EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Production d’ananas en Guinée : le BES de la Primature lance une étude pour la mise en place d’un schéma de financement innovant

SommaireAccueil


Conakry, 23 juin (AGP)- Le Bureau d’Exécution Stratégique (BES) du premier ministre de la République de Guinée a récemment lancé une étude pour la mise en place d’un schéma de financement innovant pour faciliter l’acquisition de matériel d’irrigation pour les producteurs d’ananas, selon un communiqué de presse dudit bureau distribué par l’Organisation de la Presse Africaine (OPA).


Il sera question de fournir aux agriculteurs les moyens nécessaires pour irriguer les fruits de façon continue, le BES souhaite aussi élever la qualité des ananas de Guinée au niveau international


Le BES, sous l’égide du premier ministre, chef du gouvernement, vise à accélérer la mise en œuvre des initiatives phares du gouvernement en développant et en incubant des approches effectives, pérennes et axées sur les résultats. Les projets en cours concernent les secteurs de l’agriculture et des mines, et le développement de leadership, indique-t-on.


Dans le secteur de l’agriculture, le BES réalise une étude en collaboration avec les institutions financières et les équipementiers, pour mettre en place un mécanisme de financement facilitant l’acquisition de matériel d’irrigation pour les producteurs d’ananas, a-t-on ajouté.


En effet, les produits financiers sur le marché ne sont pas adaptés aux contraintes de trésorerie des agriculteurs. Ainsi les producteurs d’ananas, dont le cycle de production est de 18 mois, sont confrontés à l’inadéquation entre leurs besoins et les services financiers disponibles. Ne disposant pas de revenus réguliers sur une longue période, les producteurs requièrent des produits financiers, dont les termes de remboursement sont flexibles et adaptés à la périodicité de leurs revenus, a-t-on expliqué.


«A travers ce pilote, le BES va appuyer les coopératives de producteurs des préfectures de Forécariah et de Kindia avec pour objectif, d’améliorer les rendements (de 30 à 50 tonnes par hectare), d’augmenter les superficies cultivées pour chaque agriculteur et de diminuer le temps consacré aux tâches d’irrigation manuelles. En fournissant aux agriculteurs les moyens nécessaires pour irriguer les fruits de façon continue, le BES souhaite aussi élever la qualité des ananas de Guinée au niveau international, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités commerciales aux producteurs», cite-t-on.


Ce programme va rendre les agriculteurs plus autonomes et inciter les institutions financières à leur proposer des taux d’intérêts viables, a-t-on estimé.


Ainsi, en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et le Ministère de l’Industrie, des PME de la Promotion du Secteur Privé, le BES va renforcer la chaine de valeur de l’ananas pour atteindre les trois objectifs d’ici 2020. Appuyer l’aménagement et l’extension des terres, et la préparation des terrains afin de doubler les superficies dédiées à la culture de l’ananas (de 400 à 800 hectares) ; Renforcer l’accès aux intrants pour améliorer la productivité de 70% (de 30t/ha à 50t/ha) ; et Développer de nouveaux canaux commerciaux pour exporter 2,500 tonnes par an, a-t-on projeté.


«Ce mécanisme financier dédié à l’acquisition de matériel d’irrigation représente une belle avancée pour le développement de l’agriculture en Guinée. Ce programme va rendre les agriculteurs plus autonomes et inciter les institutions financières à leur proposer des taux d’intérêts viables», a noté un cadre supérieur d’une Banque commerciale locale.


Pour le président de la Fédération des Planteurs Fruitiers de la Basse Guinée, «ce mécanisme de crédit adapté aux exigences des producteurs d’ananas va faciliter le développement de la filière et l’atteinte des objectifs fixés pour 2020».


AGP/23/06/017 ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/