EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Labé : Tenue de la première réunion trimestrielle 2018 du Comité Régional de Lutte contre le Paludisme

SommaireAccueil


Conakry, 07 juin (AGP)- Le Ministère de la Santé, à travers le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) en collaboration avec le Projet Stop Palu+, a organisé la réunion de Comité régional Lutte contre le Paludisme (RBM), mercredi, 06 juin 2018, à l’Université Amadou Dieng de Labé, rapporte le correspondant régional de l’AGP.


Cette instance de coordination, qui regroupe une fois par trimestre, tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le paludisme au niveau régional, a connu la participation de 62 invités sur 62 attendus, soit (100% de participation), venant des préfectures de la Région de Labé et la préfecture de Dinguiraye.


Les participants ont mis l’occasion à profit pour statuer sur les problèmes majeurs de la lutte contre le paludisme dans la région, partager les résultats de la revue trimestrielle et suggérer des orientations stratégiques pour le renforcement de la lutte contre le paludisme.


«Comme nous l’avons dit à l’ouverture de ces assises, nous ne pouvons nous frotter les mains aujourd’hui, au regard des résultats obtenus, sans reconnaître l’implication de l’ensemble des parties prenantes. La lutte contre le paludisme, c’est une affaire de tous par tous et avec la participation de tous.


Nous avons fini ces travaux intenses qui ont essentiellement porté sur la revue des activités, ainsi que la réunion trimestrielle du RBM. Nous sommes très heureux que les recommandations issues de ces assises, ainsi que toutes les actions retenues, vont constituées des priorités de chaque décideur et de chaque acteur, selon ses responsabilités respectives», s’est félicité le porte-parole des partenaires à cette rencontre,…., chargé du Renforcement du Système de Santé à Catholic Relief Service (CRS), dans les comptes de la subvention du Fonds Mondial de Lutte contre le Paludisme.


Prenant la parole à son tour, le responsable Suivi/Evaluation au PNLP, Nouman Diakité a exprimé toute sa satisfaction, de voir les résultats obtenus au sortir de ces assises de Labé.


«Les objectifs ont été atteints. Nous allons transmettre les résultats à qui de droit. Il y a eu certes des problèmes qui ont été identifiés, parce que l’objectif de la revue a déjà été campé, c’est discuter de la qualité des données. Tout ce qu’on est en train de dire aujourd’hui, c’est vraiment autour de la qualité des données.


Si on parle de la formation, de l’inventaire et de supervision, c’est pour améliorer la qualité des données. Aujourd’hui, nous avons nos données. Maintenant, nous nous battons pour que ces données soient de qualité. Je vous recommande donc, lorsque vous serez de retour dans vos différentes structures respectives, d’essayer de voir les différentes feuilles de route.


Il ne s’agit pas de mettre beaucoup de problèmes dans la feuille de route, il faut mettre ce qui est faisable. C’est vrai nous avons été pris par le temps. Nous avons tiré les leçons, les prochaines revues seront beaucoup plus améliorées, parce que le nombre de jours consacrés avec les trois programmes, ce n’était vraiment pas aisé, mais vous avez déployé des gros efforts pour que nous soyons là aujourd’hui», a-t-il noté.


Pour sa part, le directeur régional de la Santé de Labé, Dr El hadj Mamadou Houdy Bah a surtout insisté sur l’application des recommandations issues de ces assises.


«Nous avons parlé de toutes nos activités, de nos insuffisances et de nos succès. Ce qui reste aujourd’hui, c’est l’application. Au-delà de la qualité des données, nous devons veiller sur la qualité du service. Quand on dit qualité des données, nous savons qu’il y a des experts qui peuvent nous envoyer des données sans faute, avec le concours de l’outil informatique. Par contre, lorsque tu vas sur le terrain, tu trouves autres choses. Nous partons de très loin et rappelez-vous que nous sommes au début de la saison des pluies. C’est maintenant que les cas de paludisme vont augmenter, compte tenu de tout ce que nous connaissons de l’environnement», a conseillé le directeur régional de la Santé de Labé.


Le chef du Service Régional d’Appui aux Collectivités, Mory Sanoh a, quant à lui, félicité les autorités sanitaires de la Région pour le travail accompli ces derniers temps.


«Je crois que tous les objectifs sont atteints. On parle de qualité de données ou de service. Mais, ce qui nous intéresse, c’est de savoir qu’au cours du dernier trimestre de l’année 2017, aucun cas de paludisme n’a été enregistré dans la Région de Labé», a-t-il noté.


AGP/07/06/018 ISD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro