EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


L’inspecteur régional des Affaires Religieuses de Labé rappelle aux médias les limites de la liberté de la presse !

SommaireAccueil


Conakry, 24 mars (AGP)- L’inspecteur régional des Affaires Religieuses de Labé, El hadj Thierno Mouhammadoul Badrou Bah, Imam de la Mosquée de Labé, vient de rappeler aux hommes de médias évoluant dans la Région, les limites de la liberté de la presse à observer rigoureusement lors de la collecte et la diffusion des informations par les différents organes, rapporte le correspondant régional de l’AGP.


L’Imam de Labé, El hadj Thierno Mouhammadoul Badrou Bah a échangé sur certaines règles d’éthique et de déontologie du journalisme avec l’ensemble des représentants des médias locaux. C’était à l’occasion de la cérémonie de baptême de l’enfant d’un des journalistes de la place.


Au cours de son intervention, le chef religieux a invité les hommes de médias évoluant à Labé, à privilégier la consolidation de la paix et de la quiétude sociale lors du traitement des informations qu’ils diffusent régulièrement sur les antennes des Radios locales et à travers les réseaux sociaux.


«C’est vrai, vous avez un cadre légal qui consacre la liberté de la presse et de l’expression, mais vous devez vous dire que nous avons des valeurs traditionnelles qui sont sacrées, que vous ne devez pas fouler au sol.


Nous saluons les différents appuis que vous apportez en longueur de journée à la notabilité dans le cadre de la sensibilisation et de l’information des populations locales. Nous vous invitons à fournir davantage d’efforts, pour aider à renforcer et à sécuriser nos valeurs traditionnelles si chères à nos parents et grands parents.


Nous pensons que malgré les dispositions de la loi sur la liberté de la presse, derrière laquelle vous pouvez vous abriter, vous devez aider à renforcer le climat de paix et de quiétude sociale dans l’intérêt supérieur de tout le monde», a conseillé l’inspecteur régional des Affaires Religieuses de Labé.


El hadj Thierno Badrou Bah semble avoir été inspiré dans sa communication par la diffusion, à travers un Site web et sur les antennes de certaines Radios privées locales, d’une histoire d’adultère qui éclabousse de nombreuses personnalités de la Société Civile (SC), dont un muezzin, membre de l’Union des Jeunes de Lélouma (UJL).


Plusieurs notables et auditeurs des Radios privées concernées se sont sentis offusqués par le fait de voir les médias locaux porter ce sujet, très sensible, qui frise la diffamation de caractère sur les ondes.


«Vous avez voulu agresser un de mes muezzin. Heureusement que vous-même, vous avez reconnu que l’accusation portée contre lui n’était pas fondée», s’est réjoui l’inspecteur régional des Affaires Religieuses.


Ce qui fait de plus mal, c’est le fait d’avoir révélé les identités réelles de ces personnalités de la SC de Lélouma, mise en cause par une simple rumeur publique sans source officielle.


AGP/24/03/018 ISD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro