EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : adhésion du secteur de la pêche à la FITI

SommaireAccueil


Conakry, 21 avr (AGP)- Le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime (PAEM), André Loua a annoncé, vendredi, 21 avril 2017, à Conakry, l’adhésion du secteur de la Pêche de la République de Guinée à l’Initiative pour la Transparence dans le Secteur de la Pêche ou «Fisheries Transparency Initiative» (FITI), rapporte l’AGP.


Le ministre a fait cette annonce à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée dans la Salle de Conférences dudit ministère.


Pour le ministre, «la pêche guinéenne contribue à la sécurité alimentaire des populations, à l’équilibre de la balance des paiements, à la lutte contre le chômage, à l’autonomisation des femmes et à l’amélioration du bien-être des communautés côtières».


La pérennité des ressources halieutiques au large des côtes guinéennes ne peut être garantie que lorsque le secteur de la pêche est géré de façon responsable et transparente, ne peut être assurée qu’en adoptant des principes de bonne gouvernance, fondés sur la transparence et la participation de toutes les parties prenantes du secteur, a-t-il ajouté.


Le ministre guinéen des PAEM, André Loua a déclaré, que «c’est sur la base d’un constat édifiant qui s’impose, que le gouvernement guinéen a exprimé en mai 2016, le souhait de voir la République de Guinée participer à la FITI, afin de poser les bases solides pour une gestion participative et responsable des ressources halieutiques au large des côtes guinéennes.


«Le gouvernement guinéen reste fermement déterminé à mettre tous les moyens nécessaires à disposition pour la mise en œuvre de la FITI, et s’engage à travailler avec la Société Civile (SC) et les professionnels de la pêche, afin de maintenir les conditions nécessaires à une collaboration basée sur la confiance, a rassuré le ministre des Pêches.


Pour le ministre, c’est devoir d’agir pour que les futures générations guinéennes puissent, elles aussi, tirer profit des ressources que la mer apporte au pays.


AGP/21/04/017 KM/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro