EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Des guinéennes en situation irrégulière au Koweït abandonnées à elles-mêmes dans ce pays

SommaireAccueil


Conakry, 04 juin (AGP)- Au moins une cinquantaine de jeunes filles guinéennes à la recherche d’une vie meilleure à l’Emirat du Koweït sont actuellement dans une situation d’abandon très déplorable dans ce pays du Golfe Persique.


De source proche de ces immigrées, «depuis plus de trois (03) mois, ces ressortissantes guinéennes n’ont bénéficié d’aucun appui de la part de la représentation diplomatique de la République de Guinée dans cet Etat».


Elle a ajouté : «L’ambassadeur guinéen au Koweït, Mamady Traoré a dit qu’il n’a pas les moyens pour les rapatriées au pays».


Une de des immigrées qui a requis l’anonymat explique : «Les arabes nous ont regroupé dans une salle qui est fermée comme des prisonnières, parce qu’on n’est pas libres dans nos mouvements. Quant à notre ambassadeur, il ne s’est jamais intéressé à notre sort, depuis qu’il nous a mis à la disposition des arabes, à plus forte raison venir voir les conditions dans lesquelles nous vivons ici. Il nous demande seulement de payer un montant équivalant à 6 millions de francs guinéens pour lui permettre de nous rapatrier au pays».


Au nom de toutes les filles qui passent actuellement un moment très difficiles de leur vie au Koweït, elle a demandé à l’Etat guinéen de leur apporter un coup de pouce, afin qu’elles rentrent au pays dans les meilleures conditions.


A noter, que ces filles ont été envoyées au Koweït par un réseau, composé des guinéennes et autres nationalités des pays africains, «pour des travaux domestiques afin de leur offrir une vie meilleure».


AGP/04/06/018 KZ/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro