EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Kissidougou : les planteurs d’anacarde de la préfecture dotés d’un bureau de 17 membres

SommaireAccueil


Kissidougou, 06 mars (AGP)- Les délégués des 6053 planteurs d’anacarde de Kissidougou, recensés à la Direction Préfectorale de l’Agriculture (DPA), ont mis en place, par voix démocratique, leur bureau, jeudi, 02 mars 2017, en présence du secrétaire générale chargé des Collectivités décentralisé de la préfecture, Mamady Sangaré, rapporte l’AGP.

C’est un bureau de 17 membres présidé par El hadj Fodé Bangaly Sangaré. Il est composé de planteurs, rien que des planteurs crédibles et engagés.

D’entrée, le chef de l’Agence Nationale de Promotion et de Conseil Agricole (ANPROCA), Tassy Traoré, service technique chargé de la promotion de la culture de l’anacarde au sein de la DPA, a rappelé que l’intensification de la culture de cette plante en République de Guinée est belle et bien une initiative du président de la République, Pr Alpha Condé.

«En visionneur, le président entend par cette activité génératrice de revenu, tirer le guinéen de la pauvreté», a souligné le chef de l’ANPROCA.

Vu l’importance que le chef de l’Etat accorde à l’agriculture en générale, et à la culture de l’anacarde à grande échèle en particulier, Tassy Traoré a lancé un appel aux 6053 planteurs, à travers les 79 délégués venus d’Albadaria, Manfrat, Gbangbadou, Sangardo et la Commune Urbaine (CU), de «prendre à bras-le-corps les activités qui, a coup sûr, est une aubaine offerte au peuple de Guinée».

Selon les statistiques de la DPA de Kissidougou, «en plus des 2.836 hectares réalisés en 2016, les planteurs prévoient ajouter 5.565 hectares en 2017, soit 8.493 hectares d’anacarde de cultiver à Kissidougou».

A l’occasion, le secrétaire général chargé des Affaires administratives de la préfecture, Mohamed Douty Oularé, qui était aux côtés de son homologue chargé des Collectivités décentralisés, est revenu sur l’importance et l’intérêt de la culture de l’anacarde, et a demandé à la DPA de vulgariser le guide édité à cet effet pour que chaque planteur s’en n’inspire.

A l’issu de ces intervention sous l’égide du chef de l’ANPROCA, entouré de ses collaborateurs, un bureau de 13 membres présidé par El hadj Fodé Bangaly Sangaré a été élu. Bureau qui sera suivi par une Commission de contrôle de quatre (04) membres.

Ces structures de gestion des planteurs d’anacarde de Kissidougou est parrainé par le président de l’Antenne Préfectorale de la Chambre d’Agriculture de Guinée (APCAG).

Théophile Téliano qui, à la fin de la séance, a félicité les membres ainsi élus pour présider aux destinées des planteurs de la filière, et prodigué d’utiles conseils afin de conférer réussite à leurs activités.

AGP/06/03/017 ABK/TA/MKC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro