EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le procès du secrétaire administratif de la Fédération de l'UFDG Kindia 1 ouvert dans la préfecture de Kindia

SommaireAccueil


Conakry, 26 avr (AGP)- Le procès du secrétaire administratif du parti, Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Kindia 1, Fodéya Bangoura a été ouverture, mercredi, 25 avril 2018, au Tribunal de Première Instance (TPI) de Kindia, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.


Le secrétaire administratif de l’UFDG Kindia 1 est poursuivi pour «coups et blessures volontaires, menace de mort et injures publiques», suite à une plainte portée par la personne du secrétaire général de la Jeunesse du parti, RPG-Arc-ciel à Kindia, Sékou Oumar Traoré, en même temps président de la communication dudit parti.


Au cours des échanges dans ce procès qui a débuté vers 10 heures pour prendre fin vers 18 heures TU, l’avocat de la défense, Me Abdoul Thiam a demandé à ce que le président du Tribunal délibère le dossier pour délit non constitué.


«Il n’y a pas eu de coups et blessures volontaires, d’injure public, moins encore de menace de mort», a lancé l’avocat de Fodéya Bangoura.


Dans ses réquisitions, le procureur de la République, Ahmadou Diallo a reconnu que les faits, coups et blessures volontaires et injures publiques, ne peuvent pas être établis faute de preuve. D’où l’abandon de ces deux infractions.


Par contre il a retenu l’infraction, menace de mort. «Chose dont je n’approuve pas parce qu’il ya pas de preuve encore».


«On a débattu de fond en large ce dossier, l’avocat de la défense a plaidé, maintenant, il appartient au juge de nous départager. Je crois qu’il va nous départager, mercredi prochain c’est pourquoi il a mis le dossier en délibéré», a lancé le procureur.


A rappeler, que cet incident a eu lieu le 02 février 2018, lorsque Fodéya Bangoura a fait irruption dans la Radio Rania Zik Fm, alors que Sékou Oumar Traoré se trouvait à l’antenne dans l’émission ‘’Face à nous’’.


AGP/26/04/018 TS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro