EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Insalubrité à Mamou : Les caniveaux remplis d'ordures suite à une petite quantité de pluie tombée dans la préfecture

SommaireAccueil


Conakry, 05 avr (AGP)- Les citoyens de la ville de Mamou peine à sortir des ordures qui inondent, aujourd’hui, les caniveaux dans ce chef-lieu de préfecture et de Région Administrative (RA), a constaté le correspondant de l’AGP sur place.


A peine commencées, les pluies n'ont pas tardé à faire remonter des tas d’immondices, dont des sachets d'eau et d’ordures ménagères.


Malgré l'installation des poubelles à la devanture des boutiques et concessions d’habitation, les populations ne se gênent pas de jeter leurs ordures dans les rues ou dans les caniveaux de la Commune Urbaine (CU) de Mamou.


Selon dame Kadiatou Bah du quartier Poudrière, pour se débarrasser de leurs ordures, des citoyens utilisent des malades mentaux (fous) et à bas prix.


«Les gens utilisent des fous pour transporter leurs ordures qui finissent souvent par se retrouver dans les caniveaux. D’autres aussi attendent aux heures tardives pour aller déverser leurs poubelles aux niveaux des carrefours. Conséquences, dès le début des premières pluies les ordures envahissent les habitants des quartiers situés aux bas des collines», a déploré cette habitante à visage serré.


Les propriétaires des usines de transformation des eaux à usages de boisson, au nombre de quatre (04), font leurs productions, mais ils n'ont jamais initié un programme de recyclage des sachets utilisés que certains citoyens voudraient ramasser et revendre à un prix un peu élevé.


«Nous sommes prêts à ramasser ces sachets qui inondent nos rues, mais moyennant une somme d'argent pour nous permettre d'acheter du matériel pour d'éventuels projets d'assainissement, car les matériaux offerts par les filets sociaux ont disparu des mains de certains chefs quartiers», a laissé entendre un membre d'une ONG de la place.


Pour l'heure, la Délégation Spéciale (DS) à la tête de la Mairie de Mamou se bât pour le curage des caniveaux, mais elle se dit préoccupée de la situation actuelle.


Des campagnes de sensibilisation des populations seraient utiles pour la salubrité dans la CU de Mamou, communément appelés Ville-Carrefour.


AGP/05/04/018 AOS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro