EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Examen et constat de la première Session du CAP 2017 de Coyah : 1.767.500.000 GNF montant perçu par tiers

SommaireAccueil

Coyah, 28 avr (AGP)- Un milliard sept cent soixante-sept millions cinq cent mille francs guinéens (1.767.500.000 GNF), c’est le montant perçu par le Fonds de Sauvegarde Environnementale au Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts (MEEF), sur 15 Petites et Moyennes Industries (PMI) et Petites et Moyennes Entreprises (PME) de la préfecture de Coyah, rapporte l’AGP.

Ce montant a été perçu au cours de 07 ans (2009 - 2016), sur la Société des Eaux de Guinée, la SOMIAG en passant par Kim Plastique ou encore MINIMA. Les reçus bancaires et les quittances présentés par la Direction Préfectorale de l’Environnement, des Eaux et Forêts (DPEEF) lors de la première session du Conseil Administratif Préfectoral (CAP), tenue les 11, 12 et 13 avril 2017, en font foi. Ce qui n’a pas manqué de susciter un étonnement et un amère constat.

Les autorités préfectorales disent ignorer toutes ces perceptions jusqu’en 2016, parce que, se défendent-elles, «les perceptions s’effectuaient à notre insu».

Cette 1ère Session a exprimé ainsi son amertume, tout en déplorant pareille situation. Elle a donc recommandé aux autorités, d’entreprendre des démarche permettant aux collectivités d’obtenir leurs dus.

A rappeler, que dans le Code des Collectivités Locales (CCL), il est reconnu à celles-ci le transfert des ressources financières pour leur développement. Mais, c’est bien là une triste réalité pour les citoyens de Coyah qui ont découvert que les bénéfices de la multitude de PMI et PME évoluant dans leur préfecture reviennent aux institutions et aux secteurs administratifs extérieurs.

AGP/28/04/017 SB/RD/IC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/