EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Boké : Un atelier de formation pour outiller les Imams sur la lutte contre le paludisme dans la Région

SommaireAccueil


Conakry, 26 mai (AGP)- La Coordination régionale du projet Stop palu+ a organisé, vendredi, 25 mai 2018, un atelier de formation de trois (03) jours destiné à renforcer les capacités des leaders religieux musulmans évoluant dans la Région Administrative (RA) de Boké, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat.


Cette session de formation des formateurs, réalisée, grâce à l’appui financier de l’USAID-Guinée, consiste à outiller les leaders religieux musulmans sur la connaissance et la maîtrise des notions générales du paludisme et les messages clés, afin de prévenir et lutter efficacement contre cette maladie, 1ère cause de consultation et d’hospitalisation des enfants âgés de moins 05 ans.


La cérémonie de lancement des travaux dudit atelier a mobilisé, outre les directeurs préfectoraux de la Santé de la RA Boké, le représentant du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), celui du Programme Elargi de Vaccination (PEV) et leaders religieux musulmans.


Dans sa communication, le directeur régional de la Santé de Boké, Dr Mamadou Diouhé Barry a invité les cadres de l’Administration sanitaire, à coordonner leurs efforts en vue, dit-il, «d’harmoniser les stratégies de lutte contre le paludisme pour sauver la vie des enfants de 00 à 05 ans et des femmes enceintes».


Dr Barry a fait remarquer : «Pour mieux lutter contre le paludisme dans la Région de Boké, les Imams des Mosquées sont mis à contribution pour faciliter la sensibilisation et l’information des pères et mères de familles, à travers leurs sermons respectifs».


De leur côté, les leaders religieux se sont engagés à accompagner le projet Stop palu+, en invitant les populations à utiliser les Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action (MILDA) dans les ménages.


Le représentant du PNLP, Dr Mamadou Diallo a précisé, qu’il faille une lutte multisectorielle contre le paludisme, en vue d’atteindre les objectifs que se fixent le Ministère de la Santé, le gouvernement et leurs partenaires.


Le directeur de Cabinet du Gouvernorat de la RA de Boké, El hadj Baba Dramé a exhorté les cadres des structures sanitaires et les Imams, à accompagner les Groupes d’Actions Communautaires (GAC) institués à cet effet.


«L’implication des Imams permettra, à coup sûr, de réduire considérablement le taux de prévalence du paludisme dans la Région de Boké…», a-t-il souligné.


A noter, que le taux de prévalence du paludisme est à 08% dans la RA de Boké, selon une enquête démographique et de Santé en Guinée.


AGP/26/05/018 MMC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro