EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Transports-Conakry : le deuxième train de banlieue reste toujours stationné depuis deux (02) années

SommaireAccueil


Conakry, 28 mai (AGP)- Le 2ème train de banlieue, dénommé «Blue Line ou Blue Solutions», un des projets du français Vincent Bolloré, se trouve éternellement stationnée à Tombo en face du Palais du peuple de Conakry, faisant figure d’un train flambant neuf, prêt à bouger depuis deux ans, en vain, a constaté le correspondant régional de l’AGP près le Gouvernorat de Conakry.

Continuellement stationné, ce deuxième train, qui avait pourtant suscité beaucoup d’engouement et d’espoir chez les usagers de Conakry et ses banlieues, est devenu aujourd’hui une équation casse-tête pour ces derniers, car confrontés à un manque criard de transport public, et abandonnés dans les mains des transporteurs privés, utilisant des véhicules hors normes (taxis, minibus et autres bus).

Empruntez une moto et circulez aux heures de pointes dans la ville de Conakry pour constater le fardeau porté par les personnes en quête de véhicules pour se rendre soit au bureau, au marché, soit à domicile.

Si tout était normal dans ce pays (Guinée), cette 2ème ligne aurait comblé le vide laissé par «Conakry Express» (1er train) qui s’est brutalement arrêté sans raison.

Par conséquent, les usagers de ce train continuent de condamner les autorités du Ministère des Transports d’avoir opté pour un mutisme total autour de ces deux (2) trains, surtout celui de Vincent Bolloré, au sujet duquel il n’y a aucune information qui filtre.

Interrogés, les anciens mécanos de la Société Nationale des Chemins de Fer de Guinée (SNCFG) en chômage depuis l’arrêt du train Conakry Express, ont pointé le doigt accusateur sur gouvernement.

«Aucune des deux lignes ne va fonctionner d’ici fin 2020. La première est arrêtée faute de transparence dans la gestion. La deuxième aussi a atterri en Guinée avec beaucoup de zones d’ombre», a-t-on murmuré.

AGP/28/05/017 MYS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro