EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Un élève de la 12ème Année trouve la mort par noyade à Kindia

SommaireAccueil


Conakry, 17 mai (AGP)- Moussa Bangoura, 20 ans environ, élève en 12ème Année au Groupe scolaire privé Emaus Stéphane, option Sciences Mathématiques, préfecture de Kindia, vient de trouver la mort par noyade, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP dans la localité.


Moussa Bangoura, le défunt, a disparu dans les eaux du monastère à Friguiagbé, dimanche, 13 mai, c’est seulement mardi, 15 mai 2018, que son corps sans vie a été retrouvé.


Il était parti pour une excursion scolaire dans ce fleuve, considéré comme un site touristique.


Interrogé, un membre de la famille du disparu explique : «C’est le dimanche vers 14h TU que l’accident s’est produit. Moi, c’est à 19h que j’ai été informé par un jeune avec qui il passe la nuit. Il m’a dit qu’il a vu les habits et téléphones de Moussa avec ses amis qui lui ont dit qu’il est resté dans l’eau.


Selon eux, ils étaient en train de se baigner dans le fleuve du monastère. Comme ils étaient nombreux, personne ne pensait ou ne l’a vu en train de se noyer. C’est au moment où ils mangeaient qu’ils ont constaté son absence dans le groupe.


C’est en ce temps qu’ils ont informé les responsables avec qui ils étaient dans ce site.


Informé, on s’est aussi rendu sur les lieux pour sa recherche. Jusqu’au lundi à 16h son corps n’avait pas été retrouvé», explique Moussa Sylla, oncle paternel

et homonyme du défunt.


Il a poursuivi : «C’est seulement mardi à 06 heures le matin qu’un d’entre eux a vu le corps flotté sur l’eau. Il a été repêché pour rendre compte aux autorités administratives et sécuritaires de Friguiagbé, qui, à leur tour, l’ont remis à la famille pour inhumation».


Aux dernières nouvelles, Moussa Bangoura a été enterré le même jour au bord du fleuve dans lequel il a perdu la vie.


Décidément les cas de morts par noyade sont devenus récurrents à Kindia. Après celui d’Ahmadou Bah, élève en 2ème Année à l’Ecole primaire Père Lacan, lundi 23 avril dernier, au quartier Bamban, ce mardi 15 mai, c’est un autre élève qui a été retrouvé mort, toujours dans les mêmes circonstances.


AGP/17/05/018 TS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro