EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Séjour de travail d'une mission de l’ITIE-Guinée à Gaoual

SommaireAccueil


Gaoual, 24 oct (AGP)- Une mission de l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives en République de Guinée (ITIE-Guinée), conduite par M. Abdoulaye Soumah, a conférée avec les autorités préfectorales, communales, sous-préfectorales, et la Société Civile (SC), lundi, 23 octobre 2017, au Bloc administratif de la préfecture, rapporte le correspondant de l’AGP à Gaoual.


Présidant l'ouverture des travaux, le secrétaire général des Collectivités décentralisées de la préfecture de Gaoual, Lanfia Kouyaté a dit, que «grâce à la politique minière mise sur pied par le gouvernement du Pr Alpha Condé, les sociétés minières constituent, aujourd'hui, des partenaires de développement de des communautés, à travers les taxes et autres redevances payées aux collectivités qui abritent les compagnies minières, donc un moyen de lutte contre la pauvreté».


Il a indiqué, que cette caravane de l’ITIE-Guinée servira à informer les populations, les autorités et la SC sur l'importance de l’ITIE dans la gestion transparente des revenus miniers par l'Etat, les taxes payés aux collectivités pour la réalisation d’infrastructures sociales. En somme, l'amélioration des conditions de vie des communautés qui abritent les compagnies minières.


Dans sa communication, le chef de mission de l’ITIE-Guinée, Abdoulaye Soumah a présenté les rapports 2013, 2014 et 2015 de sa structure, au sein desquels les résultats oscillent selon les années, ce compte tenu de plusieurs facteurs, notamment la chute et la flambée des prix des matières premières, qui ne sont souvent pas fixés par les pays producteurs.


«La SC, en tant qu’organe consultatif, doit jouer sa partition en recensant les préoccupations des communautés, pour qu'elles soient prises en compte dans les Plans de Développement des Collectivités (PDC), tout en veillant à leurs exécutions correctes, et le financement des activités génératrices de revenus», a expliqué M. Soumah.


Pour sa part, Akoumba Diallo, journaliste et commissaire à l’ITIE, a dans son intervention, parler de l'importance de la formation dans les communautés pour la promotion des compétences, la sauvegarde de la quiétude sociale, la tolérance et l'acceptation pour une bonne cohabitation entre les sociétés minières et les communautés, seuls gages pour une coopération gagnant-gagnant dans l'intérêt supérieur des différentes parties.


«Puisque, seule la bonne cohabitation encourage les investisseurs à mettre leurs argents dans l'exploitation de nos richesses du sous-sol», a-t-il affirmé. Il a ainsi sensibilisé les différents acteurs et participants, à sensibiliser les communautés d'éviter les casses qui ne feront qu'affaiblir les recettes de l'Etat auprès de ses partenaires miniers, qui exigent la paix avant tout pour investir dans nos mines.


Dans son discours de clôture, le secrétaire général chargé des Collectivités décentralisées de la préfecture, Lanfia Kouyaté a remercié les participants pour la discipline observée et l'importance apportée aux débats.


Il a, par ailleurs, exhorté ces derniers à la restitution auprès de ceux qui n'ont pas eu la chance de suivre cette rencontre.


Selon lui, «les sociétés minières, au lieu de devenir des sources de bonheur, deviennent aujourd'hui des sources de problèmes, ceci par la mauvaise interprétation ou compréhension des textes régissant nos collectivités, et autres Codes miniers».


Il a encouragé les communautés, à se planifier dans la formation des jeunes, puisque, annonce-t-il, «la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) entend faire l'extension de ses mines dans la préfecture les prochaines années, avec un financement de plus de 650 millions de dollars».


AGP/24/10/017 MK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro