EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Le Bureau d’Exécution Stratégique de la Primature initie un partenariat pour la relance des exportations d’ananas frais de Guinée vers l’Union Européenne

SommaireAccueil






















COMMUNIQUE DE PRESSE

Exportateur de premier rang jusque dans les années 1970s et reconnue pour la qualité de ses variétés – y compris la Cayenne Lisse, la Baronne de Rothschild et la Queen Victoria – la Guinée a été absente des principaux marchés de consommation d’ananas frais ces dernières années


CONAKRY, Guinée, 5 juillet 2017/ -- Le Bureau d’Exécution Stratégique (BES) de la Primature de la République de Guinée, le Ministère de l’Agriculture et les principaux acteurs du secteur ont fixé un objectif d’exportation aérienne de 100 tonnes d’ananas frais vers les marchés internationaux d’ici la fin du mois de janvier 2018.



Afin d'atteindre cet objectif et d'éliminer les principaux goulots d'étranglement de la chaîne de valeur, un partenariat a été signé entre le gouvernement, les producteurs d'ananas de la Basse-Guinée et l'importateur français VB International. Le BES a contribué à lever un goulot d'étranglement clé en fournissant des engrais spécifiques à la culture de l’ananas et en développant des facilités de paiement pour les agriculteurs. VB International s'est engagée à acheter 100 tonnes d'ananas de qualité provenant de producteurs guinéens qui respectent les normes du marché européen, entre octobre 2017 et janvier 2018.



« Ce partenariat marque une étape clé pour initier le retour de l’ananas de Guinée sur les marchés internationaux, » a dit Mamady Youla, Premier Ministre de la République de Guinée.



Exportateur de premier rang jusque dans les années 1970s et reconnue pour la qualité de ses variétés – y compris la Cayenne Lisse, la Baronne de Rothschild et la Queen Victoria – la Guinée a été absente des principaux marchés de consommation d’ananas frais ces dernières années. Ce partenariat permettra à une vingtaine de producteurs de Forécariah et de Kindia de bénéficier de l’encadrement technique de la Coopérative Burquiah, une coopérative ayant une expérience importante dans l’exportation d’ananas vers l’Union Européenne, ainsi que de celui de la Fédération des Planteurs Fruitiers de Basse-Guinée, qui s’est engagée à fournir un suivi rapproché de l’ensemble des producteurs concernés.



Un producteur d’ananas de Basse-Guinée participant au pilote a dit : « Grâce à ce partenariat, nous bénéficions d’un encadrement technique qui nous permet de produire des fruits de qualité qui sont conformes aux exigences du marché européen. »



Le BES a pour objectif d'accélérer la mise en œuvre d'initiatives phares du gouvernement par le développement et l'incubation d'approches de mise en œuvre et de gouvernance efficaces, durables et axées sur les résultats. Les projets pilotes du BES sont axés sur l'agriculture, les mines et le développement du leadership. Dans le secteur de l'agriculture, les interventions du BES, en collaboration avec le Ministère de l'Agriculture et le Ministère du Commerce, se concentrent sur la revitalisation de l'industrie de l'ananas et sur le soutien de la Guinée dans la reprise de sa position de leader sur les marchés internationaux. Trois interventions prioritaires sont :

  • Appuyer l’aménagement et l’extension des terres, et la préparation des terrains afin de doubler les superficies dédiées à la culture de l’ananas (de 400 à 800 hectares).

  • Renforcer l’accès aux intrants pour améliorer la productivité de 70% (de 30t/ha à 50t/ha).

  • Développer de nouveaux canaux commerciaux pour exporter 2,500 tonnes par an en 2020.AGP/05/07/017 BES/APO/AGP




 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro