Goéla juste à la frontière guinéo-ivoirienne.


Ce jour, après avoir fini son opération, l’homme avait un bagage très important, dont des poulets. Ainsi, le propriétaire des lieux arrivé à une distance a demandé qui était présent dans les environs.


Le caporal, se voyant être surpris, a simplement tiré trois (03) coups de son PMAK sur le corps de sa victime, qu’il a laissé dans un bain de sang.


A l’annonce, c’est une population de Goéla en colère qui voulait coûte que coûte la tête de l’assassin présumé.


Grâce à la vigilance et la technique de la Gendarmerie de Lola, l’homme a été arrêté et transféré à N’zérékoré (chef-lieu de Région Administrative), en vue qu’il réponde devant une juridiction compétente.


Entre temps, le corps de la victime Simon Pierre Béa de son nom, cultivateur de son état, a été remis à ses parents.


Le cultivateur part et laisse derrière lui cinq (05) enfants et une (01) veuve en état de famille avancé.


AGP/22/03/018 PD/AOK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro