EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Dubréka : Le cadavre d’un jeune élève découvert au quartier Toumaniah dans la CU

SommaireAccueil

Conakry, 24 mars (AGP)- Le corps sans vie d’un jeune homme a été découvert par les citoyens, vendredi matin, 23 mars 2018, au secteur Gbégben du quartier Toumaniah, dans la Commune Urbaine de Dubréka, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.


Celui dont il s’agit est Malan Touré, un élève d’une vingtaine d’années en classe de Terminale au Lycée Mouctar Brada Dramé de Bondabon. Son cadavre a été retrouvé dans un endroit habité.


Le défunt résidait au quartier Dar-Es-Salam dans la CU de Dubréka. Il était habillé en pantalon Jean, un tee-shirt, et à côté de lui une paire sport et une casquette.


On l’a retrouvé avec des traces de sang sur la tête, une corde autour du cou qui arrivait jusqu’à la bouche. Ce qui donne à croire que ce n’est pas une mort naturelle, mais une agression physique, dont il pourrait être victime.


Informée, la Brigade de Recherche de la Gendarmerie (BRG) basée à Dubréka s’est rendue sur les lieux pour une constatation.


Pour le respect des principes du métier, la BRG a fait une réquisition au directeur de l’Hôpital préfectoral de Dubréka, en lui déposant le corps afin de déterminer les causes de la mort de ce jeune garçon.


A rappeler que ces derniers temps, l’on retrouve fréquemment des corps sans vie dans la préfecture de Dubréka, plus précisément dans la CU. Ce qui fait croire que le grand banditisme et la criminalité prennent des proportions inquiétantes dans cette ville devenue l’une des plus criminogènes de la République de Guinée.


Et pourtant, toutes les Unités de Sécurité y existent, notamment les Brigades Anti Criminalité (BAC), la Compagnie Mobile d’Intervention de la Sécurité (CMIS) et autres corps de défense et de sécurité.


AGP/24/03/018 ACD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro