EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


La BAD ouvre une ligne de crédit multidevises pour accélérer l’industrialisation en Afrique subsaharienne

SommaireAccueil


Abidjan, 4 oct. (AE) - La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver une ligne de crédit multidevises, un panier de 100 millions $ et de 1,3 milliard de rands sud-africains (près de 100 millions $ au cours actuel) au profit de la Société sud-africaine de développement industriel, Industrial Development Corporation Plc (IDC).


Ce financement qui soutiendra plusieurs projets d'industrialisation en Afrique subsaharienne, répond parfaitement à la stratégie décennale visant la transformation économique du continent, particulièrement le pilier « Industrialiser l’Afrique » des cinq grandes priorités de la Bad.


La moitié de cette nouvelle ligne de crédit (la tranche en rand) est destinée à des projets en Afrique du Sud. Le reste (la tranche en $) sera dirigé vers le Mozambique, le Malawi, le Ghana, le Kenya, la Namibie, Maurice, le Swaziland et le Soudan.


L’IDC est la principale institution de financement de développement en Afrique du Sud. La transaction actuelle représente la troisième ligne de crédit, non garantie par la nation arc-en-ciel, de la Bad au profit de l’institution autonome, témoignant de la solidité de la relation entre les deux partenaires.


Les dernières revues effectuées dans le cadre d’une précédente facilité de 200 millions $, ont montré que le soutien de l’institution panafricaine a entraîné la création et la conservation de plus de 15 000 emplois dans les secteurs agro-industriels, de la logistique, des transports au Sénégal, au Zimbabwe, au Mozambique et au Swaziland.


AGP/04/10/017 - AE/AGP

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro