EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le 1er Mai 2018 : Les syndicalistes de la RA de Kankan dans la préfecture de Mandiana pour la célébration de la fête

SommaireAccueil


Conakry, 03 mai (AGP)- Les syndicalistes des cinq (05) préfectures de la Région Administratives (RA) de Kankan (Siguiri, Kouroussa, Kérouané, Mandiana et Kankan) se sont retrouvés à Mandiana, mardi, 1er mai 2018, pour célébrer le 132ème anniversaire de la Fête Internationale du Travail (FIT), rapporte le correspondant de l’AGP dans cette préfecture.


Cette rencontre de Mandiana a consisté à donner à cette fête du 1er mai toute sa solennité. Ainsi, plusieurs intervenants se sont succédé à la tribune.


Le secrétaire général de l’ULT de Mandiana, Ansoumane Traoré s’est réjoui de la tenue de cette fête du 1er mai chez lui. Il a loué les efforts de l’USTG/CNTG qui, selon lui, ont toujours placé les intérêts supérieurs des travailleurs au-dessus de tout.


«Le traitement salarial des travailleurs a atteint un certain niveau de satisfaction grâce à la bonne collaboration du gouvernement», a-t-il martelé.


Pour sa part, El hadj Fodé Camara de l’USTG/CNTG a d’abord remercié tous ceux qui sont venus des autres préfectures (Kankan, Kérouané, Kouroussa et Siguiri) pour commémorer la FIT dans la Cité de Mady Kandji-Oulén Diallo, aux côtés de leurs camarades syndicalistes du Wassoulou.


«C’est au prix de mille sacrifices que nous luttons pour le bien être des travailleurs», a-t-il soutenu.


Dans son intervention, le préfet de Mandiana, Cheick Mohamed Diallo a fait un bref rappel des faits qui ont amené à faire du 1er Mai une fête internationale. Il a ensuite invité les travailleurs, à tous les niveaux, de prendre le travail au sérieux.


Pour le préfet, «c’est celui qui s’acquitte de son devoir quotidien, qui a le droit de réclamation».


AGP/03/05/018 CAK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro