EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Environnement-Catastrophe naturelle à Mandiana : La mare aux Caïmans de Dounoukölö asséchée

SommaireAccueil


Conakry, 07 juin (AGP)- La préfecture de Mandiana en Haute Guinée est victime d’une catastrophe naturelle avec l’assèchement de la Mare aux Caïmans de Dounoukölö exposant, de facto, les caïmans à la mort. Que faire pour les sauver ? S’interroge le correspondant préfectoral de l’AGP dans la localité.


Il n’y a que quelques goutes d’eau dans la mare mystérieuse Tukayi ou Mare des Caïmans des Condé de Dounoukölö dans la sous-préfecture de Kondianakörö à 64 Km de Mandiana-ville. Une réalité qui expose ainsi ces caïmans, double des Condé, à une sécheresse qui n’avait jamais été observée, a affirmé le doyen du village, Douakoro Condé, un nonagénaire.


«C’est ce doyen qui nous a conduit au bord de cette Mare mystique, mardi, 05 juin 2018, pour permettre au préfet et à sa délégation d’observer ce phénomène dû aux dégradations de l’Environnement qui commencent à se faire voir par l’assèchement des têtes de sources, le niveau très bas de l’eau dans les fleuves, dans les puits, accompagné par une chaleur suffocante qui commence à créer des inquiétudes au niveau de la population à tous les niveaux à Mandiana.


Les caïmans n’ont plus d’eau, pris de panique ils se sont repliés dans leurs trous au bord de la mare, où ils sont entassés par milliers. Les petits n’arrivent pas du tout à tenir cette chaleur, par le réchauffement de la petite quantité d’eau contenue dans quelques trous», a expliqué le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Mandiana.


A noter, que c’est une mare qui se trouve à 600 m du fleuve Sankaranin. Des questions se posent. Comment amener une certaine quantité d’eau de ce fleuve dans la mare pour soulager ses habitants, surement doubles des Condés de Dounoukölö. Le village ne dispose de moyens financiers pouvant permettre de se procurer d’une motopompe à grand débit pour résoudre le problème.


Le préfet de Mandiana, Cheick Mohamed Diallo a promis à la population, de transmettre son message à qui de droit.


AGP/07/06/018 CAK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro