EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : «Faire de l'agriculture la priorité de la stratégie d'émergence économique du pays», une volonté du chef de l’Eta

SommaireAccueil


Conakry, 20 sept (AGP)- La ministre sortante de l’Agriculture Jacqueline Marthe Sultane a passé le témoin, mardi, 19 septembre 2017, au ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République, Naby Youssouf Bangoura, nommé ministre de l’Agriculture par intérim, un département qui reste désormais rattaché à la Présidence, a suivi l’AGP.


La cérémonie de passation, qui a connu la participation de plusieurs cadres venants des départements sectoriels, a été présidée par le secrétaire général du Gouvernement, Sékou Kissi Camara.


Le ministre entrant par intérim, Naby Youssouf Kiridi Bangoura a dit la volonté du président de la République, de rattacher le département de l'Agriculture à la Présidence de la République.


«C’est une stratégique qui confirme la priorité absolue qu'il accorde au développement agricole et rural de notre pays. Ainsi ce choix stratégique consiste à faire de l'agriculture, la priorité de la stratégie d'émergence économique de notre pays, fondé sur certains constats, notamment plus de 70% de notre population vit par et à travers l’agriculture. Les 30% restants, vivant essentiellement en ville, sont des clients des produits agricoles.


Le potentiel en terre et en eau de notre pays lui donne les moyens d'assurer des revenus à la presque totalité de notre population. Les produits agricoles (produits vivriers et produits de rente) sont des sources de revenus aussi importantes et plus pérennes que les gisements miniers.


Les agriculteurs et agricultrices guinéens encadrés au sein des exploitations familiales modernisées ont le courage et le talent pour constituer une force productive certaine. Aussi, la révolution technologique, l'ingénierie génétique, l'informatique, les biotechnologies du moment, donnent des opportunités dans le domaine agricole en termes de semences, d'intrants, d'outils et de méthodes», a expliqué le nouveau ministre de l’Agriculture, Naby Youssouf Bangoura, également ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République.


Il a, en substance, rappelé à ses futurs collaborateurs, la vison du développement agricole et rural du président de la République, «qui est fondée sur la politique sectorielle, colonne vertébrale, tout en restant ouverte aux programmes et initiatives qui peuvent soutenir harmonieusement notre ambition de passer d'une agriculture de subsistance à celle prospère et durable, basée sur la maîtrise des filières de cultures vivrières et de cultures de rente».


Il a ainsi décliné sa mission à la tête du Ministère de l’Agriculture : «Ma mission pour cette période intérimaire consistera à raffermir la prise en compte des orientations présidentielles dans la politique sectorielle, à améliorer la coordination présidentielle dans la politique sectorielle, à améliorer la coordination stratégique entre les services centraux, à renforcer la présence des services déconcentrés dans la mise en œuvre concrète des programmes et projets en cours».


Dans son discours d’adieu, Jacqueline Marthe Sultan a tout d’abord fait état de quelques progrès réalisés sous sa, direction notamment l'audit institutionnel, la revue des dépenses, le rajeunissement de l'effectif du département, les différentes campagnes agricoles ces dernières années, la livraison à temps des intrants et autres équipements agricoles aux paysans.


Egalement, l'amélioration du climat de gestion agricole favorisant ainsi le retour des partenaires financiers. Ce qui a permis, selon la ministre sortante, «une mutation qualitative et quantitative qui a permis aux agriculteurs de rentabiliser davantage leurs produits et revenus.


Jacqueline Marthe Sultan n’a pas manqué de souligner plusieurs financements attendus auprès des partenaires bi et multilatéraux.


AGP/20/09/017 AKT/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro