EDITO
De l’air dans le Van
Par Alpha Kabinet Doumbouya Les zèbres sans rayures sont montés, le van est prêt. Les chevaux s’en plaideront, faute de ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

OSIWA

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Gaoual : autorités préfectorales et communales en concertation avec les corporations socioprofessionnelles

SommaireAccueil


Gaoual, 25 août (AGP)- Les autorités préfectorales et communales de Gaoual ont conféré jeudi, 24 août 2017, au Bloc administratif, avec la Chambre de Commerce, les commerçants et les corporations socioprofessionnelles de la Commune Urbaine (CU), autour de l'amélioration des recettes, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.


Les responsables de la CU et leurs homologues de la préfecture considèrent les recettes insignifiantes, alors que la population est très exigeante et attend de ses mandants des résultats concrets dans une localité où tout est encore prioritaire.


Selon le département des Finances, la CU de Gaoual est du type C, très pauvre en pouvoir économique, où les recettes sont encore faibles, n'ayant presque pas connu d'évolution majeure depuis la première République. Une collectivité qui perd assez de taxes par manque de rigueur des autorités et la méconnaissance du Code des collectivités qui reste inappliqué sur plusieurs lignes.


C'est pourquoi, après constat d'une mission mixte d'Inspection, Finances, Budget et Ministère de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), qui a siégé les 1er et 02 mai dernier, il est ressorti que le niveau des recettes de la CU est très faible et empêche celle-ci de faire face aux besoins et exigences de la population.


Les boutiques publiques dans le marché payent dix mille francs guinéens (10.000 GNF), les boutiques privées sept mille (7000). Au même moment, les femmes qui occupent les tables dans le marché payent quinze mille (15.000) le mois.


Pour corriger ce déséquilibre, le conseil s'est entretenu avec la Chambre de Commerce et les organisations socioprofessionnelles plusieurs fois pour revaloriser ces recettes.


Le Conseil a ainsi délibéré : les kiosques privés comme publics payent 30.000 soit 1000GNF par jour, chose qui n'a pas été apprécié par la Chambre de Commerce et l'Administration du marché, qui campent toujours sur les anciens prix des loyers qui datent de 1995.


C'est vu cet état de fait que le préfet de Gaoual, Souleymane Sow, représentant sa tutelle, a décidé de rencontrer, ce jeudi, les deux parties en conflit. C’était en présence des notables, des religieux et représentants des Forces de Défense et Sécurité (FDS) qui ont suivi attentivement les débats.


Introduisant son intervention, le préfet a donné une brève explication sur les recettes de la CU, qu'il a jugé minable par rapport aux autres collectivités de la préfecture, notamment Koumbia, Wendou Mborou et Kakoni, ainsi que les autres communes du pays.


Des débats, il a été retenu par toutes les 2 parties et l'autorité préfectorale, de se retrouver une semaine après pour une réponse concrète des acteurs socioprofessionnels.


AGP/25/08/017 MK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro
https://www.jica.go.jp/senegal/french/