EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Un enfant de 07 ans trouve la mort par noyade à Kindia

SommaireAccueil

Conakry, 25 avr (AGP)- Le corps sans vie d’un enfant de sept (07) ans a été retrouvé, lundi, 23 avril 2018, au quartier Bamban, dans la Commune Urbaine (CU) de Kindia, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.


Il s’agit de celui du petit Amadou Bah élève en 2ème Année à l’Ecole primaire Père Lacan de Kindia.


Selon les informations recueillis sur place, «il est décédé de suite d’unenoyade.


Le chef Section Police Judiciaire au Commissariat central de Kindia, capitaine Aboubacar Sidiki Keita, qui s’est rendu sur les lieux pour le constat, a expliqué :


«Nous avons été informés ce matin par le chef de quartier adjoint de Bamban, de la découverte d’un corps sans vie dans le barrage du Lycée Bamban. A notre tour, nous avons tenu informé le procureur de la République et la hiérarchie.


Ensemble nous sommes venus sur les lieux. Et effectivement nous avons trouvé le corps sans vie, que nous avons remonté au large, sur instruction du procureur.


Nous avons été instruits d’interpeller les riverains pour une éventuelle enquête, mais pour le moment, c’est la noyade qui est affichée».


Encore sous le choque, le chef de quartier adjoint d’Abattoir 2, Soriba Soumah impute ce cas de décès à l’irresponsabilité des parents.


«C’est mon petit-fils qui a trouvé la mort par noyade. Il a quitté le quartier Gadhawawa, dimanche, 22 avril, avec ses amis pour aller se baigner au barrage Bamban sans que les parents ne se rendent compte. Et c’est aujourd’hui, lundi, qu’on le retrouve mort. On doit veiller sur nos enfants sinon c’est regrettable», a déploré M. Soumah.

Le corps d’Amadou Bah a été ensuite remis à ses parents pour son inhumation.

AGP/25/04/018 TS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro