EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Lancement à Conakry d'une table ronde nationale sur l’initiative pour un développement minier responsable

SommaireAccueil


Conakry, 22 fév (AGP)- Le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a présidé, mardi, 21 février 2017, à Conakry, l’ouverture d’une table ronde nationale sur l’initiative pour un développement minier responsable en République de Guinée a suivi l’AGP.

Initiée par le Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, cette table ronde regroupe entre autres, des représentants des institutions nationales et internationales, des sociétés minières, la Société Civile Guinéenne (SCG), les élus locaux, les gouverneurs des Régions Administratives (RA) de Boké et Kindia, et des délégués des préfectures abritant les entreprises minières.

La rencontre se présente comme une plateforme de discussions sur les réformes engagées dans le secteur minier et de celles qui paraissent nécessaires pour faciliter le développement du potentiel minier guinéen.

Elle offrira un cadre propice pour initier une réflexion collective et participative pour élaborer des pistes d’actions qui soient adaptées aux réalités du développement de la Guinée.

Ainsi durant deux jours, les participants exploreront les réelles opportunités majeures d’une politique de développement minier responsable en République de Guinée.

Les experts ont tout d’abord procédé à l’étude exhaustive des enjeux de la transparence et de la gouvernance dans le secteur minier en Guinée.

Ensuite, ils se sont penchés sur la question de la responsabilité pour un développement minier responsable qui englobe des questions liées à la transparence dans l’industrie minière, l’étude du cadre législatif et réglementaire, l’examen des revenus miniers, l’étude du niveau global et stratégique.

Egalement les contenus locaux, le développement communautaire, l’impact social et environnemental, la problématique de l’artisanat minier dans les zones impactées par les projets miniers.

Prononçant le discours d'ouverture, le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a tout d’abord souhaité la bienvenue aux hôtes, «venus de loin» pour participer à ce débat, «qui permettra à son gouvernement de mieux cerner insuffisance du secteur minier guinéen».

«Depuis 2011, nous avons fait beaucoup de progrès, mais ce n’est pas ce qui est important. L’important, c’est de mettre l’accent sur nos insuffisances et voir comment les corriger.

Nous allons commencer par nous doter de laboratoires, car actuellement, il n’est pas possible pour le gouvernement de connaitre exactement les quantités exploitées et la teneur. Nous sommes tributaires des entreprises qui nous disent ce qu’elles veulent.

Nous ne sommes pas capables de vérifier le tonnage de bauxite ou l'or que la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) ou la SAG produit. Donc pour corriger cela, au cours de l’année 2017, nous nous doterons de laboratoires et de bateaux grâce au partenariat avec certains pays pour qu’en fin nous soyons en mesure de vérifier, à chaque départ, combien de tonnes partent et la qualité», a indiqué le président de la République».

Poursuivant, Pr Condé a dit que la Guinée ne devrait pas rater la révolution industrielle. C’est pourquoi, il a souhaité un débat franc entre amis, durant ces deux jours, pour mettre à nu tous les problèmes afin de les solutionner.

Il a en fin prôné la diversification de l’économie guinéenne, le développement de la géophysique, le recrutement des entreprises locales pour la sous-traitance.

«Nous ne voulons pas que le secteur minier guinéen ne soit exploité que par des étrangers. Nous voulons aussi qu’il y ait des guinéens dans le secteur minier. Les entreprises minières, à leur tour, doivent avoir le courage de dénoncer les cadres qui leur demandent des pots-de-vin», a encouragé le président de la République.

Dans son intervention, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a indiqué, qu’à la fin de ce débat inclusif, le gouvernement guinéen procédera, avec le concours des partenaires, à l’application des recommandations et l’élaboration d’un plan d’action stratégique pour les prochaines années. Pour y arriver, il mettra en place une plateforme de concertation et de suivi du plan d’action.

AGP/22/02/017 IC/AND/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/