EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : mise en place d’une Plateforme de Concertation du Secteur Privé

SommaireAccueil


Conakry, 16 fév (AGP)- Le ministre de l'Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé (IPME-PSP), Boubacar Barry a présidé la réunion de mise en place de la Plateforme de Concertation du Secteur Privé Guinéen (PCSPG), mercredi, 15 février 2017, au siège de son département dans la commune de Kaloum à Conakry, rapporte l’AGP.


Le ministre de l'IPME-PSP a indiqué à cet effet, que depuis un certains temps, un ensemble de structures est en train d'être mis en place pour créer la plateforme de dialogue, de concertation et d'échange entre le public et le privé. Une plateforme qui doit définir les différents cadres, notamment le cadre public-privé et un cadre représentatif de la Société civile.


''Donc, nous sommes dans la phase de la mise en place de ces cadres. Aujourd'hui, nous rencontrons l'ensemble des cadres désignés par les différentes structures de l'Administration, pour former le Comité public de reforme'', a souligné le ministre.


Selon lui, il sera formé le même type de Comité avec le secteur privé autour de la plateforme de concertation.


«Il y aura aussi des représentants de la Société civile et des Universités qui vont constituer une équipe de réflexion, de discussion, d'orientation et également de conseil auprès du gouvernement pour conduire les reformes indispensables au développement du climat des affaires du secteur privé, et naturellement à l'épanouissement économique de notre pays», a énuméré le ministre.


De son côté, le représentant de la Banque Mondiale (BM) en République de Guinée, Rachid B. Radji a précisé, qu’il s’agit de la mise en place du Comité public des reformes, qui est un maillon d'un dispositif important que la Guinée a décidé de mettre en place pour renforcer le dialogue du secteur public-privé.


''Ce comité est composé de toutes les structures publiques qui vont travailler ensemble avec le secteur privé et la Société civile, afin que dans un esprit de partenariat, qu'ils essayent d'identifier les reformes, les mesures que le gouvernement peut prendre pour améliorer l'environnement du climat des affaires'', a expliqué le représentant de la BM en Guinée.


AGP/16/02/017 AT/TA/AND/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro