EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Dissémination des rapports de l'ITIE : La mission invite les communautés minières à l'éducation de leurs enfants

SommaireAccueil


Conakry, 16 oct (AGP)- Le Comité de pilotage de l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives en République de Guinée (ITIE-Guinée) poursuit la dissémination des rapports 2013 - 2014 - 2015 sur les redevances minières en Haute-Guinée, rapporte l’AGP.

Cette mission a entamé la Région de la savane guinéenne par la préfecture de Dinguiraye avant Siguiri via Léro, où elle a échangé avec les différentes parties impliquées dans la gestion des revenus miniers dans cette préfecture.

Partout, à Siguiri-ville, Léro où est basée la Société Minière de Dinguiraye (SMD) et à Kintinian, zone de la Société Aurifère de Guinée (SAG), la mission a présenté les rapports de l’ITIE-Guinée des années 2013, 2014 et 2015 sur les paiements faits par les entreprises minières, les revenus perçus par les différentes entités de l’Etat, le nombre de personnes employées par chaque société, les productions et les exportations faites par chacune, au cours de ces années.

Le chef de mission du Comité de pilotage de l’ITIE-Guinée, Abdoulaye Soumah a expliqué le rôle que devrait jouer chaque acteur du développement dans la gestion des taxes superficiaires, les paiements volontaires et conventionnels que font les entreprises minières aux communautés impactées par leurs activités.

Il a aussi précisé l’objectif réel de ces ateliers de dissémination des rapports qui est, selon lui, «une des exigences de l’ITIE Internationale pour que la Guinée garde son statut de pays conforme dans cette institution de bonne gouvernance minière dans les pays, où les multinationales font des activités extractives».

Les représentants de la Société civile dans cette mission, Aboubacar Akoumba Diallo et Moussa Iboun Conté ont, partout, insisté sur le rôle régalien des acteurs de la société civile dans la bonne gestion des revenus au bénéfique des communautés.

Ils ont invité les communautés à l’application de la règle des Quatre «T», le Talent en envoyant les enfants à l’école, la Technologie, acquérir de nouvelles connaissances pouvant permettre aux entreprises d’employer les talents locaux, la Tolérance accepter les talents extérieurs, c’est-à-dire accepter les autres à travailler chez elles et enfin le Temps, avoir le temps pour se former et donner le temps au collaborateur.

Les débats, parfois houleux entre les différentes parties, constituent une véritable école de transparence pour les acteurs du développement local.

AGP/16/10/017 OS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro