EDITO
Comme dans une cour de récré ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
La propension au jeu est le fort de l’enfant. Même les plus malheureux oublient la tristesse pendant les instants de détente au ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


"L’économie guinéenne a rebondi de l’impact négatif de l’épidémie d’Ebola et la croissance réelle est attendue à 6,7% en 2017", selon une mission du FMI

SommaireAccueil

Conakry, 22 août (AGP) - Une mission du Fonds monétaire international (FMI) vient de boucler une série de consultations avec les autorités guinéennes élargies aux partenaires économiques et sociaux dans le cadre des discussions périodiques sur les politiques économiques et des réformes pouvant être appuyées par un nouvel accord entre la Guinée et le FMI, a appris l’AGP.

L’objectif de cette mission est d’entamer des négociations pour la mise en œuvre d’un nouveau programme qui pourrait être soutenu par le FMI à travers la Facilité élargie de crédit (FEC).

Ce programme soutiendrait le plan national de développement économique et social de la Guinée pour la période 2016-2020 et, vise à générer une croissance plus élevée et partagée tout en réduisant davantage la pauvreté en République de Guinée.

Dans une déclaration, la cheffe de mission, Mme Giorgia Albertin a affirmé que l’économie guinéenne a rebondi de l’impact négatif de l’épidémie d’Ebola et, la croissance réelle est attendue à 6,7% en 2017 soutenue par une activité dynamique dans le secteur minier et de la construction ainsi qu’une bonne production agricole.

Selon Mme Albertin, l’inflation moyenne resterait modérée à 8,5% en 2017 et que les efforts de mobilisation des recettes et de maitrise des dépenses courantes et une plus-value des recettes minières ont permis d’atteindre un excédent budgétaire de base de 0,9% du PIB national à la fin du mois de juin 2017.

« Le programme de politiques économiques et de réformes du gouvernement guinéen a pour objectif de renforcer la résilience macroéconomique après le passage de l’épidémie d’Ebola ; d’accroitre davantage les investissements dans les infrastructures sociales de base pour générer une croissance plus élevée.

Aussi, diversifier l’économie guinéenne tout en préservant la viabilité de la dette ; renforcer les programmes sociaux permettant de réduire la pauvreté et favoriser l’inclusion ; et, améliorer la gouvernance et le climat des affaires afin de soutenir le développement du secteur privé guinéen », a-t-on indiqué.

A préciser que la mission du FMI a rencontré durant son séjour de travail, le Premier ministre, Mamady Youla, la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale, la ministre de l’Economie et des Finances, Maladho Kaba, le Gouverneur de la Banque Centrale, le Dr Lounceny Nabé, le ministre du Budget, Mohamed Doumbouya, la ministre du Plan et de la Coopération, Kanny Diallo, les partenaires internationaux ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile.

AGP/22/08/017 IC/AND/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro