EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Km36 - Sanoyah : La traversée du Pont entre les deux quartiers un véritable danger pour les usagers

SommaireAccueil


Conakry, 21 mai (AGP)- Après la reconstruction et le bitumage de la Route Nationale Numéro un (RN1), Conakry - Coyah, des tas d’ordures font la loi dans un des ponts reliant les quartiers Km36 et Sanoyah (Coyah), tendant à bloquer la traversée des usagers et leurs biens, a constaté l’AGP.


La construction de ce pont avait pourtant donné un ouf de soulagement chez la population de la préfecture de Coyah, en raison de sa position stratégique, à la rentré principale de Conakry, où passe la quasi-totalité des produits transportés de l’intérieur du pays vers la capitale guinéenne.


Aujourd’hui, c’est l’inquiétude qui prévaut. «Les riverains ont transformé le contrebas du pont en un dépotoir», une situation que regrette Oumar Condé, chauffeur de taxi basé dans ce secteur.


Il a fait remarquer, que «tous les caniveaux reliés au pont sont aussi bourrés déchet, dont le lit de la rivière sur laquelle se trouve le pont en question».


«Il n’y a pas un seul dépotoir dans les environs de ce quartier hautement peuplé. Les citoyens sont obligés de déverser les ordures dans ce creux», explique Soriba Soumah, habitant de la localité, ajoutant que tous les boutiquiers, les tenanciers, les ateliers de coutures, de menuiseries et autres ouvriers installés non loin du Pont, jettent toutes sortes de résidus sous ce pont.


La rivière que traverse ledit pont est en voie de disparition, ce qui n’est pas sans conséquences.


Selon Adama Keita, ingénieur en Génie civil, spécialiste en Ponts et chaussées, «il y a un risque d’inondation qui pourrait se présenter en période de grandes pluies. Si cela arrivait, la traversée pourrait être impossible, toutes les maisons situées vers le bas-fond seront exposées à des catastrophes».


Il a rappelé : «Il y a quelques années, un accident de gros porteurs dans ce point avait couté toute une nuit blanche aux milliers d’usagers de cette RN1.


AGP/21/05/018 IC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro